Social

Les ex-Arast toujours mobilisés devant le Conseil général


Les ex-Arast toujours mobilisés devant le Conseil général
Une nouvelle fois la nuit a été difficile pour les ex-Arast devant le Conseil général. La pluie s'est invitée à défaut d'un "rendez-vous avec un élu", explique Mimose Libel ex-employée de la structure de l'Arast. Une nouvelle nuit pour la dizaine d'ex-travailleuses qui demandent simplement que leurs indemnités de licenciement soit versées.

"Nous sommes toujours présent devant le Conseil général. La nuit a été dure rythmée par la pluie et le vent. Ce n'est pas évident pour nous les femmes présentes devant le Département (...). Nous n'avons eu aucun contact, aucune avancé", rappelle Mimose Libel qui interpelle une nouvelle fois les élus du Conseil général. "Je lance de nouveau un appel pour essayer de venir à notre secours. Pour que l'on arrive à discuter avec les élus et trouver un terrain d'entente", ajoute-t-elle.

Mimose Libel qui interpelle également les autres employés de l'Arast pour venir les rejoindre devant le Département, mais pour le moment tout le monde reste campé sur ses positions.

Une nouvelle fois, les ex-Arast pourraient passer une quatrième nuit devant le Conseil général.
Samedi 3 Décembre 2011 - 10:00
Lu 1024 fois




1.Posté par Thierry le 03/12/2011 09:28
L'inauguration du nOUVEAU camping sur le site du CG.

Le camping sauvage est pourtant interdit mais y est toléré..... plus on est de fou, plus on rit, vient zot' tout'

Arast lève toi et marche ---l'illusion du miracle--- ou l'utopie du désespoir ...en tout beaucoup de perte de temps, ça c'est sûr....

2.Posté par inconnu974 le 03/12/2011 18:06
courage,

bravo pour votre détermination.

3.Posté par ndldlp le 03/12/2011 19:40
pareil que 2

4.Posté par Thierry le 03/12/2011 21:22
Aux Post 2 & 3... C'est vrai, il faut être déterminé. Ils ont raison de l'être...mais, cela fait déjà deux ans. deux années de combats où ils en sortiront surement perdant.... Eux, ils sont en train de passer la misère... croyez-vous que ceux en face, voire même les syndicalistes qui les épaulent, partagent leur misère sociale....

Qui gagneront-ils ? Ils devraient réunir leurs forces et chercher du travail ailleurs. Dans ce secteur, il n'en manque pas. C'est ce qu'ont compris les autres.

5.Posté par Professeur Maboule le 04/12/2011 08:55
Courage! Vous avez raison de vous battre. Aucun combat n'est perdu d'avance!

6.Posté par Gaston la gaffe, le 04/12/2011 13:58
Dimanche 4 : elles sont toujours là, elles ont une pêche d'enfer!
J'ai pas fait de photos, j'avais pas envie de leur piquer leur combat. Mais quelle détermination, et en même temps, quelle joie de vivre!
Le Jardin de L'Etat m'a semblé mille fois plus joli! Il était illuminé, pas de violettes, mais de forts jolis nénuphars qui naissaient à la vie...minuscules bonheurs simples, lumière exceptionnelle, sérénité absolue presque sans bruits, juste des gens gens qui faisaient leur Taï Shi dans la lumière du matin.
Elle est pas belle, la vie?

7.Posté par z'oreil créolisé le 04/12/2011 19:14
Voilà ce que vous recevez lorsque vous sollicitez un RDV avec cette Présidente du CG de la Réunion !!!

Your message
Subject: Le Conseil Général de La Réunion: Demande d'entretien privé avec madame la Présidente
was not delivered to:
delphine.hang-law@cg974.fr
because:
Router: Warning: database disk quota exceeded

Comme ça, c'est certain, elle n'est pas enmerdée par les RDV. " Ma porte est grande ouverte ", disait elle sur Radio Freedom en ce samedi 3 décembre 2011 !!!

Dehors, au chomage madame DINDAR Nassimah

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales