Social

Les ex-Arast campent sur leurs positions, la grève de la faim continue


Les ex-Arast campent sur leurs positions, la grève de la faim continue
On pensait la sortie de crise proche, hier, après la rencontre entre Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, et Arnold Louis, président de la CFTC.

Mais la dernière proposition de la CFTC ne devrait pas passer du côté du Département, un quatrième protocole de sortie de conflit qui prévoit l'indemnisation des salariés qui auraient porté l'affaire en justice et réclamant deux ans d'arriéré de salaire. Le Département n'a pas souhaité dire "oui" à cette ultime proposition.

Conséquence, la présidente est sortie sous les "sifflets" des ex-salariés présents devant les grilles du Département au moment où elle se rendait à l'assemblée générale d'Air Austral.

Depuis, une concertation a eu lieu entre les grévistes de la faim et les ex-salariés présents depuis 45 jours devant les grilles du Palais de la source. La décision a été prise de continuer la grève de la faim tant que ce quatrième protocole ne serait pas signé par le Département.

"La décision a été prise à l'unanimité, nous avons décidé de la poursuite de la grève de la faim tant que le 4ème protocole proposé par la CFTC ne sera pas signé par Nassimah Dindar. Dès que ce sera fait, nous cesserons immédiatement notre grève de la faim et le campement disparaitra aussitôt", explique Carmen Allié.

Ce week-end, les six grévistes de la faim le passeront une nouvelle fois devant le Conseil général.
Samedi 14 Janvier 2012 - 07:29
Lu 1560 fois




1.Posté par scandalisée le 14/01/2012 08:13
Cette femme est une honte avec ses grandes dents et le pire de tout antenne réunion lui donne un espace pour dire balkancer ses mensonges sous les yeux rieurs de la journaliste. Nassilmah a essayé de faire croire que grace a Mr LEFEVRE elle a pu découvrir le nombre restant de nonbre de personnes imdemnisées merde quoi la journaliste pouvait pas lui rétorquer que s'était pas possible puisqu'il y a un liquidateur et lui rappeller que pour le cg c'est pas normal. le tribunal a prononcé la liquidation de l'arast parce que le cg na pas répondu à l'offre. antenne réunion pouvait pas lui rappeller que laisser les gens faire grève de la faim s'était une non assistanec à personnes en danger? courage aux ex arast et juste pour finir honte à la population réunionnaise pour ce manque de solidarité jamais ils n'arriveront au p'tit doigt des antillais.

2.Posté par bouboul974 le 14/01/2012 08:49
cette obstination démontre bien que la CFDT joue le rôle de l'UMP

3.Posté par JOSEPH le 14/01/2012 09:30
LA SANCTION :
ON A L'IMPRESSION QUE NASSIMAH DINDAR VEUT " PUNIR" CES FEMMES QUI REVENDIQUENT LEUR DÛ ! COMME VERGES QUI , DIT-ON ,VEUT PUNIR BELLO DE NE PAS LUI ÊTRE DOCILE,
la "PRÉSIDENTE "DU C.G. REFUSE (jusqu'à présent mais pour combien de temps encore ) le principe du versement des indemnités de licenciement à tous ceux qui ont osé manifester leur lassitude devant le mépris et l'arrogance affichés à leur égards ! MAIS Mme la Présidente? elles attendent depuis deux ans qu’une solution juste soit apportée à leur situation !!! DEUX ANS !Savez-VOUS CE QUE CELA REPRÉSENTE POUR DES FEMMES à FAIBLES REVENUS QUI SE RETROUVENT Du JOUR AU LE DEMAIN SANS EMPLOI !! On vous a comparée à la "Dame de Fer " britannique :votre intransigeance et votre égo surdimensionné justifieraient-ils ce qualificatif ??A vous de prouvez que vous ne méritez pas ce qualificatif ! MONTREZ -VOUS A LA HAUTEUR DE VOTRE FONCTION ! SI ELLE EST TROP LOURDE POUR VOUS ,VOUS SAVEZ CE QUI VOUS RESTE A FAIRE : DÉMISSIONNEZ !!!

4.Posté par Vrp le 14/01/2012 11:07
Selon Mme dindar "on ne peut pas parler a ses femmes qui ont le coeur plein de colère et d amertume ..."
se sont des femmes madame qui on perdu leur travail, qui on dévoue leur vie pendant 10, 20, 30 ans ou plus aux familles réunionnaises ...

Alors laissez les au moins être amert puisqu'il ne leur reste que ça !!!!!

Alors continuez a ne pas les recevoir, a ne pas les écouter et leur parler et étonnez vous de leur coeur amert ...

5.Posté par CARINE MAIGNAN le 14/01/2012 11:07
Les interventions de la présidente du département démontre une nouvelle fois, que loin de vouloir résoudre le conflit comme elle aime à l'entendre laisser penser, elle propose des solutions discriminantes, intégrant les uns, excluant les autres ! Et quand elle est à cours d'arguments juridiques, concrets,valables elle met en doute les grévistes de la faim, focalise l'attention sur une querelle de personne qui l'oppose à Mimose LIBEL depuis deux ans, elle "découvre" les vrais chiffres des salarié(e)s restant à indemniser grâce au travail de Didier LEFEVRE . Quand on est présidente du département, on se doit de savoir faire la différence entre la personne et la fonction, on se doit d'étudier les dossier et de les mâitriser au lieu de partir en vacances, on arrête de se poser en victime quand on refuse de voir et d'entendre la détresse. Oui, elle a été insultée hier et je suis la première à le regretter mais je comprends la colère de ces femmes qui sont poussées à bout, qui sont traitées avec indifférence et mépris, je comprends leur lassitude, je comprends parce qu'au fond, nous ne sommes que des être humains, que nous sommes faillibles et que oui, quand le vase est trop plein, il ne peut que déborder ! Je respecte la fonction de présidente de département, je pense que Mme DINDAR pour être arrivée jusqu'à là est une femme avec un minimum de jugement et clairvoyance alors il faudrait peut-être qu'elle arrête d'écouter ceux qui l'entourent, les conseilleurs ne sont pas les payeurs ! Que Mme la Présidente se pose la question de savoir ce que eux ont à gagner en lui donnant des conseils ou des directives qui ne font que pourrir la situation un peu plus, qui en assumera les conséquances plus tard ? elle ou eux ? Il faut se méfier de ses ennemis, il faut encopre plus se méfier de ces "amis" !

6.Posté par entetement le 14/01/2012 11:22
Là on voit bien l'entêtement des manifestants. Ils demandaient le paiement des indemnités auxquelles le conseil général était condamné : FAIT. Ils demandaient que le conseil général dise aux AGS qu'il les rembourserait s'il était condamné afin que les AGS paient les indemnités dès à présent : FAIT et AU-DELA puisque le conseil général fait l'avance de 50% des fonds. Maintenant, une nouvelle revendication apparaît... A croire que ces gens sont mieux sous leur tente que chez eux !

7.Posté par Choupette le 14/01/2012 11:55
Comment mais comment a-t'on pu élire une personne aussi vulgaire à un poste aussi haut ?

Elle aime La Réunion, peut-être. Mais pas les Réunionnais.


8.Posté par Liberté - égalité - fraternité le 14/01/2012 12:11
Tout le monde est passé à coté du scandale à dénoncer !!!!

En 4 jours de grève à tambouriner sur des poubelles, les POMPIERS PROFESSIONNELLES REUNIONNAIS ont obtenus gain de cause sur leurs revendications avec Nassimah DINDAR.

Le total des heures supplémentaires pour les pompiers professionnelles Réunionnais se chiffre environ à 6 millions d'euros !!!

POUR LES POMPIERS, 4 JOURS DE GREVE ET 6 MILLIONS D'EUROS SUR LE TAPIS PAR LE CG ET POUR L'ARAST, DEUX DE COMBAT AVEC X JOURS DE GREVE DE LA FAIM ET TOUJOURS RIEN !!!!

C'EST SCANDALEUX POUR PERSONNE CAR PERSONNE NE CRIE AU SCANDALE !!!

9.Posté par les vraies propositions le 14/01/2012 12:36
Pourquoi ne voit-on pas sur Zinfos le dernier communiqué du Conseil Général, pourtant disponible sur le site du Conseil Général et dont Zinfos a dû être destinataire ? Le post 6 a raison : toutes les revendications ont bien été satisfaites. Mais peut-être Zinfos ne veut-il pas le reconnaître...

10.Posté par leurs positions ? le 14/01/2012 12:46
Le titre de l'article est faux, il faut bien le reconnaître. "Les ex-Arast campent sur leurs positions" indiquez-vous. Où avez-vous vu que dans les revendications de ce mouvement qui a débuté en novembre, les grévistes demandent deux ans d'arriérés de salaires, comme vous l'écrivez ? Ce sont là de nouvelles positions, après avoir obtenu satisfaction sur leurs premières positions. Donc en réalité, le titre de l'article devrait être "les ex-Arast annoncent de nouvelles positions".

11.Posté par tic tac tic tac le 14/01/2012 13:19
mouai c facile d'aller sur le site du cg et de donner des chiffres,nous aussi on peu le faire et c pa pour auten ke c chiffre sont exact je pren pour exemple le pole emploie.madame dindar a se kelle merite, elle veu jouer avec le feu, bin elle se brulera et la elle poura pa dire kec la faute de un tel ou un tel.madame dindar demander a votre avocat combien vou coutera un jugement pour non assistance en personne en danger et volontaire.ken vous aller avoir la reponse jespere ke vous reagire vite pour ke c salarier soit payer en totaliter et aussi j'aimere bien ke la CFTC donne des preuves de se kil dise concernen le nombre exact de salarier non payer,mm se ki sont en cour de jugement.

12.Posté par Logique le 14/01/2012 13:26
2, 6, 9&10
Un détail a du vous échapper: Le CG exige le retrait de l'ensemble des poursuites en justice pour ceux qui ont fait cette démarche, or le paiement des indemnités de licenciement n'est pas 100% de ces poursuites pour tout le monde.

Ils réclament immédiatement au CG leurs seules indemnités de licenciement, la revendication n'a PAS changé.
Ils refusent de renoncer à TOUTES les poursuites en échange du paiement du minimum qui leur est dû, nuance...

Si quelqu'un vous devait 200 Euros et avait en plus bousillé votre voiture, vous seriez prêts à renoncer au dédomagement pour votre voiture contre uniquement le remboursement des 200 Euros qu'il vous devait?

Je le répète: ils ne réclament rien d'autres que les indemnités de licenciement pour lever le camp et ils sont évidemment prêt à renoncer aux poursuites en justice concernant ces indemnités si on les leur verse, mais PAS à toutes les autres poursuites.

2,6, 9 & 10, vos commentaires étaient soit le fruit de l'ignorance du dossier, soit de la mauvaise foi.

13.Posté par MdR le 14/01/2012 14:10
ces grévistes ont un talent particulier pour négocier , leur méthode ? fais ce qu'on veut et discutes pas !
MdR !

14.Posté par 20 decembre et la revolte d''Elie le 14/01/2012 14:36
le 20 decembre tout le monde a feté la fete kaf, RFO nous a diffusé un excellent documentaire sur la revolte des esclaves menée par Elie. Sudel Fuma a bien expliqué en quoi ils'agit d'une revolte collective pour la liberte.


Et puis hier au JT d'antenne Reunion, fin de rideau, retour à la réalité: Nassima et Ibrahim Dindar expliquent calmement à la télé qu'il faut punir ceux qui not osé lever la tete pour reclamer l'application de la loi. Devant la Réunion entiere à une heure de grande ecoute un exemple est donné pour ceux qui en 2011 osent encore lever la tete.

Avec le consentement des media: les journalistes n'ont pas bronché, la presse ecrite n'a pas relevé, et meme la caricature du JIR passe sur ce fait marquant.

avec le consentement de la population, qui a calmement avalé sa soupe en regardant, sans le moindre bronchement. Comme dit Melanchon quand on fait le mouton faut pas s’étonner d’être tondu. Oui la départementalisation s’achève, oui on revient à l'ere coloniale.

et les veaux de brailler: "viv' les decentralisation à bas l'etat jacobin"

15.Posté par jeanrene le 14/01/2012 16:25
je n'ai pas réussi à l’écouter jusqu'au bout sur antenne réunion tant cette femme pue le mensonge et la mauvaise foi ! un vrai canal la blague à elle toute seule!...j'ai failli en casser mon téléviseur... réunionnais apprenez à déchiffrer le langage politique et nous gagnerons du temps en ne mettant plus notre confiance entre les mains de ceux qui continuent à nous diviser et se servent de nous pour mieux se servir !... cette dame et sa troupe en sont les parfaits exemples!

16.Posté par KADA le 14/01/2012 16:52
La Réunion,l 'impression d'une union
Différentes religions,
Mais beaucoup d'illusions
La passion d'une vision
Sans Action,
Et l'impulsion de la tentation
Là, vient la palpitation de notre compréhention.

17.Posté par KADA le 14/01/2012 17:21
S 'instruire pour découvrir.
Vouloir,c'est pouvoir
Marcher, c'est avancer
L'unité pour ne plus se diviser
Dénoncer pour mieux amorcer.
Repousser sa rage
Et prendre son courage
Mettre une bonne intention
Et se mettre en action
Ce n'est pas une répression,
Mais une protection
Telle est notre action

l Action à bien plus grand effet sur l'humanité que de clamer de merveilleuses paroles,

c'est sur le terrain ensemble que tout se Réalise,

bon je vous laisse on m'attend sur le terrain !

18.Posté par philippe le 14/01/2012 19:17
La mère Dindar et son mari ne sont que des HYPOCRITES ET MENTEURS QUI PROFITENT UN MAX DES SITUATIONS!
HONTE A VOUS LES POLITICIENS VOUS PUHEZ LA MERDE DES QUE VOUS OUVREZ VOTRE BOUCHE!

19.Posté par @logique le 14/01/2012 20:00
relisez le communiqué du Conseil Général : la condition que vous citez n'existe pas (ou plus). Alors qui sont les personnes ignorantes ou de mauvaise foi ?

20.Posté par @philippe le 14/01/2012 20:02
Joli. Quel post intelligent, plein de finesse, qui vraiment honore son auteur! Aspirez bien le "H" de votre "puHez" : peut-être vous étouffera-t-il...

21.Posté par @14 le 14/01/2012 20:08
N'importe quoi ! Tous les salariés y compris ceux qui sont en procédure judiciaire sont concernés par les propositions du Conseil général qui vont au-delà de ce que réclamaient jusqu'à hier les grévistes. Relisez le communiqué au lieu de raconter des salades. "D’une part concernant les 241 ex salariés qui d’une manière volontaire ne se sont pas à ce jour engagés dans une procédure contentieuse, et les 87 ex salariés qui sont aujourd’hui en attente d’une décision du Conseil des prud’hommes, dont les salariés protégés, le Conseil général propose aux AGS de remplir leur mission à savoir d’indemniser ces personnes étant entendu que le Conseil général s’engage à avancer 50% des sommes que verseraient les AGS, et ce sous forme d’une avance sur fonds de concours. Selon les décisions de justice définitives rendues, les AGS rembourseraient alors le Conseil général et réciproquement si le Conseil général venait à être condamné."

22.Posté par Logique le 14/01/2012 20:43
19.Posté par @logique le 14/01/2012 20:00
Effectivement, cette mention a disparu dans la dernière version mise en ligne mais elle existait précédemment. A mon avis, ils ont oublié de re-dater le document car cette version là ne date pas d'hier, ou alors j'ai la berlue!

Voici une bonne chose de faite, en espérant que tout ne parte pas en sucette pendant le week-end à coup de petites phrases, d'insultes ou d'insinuations...
Si près du but, ce serait un sacré gâchis pour tout le monde!

23.Posté par Logique le 14/01/2012 20:48
20.Posté par @philippe le 14/01/2012 20:02
Pour une fois, je ne peux qu'approuver votre commentaire: les propos de "philippe" n'ont rien à faire là et le modérateur n'aurait pas dû les laisser passer. Les insultes de ce niveau, c'est juste minable.


24.Posté par Paul JUNOT le 15/01/2012 05:00
Pour ceux qui veulent un eclairage: en fait M Louis Arnold devait rencontrer la Presidente du CG pour convenir des modalités d'une rencontre future entre le CG et les ex arast, selon l'ordre du jour fixé par le CG dans sa lettre d'invitation à Louis Arnold datée du 12 janvier.
Or le vendredi 13 , de cet ordre du jour, rien n'a été abordé. M Louis Arnold président CFTC s'est retrouvé seul (Les Dindar refusant toute délégation arast ou CFTC) face à 6 ou 7 personnes du CG Nassimah Ibrahim Maitre Bellot et quelques autres . Une fois arrivé dans le bureau M. Ibrahim Dindar gribouille un papier sous l'oeil de M Louis Arnold qui reprend les mêmes termes du papier qu'il venait de donner à la presse quelques minutes avant l'arrivée de M Louis Arnold.
A peine M Louis monté au 3ème étage, que les journalistes descendus pas les escaliers arrivaient sous le hall et donnaient les informations aux ex salariés dans l'attente de M Louis.
En fait tout était déjà ficelé par avance et le CG pensait jouer au malin par sa tentative d'instrumentalisation de M Louis en le mettant devant le fait accompli.
Ce communiqué de presse outre le fait qu'il demandait aux ex salariés d'abandonner toute poursuite, ne visait d'indemniser que les 241 ex salariés qui n'avaient rien demandé (absence de procédure) et les autres passaient à la trappe. Ce qui voulait bien dire que ceux qui avaient engagé une procédure n'avaient rien. Au fil de différentes navettes quelques points ont été modifiées.
Mais un communiqué de presse n'étant qu'une déclaration de bonne intention, cela ne pouvait suffire pour que les campeurs décampent. En effet tout le monde ici se rappelle des déclaration de madame Dindar le 27 novembre 1er decembre et 3 décembre 2009 affirmant que la CG général allait embaucher 1000 ex arast au plus tard le 16 décembre 2009. Plus de 2 ans plus tard rien de tout cela. Alors penser qu'un communiqué de presse suffise pour acter un engagement , je dirai oui entre personne de bonne foi. Et nous savons tous que la bonne foi n'existe pas chez madame Dindar. L'angélisme ne sera donc pas de mise dans notre démarche.

25.Posté par @22 le 15/01/2012 07:44
Cette version date bien de vendredi. Pour montrer sa volonté de sortir de la crise, le Conseil général a accepté de revoir trois fois ses propositions, alors que chacune d'entre elles avait reçu l'accord de Louis, mandaté par la CFTC qu'il préside. Certains confrères de Zinfos relatent bien les événements de la journée de vendredi.

26.Posté par @Zinfos le 15/01/2012 07:47
Il y a comme un problème dans la chronologie des événements que vous relatez. Vous dites que "Le Département n'a pas souhaité dire "oui" à cette ultime proposition.
Conséquence, la présidente est sortie sous les "sifflets" des ex-salariés présents devant les grilles du Département au moment où elle se rendait à l'assemblée générale d'Air Austral". C'est faux. La version définitive des propositions, donc la troisième, a été élaborée et rendue publique alors que la présidente était déjà à l'assemblée générale d'Air Austral. Ce n'est donc pas le refus donné à une 4ème proposition qui a justifié les "sifflets". Et si ce n'avait été que des sifflets. Il suffit de regarder les JT pour entendre les insultes qui ont fusé. Mais ça, c'est pas assez valorisant pour les manifestants pour le noter dans votre article ?

27.Posté par @paul junot le 15/01/2012 07:58
Vous mentez et vous le savez. Le Conseil Général a fait part des propositions qu'il comptait faire à M Louis à l'issue de sa première réunion de travail avec M Lefèvre, que vous avez saisi comme médiateur. La presse n'a jamais eu de document à l'issue de cette réunion. Ensuite il y a eu la rencontre avec M Louis qui a approuvé ces propositions, avant que vous ne désavouiez alors même que c'est vous qui lui avez demandé d'intervenir dans cette crise. Et le Conseil général a accepté de revoir 3 fois ses propositions pour sortir de cette crise : à chaque fois M Louis était d'accord, à chaque fois vous exigiez davantage. J'invite les lecteurs de Zinfos à relire les papiers des journalistes présents du début à la fin des négociations, ils se rendront bien compte de vos mensonges. Pour le reste, vous devez tout comme moi savoir qu'on ne juge les autres que d'après soi-même : c'est sans doute pour cela que vous ne cessez de répéter que madame Dindar est de mauvaise foi; cela ne reflète que votre propre état d'esprit

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales