Social

Les ex-ARAST enfermés au Palais de la Source

Depuis environ 10 heures ce matin, le Palais de la Source a été interdit d'accès aux ex-salariés de l'ARAST comme aux employés du Conseil général. Les vigiles se tenaient aux différents points d'entrée du Palais de la Source, sous les huées des manifestants voulant retrouver leurs camarades à l'intérieur.


Ce sont plusieurs individus en colère et indignés par cette interdiction d'entrée - militants, sympathisants de l'ex-ARAST -, qui se sont succédés au portail d'entrée de la rue de la Source, ce matin. Parmi eux, Jacques Penitot, secrétaire général de la Ligue de défense des droits de l'homme, affichait son mécontentement et son incompréhension face à cette violation des droits. "C'est un lieu public, on ne peut empêcher personne d'entrer", hurlait-il aux vigiles impassibles sous la chaleur de midi.

Ils n'étaient pas seuls sous le soleil puisque des ex-employés de l'ARAST se pressaient contre les grilles du portail tentant désespérément de rejoindre les autres manifestants, enfermés dans l'enceinte du Conseil général. Certains profitent d'un moment d'inattention de la sécurité pour sauter les grilles, d'autres soutiennent leurs camarades à travers les barreaux du portail et leur apportent régulièrement de la nourriture ou autres effets dont ils auraient besoin. Ici et là, on entend parler de "prison". Durant la cohue ce matin, refusant que le portail ne se ferme, une femme aurait même été violentée par un des agents de sécurité.

Personne n'entre, personne ne sort

Ce matin, l'ambiance était donc très tendues, sous un soleil de plomb. Déterminés à entrer au Palais de la Source, quelques manifestants qui s'étaient vus refuser l'accès se sont décidés à bloquer la rue de la Source, faisant pression pour qu'on les laisse rejoindre le siège du Conseil général. Les vigiles étaient la cible favorite des militants qui tentaient le tout pour le tout en les harcelant pour qu'ils cèdent et rompent le cordon de sécurité. Sans succès. Personne n'entrait, et ceux qui seraient parvenus malgré tout à entrer ne sortaient plus.

Quant aux conditions à l'intérieur, elles n'avaient pas évolué depuis hier soir : ce matin, l'eau et l'électricité n'avaient pas été rétablies. "Tout est fermé ! L'eau, le courant, le portail !", s'exclamait Fabiola, ex-salariée de l'ARAST. Elle poursuivait : "On a l'impression d'être retournés 50 ans en arrière avec tout ça, c'est une zone de non-droit, elle porte bien son nom !"
Mardi 26 Janvier 2010 - 16:22
Johanne Chung To Sang
Lu 2116 fois




1.Posté par FRANCO le 26/01/2010 16:46
J'étais présent ce matin devant les grilles que les nervis de Nassimah Dindar et sa majorité de l'Alliance PCR, PS, droite Sociale et MODEM cumulard, bloquaient pour interdire, en toute illégalité, l'accès au Palais de la Source. Ce Palais de la Source est donc devenu le château-fort de la princesse Nassimah Dindar et ses vassaux, nos nouveaux seigneurs, qui veulent écraser les représentantes des salariées de l' ARAST comme les pires des "patrons répressifs réactionnaires". Ils peuvent parler de "la casse sociale" du président Sarkozy et de son gouvernement quand on voit leur considération pour des travailleurs n'exigeant que leurs DROITS et leurs DUS.

Les soutiens de Nassimah Dindar, sont responsables et coupables de la pire répression qu'on ait pu voir de la part d'une collectivité territoriale qui n'est plus au service des Réunionnais mais au service de leurs stratégies politiciennes pour conserver leurs mandats, leurs indemnités, leurs revenus, leurs pouvoirs coûte que coûte. Comme quoi il ne suffit pas de s'autoproclamer "de gauche" pour l'être vraiment et les étiquettes "communistes ou socialistes" peuvent chez certains servir à masquer leur boulimie égoïste de pouvoir. Où donc étaient ce matin les élus "de gauche" ?

Nul doute que les Réunionnais, devant de telles actions antidémocratiques et antisociales sauront en tenir compte en mars prochain.

2.Posté par L'autruche le 26/01/2010 16:55
Nous ne sommes plus en République à la Réunion !!!
Plus de liberté !!
Plus d'égalité !!
Plus de fraternité !!

C'est la chienlit la plus totale ...

Cette vidéo doit nous interpeller à plus d'un titre !

Les images et les gestes sont inquiétants pour notre société Réunionnaise !
C'est une honte d'en arriver à cette situation !! De qui ont-ils peur ??? Ou de quoi ???
Qu'est-ce qu'ils ont caché dans leurs placards , ces politicards pour devenir à ce point autistes et dépendants de leurs mandats politiques (indemnités faciles, privilèges et immunité ) ???
Citoyens réveillons-nous !!!

3.Posté par vrpv974 le 26/01/2010 17:04
Enfin! Enfin! Quelqu'un qui crie "AU REVEIL!!" Il est temps !

4.Posté par au secours le 26/01/2010 17:17
il y a t-il encore à la Réunion une institution, une personne, quelqu'un, pour sauver la Réunion, puisque nous ne sommes plus en République, Car c'est bien la REINE NASSIMAH qui gourverne la Réunion comme nous sommes dans une monarchie je me demandais si je devais continuer a payer mes impots et continuer a respecter tous les lois de notre ancienne République ou bien est ce que la REINE a pris d'autres mesures et quand vont -elle etre applicable ou bien a t-elle décider de nous faire avancer avec son jabouk au temps de Mme Desbassyns, je pense que nous avons également perdu le droit de vote n'est ce pas Mr Annette et Mr Verges

5.Posté par jubilation le 26/01/2010 17:40
Au CHILI, ils les enfermaient dans des stades, à la Réunion dans " LE PALAIS DE LA SOURCE" . Chacun ses moyens.
Pauvres Réunionnais !

6.Posté par L'autruche le 26/01/2010 17:50
La reine en Royauté

La reine n'administre pas, ne gouverne pas, elle ne décide pas, elle règne et se pavane. La reine fait valoir son ascendance sur ses sujets. Par conséquent tout ce que la reine fait devient la norme ! « C'est bon puisque c'est la reine qui a décidé... ».
La reine n'a pas de projet, pas de programme, elle n'a pas besoin de réfléchir, son seul souci : comment durer pour ses intérêts personnels qui dépendent aussi des intérêts de sa proche cour, de son premier cercle, des initiés. La reine doit satisfaire ses initiés, bien entendu aux dépens des autres sujets du Royaume. Elle exige de ses sujets toutes les conditions pour que ses intérêts personnels et ses conditions de vie soient les meilleurs. Les sujets de la reine lui doivent soumission et allégeance.
On a peur de la reine telle est la culture en royauté. La reine pratique des représailles sur ses sujets, comme bon lui semble. La reine interdit, la reine manipule, la reine promet l’irréalisable, la reine manœuvre... Si on n'a pas peur de la reine, alors la reine fera en sorte qu'on ait peur d’elle. Elle a plus d'une invention dans son sac. La reine fera en sorte que vous ayez toujours faim, elle vous tient… Et vous, vous tenez à votre reine ???…

Toute ressemblance avec nos élus de la République ne serait que mauvaise appréhension !!

7.Posté par plainte le 26/01/2010 18:36
citoyens de la soi disante République a t-on le droit d'assigné la Reine pour séquestration pendant une journée entiere, pensez vous que la justice Nassima sera appliqué dans ce cas, une convocation pour la Reine vendredi a 9 h 30

8.Posté par max pol le 26/01/2010 19:23
bravo madame la prèsidente il est temps que la loi soit respectèe
bravo aux elus qui ont eu le courage de faire evacuer le c g
autan que je comprenne les travailleurs qui reclament leur dus autan je trouve inadmissible qu on bloque le c g

9.Posté par O rage, ô désespoir.... le 26/01/2010 19:41
Descendons tous dans la rue pour soutenir les ex-arast !

10.Posté par ou comprend pas le 26/01/2010 19:50
post 7

C EST LE CG QUI SEQUESTRENT LES EX SALARIES DE L ARAST

vous parlez de loi quand sera t-elle respecté pour les salariés de l'arast qui ne réclame que leur dû apres toutes ces années au service de la polulation pourquoi la justice seulement pour les riches
les ex salariés de l'ARAST ont-ils le droit de porter plainte pour séquestration vous pensez que la justice sanctionnera les elus planqués
a aucun moment le CG n'a été bloqué meme les salariés du CG aidaient comme ils pouvaient les salariés parce que vous savez heureusement il existe encore des gens qui ont un coeur et qui savent tres bien que les ex salariés ont raison de manifester
nos ancetres se sont battus pour des droits qui aujourd'hui sont bafoué nous sommes retournés 50 ans en arriere quand je vois ou va la Réunion je pense qu'elle ne mérite plus ce nom et cela me peine énormément et je peux vous assurez que nous espérons tous une solution pour retrouver une vie normale nous demandons que l'AGS le CG la préfecture peut importe nous paie nos indemnités

11.Posté par BLEK LE ROCK le 26/01/2010 20:26
Je crois revoir l'épisode de l'invasion des HOMARDS ROUGES (nouvelle majorité qui dis être de gauche et combattre la casse sociale) avec la même attitude et pratique qu'avaient les envahisseurs lors de leurs invasions dans notre chère terre libre à l'époque.
Ils enfermaient femme et enfants dans l'église et y mettaient le feu.

Pour nos ancêtres qui ont péris pour que le droit à la manifestation soit reconnus, pour mon grand père à chaque fois ou ils enfermait ses enfants et sa femme dans la case parce son parti perdait les élections (cout' roche dessus la case), pour RICO qui dors coté canal su le port, pour la charte commander té i ramasse nos femme dans le temps lo soir, et pou lo CRAN merci mon dallon MURIN, KREOL ALONS LEV LA TETE OTE, nos soeurs et nos frère ARAST la besoin d'nous !!!!!!

merci O RAGE , O DESESPOIR OU LA DIS TOUTE !!!!!!!!!!!!!!

Professeur OCCULTIS;

12.Posté par leila le 26/01/2010 20:58
maisi je reve ,on est bien en france? On se croirait dans un pays de dictature. mme dindar, la vous petez vraiment un plomb. ca mal se terminer cette histoire.

13.Posté par O rage, ô désespoir.... le 26/01/2010 21:58
Allons signer une pétition au CG (et que l'on nous empêche de passer et on verra !...) pour demander la démission de ND.
Promis demain RV à 18h30, je serai la première à apporter ma feuille au CG.

14.Posté par ti colon le 26/01/2010 22:12
Article 35 des droits de l'homme.
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

En l'occurrence nos concitoyens-ayants droit des services sociaux, compétence première dédiée au conseil général , peuvent considérer que leurs droits ont été violés...
Je vous rappelle qu'il y a eut rupture de service !

Le plus sacré de nos droits et le plus indispensable de nos devoirs doivent nous interpeller !!!


15.Posté par MATT le 26/01/2010 23:19
La Réunion entière pourrait éteindre la lumière de sa case pendant 5 minutes ou klaxonner 5 minutes pour faire un boucan et marquer sa colère.

16.Posté par QBR974 le 26/01/2010 23:43
Tout sera tenté (voire osé!) pour vous décourager, vous anéantir.

Gardez la tête haute, vous avez le droit et le devoir de faire respecter vos droits et, plus encore, votre dignité.

Vos enfants, bien qu'ils souffrent de cette situation, seront fiers de votre courage et détermination quand vous aurez gagné la bataille. Une excellente démonstration de responsabilisation Je vous admire!

Peut-être devriez-vous faire appel au soutien de l'ensemble des Réunionnais pour une "action départementale de solidarité" à la portée de chaque citoyen : simple à réaliser, organisée,mais "programmée" 3 jours avant avec la presse et une présence massive sur le terrain (utilisez les mêmes armes que vos adversaires, vous ne tarderez pas à dépasser le maître), sensibilisation particulièrement appropriée et argumentée, bref, stratégique.

Par ex. : convaincre une majorité d'usagers de reporter tout contact (physique et téléphonique) avec l'ensemble des services du Conseil Général durant 1 journée, inonder un maximum de boîtes aux lettres électroniques de professionnels du Département, signaler "en masse" les situations de personnes victimes de violences et d'enfants en danger (combien sommes-nous?), collecter des denrées alimentaires pour subvenir à des besoins primaires, boycotter les magasins du centre ville de Saint-Denis (non, je plaisante!)...

Le peuple est avec vous. Mobilisez le!

17.Posté par joue alawii le 27/01/2010 09:13
ARAST EX SA !!!!! Tous les ex futur agent de ARAST sont entrés de manière normale soit en collant des affiches, soit en marchant de porte a porte soit en cotisant et aujourd'hui ils traitent les politiciens de M..., au fait où sont les 3/4 des agents (zot caz ) ?

18.Posté par joue alawii le 27/01/2010 09:37
OU SONT LES ELUS DE GAUCHE ????????????

19.Posté par emilie le 27/01/2010 18:26
mais les salariés se séquestrent eux mêmes. Ils empechent les agents de la collectivité d'avancer dans le dossier arast mais aussi sur tous les autres dossiers. Ridicule. pour répondre à la question de joue alawii, les élus de gauche font dans leurs frocs...ah non ils ressortent maintenant que c'est terminé pour récupérer quelques voix pour les régionales; En tout cas ont dira ce qu'on voudra sur nassimah mais elle est quand même la seule à avoir eu les c...d'aller jusqu'au bout de ce dossier. Un gros chèque aurait été la solution plus facile.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales