Economie

"Les dotations ferroviaires conditionneront la réalisation du Tram-Train dans le Sud"

C'est aux côtés du président du Syndicat mixte de Pierrefonds, Roland Hoarau, que le porte-parole du Collectif pour le développement de la micro-région Sud, Krishna Damour, a tenu un point presse relatif au Tram-Train pour le Sud. Au programme, le caractère prioritaire donné au Tram-Train dans la micro-région à travers le vote d'une motion par les élus de CIVIS et la "nécessité d'un financement de ce projet par l'État".


"Les dotations ferroviaires conditionneront la réalisation du Tram-Train dans le Sud"
C'est ce matin que le porte-parole du Collectif pour le développement de la micro-région Sud, Krishna Damour, s'est expliqué sur la motion votée à l'unanimité par la CIVIS le 27 octobre dernier. Une motion relative à la réalisation du Tram-Train dans le Sud de l'île.

Un extrait de cette motion précise que la liaison reliant l'Etang-Salé jusqu'à l'Est de Saint-Pierre permettrait de "desservir et de relier les deux principaux centres urbains littoraux" que sont Saint-Louis et Saint-Pierre.
Le présent document indique également que la réalisation de ce tronçon favoriserait une "densification urbaine du tracé en terme d'habitat, d'emploi et de services", tout en desservant la future zone de Pierrefonds, son aéroport et son futur pôle logistique.

"La CIVIS ne souffre plus aujourd'hui de division. (...). Nous ne pouvons alors que féliciter la CIVIS, qui s'engage inexorablement dans une politique de transport alternatif au tout automobile" souligne Krishna Damour. Une politique de transport alternatif qui permettrait de mettre en place un pôle d'échanges et un parc relais au sortir de la route des Tamarins et en provenance du Grand Sud.

"L'Etat ne peut plus se désengager..."

La question des dotations ferroviaires, déjà soulevée par le Pdg de la SR21 Pierre Vergès, a aussi été au cœur du point presse (Voir interview audio).

Krishna Damour estime que "l'Etat ne peut plus se désengager dans ce projet" en raison de la signature du protocole d'accord de Matignon qui scelle le financement de la première phase et de l'importance du projet "caractérisé comme nécessaire et incontournable" dans le cadre des travaux des Etats généraux.

C'est pourquoi le porte-parole réclame aux ministères du Transport et de l'Outre-mer d'appliquer localement le même dispositif de financement des TER qui existe dans les autres régions de l'Hexagone.

krishna_damour___saint_pierre.mp3 Krishna Damour - Saint-Pierre.mp3  (1.66 Mo)


Jeudi 12 Novembre 2009 - 14:29
Ludovic Robert
Lu 2788 fois




1.Posté par kiki le 12/11/2009 14:32
Normalement les dotations ferroviaires ne sont pas pour la construction ? ou alors je comprends plus rien.

2.Posté par pierre Brabant le 12/11/2009 14:57
C'est à Margie Sudre, Jean-Paul Virapoullé et autres qu'il faut demander des explications: de l'entretien de Pierre Vergès dans le JIR ils avaient tiré la conclusion que la Région n'avait pas les moyens de payer le financement du premier tronçon de TT entre Sant-Paul et Sainte-Marie. Mais, lorsqu'il demandait que La Réunion obtienne elle aussi une part de la dotation ferroviaire, c'est dans la perspective du prolongement du TT.

3.Posté par darkalliance le 12/11/2009 16:04
Et vous pensez que l'État va abonder dans votre sens ? un peu de sérieux svp ... Profitez de la présence future de la Ministre de l'Outre Mer pour lui poser la question.

4.Posté par Margouillat du 974 le 12/11/2009 16:23
Il est temps que ce projet aboutisse!!!!beaucoup de millions ont été investis et je ne vois pas l'ïle de la Réunion avec seulement que des voitures!!!(ce matin près de 2h d'embouteillage de saint Paul à Saint Denis)!!!
Il est temps que l'Etat s'engage réellement pour voir le chantier commencer!!!Sinon c'est des milliers de personnes au chômage!!!
Il est temps de protéger notre île et arréter avec la pollution des voitures!!!!

Le temps de la réponse sera peut être le 23 avec la Ministre de l'Outre Mer!!!!

5.Posté par malbar mafate le 12/11/2009 16:35
Tout d’abord il est important de savoir qu’en France, le réseau ferroviaire a été financé à 100% par l’État avant que les TER ne soient transférés aux Conseils régionaux en 2002. Depuis le transfert, l’État contribue à l’entretien des voies dont il a transféré la compétence aux Régions. C’est ainsi que la Région Limousin perçoit chaque année 65 millions d’euros, alors que cette collectivité est moins peuplée que La Réunion.
Le réseau ferroviaire qui va se construire à La Réunion, à la différence des voies existantes en France, ne sera pas financé à 100% par l’État. La Région a ainsi décidé de prendre en charge une partie de l’investissement, ce qui a été acté dans le Protocole de Matignon signé par le premier ministre et contresigné par notre Sarko, alors ministre de l’Intérieur. Il est logique que la Région, qui va exploiter le tram-train, bénéficie comme les autres régions de la dotation ferroviaire. « Nous lé pa plis, nous lé pas moins respect a nous ».
Cette dotation est capitale pour garantir le financement du tram train, qui serait une juste réparation de l’histoire par l’Etat qui a choisi d’arrêter nout ti train longtemps.
Ainsi nous espérons tous que la logique du partenariat institutionnel va prévaloir pour la concrétisation de ce projet qui est caractérisé selon M. Damour « de nécessaire et d’incontournable »

6.Posté par papapio le 12/11/2009 17:14
Franchement Monsieur, ce train là: Non, complètement inadapté aux Dom...
et en appeler le sud à soutenir le projet du Nord sous réserve qu'on obtienne des dotations ferroviaires hypothétiques ?!...bof... L'Endettement de nos Enfants est déjà finalisé...
Par contre, prolonger la route des Thamarins, dans un 1er temps, par un vrai projet sur terre de la route du littorale, là oui... Ensuite, pour les consultations massives sur les Véhicules Dihydrogènes ou à pile combustible, afin de rendre la réunion de moins en moins dépendante de la SRPP comme de sa facture énergétique, c'est quand vous voulez... Les économies sont là.

7.Posté par jules le 12/11/2009 22:38
Soyons sérieux, les accords de Matignon ne prévoyaient pas cette dotation ferrovière. 67 millions dur 30 ans soit Environ 5000 personnes qui touchent 1000 € sur 30 ans. c'est colossal !
La Région a besoin de cet argent car il y a des surcouts et la Région ne plus plus mettre son ticket à 1,20 €. Echec du projet et gaspillage d'argent public.
Aujourd'hui, la Région a besoin de cet argent pour s'en sortir. On constate qu'elle n'hésite pas utiliser ses serviteurs pour dire que l'Etat doit payer. La France n'est pas une vache à lait.
Pourquoi la Région n'économise pas et couple le projet tram train et route du littoral ?
Ou sont passes les promesses de paul Vergés ?

8.Posté par CER le 13/11/2009 08:03
Mode de transport alternatif sur le littoral : d'accord.
Tram-train: peut-être.
Mais l'aménagement du territoire, surtout à la Réunion, c'est aussi le désenclavement des hauts et des zones de moyenne altitude. Alors terminons d'abord de mettre en oeuvre les préconisations du SAR de 1995 avec la réalisation par exemple dans le sud : de la route de moyenne altitude, de la croix du sud... (pont sur le bras de cilaos, liasion RN1-RN5, liaison RN2-RN3, contournement du Tampon....)
Bref n'oublions pas l'intérieur de l'ile, La Réunion ce n'est pas que sa façade littorale. Si on veut financer le tram-train tout de suite, on ne fera jamais les"petits" projets susvisés trés importants au niveau micro-régionale.

EN core une manoeuvre à l'approche des régionales.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales