Social

Les dockers menacent d'une grève, vers une paralysie du port le 1er juillet


C'est reparti comme en l'An 2013
C'est reparti comme en l'An 2013
Les dockers de la Sermat reviennent à la charge. Le contenu de leur comité d'entreprise tenu ce matin même au Port ne les satisfait pas et ils le font (encore) savoir.

Sans changer une virgule à ce qui avait été annoncé il y a une quinzaine de jours, les dockers prévoient toujours de figer leur activité à la date du 1er juillet. "Au 1er juillet, si on n'a pas le choix, sereinement, on usera de notre droit de grève", lance comme un refrain déjà entendu il y a un an Danio Ricquebourg, secrétaire général de la CGTR Ports et docks.

Il faut dire que leurs demandes d'avancées sur des points précis du protocole de fin de conflit 2013 n'auraient eu pour l'heure aucun écho de la part de la direction du groupement d'intérêt économique Sermat (SAMR, SOMACOM et SGM).

Ces écueils, quels sont-ils ? La CGTR Ports et docks attend toujours de voir concrétiser son souhait d'internalisation de la maintenance des chariots-cavaliers, engins qui servent à déplacer les containers sur les quais.

Cette volonté syndicale, qui découle d'une série de découvertes tendant à prouver la perte substantielle subie par le GIE au profit de la multinationale Kalmar, et corroborée par les conclusions du rapport d'audit rendu fin 2013, reviendrait à faire revenir dans le giron du GIE la maintenance des cavaliers.

Pour cette raison, la mauvaise passe économique avancée par la direction du groupement depuis le bras de fer de 2013 ne tient pas la route, selon les dockers. Ce qui les amène à ne pas lâcher de lest sur les six départs volontaires qui continuaient à coincer aux dernières nouvelles.

Aujourd'hui, Danio Ricquebourg précise que quatre d'entre eux sont signés, un est en cours de l'être et le dernier attend toujours de voir les conditions du protocole respectées. Rappelons que le motif du licenciement économique n'arrive vraiment pas à convaincre la CGTR Ports et Docks.

Un début d'aveu ?

Au-delà de ce qui a déjà été exposé ces derniers mois et qui n'a fait qu'être redit ce vendredi matin, Danio Ricquebourg, secrétaire de la CGTR Ports et Docks, fait aussi part de son indignation face à ce qu'il qualifie déjà de harcèlement au travail. Un exemple : le manque de moyens, d'outils sur les quais, pour que les employés puissent accomplir leur mission.

Entre autre confidence des échanges qui ont pu avoir lieu ce matin en CE, Danio Ricquebourg retient un passage fort intéressant en forme d'aveu qu'il ne manquera pas, dit-il, de consigner et de faire valoir en temps voulu. Selon ses propos rapportés, la direction de la Sermat s'engagerait à écrire des factures au coût réel vis-à-vis de Kalmar et de sa filiale réunionnaise, la SRMP. "Qu'est-ce que ça veut dire ? demande naïvement le syndicaliste. Jusqu'à présent les pièces n'étaient pas facturées au coût réel ? Un procureur qui entend ça, il comprend tout de suite que des camarades se sacrifient toujours pour que les acconiers engraissent Kalmar", appuie avec autant d'énergie Danio Ricquebourg.

Aucune rencontre n'est pour l'heure calée entre la direction et ses salariés. Danio Ricquebourg s'envole dimanche pour soumettre l'ensemble de ces pièces à conviction à la fédération nationale des docks. "Mais je reste ouvert pour une éventuelle discussion", soutient-il. Franck Doki-Thonon, le président du GIE, que nous aurions aimé interroger pour avoir le point de vue patronal, restait injoignable jusqu'au moment de notre publication.
Vendredi 6 Juin 2014 - 15:07
LG
Lu 1788 fois




1.Posté par noe le 06/06/2014 16:14
Virapoullé a raison de vouloir construire un port sur St André !
On n'aura plus de grèves de cet énergumène portuaire ... qui a besoin qu'on le mette à la retraite !

2.Posté par dbv974 le 06/06/2014 16:38 (depuis mobile)
C'est une honte. Ils sont sur payés par rapport au travail fournit et ils se permettent de se plaindre en plus....pufff belle image de la réunion

3.Posté par datinix le 06/06/2014 16:43
on peut pas fouttre toute cette bande des mafioso dehors ?.

4.Posté par posez-vous la question le 06/06/2014 16:50
pas cap de la gueule Ricquebourg

5.Posté par Zoé le 06/06/2014 16:57
Ben oui Félicitation!
Une augmentation? Une tour passerelle flambant neuve pour notre notre ti port pour travail moins?
C'est autant de surcouts qui viennent augmenter le prix des marchandises que les réunionnais payent après en achetant des zafers....
Pas honte koué? zot la pou paye a zot sur le dos domoun!! gratel !! zot devrait calme un peu zot l'envi té, avec tout ça l'argent zot la pou toucher. Assez plaindre a zot, sinon allez travail la terre un peu rien que voir zot ti coté femelle plaindre à zot encore.

6.Posté par Tanbi le 06/06/2014 16:58
@3 - Dedans vous vous voulez dire...

Oui ces patrons voleurs qui n'arrêtent pas de magouiller et faire des fausses factures. Une véritable mafia qui mérite de finir en prison.

7.Posté par Dimitri ALAIN le 07/06/2014 07:45
Certains sites du monde de l'emploi sont apparenté a une structure mafieuse sa fonctionne que par magouille et enveloppe liquide ..................

8.Posté par Frigidaire le 07/06/2014 09:13
Incompréhensible !!! Pourquoi des menaces soit ils ne sont pas d'accord dans ce cas ils sont en grève soit ils attendent un "coup de pouce" financier sur le dos de leurs "camarades" dans ce cas il le dit ouvertement.

9.Posté par Surcouf le 07/06/2014 09:27
CGT MARSEILLE, CGTR du PORT : ON retrouve les mêmes ingrédients, une volonté de ne subir aucun contrôle, d'être un état dans l'Etat, de vouloir être satisfait partout et toujours, sinon on fait grève et on paralyse tout. Triste et lamentable comme attitude

10.Posté par David Asmodee le 07/06/2014 09:50
Ça finira par leur tomber sur la gueule et durement.
S'ils ont du boulot, c'est parce que des entreprises importent des containers.

Si les entreprises ont plus de difficultés à cause de grèves d'enfants gâtés, elles finissent par fermer. En 2014, quand une boite ferme, les remplaçants ne se bousculent pas au portillon.

Les flux de containers vont donc baisser de mois en mois. Il n'y aura pas d'autre choix que de licencier des dockers.
Tout finit par se payer. Tôt ou tard.

11.Posté par david le 07/06/2014 11:38
Une vrai mafia les dockers, la charge de travail n'a rien avoir avec ce qu'elle était dans le passé où l'on portait les charges à dos d'homme, maintenant ils ont tout un tas de materiel. leur poste ils se le transmette de père en fils, si c'était vraiment dur, les rejetons n'en voudraient pas, et ils veulent tous y aller pourquoi ?? gros salaires, plus innombrables avantage en nature,..

12.Posté par Reunionnaise INDIGNEE le 07/06/2014 13:36
La HONTE pour TOUS les élu-e-s cumulards de la Réunion FIERS d'avoir le taux de chômage le plus élevé de France et des DOM, qui laissent le monopole de son développement économique LARGEMENT sous perfusion des aides de la mère Patrie et de l'Europe, à la merci d'une corporation ou le niveau de qualification intellectuelle est bac - 5, basée dans une ville fief du PCR qui y règne en maître, drivée par un syndicat aux méthodes staliniennes qui en réalité, privilégient une nomenclatura d'élu-e-s sensées défendre le plus grand nombre !!!

13.Posté par francette le 07/06/2014 14:04
C'est fou ce que je lis sur ce sujet!
Ainsi les gens qui se battent pour améliorer leurs conditions de vie et de travail seraient des mafieux!
Que dire des politiques, des partis politiques?
Que dire des élus, des cumulards, de celles et ceux qui siègent dans les assemblées à tous le niveaux et qui émargent?
Que dire des gros salaires à La Réunion mais pas que?
Que dire des passe-droit, des copinages en tous genres?
Que dire des banquiers, des actionnaires qui pillent notre économie?
Je préfère voir des salariés debout pour défendre une cause commune.

14.Posté par muppets le 07/06/2014 15:15
Dockers et grèves pléonasme. Des nantis, soi disant cocos, qui paralysent l'économie pour un oui ou un non. Des abrutis avec deux neurones .... qui coupent la branche sur laquelle ils vivent.
Pourvu que ça dure

15.Posté par ndldp le 07/06/2014 18:58
bravo les gars.. largue pas ! tienbo..il faut être exemplaire dans le combat syndical. n'en déplaise !

13.
+1

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales