Economie

Les experts-comptables à la rescousse des TPE/PME

Une convention entre la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et l’ordre des experts-comptables a été signée dans le but de donner des outils aux entreprises et avoir des garanties en terme de gestion. A l’occasion de la conférence de presse officialisant cette signature, la question de la taxe professionnelle a été abordée.


Le nombre de dépôts de bilan a augmenté ces derniers mois chez les TPE/PME, la crise en étant la cause principale. "Il faut éviter la casse des entreprises réunionnaises. Chaque semaine, au tribunal de commerce, une quinzaine d’entreprises déposent un bilan dont 80 sont liquidées", rappelle Abdoullah Lala, président de l’Ordre des experts-comptables de La Réunion.

Pour les aider à affronter ce contexte difficile, une permanence est ouverte, tous les jeudis depuis le mois de mai, afin d’obtenir auprès d’experts-comptables des conseils privilégiés.
La signature d’une convention entre la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et l’Ordre des experts-comptables vient renforcer cette action. Les 159 experts-comptables vont informer, sensibiliser et accompagner les 13.000 artisans.

"J’ai demandé de façon globale que les experts-comptables communiquent un maximum. Nous sommes, par ailleurs, dans l’attente d’un décret d’application de la LODEOM, notamment sur le plan d’apurement des dettes fiscales", a affirmé le président.

A côté, plusieurs mesures ont été mises en place comme la médiation de crédit et d’autres sont à venir, la mise en place prochaine du prêt à taux zéro. Les entreprises, mais aussi les experts-comptables, suivent également avec grand intérêt la relance de la commande publique. "C’est une des solutions pour sortir de la crise. Là encore nous proposons une conférence le 2 novembre à ce sujet et sur le rôle de l’expert-comptable pour aider les entreprises à répondre aux appels d’offre", informe Abdoullah Lala.

La question de la taxe professionnelle (TP) est, quant à elle, plus délicate. "Le gouvernement nous a parlé d’une suppression de la taxe professionnelle au départ, aujourd’hui on nous parle de réforme de taxe professionnelle. De la même manière, il serait prudent d’attendre de voir si cette réforme porte soit sur un nouvel impôt, soit sur une révision de taxe déjà existante", explique Isabelle Calmi, la vice-président de l’Ordre des experts-comptables.

Destinée à prendre effet dès 2010, la réforme de la TP prévoit la suppression de la taxation des équipements et des biens mobiliers des entreprises, c'est-à-dire de leurs investissements. Elle sera remplacée par une Cotisation économique territoriale (CET), assise à la fois sur le foncier et la valeur ajoutée.
Dimanche 13 Septembre 2009 - 07:39
Melanie Roddier
Lu 1248 fois




1.Posté par Chances Are le 13/09/2009 12:24
C'est bizarre mais... qud on se pose les bonnes questions... apparait alors comme une chance... de bien y répondre !!! LOL !

Après, avec le pessimisme, ou l'instinct de fatalité, que comme en Irlande, on alimente trop souvent ici... on pourrait parler d'une pommade de communication, ou encore, difficile aussi ..d'imaginer des experts comptables... offrir leur prestation sans honoraires..(?!) mais Allez !! ..ça reste une bonne initiative !!

Car sensée. Et d'actualité !

Et ce genre de nouvelles presque, on les qualifierait comme ..normales... Et bienvenues.

2.Posté par Elnino le 13/09/2009 21:32 (depuis mobile)
L ordre c est enfin dit qu en aidant les TPE ils gardaient leurs clients c fou!!! Ils ont commence a réfléchir long terme!!! Mdr!!

3.Posté par aktharis le 14/09/2009 15:35
Il ne faut se tromper. Cette aide vient surtout où la profession de comptable ressent la crise et se rend compte que le temps des abus est terminé. J'ai personnellement payé mon comptable pour une "mission", à raison de 85 documents/mois+ bilan. J'ai payé 1200€ cash. Bilan jamais transmis, et moins de 100 factures et autres papiers (fiches de paye + déclarations ) pour le premier bilan. Savez-vous ce que me réclame mon comptable en plus des 1200€ déjà versés ? 2000€ ! Pour un CA inférieur à 30 000€ sur l'exercice !
Franchement, leurs intentions sont louables, mais tardives et n'effaceront jamais ma ruine.
Je ne fais pas partie des TPE répondant à des appels d'offres, on comprend bien que ces chers professionnels en fait parlent de PME dont le CA dépasse 300 000€.

J'ai payé deux prévisionnels pour être sûr d'obtenir le minimum avec ma banque. Comme l'avocat, le comptable n'est pas "tenu" au résultat". D'accord, mais 400€ pour 2 feuilles A4, juste imprimées au verso, cela fait chère, la ligne d'incompétence.

Leur hésitation sur la taxe professionnelle en dit long sur leur professionnalisme.

Je laisse donc ces messieurs briller en société et à l'écran des médias et donner l'impression qu'ils sont "inquiets" du sort des TPE et PME.
Comme certains politiques, ils sont inquiets de connaître l'échec, la ruine et les dettes. Moi cela me dérange pas qu'ils le vivent enfin cela !


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales