Politique

Les élections régionales repoussées d'un an ?


Les élections régionales repoussées d'un an ?
Nicolas Sarkozy souhaite réformer en profondeur les structures territoriales. Personne ne connait encore les détails de son projet, mais il semblerait que l'on s'orienterait vers une fusion des départements et des régions.
Roger Karoutchi, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, s'est déclaré aujourd'hui favorable à un "report" des élections régionales si la réforme des structures territoriales avait lieu en 2009. "Je pense qu'aujourd'hui, si on veut faire une vraie réforme des structures territoriales en 2009, on ne peut pas avoir d'élections régionales début 2010, il ne faut pas de confusion des genres (...) je suis pour le report", a-t-il déclaré sur Canal+, estimant que c'était "compliqué" sinon.
Vendredi dernier, le secrétaire général de l'UMP Patrick Devedjian s'était opposé au report d'un an des régionales (prévues initialement en mars 2010) proposé par Jean-François Copé afin de les faire coïncider avec les cantonales de 2011.
Une commission composée de parlementaires UMP et centristes et présidée par Dominique Perben devra plancher sur cette réforme, annoncée par Nicolas Sarkozy le 25 septembre dernier et qui pourrait aboutir à la fusion des départements et des régions.
Lundi 6 Octobre 2008 - 18:42
Pierrot Dupuy
Lu 649 fois




1.Posté par Jean Le Phaëton le 06/10/2008 20:08

Et l'on reparlera de l'assemblée unique...

Certains s'offusqueront de la diminution des moyens tant en personnels qu'en subventions.
Pourtant le territoire sur lequel nous vivons ne gagnerait-il pas en cohésion et en cohérence si Région et Département fusionnaient ?
La question ne se pose malheureusement plus en terme d'efficience, mais par ces temps de crise nous sommes soumis à la dure loi de la rentabillité.
Attention, une fois engagé dans le courant il nous faudra ramer plus vite que lui pour ne pas chavirer. Reste à savoir qui nous placerons à la barre...

2.Posté par boyer le 06/10/2008 20:55


pour faire des économies on peut aussi supprimer les élections. c'est fou ce qu'on dépense comme temps et argent dans les démocraties.

3.Posté par calimero le 06/10/2008 22:56

le problème c'est qu'il faudra les supporter encore pendant un an ?
c'est trop injuste !

4.Posté par FRANCO le 07/10/2008 05:52

Boyer a raison.
Cessons de dilapider l'argent public de nos impôts si durement gagné et que nous "petits" nous ne pouvons pas faire échapper à la perception par la défiscalisation comme le font si bien les très gros contribuables. Je connais en ma modeste qualité de prof d'histoire une solution très efficace pour échapper "aux coûts abusives et aux turpitudes scandaleuses de la démocratie : faire, comme le fit jadis un petit corse très débrouillard, un "Français immigré", Napoléone Buonaparte", un 2 décembre 1804, que le 2 décembre 2008, Nicolas Sarkozy se pose tout seul, comme un grand, avec Benoît XVI à ses côtés, sa couronne qui fera de lui Sarkozy 1er, Empereur de la République Impériale Française.
Ainsi tous les Députés et sénateurs devenus la COUR, roturière pour les députés, nobles pour les sénateurs, du nouvel empereur, tous les président(e)s de CG et de CR , tous les maires et leurs vassaux pourront enfin assumer pleinement et souverainement ces mandats qui en font nos nouveaux seigneurs et maîtres, non plus par la naissance, mais par le précieux mandat qu'il leur faut arracher en des combats incertains par tous les moyens honnêtes ou moins honnêtes des élections si coûteuses en temps et en argent. Pour économiser, introduisons une excellente mesure du temps lontan,"la dynastie" de façon à ce que notre Empereur et nos seigneurs puissent transmettre à leurs descendants directs, fils ou fille, ne soyons plus machistes, leurs mandats si durement acquis.
Ainsi nous aurons en notre douce France, une République Monarchique dans laquelle l'intérêt général du bon peuple, cette inconguité (et les principes si galvaudés LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, pourront enfin en toute légitimité et légalité être abandonnés)
sera enfin garanti par notre Empereur Sarko1er à qui succèdera son fils Jean 1er. L'Histoire n'est-elle pas un éternel recommencement ?
Bien sûr Boyer, ou conné, mi moucate ! Il est évident que cela ne peut pas arriver au pays des Lumières, au pays des Droits de l' Homme comme le mesurent si bien tous les jours les femmes, les pauvres, les SDF, les chômeurs, les Rmistes, enfin le "peuple"quoi.

5.Posté par fabienne couapel-sauret le 07/10/2008 08:18

OUI à la rationalisation de nos institutions et à la création d'une collectivité territoriale qui regrouperait le conseil général et le conseil régional. cela aurait le mérite de permettre des économies de fonctionnement de coûter moins cher aux contribuables, d'espérer une meilleure efficacité.
Encore faut-il que les élus aient le courage politique d'abandonner certaines de leur prérogatives et par conséquent leurs indemnités.
Au moins la droite propose une perspective. La gauche se cantonne dans la critique stérile.

6.Posté par darkalliance le 07/10/2008 10:12

Nick Copperfield sent le vent de la colère tourner en sa défaveur : il modifie les règles en conséquences. Quel talent !

7.Posté par andremctp le 07/10/2008 10:59

Pourquoi se limiter à la fusion Région Département ? Je pense qu'il devrait en être de même pour les communes et les intercommunalités. La stratégie à l'ensemble Département-Région, la proximité, le social et la santé à l'intercommunalité-commune. Voilà un vrai programme de réforme des structures administratives et politiques. En effet déjà de nombreux projets ne peuvent être réalisés que dans ces ensembles. Ca éviterait tout doublon. Alors à quand les élections intercommunales à la place des communales? L'Etat à moins de 5 ans pour réfléchir.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter