Economie

Les experts-comptables viennent au chevet des entreprises

Menu consistant pour le conseil régional de l'ordre des experts comptables (CROEC) de la Réunion qui connaîtra, dans les prochaines semaines, une actualité des plus importantes pour la profession. Comme si leur rôle n'était pas déjà important dans le tissu économique, les annonces gouvernementales inscrivent les experts-comptables encore plus au cœur des problématiques du chef d'entreprise. Qu'on se le dise, les experts comptables sont sur tous les fronts.


Abdoullah Lala (au centre) concentre ses efforts autour des TPE
Abdoullah Lala (au centre) concentre ses efforts autour des TPE
Les annonces gouvernementales de la semaine dernière ont une nouvelle fois fait frémir le monde économique réunionnais. Se sentant visés une nouvelle fois, les entrepreneurs pourront compter dans les prochaines semaines sur une étude menée par les experts comptables suite à la requête évoquée par la CGPME et Dominique Vienne, son président, la semaine dernière.

But de la manoeuvre : apporter la preuve au gouvernement que les fonds propres des entreprises domiennes attaquées par la suppression de l’abattement de 30% sur le bénéfice imposable sont en grande partie confondues dans les résultats mis en réserve de l'entreprise. La lecture sur la santé des entreprises réunionnaises semble en effet diverger entre Paris et Saint-Denis. "Le gouvernement justifie ses mesures en défaveur des entreprises domiennes par le fait qu'elles seraient plus rentables que les entreprises métropolitaines. Ce n'est pas le constat que nous faisons sur le terrain", déplore Abdoullah Lala, le président de l'Ordre des experts-comptables de la Réunion.

"L'échantillonage", dont les résultats devront être connus le plus rapidement possible, sera réalisé par 5 cabinets d'expertise comptable. Au final, à raison de 30 clients par cabinet, ce sont 150 bilans d'activités qui seront ainsi disséqués.

En dehors de l'actualité chaude, le bureau de l'Ordre des experts-comptables compte bien sur la vitrine que représente le congrès annuel pour mettre en avant le savoir-faire des entreprises réunionnaises. Le congrès des experts-comptables, 66ème du nom, se tiendra à Marseille du 13 au 15 octobre.

L'expert : un "facilitateur"

Un peu plus loin dans l'année, toute l'attention des experts sera retenue par le financement des "très petites entreprises", un coeur de métier ou presque pour les professionnels de la "compta" puisque les TPE représentent 95% des entreprises françaises. A l'égard de ce public important, l'Ordre des experts-comptables, en lien avec des banques locales, ont en vue la signature de la "première charte d'accompagnement des entreprises" de la région destinée à faciliter le financement de leurs projets.  

Pour jouer ce rôle de "facilitateur" comme le formule le président de cette corporation, chaque entreprise bénéficiera d'un accompagnement pour toute demande de financement auprès d'une banque. L'expert devra en effet préparer pour le compte du chef d'entreprise un dossier complet de demande de financement selon une norme commune de présentation facilitant la prise de décision par la banque.

L'objectif, dès la signature de cette convention qui sera paraphée le 3 novembre : accélérer le processus décisionnel. Une réponse argumentée de la part de la banque devra être délivrée sous les 15 jours. Une décision motivée qui, si elle s'avère négative, pourra néanmoins faire l'objet d'une seconde sollicitation de la part de l'entrepreneur.  

Enfin, puisque le conseil régional de l'ordre des experts comptables impulse une ouverture nouvelle vers les particuliers, son président n'a pas manqué de rappeler que ses confrères et lui-même étaient aussi des experts en fiscalité. Un appel du pied bien reçu lors de l'opération "consultations fiscales" du 23 mai dernier. Trente consultations en une seule et unique journée, prometteur à entendre le bureau du CROEC qui entend d'ailleurs renouveler cette initiative en 2012.
Vendredi 2 Septembre 2011 - 07:10
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1218 fois




1.Posté par Batiste le 02/09/2011 06:33
Les experts comptables ne sont pas des messi non plus. Je rappelle que leurs honoraires est plus eleve qu un expert comptable de metropole...

2.Posté par Cytoyens le 02/09/2011 11:22
C'est malheureusement bien dit et même monsieur DE lA PALICE n'aurait pas fait mieux "AU CHEVET". C'est à dire qu'elles sont mortes.

Quand on sait que les comptabilité ne sont pas traitées en temps réel (mais seulement pour le bilan) et les résultats sont transmis SIX mois après DANS LA PLUPART DES CAS. On peut comprendre que le temps de réaction est déjà très compromis. Le cancer est déjà généralisé ... et la faillite indéniable. Ben OUI personne i dit au chef d'entreprise que son entreprise i va mal. Lu continue à dépenser .... eh HOP ... Les honoraires restent dues, ce qui est normal. Mais le travail n'a as été fait quotidiennement.... Cela fait la différence ....Le chef d'entreprise n'est souvent pas un homme ADMINISTRATIF averti. C'est un PRODUCTIF. Il est souvent démuni administrativement. Il était au chômage et pour s'en sortir il a créé sa boite. Il compte sur des professionnels. Il espère un accompagnement au quotidien. Mais, la comptabilité au quotidien, c'est comme pour les voitures, c'est en option donc encore plus cher.

Si c'était équitable, OUI, mais .... le monde parfait n'existe pas. Les experts comptables, au nom de leur corps de métier, devraient dire :
" les experts comptables dans les maternités d'entreprises et NON au chevets des entreprises" sinon il faudra qu'il changent leur nom pour se qualifier de "pompe funébre d'entreprises" ....



3.Posté par LALLEMAND le 02/09/2011 11:31
Mener une enquête sur la politique sociale dans les cabinets comptables. On apprendrait beaucoup sur ces messieurs dames. On attaque beaucoup Air Austral sur sa politique social, ce qui est justifiée, mais si on fait la comparaison avec le le climat social qui règne dans les cabinets comptables les dirigeants de AA passeraient pour des anges.
J'invite des personnes qui ont été salariés à témoigner, vous verrez comment ces experts broient les petits jeunes sortant du système scolaire.

Arrêtez de mettre en avant ces personnes, ils ne le méritent pas.

Yannick.


4.Posté par point limite zero le 02/09/2011 13:24
ces véritables pros ne parlent pas d'assistanat fiscal (sic et lol)...c'est rassurant !

5.Posté par David ASMODEE le 02/09/2011 14:06
"ces véritables pros ne parlent pas d'assistanat fiscal (sic et lol)...c'est rassurant ! "

Quand l'Etat confisque la quasi totalité des richesses, je ne vois pas comment on pourrait parler de l'assistanat fiscal et social dans notre enfer fiscal. A moins qu'on parle des arrêts maladie bidon dans les administrations....

6.Posté par SIG le 02/09/2011 19:19
@LALLEMAND :

Salarié d'un cabinet d'expert comptable, je peux vous garantir que votre affirmation releve du mythe.


7.Posté par muppets le 02/09/2011 21:56
Expert en fiscalité, les comptables, je rigole ....chacun son métier. Cela se saurait si c'était vrai, moi je préfère un professionnel .............de la fiscalité pour la fiscalité, les conseils fiscaux des comptables , à manier avec précaution.













Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales