Social

Les ex-salariés de la SIB reçoivent une prime de 2000€, du "jamais vu"


Les ex-salariés de la SIB reçoivent une prime de 2000€, du "jamais vu"
L'écoeurement gagne les rangs des ex-salariés de la société industrielle de Bourbon du Port, qui a fermé ses portes le 4 avril.

Les employés remerciés ont reçu vendredi dernier un courrier au contenu surréaliste. Leur prime de participation au titre de l'année 2013 sera de 2.000 euros. L'année dernière, ils avaient bénéficié de 1.000 euros à titre de comparaison.

Sur le coup, la nouvelle a été plutôt appréciée de tous mais la véritable lecture de cette prime doublée prouve, selon eux, qu'ils avaient bien raison de répéter à tue-tête ces derniers mois que la SIB dégageait des bénéfices confortables.

"C'est la première fois que je touche autant", affirme encore sidéré Jocelyn Rivière, représentant du personnel, actuellement en congé de reclassement.

"Quand je vois ça je suis écœuré. Et dire qu'on nous licencie pour raison économique", ironise celui qui aura fait le lien entre la direction et ses collègues pendant quatre mois.

Après le rapport d'experts étonnés de la bonne santé financière du groupe et de sa filiale réunionnaise, cette prime offre aux ex-salariés une preuve supplémentaire dans ce sens.

Les 29 salariés remerciés restent vigilants pendant cette période de reclassement. "Nous n'avons pour l'heure aucune idée sur un éventuel repreneur mais nous restons vigilants", confirme Jocelyn Rivière.
Lundi 12 Mai 2014 - 19:19
LG
Lu 1407 fois




1.Posté par Ti Rouz le 13/05/2014 08:05
Et dire que les partisans du système capitaliste nous expliquent doctement que, pour développer l'emploi, il faut que les patrons fassent du profit !

Quel bel contre exemple que la SIB : profits doublés et tout le personnel licencié !

Voilà pourquoi, les travailleurs ne doivent pas croire à ces sornettes. Leurs intérêts et ceux du patronat sont diamétralement opposés.

Et dans ce cas, il n'y avait qu'une seule solution pour préserver l'emploi des 32 salariés, ç'aurait été de prendre sur les bénéfices du trust Colgate- Palmolive auquel la SIB appartenait.

2.Posté par S le 13/05/2014 08:35
Le capitalisme tue l'emploi, les riches sont toujours plus riches, les ouvriers travaillent plus mais sont de plus en plus précaires et les pauvres de plus en plus pauvres.... Quand on prendra conscience que les inégalités se creusent toujours plus peut être qu'on se lèvera et qu'il y a aura un mouvement citoyen pour dire STOP
Courage à vous ! Ne lâchez rien, c'est important pour la suite quel que soit l'issue !

3.Posté par David Asmodee le 13/05/2014 09:05
Quand la prime est réduite, ils ne sont pas contents.
Quand la prime est doublée, ils ne sont pas contents.

Le patron doit sûrement se dire qu'il n'a pas fait une si mauvaise opération en fermant une boite dans un pays dirigé par des syndicats extrémistes.

"Quand je vois ça je suis écœuré. Et dire qu'on nous licencie pour raison économique"

Il n'y a pas cinquante façons :
- licenciement pour faute : ça ne s'applique pas dans ce cas
- rupture conventionnelle : personne n'aurait accepté
- il reste le licenciement économique

Ce sont quand même les syndicats qui ont imposé un code du travail aussi con. Code du travail, qui en temps de crise, finit par se retourner contre les salariés.

4.Posté par bof le 13/05/2014 12:31
Et ils sont pas heureux ??? ils ont coulé la boite avec leur grève, vont pouvoir se gratter le Ku durant 26 mois et en plus on leur balance une prime de 2000 euros ! espérons que cela noté sur la feuille d'imposition !!

5.Posté par polo974 le 14/05/2014 10:01
Là, c'est clairement une attaque contre un pays.
Les financiers qui pilotent ce genre d'action se moquent de perdre quelques sous dans une action pareille, mais détruisent ainsi la vie de gens qui sont des victimes de guerre juste pour contraindre la France à accepter de se faire mettre profond.

L'ultra libéralisme prouve ainsi sa barbarie, il ne devrait pas alors être surpris qu'un jour, ça se retourne contre lui ou les siens.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales