Social

Les fonctionnaires territoriaux veulent eux aussi 50 euros de plus sur leur salaire

La fonction publique territoriale compte quelques 17.000 précaires, travaillant essentiellement pour les communes. La CGTR FPT monte au créneau et dénonce le fait que la fonction publique territoriale ne soit pas concernée par l'augmentation des bas salaires de 50 à 60 euros, faisant allusion à l'accord signé entre le COSPAR et le MEDEF.


Les fonctionnaires territoriaux veulent eux aussi 50 euros de plus sur leur salaire
Et pourquoi pas nous ? C'est la question que se pose le secrétaire général de la CGTR FPT, Yves Gigan, considérant injuste que les salariés du privé bénéficient d'une augmentation des salaires de 50 à 60 euros, récemment entérinée dans l'accord signé entre le COSPAR et le MEDEF, et pas les fonctionnaires territoriaux. 

La fonction publique territoriale compte 17.000 précaires qui travaillent dans les communes. La presse du jour relaye son opinion et selon le syndicaliste "ils méritent eux aussi une revalorisation des salaires". Certains agents de la fonction publique n'ont pas "plus de privilèges" tant au niveau salarial que matériel que les salariés du privé. "Nous avons des agents qui ont plus de 38 ans d’ancienneté et qui ne perçoivent que 1.100 euros." Décision a donc été prise d'écrire aux maires de l'île afin de leur faire part de "l’urgence sociale".

Un courrier aux maires pour "l'urgence sociale"

L'Association des Maires de la Réunion avait déjà été sollicitée par le syndicat pour une demande d'augmentation des salaires inférieurs à 1,4 fois le SMIC, en vain.
Mais aujourd’hui que l’accord est signé entre le COSPAR et le MEDEF, la CGTR FPT a décidé de devenir plus active. Ainsi, dès aujourd’hui, un courrier sera adressé à chaque maire de l’île afin de leur demander une audience dans les jours à venir. "Nous voulons les sensibiliser sur la nécessité de répondre à l’urgence sociale", explique Yves Gigan.

Le secrétaire général souhaiterait par ailleurs rencontrer les représentants des autres collectivités locales. En cas d’échec des discussions, le syndicat CGTR FPT prévoit d'entamer des actions. "Nous sommes prêts à entrer en grève illimitée s’il le faut" conclut Yves Gigan.
Mercredi 3 Juin 2009 - 10:00
Magali Payet
Lu 585 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/06/2009 20:26
fé pété gigan !

2.Posté par citoyen le 03/06/2009 21:29
commencez par demander à M. Vergés pourquoi il ne les donne pas. Aprés allez du coté de st joseph et continuez dans toutes les communes dont le premier magistrat a défilé lors de la manif du 5 mars, et là on verra qui est vraiment solidaire. De plus bien sur que les maires préfèreront donné 50€ que de vraiment mettre en place un dispositif de titularisation. Rappelons qu'en métropole prés de 80% des employés communaux sont titulaires alors qu'à la réunion c'est pas plus de 20%.

3.Posté par grosse nouille calibre 12 le 04/06/2009 10:29
50 euros pour gratter son cul un peu plus....c'est de la rigolade!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales