Blog de Pierrot

Les étranges omissions d'Yvan Martin, de la DDE...

Dimanche 8 Février 2009 - 20:03

La route du Littoral va donc rester fermée encore au minimum 48 heures, le temps pour la DDE de boucher le trou de près de 50m3 qui est apparu au beau milieu de la voie côté mer, au tout début de la route côté Saint-Denis.

Ce soir, sur Antenne Réunion, Yvan Martin, le responsable de la gestion des routes à la DDE, est venu nous expliquer que ces phénomènes de "renardage", avec succion du remblai par la mer par en dessous, est quelque chose de bien connu des spécialistes et de relativement fréquent.
A l'écouter, la route du Littoral a déjà connu de tels "renardages", de moindre importance (quelques m3 seulement), en 2004 et à l'occasion du passage de Gamède en février 2007.
Etrange...
J'avais eu vent de plusieurs "renardages" au mois d'octobre dernier sur la route du Littoral, trous qui avaient été bouchés au cours de travaux d'urgence de nuit. D'après mes renseignements, l'un des trous en question, découverts avant que la route ne s'effondre, n'avait pu être colmaté qu'avec l'injection de plus de 20m3 de béton...
A l'époque, aucun autre média n'en avait parlé...
J'avais donc demandé à Karine Maillot d'interroger Yvan Martin sur le sujet, chose qu'elle fit dans un article du 13 novembre 2008 "Route du Littoral : des cavités sous la route, comblées par du béton armé "...
Dans cet article, Yvan Martin nous confirmait que "lors de la pose des tétrapodes la semaine dernière, deux cavités de un à deux mètres cube ont été comblées par du bêton armé sous la route du littoral.
"Ces deux cavités nous ont été signalées par des pêcheurs". Yvan Martin, chargé des routes à la DDE, tient à nous rassurer : "Il est structurellement impossible qu’il y ait de trous béants sous la RN1. Ces cavités sont des microphénomènes qui se sont produits sous l’effet de la houle". Selon lui, des murs en terre armée soutiennent l’axe. Yvan Martin rajoute que les remblais se réorganisent d’eux même"…
J'espère que vous avez bien noté: "Il est structurellement impossible qu'il y ait des trous béants sous la RN1"... Et encore qu'à la suite de ces "microphénomènes", "les remblais se réorganisent d'eux mêmes"... Pour moi, un "microphénomène" de 50m3, ce n'est plus un microphénomène, c'est un trou béant...
D'où ma question: Pourquoi Yvan Martin et les services de la DDE ont caché ces "microphénomènes" à l'époque et qu'il a fallu que nous insistions fortement pour obtenir une réponse de sa part? Et surtout pourquoi n'a t-on pas entrepris les travaux que l'on savait nécessaire à l'époque, la personne m'ayant signalé les travaux de nuit m'ayant également confié au passage que les services de la DDE étaient au courant de la présence d'autres fissures, à d'autres endroits de la route du Littoral... Est-ce, comme il me l'affirme, parce que la Région n'avait plus d'argent pour financer ces travaux?
Enfin, dernière question, que se serait-il passé si le trou était soudainement apparu au passage d'une voiture ou, pire encore, d'un bus scolaire?
Pierrot Dupuy
Lu 2619 fois



1.Posté par Ah ce sacré Yvan ! le 09/02/2009 03:52

J'adore le ton circonstancié du Monsieur, cela me détends un peu . Je lui suggère une traduction en créole du renardage: le tanguage ! Mais je ne supporte plus les cachotteries , mais alors plus du tout.
Entre les microphénomènes, les micro coupures, nous créoles ni dit bande de m(..)cros.. Je vais me taper la montagne, et en prime Saint Louis . J'ose même une micro estimation de 4 fois pour les 2 jours à venir.

2.Posté par Logique le 09/02/2009 06:04

Question subsidiaire:

Suite aux fortes houles, combien de renards, pour ne pas dire de loups, se cachent sous la route du littoral?
Il faudrait peut-être investir dans un sondeur, non?

En tout cas, je suis bien content de ne plus avoir à utiliser quotidiennement cette route de la roulette russe: A la réouverture, il y aura 5 balles dans le barillet, avis aux amateurs ;-(

3.Posté par Ulysse le 09/02/2009 09:59

Avant sur cette route on avait peur que le ciel nous tombe sur la tête maintenant en plus on va craindre qu'un vide infernal s'ouvre sous nos rues.
Il faut vite appeler Hollywood pour tourner un remake du "salaire de la peur" :
C'est ici et nulle part ailleurs !!!

4.Posté par Ulysse le 09/02/2009 10:19

Pssst' ... Pierrot ! Boug-la lé plus "de la DDE", lé un Popaul's boy now ...
l'avait l'air plus gaillard avant ...

5.Posté par yac du sud le 09/02/2009 10:34

Galets au mieux, pan de falaise au pire sur la tête, la houle et maintenant la route en "corniss" nous attaque par en dessous à l'aide d'un complice "LE RENARD". Après le syndrome hollandais de la route des tamarins et le renardage pour la "corniss" que va t'on nous tirer encore comme con...erie pour le radier de st etienne.Je pense que nos eminents politiques et ingenieurs ne prennent pas en compte nos spéficitées climatiques, nous avons nos crues décennales ou centennales plus souvent les bouches d'égouts et caniveaux sous dimensionnés et j'en parle pas aussi des fils PTT ou EDF qui se baladent par terre au moins coup de vent car les "fixations" comme dirait ma grand-mère : "on dirait band là là colle ça avec la crache"...et Gaël la passe seulement à 300 km de chez nous....

6.Posté par phyllie le 09/02/2009 11:22

Depuis le temps, nous avons bien compris qu'une route sur la mer "vit", rien ne peu arrèter le travail de SAPE de la mer sur cet ouvrage. Seuls quelques politiques "intéressés" aux travaux soutiennent encore de tels projets.

Défonçons la falaise sur 100 à 150 metres à l'intérieur des terres et contruisons sur les remblais.
Il faudrait que la Région et l'Etat se sortent les doigts du C.. avant que cela cicatrise.

7.Posté par alysée le 09/02/2009 11:48

Et dire que certaines personnes avaient le projet de faire une route digue.........Combien coûte toutes ces études à la c...?

8.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 09/02/2009 13:27

"Il faudrait que la Région et l'Etat se sortent les doigts du C.. avant que cela cicatrise. "

J'adore... Tant d'élégance dans une seule phrase...

9.Posté par Domtom le 09/02/2009 14:30

Bonjour,
Je me permets de rajouter le fait suivant pour les petits matheux :
Le trou, photos à l'appui, d'après la DDE, fait : 7m de long sur 4m de large et 5m de profondeur.
Ok.
7x5x4 = 140 m3
Ah, ben zut alors ! Y zavait pas parlé de 50 m3......
Quand des ingénieurs ne savent même pas compter..........ils faut leur confier l'entretien et le suivi de la route du littoral !
En plus c'est pas compliqué ! :
Faire des travaux de nuit pour remettre des tétrapodes pour mieux lutter contre les effets de la houle....(faits il y a quelques mois)
Poser des filets, poser des filets, poser des filets.
Poser des gabions, poser des gabions, poser des gabions.
La bonne vieille règle de trois !

10.Posté par André974 le 09/02/2009 17:12

Il est bon d'ajouter que Monsieur Martin à déclaré que du fait des grèves des transporteurs les tétrapodes n'avaient pas été mis en place à l'endroit du "renardage' laissant penser que, dans son esprit ,la responsabilité de l'incident leur incombait en partie , pourquoi pas,il faut bien un responsable lui l'a trouvé
.A part ça je lui laisse la place car la nuit moi, je dors .

11.Posté par phyllie le 09/02/2009 20:45

Pierre Frédéric,

Ce n'est pas élégant, mais cela à le mérite d'être compréhensible par tous et cela résume tellement bien la situation ubuesque dans laquelle sont nos politiques, concernant ce dossier.

Rien n'a vraiment changé sur cette route depuis le tournage du film "La sirène du mississipi" en 1969.


12.Posté par sat marron le 09/02/2009 21:51

Pourquoi la Région Réunion et la DDE ( maintenant le DRE) ont t'ils lancés il y a 4 ans la mise ne place de nouveau tetrapode ?

Tout simplement parce, ils se sont rendus compte que la route pouvait s'effondrer dans la mer sur plusieurs dizaine de mètres....




13.Posté par Toby or not Toby le 10/02/2009 05:19

Et oui, tout change, rien ne change. Le service SGR (Gestion de la Route) est maintenant sous la tutelle de la Région. Passons sur le statut un peu bizarre de ces hommes (et femmes même s'il y en a peu) qui dépendent de l'administration de Paulo pour les tâches à accomplir et de celle de Nico pour leur carrière (salaire, avancement, primes, retraite). Ca complexifie encore le bingtz et ça ne nous rapproche pas du traitement au mérite des fonctionnaires...
Dis moi Pierrot, l'Etat a passé la charge des RN à la Région au 1er janvier 2009. Comment est calculée la dotation de fonctionnement compensant cette charge supplémentaire ? Sur des ratios nationaux au km ? Cela nous promet encore des déficits régionaux importants quand on connaît le coût des RN à la Réunion (coulées de lave au Grand Brûlé, éboulis à Cilaos quand ce n'est pas un pont qui s'effondre ou une attaque de renards...) ! Et maintenant, question subsidiaire : En admettant que les compensations financières sont bien prévues; quand l'argent va-t-il être versé ? Une piste de réponse : A posteriori de son engagement par la Région ! Sachant que la Trésorerie d'une collectivité doit permettre de régler les dépenses (découvert interdit), en cas d'imprévu, la Région fait quoi ? Non payement des salaires ou recours à l'emprunt ? Et le pire, c'est que c'est l'Etat qui contrôle ça via les Trésoriers Payeurs. Ah il est trop fort ce Nico !
Et pour nous, qu'est-ce que ça change ? Rien ! On payait, on payera encore ! Avec au passage quelques hauts fonctionnaires de plus à payer, une commission à la c... chargée de veiller à la bonne application de la loi de décentralisation. Ce qu'il convient de rénover en France, c'est le numerus clausus de l'ENA. On forme tant de hauts fonctionnaires ! Et il faut bien les occuper ces gens là ! Alors on réforme ! Et les renards attaquent toujours...

14.Posté par Pierre Dupuy le 10/02/2009 07:31

11. Je critique pas: comme je dis, j'adore.

15.Posté par Gérard Manvussa le 10/02/2009 10:16

C'est la politique de l'Autriche, Oh Pardon de l'autruche. Ce genre de comportement est courant par chez nous. "Tchernobil" fait le tour des frontières , le cyclone qui n'en n'est pas un, alerte orage, vent fort, pluie..., chicungunya non mortel arrivé on ne sait comment dans l'île et on ne sait toujours pas, Lé bon té : responsable mais pas coupable ou coupable et pas responsable... Il faut que zot i arrête prend de moun pou d'couillons

16.Posté par Alain BLED le 11/02/2009 18:38

ça va faire aussi un trou de plus dans le budget des contribuables !
Aux nids de poule succèdent des nids d'autruche...Normal quand on pratique la politique de ce volatile !

On imagine déjà les films catastrophe quand, après la route dingue, il y aura la route digue.


17.Posté par dodovolant le 11/02/2009 20:46

Il faut que zot i arrête prend de moun pou d'couillons ben pourquoi ils s'arrèteraient ??? puis qu'on les réélit régulièrement (tous camps confondus!!)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter