Politique

Les écologistes souhaitent la création d'un GIP pour l'attribution des contrats aidés

Ce midi, une petite délégation d'Europe Ecologie Les Verts s'est entretenue avec le sous-préfet à la cohésion sociale et à la jeunesse, Richard-Daniel Boisson, afin de présenter une suite de propositions concernant les emploi aidés élaborées par leur soin. Cette requête fait suite à une fin d'année 2010 particulièrement agitée en la matière.



C'est à la préfecture de Saint-Denis ce midi qu'une partie du bureau du Conseil Fédéral Régional du parti Europe Ecologie Les Verts (EELV) a soumis un ensemble de propositions au sous-préfet à la cohésion sociale et à la jeunesse Richard-Daniel Boisson. L'objectif : en finir avec les "ralé-poussé" autour de l'attribution jugée "électoraliste" des contrats aidés.

On s'en souvient, la fameuse question des contrats aidés avait occupé la scène politique fin 2010. Au mois de décembre, c'est Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul, qui avait soulevé la question de l'arme politique que constituent ces emplois dont usent les collectivités, quelles soient municipales, départementales ou régionales.

Les écologistes souhaitent la création d'un GIP pour l'attribution des contrats aidés
Les GIP sont à la mode

C'est donc dans ce climat de suspicion, qui plus est à quelques semaines du premier tour des cantonales, que le parti "écolo" apporte sa contribution dans ce débat.

Le parti réclame tout d'abord une table ronde réunissant l'ensemble des partenaires en vue de la création d'un groupement d'intérêt public. Un GIP que Jean Alain Cadet (Vice-Président du Conseil Fédéral Régional EELV) a sobrement appelé de "l'Economie sociale et solidaire" (ESS).

La motion fait ensuite le souhait que l'ensemble des contrats aidés qui seront attribués à l'avenir le soient dans des règles d'équité sur le territoire. A ce titre, la délégation appelle à ce que la répartition de ces fameux contrats fassent l'objet d'une information publique gage d'une meilleure transparence.

"C'est un levier important de solidarité"


"Aujourd'hui, ce n'est pas un procès d'intention que nous adressons à l'État mais c'est la remise à plat de ce système qui est devenu trop complexe", poursuit Jean Alain Cadet. Des contrats qui devraient faire l'objet d'un véritable consensus entre les acteurs associatifs et marchands lorsqu'ils sont utilisés par les municipalités, ajoute Yvette Duchemann, Présidente du Conseil Fédéral Régional d'EELV.

Accompagnés de Vanessa Miranville et de Vincent Defaud, les membres du bureau d'Europe Ecologie Les Verts réaffirment tout de même leur position sur la question des contrats aidés à la Réunion. "C'est un levier important de solidarité pour permettre aux Réunionnais de pouvoir trouver un emploi. Notre position n'est en tout cas pas de remettre en cause ces emplois aidés", conclut Jean Alain Cadet. Un positionnement qui aura au moins le mérite de ne pas agiter encore plus le torchon rouge.
Mardi 11 Janvier 2011 - 14:55
Ludovic Grondin
Lu 1491 fois




1.Posté par boyer le 11/01/2011 17:50
Un GIP au lieu des services de l'etat existants.....

C'est là qu'on retrouve chez les verts le point commun avec le passé de Vincent Defaud et parnoumim: le poujadisme, le federal le reniement de l'etat nation et ses services publics.c'est vrai aussi qu'il ont dans leur bureau un gars du medef pour touiller la sauce.

2.Posté par anonyme le 11/01/2011 18:04
Je ne comprend pas très bien, les GIP ne sont-ils pas gérer par des élus dans leur conseil d'administration?
A quoi sert les fonctionnaires de l'ADI et les employés du pôle emploi, ne s'agit-il pas encore une fois de créer quelque chose alors qu'il existe déjà des institutions qui doivent le faire, attention aux dépenses publiques!!!.
Je précise que dans les règles de l'art ce qui est demandé par les verts devrait être fait dans les procédures, tous les emplois doivent et devraient faire l'objet d'annonce au pôle emploi, mais le soucis sera toujours le même!!! Ne pas se trompé de problème c'est important!!! Il suffit de faire appliqué les règles mais par qui??? Toutes les institutions sont dirigées par les mêmes personnes.
Un GIP est synonyme de main mise multiplié par 1000.
Quelles est la solution alors???

3.Posté par noe974 le 11/01/2011 19:29
On ne fait plus confiance aux élus du Peuple français ? Procès d'intention sordide !

Les maires et autres élus sont compétents pour donner un contrat aux administrés de leur commune . Eux seuls savent les gens dans le besoin de leur commune . Ils savent bien gérer .

Tj les procès d'intention ! Ah les jaloux !
Attendez votre tour quand vous serez élus !

4.Posté par Horner le 11/01/2011 21:03
Trop forts les Verts ! Ils mettent en avant que des filles sexy, après la Vanessa, c'est la Yvette !! elle a une très jolie coiffure. Et Defaud en go go boy ! trop forts !

5.Posté par c le Bazar..... le 12/01/2011 16:56
Jean-Alain Cadet, Jean-Alain Cadet enlevez-moi un doute, vous même êtes bénéficiaire d'emplois aidés depuis quelques années ? êtes-vous sûr d'être élu et de ne pouvoir plus demander des subventions ?

6.Posté par KER Saint Denis 9 le 12/01/2011 17:34
Réponse à post 3 noe974
Alors que le début de votre commentaire faisait signe d'esprit républicain, la fin n'en a plus la couleur puisqu'elle sous-entend qu'être élu permet de faire ce que l'on veut avec les emplois aidés.
En effet, à vous lire, nous pourrions penser que les élus se font élire en achetant les électeurs (avec l'argent public) en échange d'un emploi aidé.

Ces pratiques ne seraient-elles pas condamnables par la loi et considérées comme un détournement de fond public et une prise d'intérêts (puisque l'élu touche des indemnités) ?

Et pour l'électeur, qui s'est laissé corrompre, quelle perspective a-t-il en définitive pour demain avec un élu qui en faisant semblant d'aider ses dalons, les laisse encore et toujours dans la misère et la précarité afin de pouvoir s'en resservir demain ?
N'y aurait-il pas une autre façon de faire la politique ? Une politique qui mette l'homme au centre des préoccupations et lui permette de construire un avenir durable ?

7.Posté par UNE VRAIE ECOLO le 16/01/2011 21:27
Alors mamie duchemann, on s'est trouvé de véritables valeurs humaines au sein EELV ??? Souvenez vous vos propos outranciers et scandaleux, indignes d'une présidente ! Je vous rafraichie la mémoire :
http://www.zinfos974.com/Quand-les-Verts-s-accusent-d-etre-des-rats-a-eliminer_a13021.html






Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales