Economie

Les éleveurs de la Plaine des Cafres montent au créneau

Six mois après avoir fait part de leur mécontentement, les éleveurs de bovins et la CGPER sont à nouveau montés au créneau sur l'épineuse question des importations de viande dans le département. Pour Jean-Yves Minatchy, cette situation ne peut plus perdurer. Un courrier a été adressé au ministère de l'Outre-mer et à la Direction de l'agriculture et des forêts (DAF).


Les éleveurs de la Plaine des Cafres montent au créneau
Australie, Argentine, Afrique du Sud, Botswana, Zimbabwe ou Mozambique, la liste des pays exportant de la viande bovine à la Réunion est longue. Une liste que les éleveurs de bovins ont dénoncé une nouvelle fois cette après-midi du côté du 27ème kilomètre, à la Plaine des Cafres.

Réunis chez Axel Bègue en compagnie du président de la Chambre d'agriculture et porte-parole de la CGPER (Confédération générale des planteurs et éleveurs de la Réunion), Jean-Yves Minatchy, plusieurs éleveurs ont soulevé un certain nombre de problèmes auxquels ils sont actuellement confrontés.

Plusieurs centaines de bovins, près de 500, sont actuellement dans l'attente d'être abattus. Résultat, une multiplication des charges relatives à l'alimentation des bêtes alors que le prix de vente au kilo n'est que de 5 euros pour l'éleveur et que seuls 70% de l'aide à la production ont été versés pour le moment.

Quant à la masse des carcasses, elle risque de poser problème auprès de la Sica-Revia. En effet, avec ces retards à l'abattage, les carcasses d'animaux sont devenues plus grosses que la normale habituelle, en raison de l'apport supplémentaire en nourriture. Une nourriture aussi qui coûte de plus en plus cher. Preuve en est de cette lettre de l'Urcoopa en date du 29 décembre dernier et qui annonce une hausse de 20 euros par tonne de matière première, dès le 1er février prochain.

"Trop c'est trop, la Réunion commence à ressembler à un dépotoir..."

Une seconde problématique perturbe également les éleveurs : les importations massives. En juillet 2009, ils avaient déjà manifesté leurs inquiétudes sur ce phénomène qui continue pourtant de sévir au détriment du développement économique local.

"Nous avons un certain nombre de contraintes à respecter pour la viande bovine. Les responsables des grandes surfaces et les consommateurs doivent comprendre que lorsqu'ils achètent une viande originaire de l'Argentine ou de l'Afrique du Sud, c'est à ces pays là qu'ils rendent service et non à la Réunion et à son économie. Par ailleurs, on ne sait pas quelle est la qualité de cette viande produite en quantité industrielle alors qu'à la Réunion, la viande provient souvent d'exploitations familiales. Quant aux marges, près de 300%, cela ne peut plus durer" explique Jean-Yves Minatchy.

Certaines grandes surfaces telles que Leclerc et Champions sont d'ailleurs montrées du doigt étant donnée la faible quantité de viande péi qu'elles mettent à la disposition des consommateurs.
En réponse à cet état de fait, une rencontre avec les responsables de ces deux enseignes devrait intervenir en complément d'une lettre adressée à la ministre de l'Outre-mer et à la DAF.

jean_yves_minatchy.mp3 Jean-Yves Minatchy.mp3  (1.59 Mo)


Lundi 4 Janvier 2010 - 17:45
Ludovic Robert
Lu 3187 fois




1.Posté par nono le 04/01/2010 18:00
Ou est JEAN JACQUES VLODY, qui clame si souvent et bien fort qu'il est le " Vice président du conseil général en charges des affaires agricoles" ?

2.Posté par dédé le 04/01/2010 20:07
Consommez la viande "Péi" nourrie au soja et/ou maïs (faut-il préciser transgéniques) d'amérique du sud et contribuez à la déforestation de l'Amazonie et à un exil des populations peuples indigènes!
"Par ailleurs, on ne sait pas quelle est la qualité de cette viande produite en quantité industrielle alors qu'à la Réunion, la viande provient souvent d'exploitations familiales." doit-on comprendre que la qualité de la viande réunionnaise est meilleure? pas sûr d'après les dires d'anciens éleveurs bovins qui ne veulent plus de boeuf Péi dans leur assiette!

3.Posté par couillon d'yab le 04/01/2010 20:28
Le probléme "nono", n'est pas ou est notre conseiller général JJ Vlody, qui, soit en dit en passant se déméne pour défendre les "petits" face aux "gros" au conseil général;
Ce que nous, les éleveurs voulons savoir c'est de savoir pourkoi une soit disant coopérative comme l'URCOOPA nous étrangle ?
Pourkoi, le prix de l'aliment augmente et sur quelles bases ?
Pourquoi cette Troika(mondon, riviére et karl técher) s'entend si bien, vit si bien sur notre dos ?
Humblement, de la part d'un pauvre cochon d'éleveur !

4.Posté par payet antoine le 04/01/2010 20:51
Etant moi méme en ce moment en métropole, je me fais un plaisir de répondre à ce C.. de "Dédé" qui dénigre la viande produite localement(Réunion).
Sachez "dédé" que je suis zoreil et éleveur (depuis peu à la Réunion) de poulet rouges, et, que vu mon activité pro j'ai aussi des contacts et amis qui sont éleveurs de porc, de boeufs, de cabris.....
Cher "Dédé", ayant moi méme fait l'expérience, je vous mets au défi de me dire qu'à la Réunion, la qualité de notre viande de porc ou de volaille soit moindre qu'en métropole !!! Que ce soit pour les porcs de Bretagne ou les poulets de bresse!!!
Rien ne vaux un bon carry coq fermier rouge d'ici !
Par contre ce qui est véridique c'est que l'URCOOPA nous fournit (a nous les éleveurs) de trés trés bons aliments, mais à quels prix !!!
Au niveau de la QUALITE, "Dedé" renseigne toi ou ferme là!!!

5.Posté par thierry le 04/01/2010 21:29
le boeuf pei est dégueulasse, rien que de la vache laitière retraitée.....

merci au bostwana et à la namibie de nous vendre de la super barbaque, un régal à chaque fois !

et pour la volaille, préfére mille fois une volaille de bresse à un poulet ti gayar rempli de flotte et avec des os en carton !!!

désolé, le chauvinisme pei pour ma bouffe...ça marche pas !

si je décide de manger un ananas victoria, c'est d'abord parce qu'il est super bon....m'en fous qu'il vienne d'ici !

6.Posté par en voici en voilà le 04/01/2010 23:23
il y a MIEL VERT du 07 au 17 janvier 2010 à la Plaine des Cafres...tous ensemble, tous ensemble!!!

7.Posté par Lyz le 05/01/2010 10:45
Thiery, je suis sure que quand des éleveurs font référence à des produits péi de qualité, ils pensent en termes de produits équivalent, ce qui est loin d'être le cas entre un poulet de bresse et un ti gaillard, pense plutôt à une bonne volaille genre poulet rouge tiens, s'il te plait.
Je suis d'accord sur le fait que c'est le consommateur qui choisit, je te signale en passant malgré tout , qu'il n'y a aucune traçabilité sur les viandes importées .... cote hygiène bof bof , non ?

8.Posté par thierry le 05/01/2010 11:47
bien d'accord lyz, mais c'est pas moi qui ai comparé en premier les productions pei avec la volaille de bresse....ti gayar c'est vraiment de la merde (rarement égalée même par le poulet en batterie brésilien bas de gamme), mais même les meilleures volailles pei n'arrivent pas à la cheville d'un poulet de bresse, loin s'en faut...


pour ce qui est de la traçabilité, ben ils sont obligés d'y passer ainsi que par le véto s'ils veulent vendre dans l'U.E. ! D'ailleurs au supermarché tu trouveras les mêmes infos sur la barquette qu'il s'agisse d'une viande pei ou d'une importée.

et quand tu sais le prix des médicaments en afrique, l'importance et le capital que représente une vache pour son proprio.... tu peux étre sur que les boeufs qui pâturent en liberté à l'année ne sont pas farcis aux antibiotiques ou aux hormones...c'est la meilleure des garanties pour moi.
d'ailleurs il n'y a jamais eu de scandales sanitaires genre vache folle ou boeuf aux hormones provenant de ces pays, contrairement à l'europe ou aux USA.

9.Posté par tiérikiki le 05/01/2010 16:29
Thierry t'as pas compris; pour la qualité des poulets élevés localement, ne parle pas des poulets blancs "créte d'or" tués au bout de 40jours, tout le monde sait que c'est de la M....;
Mais, fais l'expérience, achéte un vrai poulet Rouge fermier(élevé au minimum 120 jours), fait en un bon carry et compare à ton soit disant poulet de Bresse.....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales