Social

Les ex-salariés de l'Arast à nouveau dans la rue... mais pas tous


Les ex-salariés de l'Arast à nouveau dans la rue... mais pas tous
Les ex-salariés de l'Arast reprennent du service. Pas auprès des malades et des gramounes, mais dans la rue. Une manifestation est organisée ce matin, dont le point de départ se situe devant le Conseil général. Une grosse cinquantaine d'ex-salariés est présente et a déposé une motion. Une motion qu'un membre du Conseil général est venu chercher car les grilles du Palais de la Source sont bien évidemment fermées. Symboliquement, les manifestants ont jeté des poules malades par dessus les gilles, poules qui sont sensées représenter les élus.

La mobilisation n'est toutefois pas aussi importante que souhaité. Et pour cause, le Pôle emploi a contacté certains salariés pour leur proposer des postes au sein de la société Korbey d'or, qui a en partie repris les activités de l'Arast. Certains ex-salariés ont accepté, ce que d'autres, présents ce matin, leurs reprochent ouvertement. On peut également signaler la présence de Valérie Bénard avec les manifestants, malgré la polémique que suscite sa présence sur la liste de Didier Robert pour les Régionales (lire ici ).

Après le Département, les ex-salariés se dirigent maintenant vers le local des AGS avant de terminer leur manifestation devant la préfecture.
Mercredi 17 Février 2010 - 10:56
Benjamin Postaire et Mélanie Roddier
Lu 1437 fois




1.Posté par curebien le 17/02/2010 11:02
50 sur plus de 1000 !!! Où sont les autres?

Ils s'en fouttent? Ils ont été reclassés? ce n'était qu'une manipulation?

2.Posté par pimanzoizo le 17/02/2010 11:13
Pourquoi des poules malades ? Plutot poules mouillées ,oui !

3.Posté par pimanzoizo le 17/02/2010 11:46
Je parle des politiques,bien sur !

4.Posté par au cas par cas le 17/02/2010 12:10
Effectivement , Nassimah choisi la tete pour réintégrer, elle appelle certains personnes d'autres pas mais l'AGS devrait travailler sur les dossiers au cas par cas que ceux qui n'ont aucun contrat soit indemnisé et les autres pas, puisqu'ils travaillent soit au CG soit à Corbeille d'or. que les 50 salariés qui restent demandent au cabinet du prefet de les faire indemnisés par l'AGS car ils sont tjs au chômage ce qui ne serait que justice et les 1000 € restant ne doit etre versé qu'aux personnes qui ne travaillent et non au autres

5.Posté par ex salariée le 17/02/2010 12:15
Ex salariée de l'arast, je crois qu'il faut arrêter de se ridiculiser. Nous le savons que seule une décision de justice pourra mettre un terme à ce conflit. je vous donne RDV le 24 février 2010 à 9 h 00 au Prud'hommes pour l'audience contre les AGS. Action engagée par 26 ex salariés pour obtenir le paiement des indemnités par les AGS.
Manipulation par les syndicalistes pour obtenir une intégration au CG. Il faut arrêter de rêver.

6.Posté par coco-dur le 17/02/2010 13:34
TRAHISON ! ! !
Nous avons été trahies par Valérie Bénard ! qui nous a toutes bernées, manipulées, aveuglées ! ! ! Elle s'est servie de nous pour nous ridiculiser et nous décrédibiliser nous et notre action légitime.
Aujourd'hui, elle qui a si bien critiqué Nassimah Dindar et les élus, elle va manger dans la main de Didier Robert. Elle rêve d'être élue et de devenir une alimentaire de plus ! ! !
Attention à ne pas devenir la grenouille de la farce qui a force de gonfler fini par exploser...
En tant qu'ancienne TISF je suis écoeurée, dégoutée j'ai honte car j'ai cru en toi Valérie, j'étais parmi les manifestantes au Conseil général, j'étais dans la rue devant la villa du département, j'étais dans l'hémicycle. Je croyais, naïve, que tu étais avec nous, du côté des salariés, des petits, des humbles, de celles qui n'ont rien reçu.
Mais là je te reconnais bien, à nouveau du côté des patrons, des gros zozos. Tu montres ton vrai visage.
Déjà du temps de l'Arast tu étais toujours du côté de la direction, bien copine avec M. Jacquemart... tu m'as bien bouché les yeux...
Et comment as-tu fait pour mettre sur la table les 5.000 euros que Didier Robert demande à tous ses colistiers ?...
Honte à toi ! ! !

7.Posté par Allons changer la donne le 17/02/2010 13:45
Ce désastre social laissera des traces les 14 et 21 mars.

Comment La RÉUNION ne pourrait -elle pas dans sa grande majorité dire enfin :

Il faut arrêter de croire ou de faire croire que ceux ou plutôt que celui qui a déjà annoncé sa victoire aux futures régionales, lui dire Monsieur .....du balai y' en a marre de ces politicards de tous poils qui n'ont rien fait pour sauver cette maison sociale, l'ex ARAST et surtout l'accompagnement des milliers de "gramounes" au quotidien.

Qu'on arrête de dire, il faut préparer la REUNION de 2030 alors que celles et ceux qui étaient aux commandes depuis 1998, n'ont pas su sauver l'ARAST de 2010 et les emplois de 1200 camarades.

Le 14 mars pour que les jeunes se prennent en main et accèdent aux affaires régionales, il n'y a qu'un seul choix à faire au premier tour:

Donner à un jeune Réunionnais qui a pris le pari de faire gagner La RÉUNION avec une liste de jeunes, la possibilité de finir en largement en tête.

Ce jeune Reunionnais DIDIER ROBERT, celui qui a su forcé le destin et prendre ses responsabilités en faisant le choix du rajeunissement de la classe politique, choix qu'aucun parti et qu'aucun homme politique n'a osé faire jusqu'ici.

Au deuxième tour: avec le soutien du peuple d'en bas, La Réunion va renvoyer un clan, une famille dans leur paradis construit sur le dos du peuple depuis 40 ans.

Oui l'affaire de l'ARAST portera un coup considérable aux socialos- communistes et alimentaires "dits de droite" qui ont fondus "électeur dans le chômeur" et en ont fait de lui l'arme de leur prochaine défaite.

Oui Valérie BENARD doit représenter ces milliers de travailleurs et syndicalistes oubliés ou blackboulés par ceux là mêmes qui les ont conduits au pouvoir ces deux décennies.

Travailleurs mal payés et mal traités , salariés du privé, demandeurs d'emplois, vous avez là une occasion unique d'inscrire dans l'histoire politique de La RÉUNION que la prise du pouvoir régional par une bande de Réunionnais a est plus que pobable.

Eux, qui n'ont pas cherché un poste dans telle ou telle négociation, mais pour qui La RÉUNION et son développement passait et passera toujours en premier.

Certains conseillers généraux de gauche regrettent d'être associés à ce génocide social qu'est la disparition de l'ARAST et de ses 1200 emplois.

Il est trop tard, le peuple a vu pendant ces mois derniers, comment ils se sont "foutus" de cette population à la rue, sans le sous et sans emplois, traitée comme des mal propres et poussée au TRIBUNAL.

Quand on est communiste, socialiste de ou droite , on ne tue pas un tel outil on le sauve et le solidifie. Voilà ce qu'ils auraient du faire et voilà ce qu'ils n'ont pas fait.

On pourra toujours dire que Mme BENARD ceci, Mme BENARD cela, le résultat c'est à dire l'essentiel: c'est que la gauche et quelques fourbes de droite ont ruiné l'avenir de milliers de travailleuses familiales et accompagnatrices à domicile.

Alors quoi faire et quoi dire devant ce désastre social et cette fuite en avant des conseillers généraux qui n'osent plus se montrer, être sur une liste aux régionales où se cachent derrière les buissons, un seul geste:

Le 14 mars oui au changement, non à la bassesse politique et aux calculs malsains des postes .

Vive l'ARAST


8.Posté par anonyme le 17/02/2010 14:26


Je n'aurais pas signé la pétition de soutien aux ex-salariés de l'ARAST, si j'avais su qu'elle avait une vocation politique : comme quelques uns (beaucoup ?), je regrette d'avoir été manipulé.

Toute cette agitation dans le but d'expurger la rancœur d'une tête de liste ?

Vivement le 14 mars : nous verrons si le sondage du JIR d'hier, qui donne DR vainqueur à 28% n'est pas aussi une autre façon d'agir en missouk.

Cela me rappelle les tactiques d'un ancien, suivez mon regard : quelles différences de méthodes entre les deux ?




9.Posté par (...) le 17/02/2010 15:59
la valérie dindar elle a trahi l'arast
maintenant elle va manger dans la main de didier robert et comme les autres elle est alimentaire
honte sur elle qui a manipulé jusqu'au bout ses collègues de l'arast et les autres personnes qui lui avaient fait confiance
elle a joué la farce jusqu'au bout pour mieux aveugler les autres
et elle vaut pasmieux que nassima bénard
c'est même (...) toutes les deux

10.Posté par jojo le 18/02/2010 05:48
Il faut venir sur le Conseil Général de St Pierre: il y a une déléguée départementale, Mme Balbolia, payée par le CG pour gérer le problème des AD départementales. Embauchée comment? En tout cas en toute discrétion.
Venez ex-arast, et vous comprendrez le cynisme de ND.
Cette nouvelle employée est placée dans un petit bureau au 1 er étage, à ne presque rien faire, c peut être çà les nouvelles embauches du CG? En tous les cas, venez ex-arast, venez constater vous mêmes.

11.Posté par hugues dechilly le 18/02/2010 07:47
au delà du triste et récurrent épisode des ex salariés de l'arast qui devient de plus en plus navrant avec en plus maintenant la trahison programmée de leur ex futur toujours porte parole (à ne plus rien y comprendre) que deviennent les ex bénéficiaires abandonnés depuis le 27 novembre 2009 ?

12.Posté par curebien le 18/02/2010 15:07
5.Posté par ex salariée le 17/02/2010 12:15



Il n'y avait que 26 salariés dans l'ARAST? Où sont vos ex collègues?

Il y a quelque chose qui me dérange dans toute cette affaire. Plus de 1000 licenciés et 26 seulement font une action?

Et bien sur tout au long de l'affaire on ne se focalise que sur N Dindar !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales