Economie

Les entreprises invitées à adopter la "numérique attitude"

Lutter contre le "fardeau administratif", c’est l’objectif du cercle de la DSN (Déclaration sociale nominative) qui s’est réuni cet après-midi au siège de la CGSS afin de présenter ce dispositif d'allègement déclaratif.


" La DSN permettra de simplifier la vie de l’entreprise ", promet Christophe Madika, directeur général de la CGSS de la Réunion. Concrètement, la DSN mise en en place en janvier 2013 entend réduire le nombre de déclarations sociales : Finis, l’envoi de l’attestation de salaire, l’attestation d’employeur, la déclaration de mouvements de main-d’œuvre (DMMO) et le formulaire de radiation. Il suffira désormais de transmettre chaque mois une DSN produite par le logiciel de paie.

Autre objectif visé: accroître la compétitivité et la croissance de l'entreprise, pour qui le coût des formalités administratives est actuellement estimé à 1,6 milliard d’euros par an. "C'est une tâche qui prend beaucoup de temps, des jours voire des semaines", précise Eric Hayat, président du Groupement d’intérêt public Modernisation des déclarations sociales (GIP-MDS).

La DSN généralisée en janvier 2016

Christophe Madika  ajoute que la Déclaration sociale nominative est également un outil contre la fraude, "l’assurance pour le salarié d’une sécurisation de ses droits. Toutes les données sur sa carrière sont conservées". Et d’ajouter qu’il permettra de "lutter contre les liaisons défaillantes avec les entreprises qui tardent parfois à fournir les documents".

A ce jour, seules 700 entreprises-pilotes, dont trois réunionnaises, y ont recours. Si elles se montrent encore timides face à la dématérialisation, Jean-Louis Bühl rappelle "l’urgence à s’inscrire". En effet, la loi prévoit la généralisation de la DSN à toutes les entreprises d’ici le 1er janvier 2016.

Le cercle de la DSN travaille en étroite collaboration avec deux partenaires majeurs, les éditeurs de logiciel de paie et les expert-comptables qui se disent "prêts à passer à la dématérialisation" comme le confirme Marcelino Burel, président du Conseil régional de l’Ordre des experts-comptables de La Réunion. Un accompagnement personnalisé des entreprises est prévu, et un centre d’appel a été mis en place.

Plus d’informations sur le site DSN-INFO.fr
Jeudi 13 Novembre 2014 - 16:20
Gaëlle Guillou
Lu 1394 fois




1.Posté par alékons le 13/11/2014 18:46
A les voir tous les 7 en pleine défonce, on se dit qu'il faut au moins ça pour soutenir le carcan administratif, en réalité toujours plus gros, des dernières entreprises peï.

2.Posté par David Asmodee le 13/11/2014 19:07
Il n'y a pas plutôt un moyen de supprimer le parasite CGSS ? Ce serait le véritable moyen de simplifier.

3.Posté par RADIO BISTROT le 14/11/2014 16:07
@alékons : pas compris votre commentaire... de quel soutient parlez vous ici ?

@David :Mdr et puis on supprime aussi les remboursements de sécu et les retraites et tout ce qui fait de la France le pays ou il fait bon vivre ?

je pense qu'il faut plutôt supprimer les financements publiques occultes et graveleux que nous payons tous par le biais de l'octroi de mer qui soit dit en passant a été reconduit sans que personne n'en parle...


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales