Social

Les ex-Arast vont passer leur 3ème nuit à la belle étoile


Les ex-Arast vont passer leur 3ème nuit à la belle étoile
 
Les ex-salariés de l'Arast attendent toujours d'obtenir un rendez-vous avec des représentants du Département. Ils souhaitent débattre de leur situation, et trouver une solution au sujet des indemnités de licenciement toujours pas versées.

Mais le Conseil général campe sur sa position qui est de laisser la justice faire son travail… Deuxième nuit à la belle étoile donc pour les ex-Arast qui ne lâchent pas la pression. Une quarantaine de personnes est restée jusqu'à une heure du matin.

Ce jour, les ex-salariés de l'Arast sont réunis sur la pelouse devant le Palais de la Source. Ils ont décidé d'écrire aux parlementaires ainsi qu'au Préfet, Michel Lalande, afin qu'il intervienne dans ce dossier (en pièce jointe la lettre adressée aux parlementaires).
Vendredi 2 Décembre 2011 - 15:28
Lu 1066 fois




1.Posté par aucune justice le 02/12/2011 16:03
mais justement le probleme c'est que la justice ne prend aucune décision c'est le 3eme report depuis deux ans. si seulement le tribunal pouvait prendre une décision au moins qu'on ait notre argent
mais non a chaque fois c'est report report report mais en attendant on creve sous les dettes
alors que se soit l'AGS le CG ou le tribunal prenez une décision et payez nous
l'AGS demande un courrier du CG alors dame dindar faites ce courrier apres regler le probleme entre vous
pourquoi on trouve des millions pour payer une seule personne genre directeur ou autre sur le départ mais pour les petits rien est ce normal

2.Posté par noe le 02/12/2011 16:36
Ce sont les nuits du désespoir !!!!

Mme Dindar ne peut vraiment rien pour ces femmes ? Pourtant , entre femmes on doit se comprendre ??

3.Posté par Professeur Maboule le 02/12/2011 18:15
Courage aux ex-salariés de l'ARAST.!
Dire que madame DINDAR ( chirurgie esthétiquée, botoxée, siliconnée) a osé parler de harcèlement psychologique de la part de ces hommes et femmes (qui se battent pour survivre) à l'encontre de nos chers conseillers généraux grassement rémunérés à ne rien faire!

4.Posté par AVATAR le 02/12/2011 19:51
vu ceux que j ai vu devant le palais je comprent mieux le silence de certain cé que du riz chauffé et cé pas cela qui souffre et qui a souffer du martyr pendant deux ans de chomage cé des rigolo manipulé pour destabilisé la gueppe au legislative de 2012 comme dit la pub la zot y fait un eureur la, et les un peut gros doigt ca y manipule cé femme la, revisionne les archives et vous verrez certain de cé femme dans quel camps elles etaient et certaine etait placé au departement a des poste bien renumeré pendant que les petit bavaient mais contractuel cé un an apres cé la porte et les traites et comme les criminels revienne toujourt ce le lieux du crime ;bon weekend mesdames au palais vos elus vous regarde a la telé depuis le saint alexis

5.Posté par lamoul le 02/12/2011 19:57
courage à vous................

6.Posté par curebien le 02/12/2011 20:43
Lé mol la pluie i tombe !


7.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 02/12/2011 21:13
Valérie Bénard "vice présidente de La Région" ex Arast, doit inviter ces personnes à "camper" devant la Région....ou dans la villa à la Montagne de"ti Robert" ,puisqu'il les soutient, selon les écrits de sa précieuse "dir-com".

8.Posté par citoyen le 02/12/2011 21:37
Le president de la CFTC,solidaire, dort dehors aussi... pendant que VALERIE BENARD , ex arast et représentant arast CGTR dort tranquille dedans mais... avec l'étiquette CFTC

Quand le syndicat est manipulé ca donne ce résultat


9.Posté par ex salarié de l'ARAST le 03/12/2011 07:41
D'après toi poste 8.
A chaque manifestation des ex salariés de l'ARAST c'est valérie Bénard la coupable ou la responsable. tu réagis comme de nombreux élus au département à savoir à chaque audience demandé par un groupe de personnes pour trouver des solutions vous leur dites aller voir valérie bénard.
Vous êtes tous des idiots. Je vous informe que Valérie était salariée comme tout le monde, elle a essayé de défendre l'outil de travail ( ARAST) que nous avions sur le département comme d'autres élus ( Avirons / tampon) travaillant à l'ARAST.
A titre personnel j'ai eu mes indemnités parce que nous avons suivi la démarche proposé par mr RIBAUD ceux et celles qui ont voulu se débrouiller seuls se retrouvent dans le pétrain aujourd'hui. ( a qui la faute??????) Valérie a faite de son mieux aujourd'hui elle n'est plus dans aucun syndicat. Alors s'il vous plaît ARRETER vos accusations gratuites et malsaines.
c'est si compliquer de recevoir une dizaine de personnes Madame DINDAR!!!!!!!!!!!!!!!!!

10.Posté par Bayoune le 03/12/2011 07:42
Dopi yèr 2 désanmb, zordi 3 désanmb la nwite i komanss tonbé devan lo Konsèy Zénéral, deriyèr zardin de l'état, na là 8 madame lé la dosou in bache, nout momon, noute sèr, noute zanfan, lé la an fanm kouraz, i dor la minm dopi deu zour - zot i bataye pou zot drwa. Mi vé parle zanplwayé l'ARAST, toule moune la antandu parlé de zot, lisansiman abuzif ke zot la té viktime dopi dezan, de bann zélu ...i pète dan la grèss, zélu drwate, goss bisik, du zanbrokal pouri de la Nassimah " sourire domino" pou kouyone réniyoné zélèktèr. Sertin de sé fanm kouraz la minm pa ginye zot derniyé salaire Toute ces élus, ces alimentaires du système colonial i vé aminn anou TOUTE réniyoné vive konm zanimo. avec la charité publique, de colis alimenatire, nous maintenir dan un assistatnat criminel Bann fanm kouraz i bataye pa konte lo zonm, konm na detrwa pétrolèz i fé, riyink pou fé romarke azot, é okipe lespass médiatik, NON, noute bann sèr lé la dovant Conseil Général, zot i bataye, zust pou ginye zot DU, zot DRWA, zot lindemnité lisansiman, ke la dinde Nassimah du Conseil Général, avec ses complices de l' AGS, la prive azot ziska zordi. Si i kontinu konmsa, si nou di pa ariyin, domin sar noute tour.Pou soutenir ssé fanm kouaz, i fo nou bouze ansanm, il ne faut pas qu'elles se retrouvent toutes seules à la merci des nervis, des mercenaires de des forces du désordre, dite force de police. Jeudi soir, alors qu'elle voulaient dormir à l'intérieur de l'enceinte du Conseil Général, 7 femmes et un homme ont été expulsé par une vingtaine de policiers de Malartic, lé pa normal, les voleurs, les repris de justice, lé zanprofiteurs siègent dans les salles climatisées du Conseil Général, et ces mêmes élus se permettent de jeter nos soeurs et frères qui bataye pou zot droit, soient jetés comme des malpropres, des chiens galeux dehors à la merci de l'incertitude du temps. Deux jours, mwin la pass war azot, mi pé dire zot toute, mwin la pa vu, in lonb bann pétrolèz de Ni pute, ni soumize, ni lonb de fanm solidèr, ni lonb din sindikalis CFDT, CGT FO, seul, Paul Junot de la CFTC lé la dopi lo débu 2009 a koté les victimes - ou de parti politique, y compris ceux qui se disaient le parti des défenseurs des sans défenses, in merde la pwin personn de ces kriyèr de nwite lété là pou soutenir bann fanm kouraz, minm Agir pou noute toute AGPNT, la rante en Ibernation konm leskargo, la pa vu non plu bann Zallianss du pcr, lot contre la pauvreté, la parti kasièt dovan lo konba kourageux de ces femmes qui mènent un juste combat méritant le soutient de noute toute. Alor siouplé, zordi Samedi, i travay pa, VIYIN AZOT, Viyin dire à ces femmes courageuses qui luttent depuis deux ans qu'elle ont votre soutient. Mi yespère ma war azot fé lantouraz pintade koté bann là. Konm i di, I TOUSS INN, I TOUSS NOUTE TOUTE - NOU in sèl NASIYON- Konm lo dwa la main, anon fé in seul pou bataye konte la "profitasiyon"...

11.Posté par Marquise de carabas le 03/12/2011 11:09
quand je pense que Noël arrive et que ces femmes ne pourront pas rien offrir à leurs enfants et à leur famille encore une fois... et elle ose (DINDAR) parler de manipulation .... vraiment, j'ai de la peine pour ces familles.

12.Posté par Caton2 le 03/12/2011 11:34
11. Chère marquise, ces familles, si elles le veulent, pourront manger de la dinde à Noël... Halal ou pas halal? Farcie ou carri?

13.Posté par Rascasse le 03/12/2011 22:37
Bayoune déor !!!
Arret fé la rékipérassyon

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales