Social

Les ex-salariés de l'Arast sans un sou pour les fêtes

Plus de 200 ex-salariés de l'Arast se sont rendus au Département ce matin et ont rencontré Ibrahim Dindar, vice-président du Conseil général. Ce dernier leur a promis de rencontrer l'AGS pour clarifier la situation des 800 travailleurs sociaux au chômage depuis fin novembre et qui n'ont perçu aucune indemnité pour le moment. Ils sont, pour une grande partie, en détresse financière.


Une mère de famille en pleurs, avec ses quatre enfants, et des femmes dans le désarroi. C'est ce qui illustrait la détresse des ex-salariés de l'Arast ce matin au Conseil général. 200 femmes qui ont tenté d'abord d'investir les bureaux pour ensuite se rassembler dans l'hémicycle et entendre ce qu'Ibrahim Dindar avait à dire sur le refus du Conseil général de rencontrer l'AGS (Association pour la Gestion du régime de garantie des créances des Salariés).

"Je ne comprends pas pourquoi l'AGS vous manipule"

Clairement, le Conseil général dit ne "pas être concerné par les indemnités" des licenciés. "Je ne comprends pas pourquoi les AGS vous manipulent, c'est leur devoir de vous indemniser", indique Ibrahim Dindar. Mais le vice-président du Conseil général a fini par accepter la réunion de travail et fournir la liste des salariés qui ont signé un CDD, ce que l'AGS réclame dans un courrier daté du 17 décembre dernier mais qui est resté sans réponse.

Depuis le 27 novembre 2009, date de leur licenciement, les quelques 800 ex-salariés de l'Arast n'ont perçu aucune indemnité. Un vrai jeu de ping-pong se joue entre le Conseil général et l'AGS, qui attend d'avoir la liste de ceux qui ont signé un nouveau contrat, soit une cinquantaine de personnes, pour indemniser toutes les autres... L'assurance a fait parvenir dans le même temps un courrier à tous les ex-employés pour connaître ceux qui ont signé ce nouveau contrat.

Un contrat "relais" en attendant la mise en place du GIP

Les 50 ex-salariés, des aides à domicile qui ont signé un CDD de trois mois renouvelable, ont obtenu un contrat "relais", en attendant la mise en place du GIP (Groupement d'intérêt public) qui devrait proposer un CDI dès qu'il sera créé, d'après les affirmations d'Ibrahim Dindar. Mais "rien n'a été proposé au reste du personnel", assure Valérie Bénard-Pérez, soit 500 chômeurs qui sont le bec dans l'eau pour l'instant.

Une rencontre entre l'avocat du Conseil général, Me Bello, et l'AGS, a été convenue durant l'échange dans l'hémicycle et devrait se tenir soit cet après-midi, soit demain.

Écoutez les interventions d'Ibrahim Dindar ainsi que celui de la porte-parole de l'intersyndicale, Valérie Bénard-Pérez, dans l'interview vidéo.
Mardi 29 Décembre 2009 - 15:18
Karine Maillot
Lu 1489 fois




1.Posté par cata le 29/12/2009 16:07
honte à vous, élus du conseil général. Pendant que vous fêterez en famille le réveillon autour d'un bon repas avec foi gras et saumon à gogo, d'autres pleurerons en famille leur emploi!
Na un jour qui appel demain....

2.Posté par darkalliance le 29/12/2009 16:36
Boeufs travaillent, cheval i mange ....

3.Posté par dupuy ti'pierre le 29/12/2009 16:49
Té Pierrot fais un affaire, sa "journaleux" ou nana, la? que de fautes!!! d'orthographe, de grammaire, de syntaxe, de français...
les seuls "papiers" potables sont les tiens...

rien de tel qu'un papier bourré de fautes pour décribiliser le support (déjà que ...)

à croire que c'est la spécificité de la presse en ligne...

4.Posté par nono le 29/12/2009 18:37
En réalité, les DINDAR (la droite Sociale !!! mdr), ANNETTE et VLODY festoient joyeusement après avoir mis à mort l'Arast. Ils s'en contrefichent. La liquidation de l'Arast coûte beaucoup plus que la subvention qui était demandée au Conseil Général. Mais l'objectif est atteint : créer une nouvelle structure pour CONTROLER les travailleurs sociaux et les familles bénéficiaires. Quelle Honte !

5.Posté par pseudo jeutable le 29/12/2009 19:29
A l’arast Mme la présidente et Mr le président par alliance ont fait embaucher plus de 300 personnes de 2004 à 2008. A ce jour avec le GIP mode dindar(s), annette, voldy, fruteau il reste (1000 – 50) 950 embauches à faire avant mars 2010. Il faut arrêter avec cette dépendance vis-à-vis des élus. A quand une liste arast aux régionales ? Ils nous ont roulés dans la farine depuis un an. Avec Mr glaive et Mme agence de voyage le dossier de l’ex arast sera traité comme la liquidation. il serait bien que début 2010, les DG de l'arast fassent un conférence de presse pour que l'ensemble des personnes puissent savoir l'origine de ce fiasco et les "deals" passés lors des dernieres cantonales et municipale sur ST denis et ailleurs.....

6.Posté par Cambronne le 29/12/2009 19:47
Pierrot tu devrais voir la propagande de David Dindar sur Saint Pierre pour souhaiter la bonne année de la droite socialisante ou soviétisante je sais plus je voudrais bien connaitre qui a payé ?

7.Posté par Mais quelle pagaille ! le 29/12/2009 20:10
ARAST : chacun se renvoie la balle dans la bataille livrée par ces ex-employés, c'est lamentable ! On joue avec l'avenir de ces familles.
Qu'elles dénoncent les magouilles passées avec certains élus mis en place par elles. Où sont les vrais responsables aujourd'hui : Annette, Nassimah, Vlody, déjà en train de festoyer ? On va encore se servir de ces pauvres gens pour les régionales !
Je suis écoeurée....

8.Posté par La rage le 29/12/2009 21:36
Ne vous inquiétez plus mes amis de L'ARAST: Michel Dennemont 6eme vice président du conseil général et parle-menteur en devenir vole à votre secours entre 2 plats de foie gras ..............
Demandez et vous aurez............
C'est un homme qui ne recule devant aucune promesse.............
Demandez il vous vous promettra.............Demandez !!!
C'est un grand prometteur.............
Demandez !!!

9.Posté par ex salariée le 29/12/2009 21:37
aujourd'hui je suis scandalisée , peinée par cette affaire ! j'ai vu et entendu mes ex collègues m'exposé toutes leurs tracasseries financières avec la banque et les organismes de crédit ,j'ai eu trés mal d'entendre que certaines envisageaient le suicide si cette situation ne trouvait pas d'issue.Moi même ex salariée ,je me sens démunie face à autant de détresse ,où je me trouve moi même .Nous avons oeuvré auprés d'un public en difficultés et nous voilà ,nous à notre tour dans les mêmes impasses ,sauf que nous ,nous sommes au bout du rouleau ,dans le noir complet mais aucun soutien de nulle part .Tout le monde se renvoie la balle .Eux ils passent de merveilleuses fêtes de fin d'année alors que par leurs fautes des honnêtes citoyens n'ont plus de perspectives et projettent de se suicider .C'est trés grave et nous n'avons personne pour nous soutenir

10.Posté par cambronne dékone pa le 30/12/2009 00:00
Cambronne, t'es sur ? Dindar à st-pierre ? Pardon mais sois tu es barge, soit t'es un imposteur qui ne connait RIEN du Sud !
St-Pierre, c'est Michel Fontaine !!!(jusqu'a preuve du contraire);
Sans rancune.

11.Posté par Cambronne le 30/12/2009 09:16
10.Posté par cambronne dékone pa le 30/12/2009 00:00
Cambronne, t'es sur ? Dindar à st-pierre ? Pardon mais sois tu es barge, soit t'es un imposteur qui ne connait RIEN du Sud !
St-Pierre, c'est Michel Fontaine !!!(jusqu'a preuve du contraire);
Sans rancune. lol J'adore aussi me beurrer ma biscotte moi même

Pas de quoi sans rancune aussi mais vous pouvez le constater par vous même deux affiches soviétisante de propagande à la tronche de premier de la classe juste à côté du glacier SGM

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales