Société

Les éleveurs remontés contre la multiplication des contrôles de bien-être animal


Image d'illustration
Image d'illustration
Une délégation d'éleveurs, soutenue par la Chambre d'Agriculture, est venue interpeller la direction de l'alimentation et de l'agriculture (DAAF) de Saint-Pierre hier matin.

Selon eux, ils font l'objet de "sévères contrôles" sur leur cheptel, allant du bien-être animal jusqu'à l'identification, particulièrement depuis deux ans. "A force d'imposer une réglementation inadaptée et trop complexe, la filière ovine-caprine est aujourd'hui menacée", expliquent-ils.

De nombreux éleveurs ont fait part de leur intention d'arrêter l'élevage de moutons et de cabris compte tenu de ce qu'ils nomment "la sévérité des contrôles" mais également des pertes financières subies sur leurs subventions pour la culture de la canne à sucre, maraîchage ou encore bovins.

"Les informations dont nous disposons montrent que les éleveurs de la Réunion sont bien plus contrôlés que leurs collègues des Antilles alors qu'en matière d'identification et de bien-être animal, les éleveurs réunionnais sont de très bons élèves", ont argumenté les éleveurs, reçus par un représentant de la DAAF.
 
"Force est de constater que plus les éleveurs font des efforts, plus l'Etat renforce les contrôles jusqu'à décourager les professionnels", pestent-ils. Certains producteurs disent avoir déjà arrêté l'élevage ou pire ne font plus aucune déclaration afin de ne plus être harcelé par les contrôleurs.
Samedi 13 Juillet 2013 - 07:06
.
Lu 1028 fois




1.Posté par faut arreter de pleurnicher avec les subventions dans la bouche le 13/07/2013 17:16
si on veut pas travailler "proprement" et en transparence, faut faire autre chose. les cochons de payant de consommateurs veulent pas avaler n'importe quoi. on a assez de manger de la m.... et il faut aussi controler ce qu'ils donnent à manger aux animaux et ce qu'ils mettent dans les champs
Pour une fois que l'état fait son boulot, c'est une bonne chose pour les consommateurs!!!!!!
Les bénéficiaires de subventions publiques doivent rendre des comptes, rien que de plus normal!!!!!

2.Posté par Thierry le 13/07/2013 20:40
Quand on voit certaines conditions d'élevages et d'abattages des animaux partout dans le monde grâce à internet ... on ne peut que se satisfaire de telles démarches ... sauf que les contrôles ne sont pas là où ils devraient l'être ... et le transport des animaux ... quand on les croise dans les virages roulant suffisamment vite et que l'on entend les bêtes s'écraser les unes sur les autres ... Il n'y a pas de petits gestes ... mais ailleurs c'est pire ... des animaux cassés que l'on déplace au tracteur comme si c'était un rocher ... sans pitié ... des veaux (vaches laitières) dès nés, que l'on tue à coup de pied pour notre lait en brique ... Zaaaaaaaaaaaah hhh !!! Vive l'industrialisation alimentaire ... les poules pondeuses en batteries, c'est le top ... la cruauté au nom de notre appétit...

3.Posté par Jacky le 13/07/2013 23:09
Vous 2 pensez etre encore des clients roi, mais c pas vous qui faites l elevage de ces animaux , cher salariés allez passer une journee a suer pr elever ces animaux et vs vs aperverez qu il n est pas facile de jongler charge de travail elevage et charge administratives , question de logique d utilisation du temps ...
Alors cher sa.ariés, fonctionaires et consommateur 'je veux le beurre et largent du beurre ' veuillez shaddap

4.Posté par faut arreter de pleurnicher avec les subventions dans la bouche le 14/07/2013 01:16
@post3
Tout le monde sue au travail (du moins ceux qui ont la chance d'en avoir un), faut arreter, et on n'a pas des grosses case et des terrains immenses.
rien n'est facile, mais si on veut pas faire ce boulot correctement faut arreter: on peut pas critiquer le consommateur qui veut des aliments sains et prendre son fric, et en plus les subventions publiques (les impots des consommateurs) sans vouloir rendre des comptes!!!! faut pas exagerer!!!! c'est qui finalement qui veut le beurre et l'argent du beurre? l'agriculteur subventionné qui veut pas la transparence, heureusement y des agriculteurs serieux et eux gesticulent pas

5.Posté par agricultrice 100% NATURE le 14/07/2013 15:13
c'est quand même bizarre ! les agriculteurs BIO (certifiés) ne râlent pas autant que les agriculteurs "traditionnels" alors que les contrôles sont bien plus importants (pour une meilleure alimentation de la population) faut pas faire ce métier quand on est malheureusement pas capable d'assumer ou alors quand il y a encore la volonté de mettre la santé des consommateurs en danger et n'oublions pas que "Nos Enfants Nous Accuseront". s'il y a des contrôles c'est parce qu'ils sont nécessaires vu le manque de formations d'informations et de compétences de certains agriculteurs (la majorité) qui n'ont aucun diplôme en agriculture (diplôme équivalence BACCALAUREAT pour avoir le droit de commencer à exercer avec un minimum de savoir faire). Ces "contrôleurs" qui ont étudié ces problématiques phytosanitaires, environnementales et autres savent ce qu'ils font... Heureusement que la DAAF fait son travail correctement ça évite les pratiques "non appropriées".

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales