Politique

Les élus de la Réunion rendent hommage à Pierre Mauroy

De nombreux élus de la Réunion ont réagi à l'annonce du décès de l'ancien premier ministre Pierre Mauroy, qui s'est éteint à l'âge de 84 ans. Gilbert Annette, les députées Monique Orphé et Ericka Bareigts, les parlementaires du Progrès ou encore Nassimah Dindar ont tenu à lui rendre hommage à travers des communiqués de presse, que nous publions :


Les élus de la Réunion rendent hommage à Pierre Mauroy
Gilbert Annette : "L'artisan de la décentralisation"

J'ai une pensée émue pour sa famille et l'ensemble de ses proches.

Ce grand socialiste laisse derrière lui une empreinte indélébile dans la société française pour laquelle il a mené avec conviction des réformes et des lois ambitieuses. Les réunionnais se souviendront qu'il fut l'artisan de la décentralisation, de la libération des ondes radiophoniques et surtout de l'instauration du 20 décembre comme jour férié. Autant de transformations qui ont contribué à ouvrir une ère nouvelle pour La Réunion.

Premier chef du gouvernement socialiste de la Ve République, auprès de François Mitterand, il portait nos valeurs humanistes et sociales. Il a été l'artisan de l'abolition de la peine de mort, de la réduction du temps de travail, de la retraite à 60 ans et de la 5ème semaine de congés payés.

J'ai, pour l'homme et l'homme politique qu'il était, à la fois charismatique et proche des gens, beaucoup d'estime et d'admiration.


Monique Orphé : "Il traduit l'idéal socialiste"

C’est une grande figure du socialisme qui disparaît aujourd’hui.  Il a traduit l’idéal socialiste par les réformes suivantes :
- l’augmentation du nombre de fonctionnaires
- la décentralisation au sein du projet de loi pour les DOM qu’il était venu présenter au Palais des Assemblées de La Réunion en décembre 1982.
- l’impôt sur les grandes fortunes,
- la cinquième semaine de congés payés,
- les 39 heures,
- la retraite à 60 ans,
- le remboursement de l’IVG
- la réforme des médias qui a largement contribué à la libéralisation des ondes réunionnaises
- l’abolition de la peine de mort
- l’institution du 20 décembre comme jour férié à La Réunion.

Des mesures courageuses et gravement pensées qui s’inscrivent dans les idéaux de sa jeunesse et s’érigent encore comme les avancées sociales de la classe ouvrière. Des acquis que nous lui devons. Un homme fidèle à ses opinions, un visionnaire, un camarade socialiste que je salue avec respect.

Ericka Bareigts : "Il a su moderniser la France"

Pierre Mauroy est mort. Parlementaire, maire, conseiller général, président du Conseil régional, Premier ministre mais avant tout militant, Pierre Mauroy est l’une de ces grandes figures qui ont contribué à définir ce qu’est le socialisme aujourd’hui.

Il a su montrer, dans la politique qu’il a menée auprès de François Mitterrand, qu’il est possible de conjuguer justice sociale et efficacité économique même dans un contexte de crise. Premier ministre du remboursement de l’IVG, de l’abolition de la peine de mort et des 39 heures, il a aussi été celui du " tournant de la rigueur ".

Alors que la France connaissait l’une des plus graves crises économiques et sociales de son histoire, Pierre Mauroy a su, au côté de François Mitterrand, proposer un modèle alternatif aux propositions des ultralibéraux, sauvegardant ainsi une vision européenne et humaine de l’économie et de la société. Face aux partisans du laisser-faire économique dont les théories ont eu les conséquences que l’on sait sur les populations mondiales, il a su tenir bon et défendre ces valeurs qui font la grandeur de la France.

Ses combats préfiguraient ceux que nous menons aujourd’hui : sur la justice sociale, l’équité, l’efficacité économique et la solidarité européenne, ce sont aussi ses idées que nous défendons encore. Homme d’Etat, Pierre Mauroy a su moderniser la France. Avec son décès, c’est un grand homme de gauche que nous perdons.

Patrick Lebreton : "Pierre Mauroy a laissé son emprunte dans l'histoire"

De la SFIO au Parti Socialiste, de la mairie de Lille à Matignon, Pierre Mauroy a laissé son empreinte dans l'histoire politique française.

Maire, parlementaire, président du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, premier ministre de François Mitterrand, il a toujours travaillé pour le redressement du pays, même dans les contextes les plus difficiles.

L’abolition de la peine de mort, la décentralisation, la retraite à 60 ans, les 39h, la 5e semaine de congés payés ou encore la libéralisation des ondes sont des éléments forts de son bilan de Premier Ministre.

Nous, Réunionnais, n'oublierons pas que nous lui devons également la reconnaissance du 20 décembre comme jour férié.

Les parlementaires du Mouvement Progrès saluent la mémoire de cet homme toujours engagé dans les combats sociaux et le respect des territoires.

Nassimah Dindar : "Un grand Homme d'Etat"

J’apprends avec tristesse le décès de l’ancien Premier ministre, Pierre Mauroy. Homme de conviction, il fut le Premier ministre qui a su mener d’importantes réformes sociétales et sociales : la 5ème semaine de congés payés, l’abolition de la peine de mort, le remboursement des interruptions volontaires de grossesse...

Il fut aussi le Premier ministre de l’acte I de la Décentralisation, qui a créé les Régions et supprimé la tutelle de l’Etat sur les Départements, permettant ainsi l’affirmation de véritables institutions de proximité. Trente ans après, malgré des débats parfois houleux, nul ne viendrait aujourd’hui contester la pertinence de ces réformes sociétales, profondément ancrées dans le modèle français auquel nous sommes tous si attachés.

Je ne doute pas que le gouvernement et la majorité socialistes d’aujourd’hui sauront se rappeler ce qui a animé le gouvernement et la majorité socialistes d’alors : la Décentralisation n’est pas un prétexte pour réaliser des économies, mais a pour vocation de donner aux élus les responsabilités ET les moyens de servir au mieux la population. J’adresse mes plus sincères condoléances à la famille et aux proches de ce grand Homme d’Etat.
Samedi 8 Juin 2013 - 10:27
Lu 1265 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales