Société

Les femmes hésitent de moins en moins à porter plainte

Cet après-midi, la Préfecture a organisé une table ronde avec tous les acteurs luttant et s'impliquant contre les violences faites aux femmes. La sensibilisation continue et les associations constatent que la communication commence à "payer" puisque les femmes hésitent de moins en moins à déposer plainte.


 
Cet après-midi, les associations et acteurs luttant au quotidien contre les violences faites aux femmes se sont réunis autour du préfet Michel Lalande pour une réunion de travail. "J'ai réuni différentes associations de lutte contre les violences faites aux femmes, (…) j'ai souhaité être entouré par des fonctionnaires de police et gendarmerie. Ils ont relaté leur travail de traque au quotidien dans la lutte contre les violences faites aux femmes", explique le préfet de la Réunion, Michel Lalande. Une réunion pour continuer le travail des associations et des différents organes de l'Etat dans la lutte contre les violences conjugales.

Pourtant, les violences conjugales ont augmenté de 4,75% entre le premier semestre 2010 et premier semestre 2011. Mais il y a une explication à ce phénomène qui se caractérise par une meilleure communication des services de l'Etat, des collectivités et des associations, mais également à une sensibilisation plus importante des victimes qui hésitent de moins en moins à porter plainte.

"Les dépôts de plaintes ont augmenté (…) Le tabou se brise et les femmes n'hésitent plus à déposer plainte", explique Sophie Elizéon, déléguée aux droits des femmes. Même explication du côté des associations, "On se rend compte que le travail fait depuis des années et en train de se révéler porteur car les femmes ont de plus en plus envie de faire respecter leur droit", rappelle Sophia Castaing, président de l'association Ni putes, ni soumises.

Prochain rendez-vous de travail pour les associations, le 30 août prochain à la préfecture de Saint-Denis.
Vendredi 29 Juillet 2011 - 17:55
Lu 1380 fois




1.Posté par Le Troll velu 974 le 29/07/2011 18:23
A la réunion , il faut 3 mains courantes et 2 lettres au procureur pour au moins recevoir une réponse ne non recevabilité !! J'aime !! Pas vous ?

2.Posté par Et les hommes alors ? le 29/07/2011 18:38
Ma femme me traite comme un chien !

Elle veut que je lui sois fidèle...

3.Posté par noe1 le 29/07/2011 18:43
Les machos , il faut les totocher ...100 coups de "nerf de boeuf" en public par 100 femmes ...
Les enfermer pour qu'ils s'engraissent au frais des contribuables comme moi , est ridicule ....

Pas de pitié pour ces connards qui tapent , qui agressent , qui violent , qui tabassent , qui violentent les femmes (=l'avenir de l'homme) ....

4.Posté par Lili le 29/07/2011 21:18
Et les enfants, qui pense aux enfants maltraités, violés par des salopards avec la complicité de leur mère, ces même femmes qui soit disant sont battues et ne peuvent pas parler car elles ont peur. Pour moi une femme est une adulte, elle peut se défendre mais les pauvres gamins, lorsqu'il se font violé, torturé, maltaité, il n'y a pas grand monde pour les aider. La protection de l'enfance n'existe pas vraiment pour ces pauvres petits bouts. Leur vie est gâchée à jamais et les coupables, lorsqu'on les attrapes, ils ne risquent à tout casser à peine 5 années de prison. C'est dégueulasse...

5.Posté par Bayoune le 30/07/2011 08:26
La pwin pou ardire, lé vré, na defwa dann sertin ménaz na bèzman dan la kour Patel. Lé pa zuste, in fanm lé pa fé pou tapé.... Mé na pwin inn dann so bann bonkozèr, i oze di akoz sà yarive, mi koné pa, si na pliss violanss isi la Réniyon ou dann péi sivilizatèr ???. Mwin la trouve la solisiyon so problinm, lo fanm i tape lo zonm, i tape lo fanm. Dan sake ménaz, i fo anvoye, ine sorte de sntinèl -déservelé Ni pute, ni soumize biynsir pou monte anou kosa i fo fé pou in bon lantante dann ménaz. Ou sinonsa in lamontrèr sankoulèr-sivilizatriss dan la kaze pou mète le ola , épi monte anou koman fo fé pou vive lamour parfé...èk noute tantine. A lo ronm la pa bon minm, la pa bon minm... zot la romarké, na in bonpé lé sou lo ronm kan i bataye.

6.Posté par rct974 le 30/07/2011 08:35
pour répondre au n 2 QUITTE LA !!!!! AU LIEU DE TE PLAINDRE

7.Posté par dido le 30/07/2011 09:02


Certaine femmes abuse de leur relation et envoie leur mec en prison ,mais au finale elle aime

coucher avec lui ,comme un coach !!!et le jeter après !!!! pas coule pauvre !!!

8.Posté par dido le 30/07/2011 09:06


De toute façon il va rentrer en prison ,mais ils sortiras un jours !!!

Danger !!alors ses la qu 'il faut faire un suivie avec les médecins!!! et aider la femme !!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales