Economie

Les éleveurs de boeufs pays veulent reconquérir le consommateur


Une dizaine d'éleveurs de bovins de la coopérative agricole Sica Revia étaient présents hier dans les plus grands supermarchés de l'île. Ils souhaitent à travers cette démarche vers le consommateur, présenter leur métier et la qualité du produit "bœufs pays" qui a subi une crise de confiance de la part des consommateurs ces derniers temps.

Plusieurs cheptels bovins ont été décimés par des maladies transmises par les animaux d'importation l'année dernière, ce qui a semé le trouble sur le marché de la viande bovine. "Les ventes stagnent depuis deux ans" s'est contenté de dire Emmanuel Legendre, responsable technique de la coopérative Sica Revia qui compte 325 éleveurs. Son objectif étant d'augmenter les ventes de 11% d'ici 2011.

Le Réunionnais achète plus souvent du porc et de la volaille

Les éleveurs sont plus d'une trentaine à parrainer la charte "Envie pays" signée le 15 avril dernier avec une quarantaine de grandes surfaces, qui sont depuis livrées en priorité. Ces rendez-vous sont l'occasion d'expliquer les modes de production et les pratiques d'élevage auprès des consommateurs. "Le bœuf, ce n'est pas que pour des grillades et peut aussi aussi être mijoté" assure Nathalie Mallet, éleveur à l'Etang-Salé, qui souhaite casser l'image "noble" de cette viande, pour qu'elle puisse "se  faire une place" chez une clientèle qui privilégie le porc et la volaille.

Rapprocher l'éleveur et le consommateur

Les éleveurs ont aussi rencontré les bouchers, leurs relais auprès des consommateurs.

Ces actions qui seront fréquemment renouvelées devraient rapprocher les professionnels locaux des consommateurs, ce qui n'est pas négligeable dans un contexte d'économie locale plutôt en berne.

Un tiers de la viande de bœuf consommée est produite localement. Elle est "un peu plus chère" que les produits importés de métropole et d'Afrique australe, soit "un euro de plus" en moyenne avoue Emmanuel Legendre.
Dimanche 6 Juin 2010 - 09:21
Karine Maillot
Lu 3145 fois




1.Posté par djembé le 06/06/2010 09:29
Elle est "un peu plus chère" !!!!!


Pourquoi ???????? on leur donne de l'herbe qui coute plus cher ???

Ou encore une fois les marges sont énormes ???

2.Posté par zipé le 06/06/2010 10:03
pas meilleure et plus chère que la viande arrivée en avion de métropole.alors arretons les discours et opérations de communication, il suffit de vendre le produit au juste prix. et c'est pareil pour les mangues, ananas et autres produits péi vendus a prix d'or.

3.Posté par Coo2gle le 06/06/2010 10:23
Tant qu'à payer plus cher les produits péï, je voudrais trouver de la viande d'un bœuf qui mange de l'herbe d'une prairie en plein air, et non élevé en cagibis exigus qui ne voit jamais la lumière du jour et gavé de médicaments...

C'est possible ?

Même remarque pour la volaille, le porc, l'agneau, les œufs, le lait... Et aussi les fruits, les légumes...

Messieurs les responsables pantouflards des organismes agricoles et messieurs les agriculteurs multi-subventionnés, répondez !

4.Posté par Tcherno-Bill le 06/06/2010 10:33
Les produits produits sur place sont souvent au même prix que les produits importés et parfois plus cher , beaucoup le regrettent à juste titre.
Pourtant , et si on veut bien accepter que tous les producteurs ne sont pas des profiteurs ( il y en a certes mais il ne faut pas généraliser ) , il faut savoir que les quantités produites sont tellement inférieures aux productions extérieures que les côuts de revient restent élevés.
L'exemple des yaourts peï est caractéristique , les quantités produites induisent un mode de production qui , techniquement , empêche de vraies économies d'échelle.
Du coup , ces yaourts sont au même prix que des yaourts importés et les consommateurs sont mécontents et les soupçons de " pwofitation " jaillissent !
L'économie de La Réunion repose sur les importations , ce qui est suicidaire sur le long terme , lorsque l'on imagine que les flux financiers liés à la fonction publique et aux prestations sociales pourraient aller en diminuant dans le futur...
En consommant Péi , on agit pour remédier à ce déséquilibre structurel en donnant du travail
à une entreprise locale , dans la foulée , on participe à la reduction des émissions de CO2 car
beaucoup de produits voyagent en avion!


5.Posté par Kayamb le 06/06/2010 10:34
La qualité n'est pas au rendez vous.
Faites un test simple. Faite chauffer une poêle à blanc et poser votre entrecôte peî dessus pour la faire griller, la viande crache tellement d'eau que l'entrecôte est blême, disons bouillie mais pas grillée.
Et en + c'est trop cher pourtant ya pas le transport, ya pas l'octroi des maires mais ya des frais de vétérinaires car le cheptel malade à en creuver.
Bref c'est hors de prix pour un tas de viande avarié.

6.Posté par labri le 06/06/2010 11:03
La viande de boeuf souffre d'un double handicap:elle est chère comparativement à la viande de porc et de volaille et par ailleurs ,s'agissant d'une viande rouge,les nutritionnistes conseillent d'en réduire la consommation.Il est vrai que sur ce dernier point l'affaire de la vache folle a créé chez nombre de consommateurs une suspicion
encore bien présente dans les esprits.

7.Posté par Tete poiké le 06/06/2010 11:06
Baissez tout simplement vos prix, messieurs les producteurs pays. Quand on a une viande de bœuf, qui parcours 10 000km (Cout transport sans rupture de la chaine du froid!!!!!!!!!) et qui est de qualité. Elle arrive sur nos étales 1 euro moins chère qu'une viande produite localement et qui a tout cassé parcours 100km.???? Le consommateur, a qualité plus ou moins équivalente, choisira à fortiori la moins chère. Je ne pense pas que le bœuf ait une image noble, mais plutôt une image de viande chère. Les consommateurs se rabattent donc automatiquement sur les viandes moins chères, poulet et porc. Rien de bien nouveaux donc. Continuez de produire plus cher, nous continuerons à choisir moins cher. Pas folle la guêpe.

8.Posté par djembé le 06/06/2010 11:16
post 4 mais les yaourts pei sont très bons

payer un peu plus pour de la qualité qui plus est locale ça me gène pas trop

mais comme dit au post 5 payer plus cher pour moins bon .......non merci

9.Posté par bertel le 06/06/2010 11:23
Amha, les produits locaux sont sans conteste supérieurs en qualité (le boeuf en particulier) parce que produits en quantité encore à l'échelle humaine.

Je ne parle pas des produits qui sont stockés jusqu'à saturation, mais des produits frais. Les règles économiques sont telles qu'il me semble impossible de demander aux producteurs d'aligner leur prix sur la viande d'importation.

Consommer "péï" est un choix, comme consommer national devrait l'être. Comme on dit chez nous "bon marché y coûte cher." Chaque chose a un juste prix, il appartient au consommateur de faire le tri.

"En consommant Péi , on agit pour remédier à ce déséquilibre structurel en donnant du travail à une entreprise locale , dit 4.Posté par Tcherno-Bill le 06/06/2010 10:33

Je rejoins son analyse, tout en essayant d'esquiver les "abuseurs".

Bertel de Vacoa

10.Posté par môvélang le 06/06/2010 11:42
5.Posté par Kayamb le 06/06/2010 10:34

il n'y a que le prix non justifié qui fait la différence avec la viande locale.

Dans les élevages réunionnais les animaux n'en peuvent plus, il en crève tous les jours de toutes sortes de maladies, beaucoup de maladies transmissibles à l'homme.

Où est la qualité là dedans, et le "goût oté", le bœuf péi a le goût du bœuf, pas moins, ni plus non plus.

le bœuf réunionnais mangent comme les autres des céréales acheté à bas prix qui ne fait pas partie de son alimentation naturel, en plus, c'est bien du mais OGM de surcroit,
nourrit au mais n'est pas un critère de qualité

La farine animale n'est pas interdite qu'à la Réunion, arrêtez de tromper les consommateurs.

11.Posté par le zoreille le 07/06/2010 08:06
Réponse à Bertel.
Dire que la viande de boeuf pays est sans conteste supérieur à celle venant de métropole dénote une grande ignorance de la gastronomie.En effet,je suis cuisinier et je viens du charolais,pays de l'élevage par excellence(et en plein air)et bien je peux vous dire qu'on ne sert pas de boeuf autre que du charolais ou du limousin dans les bons restaurants.Quand au boeuf pays j'en consommerai volontier s'il était moins cher.mais que ce soit la viande ou les fruits et légumes ,on profite qu'ils soient pays pour les vendre plus chers,he bien chers éleveurs gardez votre production moi j'achète ou c'est le moins cher.

12.Posté par Therno-Bill le 07/06/2010 09:42
Post 11 Pour acheter moins cher , je vais au marché forain acheter fruits et légumes , poisson , volailles , fleurs etc... , c'est vraiment moins cher ( y compris qu'en Métropole ) , sauf bien sûr après un épisode de fortes pluies ( encore que je trouve que les envolées de prix dans ces périodes se soient un peu calmées..... )
Pour ce qui est de la viande de boeuf , tu soulèves un vrai sujet , LA QUALITE !
La production locale devrait être au moins égale sur ce plan aux importations pour pouvoir être crédible auprès des gastronomes avertis ( qui sont souvent d'accord pour y mettre le prix ! )



13.Posté par le Congo chez Tintin le 07/06/2010 10:22
je voudrais trouver de la viande d'un bœuf qui mange de l'herbe d'une prairie en plein air, et non élevé en cagibis exigus qui ne voit jamais la lumière du jour et gavé de médicaments...


facile, tu achètes de la viande Botswana ou Namibie (qui provient surtout d'Angola en réalité...) !


Bien moins cher et bcp + gouteux que la laitière de réforme rebaptisée "boeuf" !

14.Posté par le zoreille le 08/06/2010 09:42
Réponse à Tcherno-Bill
C'est toujours avec plaisir que je lis vos posts très pertinents.Je vais tous les samedi au marché forain de St-Pierre et la semaine passée j'ai acheté des tomates pays à 2euros le kilo.Or,j'ai un beau frère agriculteur à St Joseph qui était scandalisé par ce prix car on lui refuse la caisse de tomatesqui pèse entre 20 et 25 kilos à 10euros au marché de gros.Trouvez-vous normal qu'on multiple le prix par 4 pour faire 2 kilomètres.moi je pense que dans l'affaire il y a 2 couillons,le producteur et le consommateur mais dans de telles proportions c'est inadmissible.Ce sont les intermédiaires qui s'enrichissent sans rien avoir à faire.Il faudrait un règlement pour interdire de telles pratiques.

15.Posté par Tcherno-Bill le 08/06/2010 12:11
post 14 Je vous lis avec un égal plaisir !
Je parlais du marché du Chaudron que je connais bien , et il est vrai que j'y ai mes petits marchands chez qui je vais toujours et qui me servent très bien en qualité et en prix! ( j'ai une marchande de papayes extraordinaire , ses fruits sont garantis bons et c'est
toujours vrai !)
Votre remarque sur les intermédiaires est fondamentale , le même problème se passe dans les régions de production du sud en Métropole où la plupart des marchands forains ne sont plus que très rarement producteurs , de simples revendeurs en réalité , qui achètent tout chez le même grossiste ! Résultat , la qualité n'a cessé de baisser et les prix de monter !

C'est pourquoi on a vu fleurir ici et là des initiatives consistant à mettre en relation directe
des producteurs et des consommateurs ( essentiellement dans la sphère Bio ) avec parfois un système astucieux d'abonnement !
Sinon , un truc qui marche pour être mieux servi au marché ? Sourire et être sympa !



16.Posté par boyer le 08/06/2010 14:25
- 1 kg de bœuf : 18 kg éq CO2
- 1 kg de viande blanche : 3 kg éq CO2

17.Posté par Tcherno-Bill le 08/06/2010 15:41
post 16 Absolument vrai ! L'une des plus importantes source de CO2 sont les bovins !
Il faudrait faire évoluer certaines habitudes alimentaires , perso je consomme du boeuf à dose raisonnable et pas tous les jours ! ( c'est pas non plus génial pour les coronaires )
Au moins le boeuf Péi n'a pas voyagé , son bilan CO2 est donc meilleur que le boeuf importé !

18.Posté par Choupette le 08/06/2010 16:27
Le problème n'est pas que l'on n'aime pas la viande pays. Non.

Le problème, c'est que je n'ai encore trouvé aucun boucher qui dénerve la viande ici.

Vu le prix (très cher) auquel ils la vendent, ils peuvent bien prendre le temps d'enlever les nerfs et présenter un steack bien propre. Tout cela s'apprend.

Avant d'arriver au stade final des grillades, il faut savoir comment présenter une viande et la rendre appétissante au client.

Et commander sa viande à un comptoir où le boucher vous sert avec un tablier ensanglanté, beurk.... ça vous passe l'envie d'en manger.

J'ai remarqué que cela se passe surtout dans les supermarchés dirigés par les asiatiques.


19.Posté par boyer le 08/06/2010 17:33
En passant au port Est, il est interessant d'aller regarder le chantier du futur terminal cerealier: IM-PRE-SSIO- NANT par la taille; de quoi stocker la production de milliers d'hectaire de mais et soja OGM.

(en plus l'architecture ressemble beaucoup au futur eko-siege du parc national présenté dans le Jir d'aujourd'hui)

20.Posté par bertel le 08/06/2010 17:42
" 11.Posté par le zoreille le 07/06/2010 08:06
Réponse à Bertel.
Dire que la viande de boeuf pays est sans conteste supérieur à celle venant de métropole dénote une grande ignorance de la gastronomie.En effet,je suis cuisinier et je viens du charolais,pays de l'élevage par excellence...


J'ai précisé "Amha" (traduisez par "A mon humble avis...")...votre lecture de ma réponse a été sélective.

Je n'ai aucune connaissance en gastronomie et je rends grâce aux cuisiniers compétents qui savent cuisiner la bonne viande. Je n'ai rien contre les viandes qui viennent d'autres contrées... même si je n'oublie pas que le cheptel bovin de notre île a été contaminé par des "vaches folles"... scusez mon style... Lol

Je confirme que, pour moi, la viande pays, la vraie, celle que vous ne trouvez pas sous emballage plastique, reste d'un goût inégalé à ce jour.

Gout à nou !

Bertel de Vacoa

21.Posté par bertel le 08/06/2010 17:46
" 18.Posté par Choupette le 08/06/2010 16:27
Le problème n'est pas que l'on n'aime pas la viande pays. Non. Le problème, c'est que je n'ai encore trouvé aucun boucher qui dénerve la viande ici.


MDR ! M'énerve ! Lol... Choupette ferait-elle partie de ceux qui achètent les pommes de terre bien propres, les carottes bien calibrées, les salades sans vie, les bananes bien jaunes... les oranges aussi... Félicie...

Bertel de Vacoa

22.Posté par Picard pascal le 08/02/2014 17:32 (depuis mobile)
C popeye y a des éleveurs qui me connaisse moi g des bovins qui vie dans une forêt de plus de 12000 hectare il sont en total libertés aujourd''hui il reste 1an et après il auront disparus de la surface de la terre le beuf pay le vrai il est mort pop

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales