Social

Les enseignants repartent bredouilles


Les enseignants repartent bredouilles

Rien de concret n'a pu ressortir de la réunion entre le Recteur, Mostafa Fourar, et la délégation de représentants des syndicats. Les manifestants demandent au Recteur d'intervenir sur les heures supplémentaires effectuées par les enseignants. "Nous souhaitons que le nombre d'heures supplémentaires soit diminué au profit d'un plus grand nombre d'heures de poste", explique Lionel Millot du SNES. Le taux d'heures supplémentaire avancé par les syndicats est de 10,9% pour les lycées, 12% pour les lycées professionnels et 6,6% pour les collèges. Pour Mostafa Fourar, "ces demandes ne relèvent pas de mes compétences. Ce sont des textes législatifs, votés par le Parlement. Je vais toutefois transmettre ces demandes", a-t-il répondu.

Ils étaient une centaine de manifestants cet après-midi à protester devant le Rectorat contre les suppressions de poste au sein de l'Académie de la Réunion. A cela, le Recteur a souhaité rappeler qu' "il n'y a pas de suppressions de poste au sens licenciement. Il s'agit de non-renouvellement de départs à la retraite. Et face à cette contribution nationale, je me suis engagé à ce que le nombre d'élèves n'augmente pas pour autant au sein des classes".

Une "contribution nationale" qui laisse perplexe le monde éducatif : "Nous sommes en déficit structurel depuis des années. Si le nombre de suppressions de postes (162) est moindre dans notre Département qu'ailleurs c'est aussi parce que la situation locale est catastrophique. Elles n'ont pas de raisons d'être. Aujourd'hui on veut nous faire croire que nous ne sommes finalement pas si mal lotis, c'est incroyable !", déclare Evelyne Derriennic, secrétaire académique du SNUEP et professeur au lycée Lepervanche.

Aux côtés des élèves, parents d'élèves, enseignants, personnels administratifs, TOS, les employés du Rectorat ont montré leur solidarité en débrayant pendant une heure.

De nouveaux blocages sont à prévoir dans les jours à venir.

Les enseignants repartent bredouilles

Les enseignants repartent bredouilles

Les enseignants repartent bredouilles

Les enseignants repartent bredouilles

Les enseignants repartent bredouilles

Les enseignants repartent bredouilles
Mercredi 16 Février 2011 - 17:39
Melanie Roddier
Lu 2753 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/02/2011 17:41
" je me suis engagé à ce que le nombre d'élèves n'augmente pas pour autant au sein des classes".

si l'on ne peut augmenter le nombre de prof, soit on refile à un prof de physique, une charge de prof de français ou d'anglais..soit on baisse le nombre d'élèves en orientant sur des voies de garage ceux là.

au fait, le recteur peut il communiquer sur sa prime d'objectifs ? en rappelant les dits objectifs, bien sûr...


2.Posté par David Asmodee le 16/02/2011 17:46
"....je me suis engagé à ce que le nombre d'élèves n'augmente pas pour autant au sein des classes".

T'étouffes le surplus ou tu l'envoies en Tunisie ?

3.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 16/02/2011 17:49
Ba tien...Voire poste 3 sur :
http://www.zinfos974.com/Le-Rectorat-pris-d-assaut-par-le-monde-educatif_a25836.html://

Vous auriez du rajouter sur le calcul mental de Chatel :
moins de respect pour les Parents, (Autorité Parentale des Pères) = Plus d'École Privées, aussi
par se que vous le savez, mais que vous ne nous aidez surtout pas pour ça...

4.Posté par evelyne le 16/02/2011 17:50
Bande de tarés , allez travailler SVP
Travailler plus pour gagner plus !
Nos enfants doivent aller à l'école , ce que vous faites n'honore pas votre profession ...Vous fermez les lycées mais vous êtes pointés "présents" , un prof me l'a dit ...

C'est ça l'image que vous donnez à nos enfants : toujours protestataires , grèvistes , tireurs au flan , congés de maladie de complaisance ..et vous n'êtes même pas sanctionnés ..
Vous faites vraiment pitié ....

5.Posté par milie974 le 16/02/2011 18:15
Evelyne : espèce de petit c.... tu veux que ton gosse grouille parmi une classe de 35 élèves.
Franchement des fois je me demande si les gens réfléchissent avec leur tête ou pas b....

6.Posté par macadam cowboy le 16/02/2011 18:16
le recteur est très attaqué pour avoir touché une prime de.....22 000 euros !.....quel skââânnndââLLLL !
on oublie un peu vite que TOUS les enseignants touchent entre 10 000 et 15 000 euros de primes...
et pas de manière occasionnelle ou selon de bons résultats...ah non !....TOUS LES ANS !.....son nom ?
la sur-rèm....tas de pleureuses !

7.Posté par dodi le 16/02/2011 18:17

Et c'est reparti pour une nouvelle gréve des profs!

Ils fodrait foudre ce recteur dehors ! Il n'est bon a rien !
Juste à rejetter la faute sur les autres!!!

(...)

8.Posté par Professeur Maboule le 16/02/2011 18:33
Une semaine de battage médiatique pour quel résultat? Rien, même pas peanuts!
Par contre à Roches Maigres, ils ont conservé les deux postes au départ supprimés. Mais, eux ils ne passent pas à la télé tous les jours, ils bossent et ont certainement proposé quelque chose de sérieux. Les meilleures négociations sont celles qui sont discrètes et secrètes. Les profs de Vue Belle l'ont un peu vite oublié. Ils voulaient tous faire la révolution du jasmin sous les tropiques. C'est mal barré pour eux. Ils pourront découper toutes les photos dans les journaux et dresser un album pour leurs enfants et petits enfants. Les profs de Vue Belle ont attrapé la grosse tête, pensant que passer sans arrêt à la télé allaient faire pression sur le recteur. Après on ose confier nos enfants à des mecs pareils pas capables de réflèchir.Ils ont déjà grillé leur dernière cartouche avant la négociation : blocage ( pour toucher son salaire) et grève longue.

9.Posté par Ded le 16/02/2011 18:49
"ces demandes ne relèvent pas de mes compétences"
Ben alors mon cher Moustapha , quelles sont les compétences qui vous permettent de toucher une prime "pour service rendu au dégraissage "

"je me suis engagé à ce que le nombre d'élèves n'augmente pas pour autant au sein des classes".

ah bon , et comment va-t-il faire alors que chaque année , au moins un millier d'élèves n'est pas orienté à la rentrée ...et qu'après des "arrangements avec les parents ou les établissements ( souvent des LP) on oriente n'importe comment des mômes de 14 15 ans ( allez donc savoir vraiment ce que vous voulez faire à cet âge là) et on surcharge les classes malgré les protestations des profs!

Mais c'est vrai que notre recteur est un bon petit soldat de la Sarkozie triomphante!


10.Posté par noe974 le 16/02/2011 18:59
L'école est une affaire trop sérieuse pour la mettre dans les mains des amateurs sur ces posts ...

11.Posté par richard le 16/02/2011 19:16
les profs et les contestataires de la cise c'est le même style . J'ai des fuites d'eau chez moi c'est la faute de la cise. Je dois travailler : quel scandale, je vais faire grève.

12.Posté par noe974 le 16/02/2011 19:39
A afficher en gros caractères dans votre classe :

"Apprendre sans jamais s'estimer satisfait et enseigner sans jamais se lasser !"

13.Posté par noe974 le 16/02/2011 20:27
Avec 6,1 ensei­gnants pour 100 élèves ou étudiants, la France pré­sente le plus faible taux d'encadrement des 34 pays de l'OCDE, loin der­rière la Suède, mais aussi la Grèce ou le Portugal. C'est en tout cas ce qu'affirme une note du Centre d'analyse stra­té­gique, orga­nisme rat­ta­ché à Matignon.
Dans le détail, la France est dans la moyenne pour le col­lège et le lycée, avec un taux de 7,1 ensei­gnants pour 100 élèves. Mais on ne compte que 5 ensei­gnants pour 100 élèves dans le pri­maire et l'enseignement supé­rieur. Le rap­port, consul­table à l'adresse www.strategie.gouv.fr ...

La FCPE va plus loin. Pour la pre­mière fédé­ra­tion de parents d'élèves, « les sup­pres­sions de postes dans l'Education natio­nale n'obéissent pas à la démo­gra­phie ni à la néces­sité de réduire un bud­get qui serait sur-dimensionné mais à une volonté idéo­lo­gique de cas­ser l'Ecole publique, en la déni­grant et en sup­pri­mant ses moyens de fonctionnement. »

Sur 16.000 sup­pres­sions de postes pré­vues à la ren­trée pro­chaine, 9000 doivent inter­ve­nir dans le primaire.

Voilà les dernières nouvelles !


14.Posté par macadam cowboy le 16/02/2011 21:57
ce mouvement peu suivi aura un peu plus éclairé l'opinion sur la réalité de l'En...une minorité très politisée et à l'influence déclinante tente d'imposer sa loi alors que l'opinion et une grande partie des enseignants ne suivent pas....ici à la réunion , le spectacle de ces profs dont on sait qu'ils gagnent entre 2500 et 4500 euros nets par mois , contre 1600 à 3000 en métropole , et ce grâce à la sur-rèm ne passe plus !
avoir un emploi garanti à vie , une retraite calculée sur 6 mois au lieu de 25 ans , et venir pleurer pour un peu de boulot en plus , et encore , faudrait vérifier les effectifs exacts et ne pas se fier aux déclarations fracassantes d'associations de parents d'élèves aussi politisées que les syndicats d'enseignants...
alors que toute la population doit fournir un effort sans précédent face à la crise , cet enfermement autiste et un tel niveau d'égoïsme sont simplement scandaleux !
il faut encourager les enseignants du public non-solidaires de cette mascarade , c'est grâce à eux que l'En pourra regagner ses lettres de noblesse...

15.Posté par manu le 16/02/2011 22:49
comme si le recteur aurait fait quelque chose ! vous êtes ridicules franchement....

En plus, il dit : "il n'y a pas de suppressions de poste au sens licenciement. Il s'agit de non-renouvellement de départs à la retraite. Et face à cette contribution nationale, je me suis engagé à ce que le nombre d'élèves n'augmente pas pour autant au sein des classes".

Mais soit le recteur, il fait la sourde oreille ou soit il le fait exprès... donc sa réponse est inutile franchement !!! il cause pour rien dire vu que le gouvernement supprime bien des postes !!!!!!!!! Pourquoi contredire en déformant la vérité autrement ? Zot y croi que nou lé con ou quoi ?


Et donc maintenant mi compren mieux pourquoi néna zenfant y sava pu l'école.... ou soit la surcharger dans les classes... tsss

16.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/02/2011 22:53
rémunération dans la fonction publique, qualité de l'enseignant, et qualité de l'enseignement sont des notions distinctes, les deux dernières étant tout de même à mettre en parallèle des effectifs par classe..

la démagogie de tes propos, n'est pas égal à la référence du film éponyme dont tu t'affubles comme pseudo..sauf peut être que dans le film, il s'agit de l'histoire d'un gigolo, tandis que toi, au vu de tes post, tu parais être un sacré rigolo..

ce qui est certain, c'est que tu n'as pas de gosse...fort heureusement pour eux !

17.Posté par tiloute le 17/02/2011 06:30
Certains étaient cachés sous le parapluie de peur d'être reconnus !
Il y avait du monde précieux : profs ,profs ... syndicalistes de tout bord ?

18.Posté par Un st paulois. le 17/02/2011 07:18
["Apprendre sans jamais s'estimer satisfait et enseigner sans jamais se lasser !" ]b

BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO




19.Posté par macadam cowboy le 17/02/2011 09:02
de la peu...le besogneux de la tronche gôchichiant qui parle de démagogie....pfffff !
t'as vu le " niveau " des âneries que tu débales , en général ?
pantin !

20.Posté par l'ami le 17/02/2011 10:02
Merci l'ami SNES deux heures avec Mostafa pour sortir quoi : RIEN
à moins d'avoir négocier quelque chose pour le Lycée au détriment du Lycée Professionnel
car expliquez moi comment un membre du snes peut parler du lycée professionnel sans jamais y avoir mis les pied !!!! Etrange non , ne serait-ce pas tout simplement de la récup pour les élections à venir?
Vous n'avez même pas eu l'idée d'inviter les profs de Vue belle à l'entretien.
Merci l'ami syndiqué qui ferait mieux de donner sa cotisation aux ouvriers de WELDOM que d'entretenir
ces barons du SNES.
Merci l'ami de vue belle qui bloque le portail puis envoie un mail au proviseur pour signaler qu'il ne peut pas rentrer afin d'être payé en faisant grève !! encore bravo quel courage !!
Merci l'ami proviseur pour se bordel depuis une semaine, les parents vous remercient.
Merci aux professeurs qui ont signé une note refusant les heures sup l'année prochaine et qui se ''gavrerons'' avec 4 ou 5 heures à la rentrée, cela sera facile à vérifier !
Merci à l'ami Téméraire collègue qui a oser donner son point de vue et qui s'est fait gentiment allumer
Merci à l'ami Mostafa qui nous prend vraiment pour des cons en assurant que ce n'est pas de sa compétence.
Merci à l'ami parent pour son absence, on se croirait aux réunions profs parents!!!
En fin Merci à l'ami ouvrier de Weldom d'avoir laisser les micros et caméras à ses chers enseignants
ET MAINTENANT QUEL EST LE PROGRAMME ATTENDRE LES VACANCES????
à moins qu'un cyclone arrive avant pour passer le temps.

21.Posté par David Asmodee le 17/02/2011 10:20
"si l'on ne peut augmenter le nombre de prof, soit on refile à un prof de physique, une charge de prof de français ou d'anglais..
"
Mdr. On dirait les 35 heures !

22.Posté par nicolas de launay de la perriere le 18/02/2011 03:03
qu'un rigolo me traite d'âne, c'est un compliment !

23.Posté par nicolas de launay de la perriere le 18/02/2011 03:07
"ici à la réunion , le spectacle de ces profs dont on sait qu'ils gagnent entre 2500 et 4500 euros nets par mois , contre 1600 à 3000 en métropole , et ce grâce à la sur-rèm ne passe plus ! "

je persiste et signe .. la sur rém dans sa configuration actuelle, est un sujet de débat qui doit être déconnecté des problématiques d'effectifs par classe.

toutefois, on pourrait calculer en terme d'effectifs de prof, ce que représente la sur rém dans l'EN..Si la sur rém était utilisé à financer des postes supplémentaire de prof par exemple..quelle serait ta position macadam ?

24.Posté par macadam cowboy le 18/02/2011 10:49
post 23 " Si la sur rém était utilisé à financer des postes supplémentaire de prof par exemple..quelle serait ta position macadam ? "
sur le principe je serais bien évidemment daccord...mais en même temps , ramener le problème de l'enseignement à un simple calcul d'effectif par classe est trop superficiel ...
un enseignant motivé par son taf fera du bon travail avec 30 élèves , alors qu'un autre qui n'a atterri dans ce métier qu'en raison de ses avantages ( sécurité-congés-sur-rèm ) et qui n'a qu'une idée en tête ,bacler sa classe pour se casser à la plage aura trop de travail même avec...15 élèves !
réduire la sur-rèm permettrait de réduire le nombre d'enseignants purement oportunistes , certes , et cela serait positif , mais il y a bien trop de disparités dans les mentalités , et donc y injecter des moyens suplémentaires pourrait même alimenter une spirale inflationiste d'exigences chez les mécontents chroniques...mon grand-père disait...." un mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils "....
et donc donner de meilleurs outils à des personnels peu motivés n'améliorerait pas forcément les résultats ou le climat général !
il y a un problème de mentalité dans l' En , un défaut au niveau du recrutement et de la formation , et surtout , ce corps est sous la coupe de syndicats très politisés , alors qu'au même titre que la laïcité y est une absolue nécessité , la politique ne devrait pas pouvoir influencer l'école !
le révélateur le plus symtomatique de l'échec du système reste le niveau de chômage effrayant chez nos jeunes , lié à l'inadéquation entre l'enseignement et les besoins d'emploi de la société... 80% des lycéens ne rêvent que de devenir fonctionnaires alors que beaucoup de petites entreprises peinent à recruter du personnel formé...comment nier le lien entre cette anomalie et l'image négative du monde du travail et de l'entreprise qu'une partie de l'En véhicule à longueur d'année ?

25.Posté par Temudjin le 31/03/2011 20:15
Bravo Évelyne! Tout est là, des adultes qui prennent des enfants en otage. Quelle immaturité!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales