Social

Les grévistes de la CISE occupent le site de basculement de St-Paul

Les employés grévistes de la CISE entament leur deuxième jour de débrayage. Au cœur de leur revendication : une augmentation salariale de 250 euros brut là où leur direction leur en propose jusqu'à maintenant 140 euros constitués de diverses primes. Point de discorde : ces 140 euros figurent déjà parmi les acquis selon les grévistes. Une réunion est en cours entre l'intersyndicale et la direction sur le site du basculement des eaux dans les hauts de Saint-Paul.



Le site du basculement des eaux de Saint-Paul a perdu de sa quiétude ce matin. Situé à Bois-de-Nèfles, le site, avec une retenue de plus de 200 m de long, est l'un des seuls signe visible de l'un des plus énormes chantiers qu'ait connue la Réunion.

Loin du compte

Géré par la CISE, le site du transfert des eaux (côté Ouest) est paralysé depuis ce matin. Une centaine de grévistes défient leur direction à coup de tambours et de forte sonorisation. En face de ce tintamarre, les représentants syndicaux de la CGTR, de la CFDT, de FO et de l'UNSA dialoguent avec leur direction.

Lors de la suspension de séance vers 10h45, Stéphane Ramassamy, délégué UNSA, ne cachait pas son pessimisme. "Vu l'état d'avancement des négociations depuis ce matin 9h, je peux dire que nous ne sommes pas prêts d'obtenir ces 250 euros", lâche-t-il.

Les grévistes de la CISE occupent le site de basculement de St-Paul
La direction campe sur ses positions d'hier, c'est-à-dire 140 euros annoncés aux syndicats constitués d'une prime de participation, de primes d'ancienneté. Problème, les syndicalistes excluent ce "déguisement" qui leur ferait renoncer à une augmentation de salaire sur l'année. "Ils essayent de faire diversion en présentant l'obtention de primes comme une augmentation de salaires, ce que nous voulons c'est une réelle augmentation de salaire", précise un employé.

Mouvement suivi par des cadres

"Il faut savoir qu'un technicien supérieur touche entre 1.300 et 1.500 euros par mois, ce qui est loin des salaires auxquels nous prêtent les gens extérieurs à la CISE", continue un cadre syndicaliste UNSA. "Ce qui est formidable c'est que ce débrayage ait été suivi par des cadres, ce qui veut bien dire que le mouvement est compris de tous".

Quelques chiffres pour la journée d'hier sont annoncés : 98% de grévistes sur les sites de l'Est, 99% au Tampon, 98% à Saint-Leu mais seulement 70% dans le Nord. L'explication : "des cadres proches de l'équipe de direction hésitent à se mettre en porte à faux avec elle", rétorque le syndicaliste UNSA qui souhaite garder l'anonymat.

A 12h la réunion entre direction et syndicats se poursuit dans les bâtiments administratifs du site de basculement de Bois-de-Nèfles Saint-Paul.

Les grévistes de la CISE occupent le site de basculement de St-Paul

Les grévistes de la CISE occupent le site de basculement de St-Paul
Vendredi 11 Mars 2011 - 12:35
Ludovic Grondin
Lu 1540 fois




1.Posté par noe974 le 11/03/2011 12:48
Ne fermez pas les vannes Messieurs et mesdames les grèvistes ! il fait si chaud en ce moment !

Proposez des solutions à votre Direction , devant quelques coupes de Ch rosé et le tour est joué !

2.Posté par VDD le 11/03/2011 13:22
Petite annonce en passant, au prix qu'ils sont payés, je vais bien leur poste moi, j'ai les qualifications pour... donc pourquoi pas??

3.Posté par David Asmodee le 11/03/2011 15:24
Autant les coupures de courant sont supportables, autant toucher à l'eau est criminel. Quelle est la prochaine étape ? Chier dans les réserves ?

4.Posté par Pas d'accord le 11/03/2011 16:43
Et pourquoi les cpupures de courant seraient supportables ?
Le droit de grève consiste à refuser de travailler, pas d'empêcher les autres de travailler ni de couper le courant

5.Posté par VDD le 11/03/2011 17:19
+1 pour pas d'accord... les coupures de courant sont aussi insupportable que les coupures d'eau!
et même plus grave! parce que sans eau.. nous avons toujours de l'électricité...
Mais sans électricité... pas d'eau!! les pompes qui alimentent les citernes... elles fonctionnent à quoi???
C'est vrai qu'on a le droit de grève.. mais d'entraver au bon fonctionnement de la société...surtout que comme je l'ai dis plus haut.. au prix qu'ils sont payés, moi je voudrais bien travailler à la CISE...
Il y aurait pas une place pour moi???

6.Posté par David Asmodee le 11/03/2011 18:03
J'ai aimé la grève de l'électricité car elle a emmerdé tout monde et surtout la populasse qui applaudit à chaque grève. Qu'est ce que c'est jouissif d'entendre ceux qui ont adoré les blocages de route (qui ne pénalisaient que le monde économique) retourner leur veste et grogner : " lé pas la CGTR i remplit mon congélateur ! mi sava là bas mi languette à zot mwin ! " . Je rigole et je roule par terre !

La grève de l'eau est tout aussi jouissive, car elle touche aussi les branleurs qui préfèrent rester à la case pour "manger leur SSedi". Mais je la mets en balance avec les personnes âgées, les jeunes enfants, les malades qui seront privés d'eau ce week-end et ça fait moins rigoler ; les seuls qui apprécient cette situation sont les nervis de la CGTR.

7.Posté par la fouine le 11/03/2011 18:58
si lé ossi "jouissif" ke vi dit enprofite na encore un peu de lo dans canal et allé baigne a ou

8.Posté par la fouine le 11/03/2011 19:04
si la cise y fé greve nous ossi utilisateur ni doit etre solidaire ek zot PAYE PU NOT FACTURE et na wouar qui lé encore en greve et si zot y veu ferme le compteur nous va acceuille a zot comme y fo

9.Posté par VDD le 11/03/2011 20:24
Post 6 : Tu as du entendre pour la grève lors du blocage de route que des chauffeurs de camion... car tous les autres n'ont pas apprécié ces blocages! Mais qu'est ce que tu voulais faire?? défoncer le barrage.. t'es obligé de prendre ton mal en patience... comme pour la grève de l'électricité et celle de l'eau...
Comme dirait la fouine, allons arrete paye nos facture d'électricité et de l'eau, tu vas voir si ces salariés vont aimé ça...

Après pour les "SSedi".. sache que certaines personnes cherchent vraiment du boulot mais ne trouvent rien ici... quand tu regardes l'offre et la demande... bref, ne mettons pas tout le monde dans le même panier! Car un jour, il est peut être possible que tu fasses parti de ces gens qui touchent leur SSedi comme tu dis, parce que tu te seras fai licencié par ton entreprise pour raison "économique"...

Moi perso, je touche les Assedic, et heureusement, c'est ce qui me permets de vivre en ce moment! mais crois moi que si je trouve du boulot, je saute sur l'occasion! c'est pour ça que je disais que si vraiment ils trouvent qu'ils gagnent pas assez, ben donne la place aux autres!

Entre nous, si vraiment ils étaient mal payés.. c'est même plus une grève qu'ils feraient, il quitteraient tout simplement ce poste pour un autre...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales