Social

Les ex-squatteuses en réfèrent à Nassimah Dindar

Les mères de famille de l'Eperon semblent petit à petit changer de stratégie. Loin de relâcher leur étau autour de la municipalité saint-pauloise, c'est au Conseil général qu'elles souhaitent désormais s'en référer.


Les ex-squatteuses en réfèrent à Nassimah Dindar

Les accusations de l'équipe municipale auront eu raison des ex-squatteuses… pour un temps. Celles-ci vont demander au Conseil général d'arbitrer le dossier. "Nous nous apprêtons à solliciter madame Dindar dans la journée", annonce Dominique Romély (président de l'Association pour le développement de Saint-Paul), en concertation avec deux ex-squatteuses dont le problème de logement n'a pas été résolu, "nous espérons obtenir audience auprès de Nassimah Dindar aujourd'hui".

Outre le cas de deux mères dont la demande de logement dans l'Ouest n'a pas été satisfaite par manque de logements, celui de Séverine Louise n'est également pas réglé. La jeune femme occupe illégalement une habitation à l'Eperon depuis bientôt quatre ans, celle-ci a bel et bien reçu un ordre d'expulsion selon le responsable d'association.

Après le Conseil général, la sous-préfecture...

"Elle attend l'expulsion mais ne souhaite pas sortir tant que ça ne se produit pas. Si elle se fait expulser, c'est un grand retour en arrière pour elle qui avait occupé ce logement justement parce qu'elle était à la rue". Dans ce cas précis, c'est la sous-préfecture de Saint-Paul que nous interpellerons prévient le président d'association.

Déjà que les relations entre Nassimah Dindar et Huguette Bello avaient été refroidies pendant les élections cantonales, pas sûr que cette sollicitation des mal-logés de Saint-Paul viennent réchauffer les amabilités entre les deux collectivités.
Lundi 23 Mai 2011 - 11:14
Ludovic Grondin
Lu 1965 fois




1.Posté par pere Plexe le 23/05/2011 12:36
depuis 4ans elle occupe illégalement !!
si c'etait a moi cte logement ya lontan que j 'aurais récuperé !
par la force s il le faut

le chantage de ces femmes est I NAD MI SSI BLE

2.Posté par Ano le 23/05/2011 13:51
Elles ont vraiement mais vraiement rien d'autre à faire. Pathétique et l'association encore plus.

3.Posté par déterminé le 23/05/2011 14:13
vivez dans l'illusion braves dames , avec celle-là vous n'aurez pas mieux, mais pas mieux du tout que votre élue au foulard destaline. C'est celle qui a foutu sur le trottoir 1500 salariés du social. Mieux vaut tenir dans la dignité jusqu'à la décision de justice qui va les virer tous plutot que tenter de vous agenouiller lamentablement au devant de certain déchet de la société

4.Posté par karima le 23/05/2011 17:58
arretez de vous plaindre et de faire des tas de gosses avec tous les hommes qui passent. mettez vous au boulot et elevez vos enfants decemment. ps: j ai du boulot pour celles qui en veulent.

5.Posté par rhum élie le 23/05/2011 22:02
Connaissant le personnage, il a l'intention de se valoriser et au fond se fou de la situation de ces femmes, où vivons nous tout est à gerber dans cette histoire..il faudrait tirer la chasse d'eau

6.Posté par Anti cons et connes le 23/05/2011 23:24
Presque toutes ont obtenu ce qu'elles voulaient. Les dernières aussi dans peu de temps.
Si tu veux quelque chose à la Réunion, il suffit de manifester. Si elles avaient revendiqué une suite dans un 5***** elles auraient eu, il aurait suffit qu'elles aient le courage de faire une grève de la faim qui dépasse 4 heures ...

7.Posté par eclaircissement le 24/05/2011 09:24
je tire un grand coup de chapeau à monsieur ROMELY car un combat lui il le mene justequ'au bout.
ce qui prouve que ce monsieur cherche un issu par le dialogue BRAVO Mr ROMELY continuez
votre combat.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales