Blog de Pierrot

Les grandes surfaces promettent à Yves Jego de baisser leurs prix

Jeudi 28 Août 2008 - 19:08

Les grandes surfaces promettent à Yves Jego de baisser leurs prix
Yves Jego, le Secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, est arrivé sur l’île en début de la matinée.
A peine débarqué, il a rencontré les professionnels de la grande distribution à la Préfecture, avec la signature d'une charte visant à réduire les prix sur les produits alimentaires, avant de rencontrer les différents maires de l'île pour évoquer avec eux le problème des contrats aidés.

Yves Jego est dans l'île pour deux jours, un voyage qui comme d’habitude ressemble à un marathon. A l'ordre du jour un sujet qui devrait intéresser les Réunionnais: leurs caddies et leur pouvoir d'achat.
Yves Jego a signé, dès son arrivée à la Préfecture, une charte avec la fédération du commerce et de la distribution dans le but de réduire les prix sur les produits alimentaires, comptant en cela sur la bonne volonté des grandes surfaces…

Yves Jego, au moment de la signature de la Charte avec la grande distribution
Yves Jego, au moment de la signature de la Charte avec la grande distribution
Petit discours ensuite d’Yves Jego devant la presse. Il était alors presque midi. Juste à temps pour passer aux infos de la mi-journée...
Un discours sans protocole, debout dans les jardins de la Préfecture, devant des journalistes légèrement sceptiques. Il est vrai que le problème de l'écart de prix entre La Réunion et la Métropole subsiste depuis fort longtemps et que les actions entreprises jusqu’alors n’ont pas connu le succès attendu.
Avec, par exemple, une loi de mars 2008 donnant plus de liberté aux distributeurs dans le but d'obtenir une baisse des prix. En vain!
Les consommateurs ont d'autant plus de raisons de douter qu'ils ont eu la "surprise" de découvrir dans la presse les chiffres publiés par UFC-Que Choisir suite à une enquête réalisée de septembre 2007 à mai 2008: En Métropole, les prix de la grande distribution ont augmenté en un an de 6,6%, tandis qu'ils sont 74% plus élevés à La Réunion.
Pourquoi croire aujourd’hui au changement ? Pour Yves Jégo, "la lutte contre la vie chère, c’est avant tout la mise en œuvre d’un faisceau d’actions" avec, entre autres, un vif appel à la "responsabilisation des consommateurs qui ont un rôle à jouer sur cette baisse du pouvoir d’achat en choisissant par exemple des marques de distributeurs".
Le Secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer a ajouté que la conjoncture internationale, et principalement la hausse des prix du carburant, est fortement responsable de la plupart de ces hausses, souhaitant ainsi faire taire les mauvaises langues qui cherchent à mettre en avant "la responsabilité du gouvernement concernant la baisse du pouvoir d’achat".
Les échanges avec la presse ont ensuite rapidement bifurqué vers d’autres points, notamment les contrats aidés, sujet qui tient particulièrement à cœur au Secrétaire d’Etat, également maire de Monltereau-Fault-Yonne. (Voir vidéo).
Yves Jego a rappelé que l’effort de l’État avait été maintenu cette année : 24 056 contrats aidés en 2008 contre 23 935 en 2007. Il a souligné qu'il était très attentif aux conditions de la rentrée scolaire en 2009, et qu'il tenait à ce qu'elle se passe dans de bonnes conditions.
Réceptif aux attentes de l’association des maires, Yves Jego a proposé qu’un "Monsieur Bons Offices" soit désigné dans les prochaines semaines pour établir, en pleine transparence et avec l’ensemble des acteurs (État, conseil général, communes, ANPE, ADI…), les conditions de déploiement de ces contrats aidés.
Il a indiqué aux maires que l’objectif des contrats aidés était l’accès à l’emploi durable: les perspectives d’insertion après un contrat aidé sont trois fois plus faibles à la Réunion que dans l’Hexagone. Selon lui, les employeurs de contrats aidés doivent veiller à ce que ces derniers, "en particulier dans le secteur non-marchand, débouchent véritablement sur des perspectives d’emploi dans le secteur marchand, qui a créé près de 6 000 emplois en 2007".
Le Secrétaire d’Etat, après déjeuner, est ensuite parti au Tampon, où il a rencontré la famille d’Anthony Rivière, tué lors d’une mission en Afghanistan.

Pierrot Dupuy
Lu 292 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >