ZinfosBlog

Les flics en délire, les escrocs en liberté et la presse en sursis


Si les Mauriciens savaient que leur pays allait mal, ils ne se doutaient pas à quel point. Spectacle désolant offert par les politiques et les journalistes au peuple mauricien pour les 50 ans de l'indépendance. Tout comme une piètre idée de la démocratie lorsque des journalistes sont en "état d'arrestation" par des flics en délire tout en étant "libres".
 
La Mauricienne l'avait annoncé tel l'oracle que cette nouvelle série Netflix made in Mauritius dévoilée par la presse était la série à ne pas rater (lire "les Zorro de la presse ont eu la peau de l'Attorney General " sur le blog La Mauricienne zinfo974). Une parodie d'enquête d'investigation montée en mayonnaise et un manque flagrant de déontologie et d'éthique. Un escroc transformé en héros et des journalistes qui sont devenus leur propre caricature. 

Rappel des faits.
Le journal de La Sentinelle titrait en Une, le 11 septembre dernier : "Blanchiment d’argent soupçonné : Les jeux sont-ils faits pour Ravi Yerrigadoo ?" avec en première page une lettre portant l’entête du Bureau de l’Attorney General et la signature du principal concerné. À en croire la publication, le scandale est sans précédent. Un certain Hussein Abdool Rahim accuse le ministre de la Justice de blanchiment d’argent à hauteur d"un million d'euro. Il implique également deux autres compères. La lettre fait comprendre que l’ancien Attorney General se porte garant pour le parieur auprès de Bet365 et qu’il n’y a aucune entrave légale à ce que Hussein Abdool Rahim décaisse ses gains de cette société de paris en ligne. Ces révélations ont mené à la démission de Ravi Yerrigadoo.

Depuis, l'affaire Bet365 a connu un revirement de taille après que Husein Abdool Rahim a changé sa version le 21 septembre sur le plateau de Radio Plus. Lui qui avait, au départ, accusé l’ex-Attorney General, Ravi Yerrigadoo, de tentative de blanchiment d’argent, accuse désormais Roshi Bhadain de complot avec la complicité des journalistes de la Sentinelle. 

Les journalistes qui ont contribué à rendre publique cette accusation sont désormais dans le collimateur des enquêteurs pour "complot" contre Ravi Yerrigadoo. Et notre ex Attorney General passé à la lessive, blanchi, plus propre que propre nous a offert un grand moment d'émotions en chouinant face au grand pardon de l'escroc repentit. 

L'escroc mythomane, qui est déjà impliqué dans une affaire d’escroquerie, accusé de sextorsion, d’extorsion de fonds, de coups et blessures sur une jeune femme. Lui qui fut érigé comme un héros par l'Express, on y apprend qu'au final, il a juré un faux affidavit. 

Cette enquête a explosé à la figure de tout un chacun. Les rebondissements dignes d'un mauvais film entre malaise et consternation. Les règlements de comptes des "confrères" de la presse ont donné l'impression d'être sur un champ de bataille. A croire qu'on s'était trompé d'ennemis.

S'il est vrai que l'arrogance détestable et les mises en scènes médiatiques des "vedettes" de l'info sont décriées, il n'empêche qu'au-delà de ces enfantillages qui agitent l'opinion, il faut revenir sur les faits qui ont forcé Ravi Yerrigadoo, Attorney General nommé, sans mandat électif, à la démission. 

Le ministre de la Justice a signé une lettre de caution en faveur d’un homme en attente de procès pour escroquerie, le déclare exonéré par la FIU, délègue un de ses petits nominés politiques, lui aussi du clan du bookmaker préféré du MSM, aux Casernes centrales, pour s’assurer que le protégé Hussein Abdool Rahim obtienne bien son passeport. Le ministre a contribué à contourner toutes les procédures pour faciliter le départ de quelqu’un qui était formellement accusé d’escroquerie. C'est tout simplement ce qu'a révélé L’Express, avant la rétractation, sur les ondes d'un groupe concurrent de l'escroc repentit. 

Depuis on a eu droit à du spectacle. La triple descente de police aux petites heures au domicile des journalistes de l’Express. Ces derniers dans le rôle de fugitifs en herbe se sont rendus au Casernes centrales, après un suspense et une mise en scène à faire pâlir les studios de Spielberg, accompagnés de leurs avocats. S'en est suivie une page sur Facebook, des t-shirts, un appel à la mobilisation, le hashtag qui s'impose dans le style de la résistance à la Che Guevara, des mots de soutien des quidams de service qui eux aussi profitent de leur minute de gloire avec des phrases dégoulinantes de solidarité, le bal des hypocrites qui ont craché et pilé sur leurs confrères la veille et qui pour quelques likes s'efforcent laborieusement de se mettre au-dessus de la mêlée avec des bons sentiments qui suintent faux. Les statuts Facebook de nos journalistes devenus martyrs et héros populaires qui se la jouent Mandela dans une feinte humilité. 

Loin de cette cacophonie aussi grotesque que ridicule, La Mauricienne s'est installée confortablement dans son sofa pour boire "ène ti thé bien chaud" en écoutant le petit Pravin de retour au pays de Donald et Mélania. Il y était pour une conférence à l'ONU. Rien de mieux qu'un fou rire en l'écoutant parler des droits de de l'Homme alors que nous sommes dans un Etat policier.

Suivez le blog de La Mauricienne
Mercredi 27 Septembre 2017 - 17:15
La Mauricienne
Lu 3312 fois




1.Posté par bad connection le 27/09/2017 18:00

Grand bravo a ces journalistes quand même qui investiguent et ne sont aux ordres de personne ! Si la presse , ou les speudo media de la run faisaient enfin leur metier ?..informer , mais bon ils preferent les cocktails et petites soirées entres "amis"

2.Posté par Bollywood le 27/09/2017 19:20

Encore les délires de la Mauricienne, qui n'a de Mauricienne que le pseudo, obsédée par le beau 1er ministre de l'île, Pravind, beau comme une star de bollywood, et un brin jalouse. Allez la Mauricienne, boit ton thé et va prier la grande et belle déesse Durga du haut de ses 33 mètres ! Même si elle t'irrite et que tu préfères Disney Land. Dans ce cas, il faut aller en France ! Il y a Jupiter, du haut de son...mètre 70

3.Posté par observateur le 27/09/2017 21:01

soit vous faites du journalisme ou alors vous faites de la politique, mais ne faites pas les deux en même temps, c'est très dangereux.

4.Posté par A mon avis le 27/09/2017 21:47

La Mauricienne, vous écrivez :
"Une parodie d'enquête d'investigation montée en mayonnaise et un manque flagrant de déontologie et d'éthique. Un escroc transformé en héros et des journalistes qui sont devenus leur propre caricature. "


Une phrase qui résume tout !

L'équipe de "pieds nikelés" de l'Express sous la direction de leur Rédacteur en chef Nad Sivaramen ont failli aux plus élémentaires règles du journalisme : vérification des sources, recoupement des infos !
A plus forte raison, lorsqu'il s'agit d'une très grave mise en cause d'un ministre de la justice ; et que la source est un individu pour le moins sulfureux !

La vérification des sources, n'est pas le point fort de Nad Sivaramen !
Il y a quelques années, pour soutenir un ami qui avait précipitamment quitté Maurice pour les Etats Unis, il avait écrit un article, (depuis New-York, excusez du peu) et paru dans l'Express (Maurice). Cet article mettait en cause des déclarations d'un conseiller à la culture du Premier Ministre d'alors ! Cette info fournie par son "ami" et non vérifiée auprès de l'intéressé s'était rapidement révélée mensongère.

5.Posté par kersauson de (P.) le 27/09/2017 22:01

"la moricienne" est une FOLLE
elle delire grave
elle melange tout, entre 2 litres de rohm, et non du TEA !
NAD est un tres grand journaliste ( ad minima du niveau de Pierrot 974 c est dire)
le pb c est les politicards tous + ripoux les uns que les autres !
je suis CHARLIE je suis LEXPRESS
u[kass twa a mada la "moricienne" ]u tu y touchera tjours ton rsa

6.Posté par BREF le 28/09/2017 07:53

POST 3:

MDR !!!! Ce n'est pas des infos que vous regardez ou lisez mais bien un point de vue politique (émis comme une réalité).

TOUS les médias ont un point de vue politique, ne serai- ce que part le fait qu'ils appartiennent à des politiques! (le nouvel observateur, le Monde,la magazine Psychologies appartiennent au groupe Lagardère qui vend des armes; Libération, France galop appartiennent aux Rothschild).
Il suffit de se renseigner sur QUI appartient QUOI et on comprends vite que l"'information" est trafiquée et qu'il ne s'agit qu'un écran de fumée (pour rester correct).

7.Posté par A mon avis le 28/09/2017 12:39

@ 5. kersauson de (P.) si vos seuls arguments pour critiquer "La Mauricienne" ne sont que des propos insultants, vous seriez plus avisé de vous taire. Et votre "je suis l'express" n'en est que plus ridicule !

NAD un grand journaliste dites vous ? Ah !... Ah !... L'ADN de NAD n'est certainement la déontologie journalistique !

Je vous invite à écouter cette émission de Radio plus

http://defimedia.info/le-grand-journal-laffaire-yerrigadoo-decortiquee

qui analyse très bien cette affaire, tant sur le plan juridique que sur le plan journalistique !

8.Posté par klod le 28/09/2017 20:44

Maurice fete ses 50 ans d'indépendance l'année prochaine ................................ une ile indépendante où l'état de droit est réellement respecté ,encore des progrès manifestement ! Mais bon .............

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter