Social

Les enseignants stagiaires en grève évacués des grilles de l'académie


Les enseignants stagiaires en grève évacués des grilles de l'académie
"C'est scandaleux à tout égard" scande Marie-Hélène Dor, porte-parole de la FSU, qui s'offusque du refus du recteur Mostafa Fourar de recevoir Huguette Vidot, 10ème vice-présidente de la Région chargée de l'Éducation et de l'Enseignement Supérieur, alors qu'une rencontre était prévue assure la syndicaliste.

La vingtaine d'enseignants soutenue par la FSU a bloqué l'académie une partie de l'après-midi avant d'être "dégagée par la compagnie d'intervention" vers 16h30, indique Marie-Hélène Dor.

Elle se dirige à nouveau vers la Région et ne compte pas en rester là devant cette "absence de réponse".

Jeudi 8 Avril 2010 - 16:51
Karine Maillot
Lu 2194 fois




1.Posté par JUBILATION le 08/04/2010 17:30
Incroyable, la FSU Réunion qui marche à l'envers de la FSU Nationale !!!
Votre combat est malsain et en dehors des règles de la République Française.
Vou voulez l'autonomie de l'enseignement, je vous la donne et me décharge
des émoluments et mannes que je vous envois.
Démerde a ou pour le pognon !

2.Posté par Mat974 le 08/04/2010 18:31 (depuis mobile)
C'est du nimporte quoi ce qui c'est passé cet après midi au rectorat. Tout cela sous les yeux des divers représentants syndicaux qui restent muets face à la situation. La situation devient explosive, mépriser ces enseignants au point de rompre le dialogue est assez honteux. Maintenant le recteur est arrivé à refuser une demande de rdv avec la Région.Monsieur Robert, il est peut être temps de prendre le dossier personnellement et montrer que vous voulez vraiment tenir vos promesses en pesant "de tout votre poids".

3.Posté par Gauchiste le 08/04/2010 19:21
SNES, SNALC, SNETAA, UNSA : syndicats macro !

A la rentrée, vous êtes venus nous chercher à l’IUFM pour nos cotisations. Vous nous avez promis monts et merveilles et aujourd’hui qu’on est dans la détresse, vous nous poignardez dans le dos, vous nous crachez au visage. Pendant qu’on se bat, qu’on se fait expulser par des CRS, vous passez devant nous sans nous voir, vous continuez à collaborer avec un recteur qui ne tient pas sa parole et qui nous traite avec mépris.

Vous osez vous cacher derrière des procédures qui aujourd’hui n’ont plus lieu d’être quand des situations humaines dramatiques s’amplifient. Ou sont vos belles promesses de nous « informer et de nous défendre » ?
Merci à vous. Sachez cependant ceci : nous saurons maintenant juger les syndicats sur leurs actes !
Le Collectif des Enseignants en Lutte

4.Posté par David le 08/04/2010 19:26
Pour une fois que des syndicalistes ne peuvent pas séquestrer, menacer, prendre en otage, ça me va.

5.Posté par année zéro le 08/04/2010 20:19
Demandez donc aux CRS et aux gendarmes mobiles de vous expliquer comment ça se passe chez eux, niveau mobilité et mutation !

6.Posté par zorro974 le 08/04/2010 20:29
Tiens bo largue pa marmay!
zot nana tout a fai le droi de reste ici la réunyon!

Pas besoins de z...... (pas Zorro je vous rassure) pour éduk band réunionnais

La réunion lé a nou!


7.Posté par la voix de la raison le 08/04/2010 20:44
Il faut sans doute demander n'importe quoi, pour se rendre compte que les règles du jeu sont un ciment de la société. Vous êtes les manifestants, des défendeurs de vos causes indéfendables, et vous ne respectez pas vos engagements: il ne fallait pas passer le concours...vous êtes des gens malhonnêtes et sans parole. Vous ne méritez pas qu'on dialogue avec vous, puisque vous n'avez pas de parole; vous êtes des instables, et l'education nationale ne peut pas s'appuyer sur des branches pourries...pour dialoguer il faut un minimum de consistance, et vous ne respectez pas les valeurs.

8.Posté par Foxtrott2 le 08/04/2010 20:45
SNES, SNALC, SNETAA, UNSA : syndicats macro ! Vous avez dit MACRO, c'est vraiment petit, trés petit.... Je me demande : il est où le syndicaliste virulent mais devenu muet après que Paul l'eu assis sur un strapontin à la Région ?


Qu'attendez vous pour chanter devant le rectorat
"Chérie, je t'aime, Chéri je t'adore,
Tu m'a mis le feu à la tête
La Mostafa, La Mostafa, fa, fa etc....
Cela a été un air à la mode, il y a des années de cela.


Moi, je trouve que ce recteur parle un peu trop GRAS...Péremptoire même...Mettez la pression et open the DOR...


9.Posté par DIOGENE le 08/04/2010 21:54
Mes amis vous avez passé un concours national et les moins bons se retrouvent là où personne ne veut aller. Mais la regle tout le monde la connaissait avant le concours et c'est en connaissance que vous avez joué le jeu.
Aujourd'hui vous réagissez en mauvais perdant demandant le changement des regles en cours de partie. Ce qui me parait manqué de maturité!
Si réellement vous pretendez defendre une cause juste, pourquoi ne l'avez vous pas fait avant d'être devant la situation? Votre combat serait apparut beaucoup plus credible. Ce qui m'améne à dire, que votre combat ne vise pas la defense d'une cause, mais bien de votre cas personnellement concerné seul motif de votre action.
Votre combat de ce jour est inspiré par la peur. Cette peur qui vous habite doit être neutralisé, tentez ce depart, libérez vous de la peur de faire le grand saut.
Il y a 30 de cela j ai quitté l'ile pour Paris avec un billet sans retour en poche et à peine 200 francs. Je dormais un peu partout pendant des mois , je travaillais la nuit, j'étudiais le jour et au bout d'un an j'avais envisagé le retour en stop jusqu'au Havre pour prendre un bateau pour la Réunion.
Tentez l'aventure, faites le saut, cela vous ouvrira des horizons plus larges et surtout vous libérera de votre peur paralysante. De toute votre vie vous ne le regretterez pas et vous reviendrez beaucoup plus forts dans quelques années!

10.Posté par PE heureux chez lui le 08/04/2010 22:03
des générations de réunionnais, nés ici ont dû faire le chemin vers la métropole car ils ont passé un concours national, pourquoi maintenant faudrait-il que cela change et pour qui?
Moi je ne reconnais pas beaucoup de réunionnais dans la bande qui passe à la télé, alors arrêtés de nous parler de préférence régional; vous n'aviez qu'à passer le Professorat des écoles, concours académique....
Arrêté de vous plaindre on ne vous a pas pris par surprise; si vous êtes réunionnais vous reviendrez dans 3 ans avec les points de bonification attribués aux locaux!!
Sinon il est clair qu'il fait plus beau ici qu'on touche plus en tant que fonctionnaire( pour combien de temps encore!!) mais arrêté de nous mentir en nous disant que vous devez profiter de la préf régionale!!
Les lois sont pareilles pour tout le Monde arrêtons les passes droit...

11.Posté par Foutez les dehors le 08/04/2010 22:10
J'aurai bien voulu l'avoir ce concours. J'ai bossé nuit et jour pour être au chômage. Je ne comprend pas leur réaction. Qu'il démissionne s'il refuse de partir. La liste d'attente est encore pleine.ici il y a les 53 % c'est çà qui les retienne. Foutez les dehors.

12.Posté par titie le 08/04/2010 22:26 (depuis mobile)
Combien de nvx titulaires de metropole allez vous faire venir a la prochaine rentree?

13.Posté par Au prochain prof stagiaires le 08/04/2010 23:32
Attention a la rentrée, SNES, SNALC, SNETAA, UNSA : Ils auront les mots pour que vous adhérez chez eux.. en vous miroitant plein d"espoir pour votre mutation. Vous serez muté à La Réunion...arnaque
Ils vont vous offrir des calendriers, des stylos pour obtenir une cotisation mais lorsque vous aurez adhérer, magie...............plus de syndicat mais des mails vous annonçant qu'ils sont désolé pour votre affectation ou tout simplement ils vous mentiront en disant qu'ils ont toujours dit que les places dans vos sections n'existaient pas. Ils n'hésiteront pas à vous descendre en live à la télé.

Comme on dit chez nous, merci les "macro" du recteur.

14.Posté par Jimmy le 09/04/2010 01:13
Bonjour zot toute.

C pour dire que mi lé tout à fait d'accord avec sek zot i fé. Ecoute pas les 2/3 bougs i cose fort et i taxe à zot com de moun i veut rester rienk pou l'argent.

Moin mi té obligé partir 4ans sur Toulouse sans femme ni mon zenfan 5ans. Ben mi regrette ester. Lé bien bo aller pske ou lé obligé mais garde à coté sek ou perde.
Toute l'argent du monde i vaut pas de rater de voir jour après jour out marmaille grandir.

Couraz!!!!

15.Posté par DIOGENE le 09/04/2010 05:30
Chers amis, il y a probablement des Makros dans les syndicats, c'est possible.
Mais si bien avant le concours, les syndicats cités post13 avaient invité à une grande manifestation toutes celles et ceux qui refusent cette regle de la mobilité, pour qu'ils s'opposent à ce deplacement, combien d'entre vous auraient été à cette manifestation? Je parie , pratqiuement personne! Et c'est là le problème quand on est habité par la peur: on ne se mouille jamais pour les causes. Seulement quand on veut sauver sa peau, alors là on appelle les syndicats. Mais que peuvent les syndicats avec un quarteron de peureux, attaché à quelques priviléges locaux alors qu'ils figurent parmi les moins bons parmi les candidats reçus?
Pourquoi leurs collégues reçus en meilleure place et qui restent à la Réunion, ne viennent pas à leurs secours ? CAR leur cause n'est pas une vraie cause, mais une cause déguisée pour servir leur intérêts personnels.
Et dans un tel contexte, ces personnes osent même croire que les syndicats déjà frileux par ailleurs, se mouillent pour quelques priviléges personnels de personnes peureuses de partir.
Non les syndicats ont meiux à faire.
Et sur ce dossier que les regles du concours national s'appliquent et que ceux qui refusent ces regles se mobilisent pour changer les regles avant de jouer la partie. Mais pas une fois la partie terminée et qu'ils se retourvent perdants.
Conseils: il faut penser à anticiper les situations pour ne pas se decredibiliser
Il faut mieux preparer ses concours pour être meilleur que les autres
il faut toujours avancer quelque soient les obstacles.
Quelle société aura t-on si à chaque fois, on transforme les regles pour les moins bons et les peureux? Une société paternaliste et de passe droit.
Ce n'est pas de cette façon qu'une société atteint la maturité.
Enfin quand je vois ce genre de réactions pueriles, du refus de partir pour de telles raisons, je prefere encore que ces personnes aillent enseigner ailleurs, pour le bien de nos generations futures.
Dans 3 ans lors de leur retour, ils auaront alors plus de maturité et tout le monde aura gagné, eux en premier.
Mais il faut sauter la mer les jeunes!

16.Posté par labri le 09/04/2010 06:54
Votre cause ne peut apparaître juste qu'à ceux qui ignorent les règles qui régissent la fonction publique. Ceux là sont excusables.Je ne pense pas que cela soit votre cas et encore moins celui de M.H Dor .Vous serez affectés conformément aux décisions arrêtées en Commission et à défaut de rejoindre votre poste d'affectation ,vous serez considéré comme démissionnaire.C'est aussi simple que cela!

17.Posté par guetali le 09/04/2010 07:38
Les jeunes bretons ,les normands les pyrenéens ,les alsaciens ,les chtits, les Bourguignons les auvergnats les aquitains les ardéchois ,et tous les autres vont faire un passage vers la capitale et sa banlieue sauf nos jeunes nos jeunes enseignants qui nous font un caca nerveux .Ils ont peur de quoi ? d'être confronter à nos jeunes de banlieue et préferent sans aucun complexe laisser cette tache au jeunes métro qui comme eux appréhendent ce passage obligé. Peut être que les 53 pour cent est la motivation principale . Je pense qu il serait juste que les postes vacants soient attribuer en priorité aux enseignants réunionnais actuellement en poste en métropole et qui souhaitent revenir au pays.

18.Posté par La Réunion mon pays le 09/04/2010 07:52
pour les mutations
pour la mutaion en métropole ok c un concours national mais pas pour les familles avec enfant ou d'autre aui on des personnes agées en charge
pour le salaire moindre c un concours national donc pas de poste muté métropole c logique
pour les salaires que ce soit ici ou ailleurs pour les niveaux d'étude requis c pas assez en comparaison avec le privée
pour les vacances en comparaison avec le privée nous on n'est pas payer pendant les vacances et je dit bien à salaire égale à l'année. Nous on n'a pas de 13° et 14° mois de salaire ok. certe les vacances et les heures sont ce qui est mais en attendant on travail à la préparation des cours aprés ce qui prend au temps d'heure mais c vrai ce qui sont à l'exterieur ne voit que les chiffres. Venez essayer je ne vous donne pas 3 jours avec la génération qui arrive.
CE QUE L'ON DENONCE C LE FAITE DE NOUS ENVOYER EN METROPOLE ET DE FAIRE VENIR DES NOUVEAUX DE L'EXTERIEUR QUI NE SONT PAS REUNIONNAIS ATTENTION C PAREILLE PAR TOUT EN CHARENTE MARITIME EN REGION PACA ET SURTOUT EN CORSE

19.Posté par pierre le 09/04/2010 08:07
Saute la mer toi meme poste 15 qui es tu pour pour dire cela concour ou pas on est en droit de faire ce que l'on veut on est encore dans un pays libre, ensuite "enseigner ailleurs pour le bien de nos génération" mais de qui se moque t'on, je t'explique comment fonctionne le systeme mr Dupont fraichement muté a la reunion sorti des pays des visage pale arrive a la reunion et bah il sont bete ses élèves, tu n'y arrive pas, c pas grave tu comprendra l'anné prochaine et zuuuuu,poste 16 comme je vois le bourrage de crane marche toi aussi tu ne connait pas les regles apparemment

20.Posté par vanes le 09/04/2010 08:43
C'est bien beau d'allumer ces jeunes qui veulent se défendre. Concours national, etc... La Réuinon fait partie de la Nation!
Réunionnais prend couraz!

21.Posté par soutien a l'éducation le 09/04/2010 08:55
Nous vous soutenons dans votre combat! Battons nous pour l'avenir de nos enfants!

22.Posté par Telma974 le 09/04/2010 09:23 (depuis mobile)
A diogene: avant de parler de peur et autre rémunération informe toi des revendications exactes. Ces jeunes et moins jeunes (certains sont en affectation provisoire à la reunion depuis qq années et ont déjà fait leurs preuves en métropole ) veulent tout simplement remettre des personnels sur des postes inoccupés et cela a cause d'une politique de non remplacement des départs en retraite. Ainsi il existe une vingtaine de postes vacants dans chacune des disciplines suivantes:eps, vente, maths sp et des heures sup a n'en plus finir pour les autres: 4 lycées pro affichent chacun 20 à 25 heures sup pour ces discipline. De plus sache que la qualité professionnelle n'entre pas encore dans le barème des mutations de même les zoreils ne passent pas devant les créoles puiisque ces derniers ont 1000 Pts de plus pour leur origine... Médites bien!!

23.Posté par lucie le 09/04/2010 09:28
Kan na des postes, laisse a zot la!!: Nous la besoin de nos jeunes !

24.Posté par jérome le 09/04/2010 09:44
Les politiques prétendent que l'Éducation est une priorité, qu'il doit y avoir à la Réunion des filières d'excellence.
Mon constat est le suivant: les élus font des promesses et ne tiennent pas leur parole. Didier Robert nous a promis de trouver du travail pour 300 000 jeunes. Si il ne peut pas faire rester 40 jeunes, la jeunesse réunionnaise doit s'interroger pour son avenir!

25.Posté par Clems le 09/04/2010 09:50 (depuis mobile)
Arrete ek la connerie la!!! Si na des postes, poukoué zot i donne pas. Laisses bonne marmaille travail pou nout zenfant!!!!
Courage dalons!!! Mi lé ek zot

26.Posté par Fabien le 09/04/2010 12:00
Concours national, mutation nationale et j'espère que MH Dor décompte bien ses jours de grève auprès de son chef d'établissement. Pour les autres, remplissez bien vos fiches de voeux et en route dans le gronavion pour voir du pays et être confronté à d'autres cultures... Bienvenue dans ce grand corps des certifiés (un corps par recrutement national) Assez pleurer marmailles, au travail!!!

27.Posté par Pierre Frederic Dupuy le 09/04/2010 15:16
22. Nuance. Ils ne se battent pas pour l'ouverture de ces postes à des titulaires, ils se battent pour l'ouverture de ces postes à des titulaires réunionnais. Plus précisément, à eux. D'où un très léger manque de crédibilité quand on essaye de nous faire croire que c'est une cause purement désintéressée.

La mutation est un devoir pour le fonctionnaire, ça lui ouvre l'horizon, ce qui est d'autant plus important dans une île. En revanche, un combat pour la continuité territoriale par exemple aurait été infiniment plus légitime. Quant à la question de l'emploi, de la suppression de postes pure et simple, elle est effectivement problématique. Cela étant dit, deux nuances: la première est que les travaux du Collège de France sur la lutte contre la pauvreté tendraient à démontrer que les politiques éducatives sont moins sensibles au nombre de personnels qu'à la façon dont ceux ci sont utilisés (pédagogie, type de classe, mixité scolaire, ... ) . La deuxième est que je suis intimement persuadé que si l'on disait qu'on ouvre ces postes mais à des fonctionnaires zoreils ou natifs d'autres DOM, les grèves continueraient.

Profiter d'un combat légitime pour le confondre avec un idéologie d'arrière garde en proposant de mauvaises solutions à de vrais problèmes, c'est une stratégie. Mais ce n'est pas une stratégie gagnante.

28.Posté par boyer le 09/04/2010 16:34
27.Posté par Pierre Frederic Dupuy

pour une fois, je suis d'accord.

29.Posté par bertel le 09/04/2010 17:26
" 28.Posté par boyer le 09/04/2010 16:34
27.Posté par Pierre Frederic Dupuy

pour une fois, je suis d'accord.


Moi pas totalement ! Autant je trouve d'arrière-garde le "combat" - sic - de ceux qui s'accrochent à vouloir rester.... autant je déplore que la continuité territoriale reste un leurre pour les aveugles ( je ne crois en rien aux promesses démagogiques du nouveau messie élu à la tête de La Région )... autant je déplore que l'on envoie en première ligne partout en France b[et à l'étranger de jeunes fonctionnaires]b, mal formés, inaptes à gérer toute la misère du monde qui va leur tomber dessus... et ce, toutes professions confondues...

La gesticulation des politicards à l'Assemblée, toutes tendances politiques confondues, est pitoyable et relève du clientélisme.

Bertel de Vacoa


30.Posté par Pierre Frederic Dupuy le 09/04/2010 18:34
29. Je vais vous surprendre: c'est exactement ce que je disais quand je citais le collège de France (pour être plus précis, Esther Duflo, titulaire de la chaire "savoirs contre pauvreté" , professeur d'économie au MIT , fondatrice de J-PAL , un laboratoire d'action contre la pauvreté, titulaire du prix Mac Arthur, auteur des deux derniers ouvrages de la République des Idées aux éditions Seuil sur la lutte contre la pauvreté) . La question n'est pas tant "combien de fonctionnaires en plus" mais "des fonctionnaires pour faire quoi, formés comment, envoyés où ça, ... " Le système de gestion des ressources humaines de la fonction publique est de toute façon une assez notoirement inefficace, la promotion à l'ancienneté n'étant pas ce qui se fait de mieux, même s'il y aurait beaucoup à dire sur le management par objectif. Bref, c'était sous entendu, mais on est d'accord.

31.Posté par PE heureux chez lui le 09/04/2010 20:06
Il est clair que partir c'est l'ouverture, mais faire venir de jeunes prof de métropole à la place des réunionnais je ne trouve pas que ce soit une bonne chose. Si ce sont des gens compétents et soucieux de leur travail c'est autre chose. On est tout de m^me la 32 ème académie sur 33 au niveau des résultats aux éval CM2 cf article de V HUmmel dans le JIR d'ya 2 jours.

Dans le 1er deg j'aurais mis 10 ans à revenir c'est pourquoi j'ai passé le concours à la réunion, là où je suis né, là où je veux vivre, où je comprends la culture, la langue les difficultés des enfants et des familles. Peut-on dire autant de tous ces cargos d'enseignants qui viennent à la réunion?

Dans le second deg je savais que l'obtenir à la réunion ou en métropole j'aurais eu aussi du mal à rentrer rapidement; mais tout le monde est au courant du contrat, il ya des choses plus importantes pour lesquelles il faut se battre!

32.Posté par Pierre Frederic Dupuy le 09/04/2010 20:25
31. Comprendre la langue, la culture, les difficultés c'est bien mais ça ne suffit pas. On peut se laisser enfermer par ça. C'est pour ça que faire une partie de sa carrière ou de ses études ailleurs est salutaire. De plus, la possibilité de revenir existe, c'est même facilité. D'où l'impératif de mutation. "Les voyages forment la jeunesse" .

Par contre, je suis peut être stupide, mais c'est quoi un deg?

33.Posté par PE heureux chez lui le 09/04/2010 20:50
1re degré , j'ai fait 8 ans en métropole où je me suis formé et où j'ai pu évoluer et connaître les discriminations etc...mais en gros de l'expérience et des amis. Je crois être mieux placé que certains qui prétendent qu'à l'école les enfants parlent mal le français alors que c'est le créole, et qui ne se mettent pas à leurs portées.
Pour moi ce n'est pas un job financier mais une vocation qui durera même après la fin de la sur rémunération. Je maîtrise le Kréol et le français et suis capable d'aider les enfants à gérer leurs deux langues...
Je connais aussi des enseignants métro qui font le travail et qui vont vers les enfants et donnent un maximum de chance à nos enfants, mais je suis de plus en plus confronté au type même du colon qui vient chercher le fric au soleil. Et ça me rend fou car on restera plus bas que terre avec ces personnes.
Y a du ménage à faire.

34.Posté par DIOGENE le 09/04/2010 21:13
POST 19 PIERRE ET POST 22 TELMA désolé de vous decevoir, mais puisque vous tenez à vous enfermer dans vos libertés (ce qui est en soi un comble) illusoires, alors continuer de pleurer sur votre sort en disant que c'est la faute des syndicats, la faute des politiques, la faute des zoreils....
Pour des enseignants en matière de responsabilité on peut faire mieux que de toujours pleurer sur son sort en rejetant toujours la faute sur les autres.
Ces combats d'arrière garde ferons de cette génération des arriérés....malheureusement

35.Posté par DIOGENE le 10/04/2010 05:20
Post 19 Pierre écrit "saute la mer toi même"; Hé bien cher ami je n'ai pas attendu que tu le dises pour le faire. A 20 ans, créole natif de la Réunion, avec un billet aller simple sans retour je suis parti sur Paris , étudiant le jour, plongeur dans les restaurants la nuit, ou encore gardien de nuit dans les immeubles sensibles. Un an aprés je reviens par bateau à la Réunion, car pas d'argent pour payer un billet retour par avion. Je trouve un travail sur place au bout de 2 semaines.
J'avais prévu que si je ne trouvais pas de travail au bout d'un mois je repartais sur Paris, ou alors aux Etats Unis où j'avais pris quelques contacts ,ainsi qu'à Tokyo où je connaissais un étudiant de ma promotion.
La vraie liberté c'est de ne pas s'enfermer dans ses peurs, s'abritant derrière de fauses causes.
Enfin Pierre pour un enseignant il te faudrait quand même revoir tes fondamentaux à commencer par ton orthographe.
M.Dupont visage pâle est probablement plus compétent que toi qui sais tout mieux que tout le monde et qui aligne PLUS DE 7 FAUTES EN 2 LIGNES......
Allez vieux révise bien ce week end!

36.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/04/2010 22:35
pierre, la question de la fonction publique pour le fonctionnaire par le fonctionnaire, ou pour "l'utilisateur", est plus que d'actualité non?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales