Social

Les enseignants-stagiaires poursuivent leur combat


Toujours mobilisés, plus que jamais en attente de réponses... Les enseignants-stagiaires formés à la Réunion qui luttent contre la décision du Rectorat de les transférer dans des Académies de métropole organisaient, ce matin, un sit-in devant les grilles du Rectorat. Voilà plus d'une semaine qu'ils enchaînent les actions pour que leurs revendications soient prises en compte.

Hier, le collectif avait répondu favorablement à l'invitation de Nassimah Dindar. Un échange durant lequel la présidente du Conseil général a promis de transmettre leur requête, jeudi, lors de son voyage à Paris.

Mais avant cette échéance, le collectif d'enseignants, qui dort dans les locaux du Conseil régional depuis une semaine (avec une pause durant le week-end), espère beaucoup du voyage de Didier Robert. Le président de la Région prend l'avion ce soir et va notamment tenter d'obtenir des réponses auprès du ministère de l'Education nationale.

"Un traitement de défaveur" par rapport aux autres Dom-Tom

En attendant, la vingtaine d'enseignants-stagiaires poursuit sa mobilisation, la nuit dans les locaux de la Région, et le jour avec des actions symboliques diverses et des rencontres auprès des acteurs locaux.

"Les gens doivent comprendre que nous nous battons aujourd'hui pour nous, pour que des filières ne disparaissent pas et pour ceux qui sont en métropole et qui attendent de pouvoir revenir dans leur Académie", assure une professeur-stagiaire.

Les membres du Collectif rappellent qu'ils ne sont pas contre la mobilité mais, "dès lors que des postes sont vacants dans notre Académie, il n'est pas normal de nous faire partir", explique une autre enseignante-stagiaire rappelant que la Réunion est le seul Dom-Tom à subir ce "traitement de défaveur".
Mardi 13 Avril 2010 - 12:06
Melanie Roddier
Lu 1565 fois




1.Posté par Fabien le 13/04/2010 12:15
Quel scandale!!! Qu'on leur fasse leur arrêté de nomination à Versailles ou à Calais et s'ils ne sont pas à leur poste dans les 48h qu'on engage la procédure d'abandon de poste, ça fera du boulot pour ceux qui respectent les règles. CONCOURS NATIONAL/MUTATION NATIONALE Où est l'état de droit? Ce sont ces gens là qui vont avoir nos enfants en charge? Ils ne connaissaient pas la règle avant de passer le concours? J'espère sincèrement que l'administration ne se couchera pas!!!

2.Posté par Caton2 le 13/04/2010 12:38
Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

3.Posté par gorgio le 13/04/2010 15:54
Té fabien alé marché donc !

4.Posté par jean paul le 13/04/2010 15:57
Il y a des postes disponibles à la réunion alors POURQUOI ne pas y mettre des profs formés tout frais !!?Il n'y a pas d'autres questions à se poser!

5.Posté par jimmy le 13/04/2010 15:58
Courage marmaille! Laisse pas zot faire !!

6.Posté par bouyeni le 13/04/2010 15:59
T marmaille zot néna courage !! Il faut pas zot i lache !

7.Posté par ulyse le 13/04/2010 16:01
Si Ulysse la fait un bon voyage tant mieux po li !!

8.Posté par a Caton2 le 13/04/2010 16:09
si tu lis un poeme jusqu'à la fin tu comprendras qu'on est toujours mieux chez soi

9.Posté par joseph le 13/04/2010 16:09
," ça fera du boulot pour ceux qui respectent les règles" : réponse : passez le concours avant puis vous verrez si vous dites encore cela dans quelques années.

"CONCOURS NATIONAL/MUTATION NATIONALE" : réponse : la réunion n'est pas un département d'outre mer , un territoire national - vas faire un tour réviser tes cours de géographie puis reviens après !

" Où est l'état de droit?" : réponse : sommes nous encore dans un état de droit?

"Ce sont ces gens là qui vont avoir nos enfants en charge?" : préférez vous avoir devant vos enfants un prof qui suit votre enfant pendant ses 3 ans , ou pas de prof!!
" Ils ne connaissaient pas la règle avant de passer le concours?" : réponse : ben si , mais s'il y a des places à pourvoir ici dans notre pays pourquoi ne pas les occuper !!


10.Posté par mimosa le 13/04/2010 16:11
Je soutiens les profs qui veulent rester ici ! Ils ya des places !Les plp vente sont restés, les plp lettres histoire et anglais sont restés , quelques EPS aussi alors pourquoi pas les autres!!!

11.Posté par a fabien le 13/04/2010 16:12
revise ta géographie la réunion i fé osi parti du territoire national donc si nana des besoins ici poué envoy a zot la ba alor q nana de zot ici

12.Posté par A fabien le 13/04/2010 16:13
Ca se voit que tu sait pas de koi tu parles?? tu sera le premier a brailller quand ton enfant sera ds une classe de 40 éleve.. au dernier nouvelle la reunion est un territoire national? si tu avait suivi les revendications de ces jeunes tu serai qu'il se battent pour que leurs enFants est le droit de voir leurs parents en rentrant de l'ecole au soir...

13.Posté par a fabien le 13/04/2010 16:15
si tu n'es pas content laisse tes enfants chez toi et fais leurs cours toi même ou bien toi aussi va devant le jury national peut etre que tes compétences aussi seront reconnus

14.Posté par HD le 13/04/2010 16:17
En tout cas ce n'est pas du temps de perdu, en effet nos futur profs sont entrain de se former à ce qui sera pour leur avenir une de leur activité de prédilection , LA GREVE...
Reste encore la formation ARRET MALADIE,CONGÉ FORMATION A LA FABRICATION DES MODELAGES EN TERRE CUITE, absence fin juin pour avoir des tarifs avions moins chers...etc.
Continuez comme cela et un jour l'école sera totalement privatisée, vous travaillerez au smig avec 15 jours de congés par an.

15.Posté par Caton2 le 13/04/2010 16:19
Je ne vois comme solution pour ces marmailles pei, qui veulent rester ici, que de réclamer l'indépendance de la Réunion. Mais alors ça serait comme à Maurice: pas de sur-rémunération, pas de subventions, un niveau de vie très inférieur... Allez, chiche! Après tout la liberté n'a pas de prix...

16.Posté par chikun le 13/04/2010 18:28
15.Posté par Caton2 le 13/04/2010 16:19
Je ne vois comme solution pour ces marmailles pei, qui veulent rester ici, que de réclamer l'indépendance de la Réunion. Mais alors ça serait comme à Maurice: pas de sur-rémunération, pas de subventions, un niveau de vie très inférieur... Allez, chiche! Après tout la liberté n'a pas de prix...

Oui, une seule solution à leurs problèmes : l'indépendance et le rejet de la France.(et des zoreys)

17.Posté par zampoule le 13/04/2010 19:19
Concours NATIONAL= Poste sur la france entiére,sinon fallait postuler a pole emploi les gars

18.Posté par Cambronne le 13/04/2010 19:56
16.Posté par chikun le 13/04/2010 18:28

Non plus simple supprimer la sur rémunération vous allez voir s'ils seront encore nombreux ...c'est bien une histoire de pognon qui attire les mouches

19.Posté par chikun le 13/04/2010 20:17
Excusez-moi monsieur Cambronne, vous qui êtes le copain de Bertel,.... je ne comprends pas que vous soyiez pour la surrém'.
Pourtant vous avez des points de vues intéressants pour les cagnards numériques.

20.Posté par anne le 13/04/2010 22:30
ces jeunes ne sont pas des bénis oui oui! Dans ce pays quand on ne réclame pas ses droits on se fait toujours avoir! Ils ont tout à fait dans leur droit quand ils demandent de rester d'autant plus que vraisemblablement il y a des postes

21.Posté par julie le 13/04/2010 22:32
Allez voir en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique, eux ils sont solidaires et ils ont obtenu ce qu'ils voulaient. La Réunion n'a rien compris !

22.Posté par marika le 13/04/2010 22:41
Personne ne lit entre les lignes ! Depuis 15 jours, ces profs font grève pour que des filières ne disparaissent pas. Dans le quotidien, un article dénonçait que le directeur d'université voulait supprimer des filières pour lesquelles, il n'y avait pas beaucoup de profs admis au concours ou pour les filières dans lesquelles un ou deux profs feraient leur stage à la Réunion. Cela signifie bien que les jeunes réunionnais seront obligés de partir pour poursuivre leurs études. C'est un retour en arrière de 25 ans !

23.Posté par Caton2 le 13/04/2010 22:47
Anne et Julie. Soit vous vivez dans un monde parallèle, soit vous jouez à ne pas comprendre la règle du jeu. Nous vivons en France. Un concours national ne donne aucun droit à une affectation régionale, pas plus au titre du droit du sol que du droit du sang.

24.Posté par Ogmar le 14/04/2010 03:01
A joseph :
ben si , mais s'il y a des places à pourvoir ici dans notre pays pourquoi ne pas les occuper !!


Ton pays se ne serait pas la France ?

Vous avez un concours national, mutation national. En même temps le choix de la destination ne dépend pas des résultats ?

25.Posté par Michel Gangaye le 14/04/2010 07:58
Mais que fait-il Mr Jacques Pénitau en faveur des réunionnais ? Le secrétaire de la Ligue des droits de l'Homme en poste à l'ile de la Réunion parle beaucoup de cohésion communautaire, sauf ce monsieur n'est jamais présent à côté des réunionnais qui luttent pour leurs droits.



26.Posté par Alex le 15/04/2010 14:54
Vu que beaucoup pensent que c'est la sur rémunération qui motive ces grévistes. Enlevons la et nous verrons qui voudra encore rester. Nous nous rendrons compte que les premiers qui agissent contre le mouvement seront les premiers à se plaindre de cette suppression.

27.Posté par Caton2 le 15/04/2010 15:41
Chiche, Alex!

28.Posté par Laurent le 19/04/2010 23:02
Bonjour

J'ai été titularisé en 2003 et j'ai été affecté en métropole. J'y suis resté 6 ans et cette année j'ai eu la chance de pourvoir rentré auprès de ma famille à la Réunion.
Je veux dénoncer les actions engagées par ces stagiaires qui ne veulent pas quitter leur île.
En effet, je trouve scandaleux qu'ils puissent avoir gain de cause car cela se fera nécessairement au détriment des professeurs qui ont acceptés les règles du jeu et qui maintenant se battent pour rentrer toujours en respectant les règles.
J'aimerais donc que l'on parle de ces professeurs qui sont encore en métropole et qui ne pourront pas rentrer au pays à cause de jeunes professeurs qui font du bruit et alertent les médias.
Le chantage médiatique, c'est une pratique qui est de plus en plus courante.
Puisque l’on évoque les situations personnelles comment pourrait-on juger que personne ne sera plus apte à rester qu’une autre. Il existe des procédures qui prennent en compte les problèmes familiaux ou de maladie et si le ministre ou le rectorat finit par accepter les exigences de ces stagiaires, alors il faudra que les prochains fassent encore plus de bruit.
Comment cela finira t-il ?


29.Posté par pour laurent le 20/04/2010 12:35
Réfléchit 2 sec avant de poster, nous faisons cette grève pas que pour nous mais pour que les postes disponibles soient ouverts à TOUS. C'est à dire ( apparemment les gens ont du mal a capté) des postes pour les réunionnais en France ET ceux qui sont actuellement stagiaires. La décision se fera selon le barème de points habituels.

De plus tu nous reproches de tout faire pour rester alors que vous n'avez rien fait?

Pour les autres, nous voulons rester près de nos familles et pas a 10 000km; c'est pas un combat pour l'argent qu'on livre actuellement.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales