Politique

Les députés rejettent la suppression du bouclier fiscal et de l'ISF

Les députés ont rejeté hier en début de soirée, après deux heures de débats, l'amendement de Michel Piron (UMP) proposant la suppression du bouclier fiscal ainsi que celle de l'Impôt de la solidarité sur la fortune. Cette tentative avortée de parlementaires de la majorité n'est pourtant que le prélude du débat national sur la fiscalité qui se tiendra au premier semestre 2011.


Les députés rejettent la suppression du bouclier fiscal et de l'ISF
Il faudra attendre le grand débat de juin 2011 pour connaître l'ampleur de la refonte de la fiscalité à la française. Voici résumé le message envoyé hier par les députés qui ont voté contre l'amendement pourtant signé par une centaine de députés...UMP.

Cet amendement prévoyait la suppression du bouclier fiscal et de l'ISF. "Trop tôt", lui a répondu l'Assemblée nationale.

Le bouclier fiscal, mesure phare du candidat Sarkozy en 2007, qui veut qu'aucun contribuable ne soit imposable à plus de 50 % de ses revenus, revient pourtant sur le tapis de façon insistante ces derniers temps. La majorité présidentielle se fissure elle-même sur la question de la proportionnalité de l'effort contributif des plus aisés. Un débat amplifié par la crise financière de 2008 qui réclame une recherche de nouveaux moyens de financement pour l'Etat.

La fiscalité du patrimoine au cœur des discussions en… juin 2011

Devant l'insistance des parlementaires de son groupe, François Baroin, ministre du budget, a appelé ses troupes à ne pas précipiter la refonte de la fiscalité française dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances 2011.

Le 12 octobre dernier, le chef de l'Etat avait même devancé la fronde parlementaire en promettant la tenue d'un débat sur la fiscalité, et notamment celle concernant le patrimoine, dans le courant du mois de juin de l'année prochaine. Un débat dont les conclusions viendraient de façon optimale intégrer un projet de loi de finances rectificatif à la mi-2011.

Dans ce même esprit d'élargissement de la solidarité contributive via l'impôt, cet amendement rejeté hier à l'Assemblée prévoyait l'instauration d’une nouvelle tranche d’impôt sur le revenu (à 46 %) et une taxation renforcée des revenus financiers et des plus-values mobilières et immobilières.
Vendredi 22 Octobre 2010 - 07:28
Ludovic Grondin
Lu 1421 fois




1.Posté par Marcolite le 22/10/2010 08:57
Qu'est ce qui faut comprendre ? Le bouclier protège de la fiscalité les grands portefeuilles, et que l'effort consenti par toute la nation sur le plan de la restriction budgétaire, et les réformes actuelles, ne DOIVENT pas concerner ceux dont les moyens ne comptent plus !

Qu'est ce que c'est pour un capitaliste déjà par ailleurs millionnaires voir milliardaire, d'avoir quelques millions de différence sur l'univers de ses millions bien placés par ailleurs... ?

Un citoyen comme moi, doit voir son impôt local augmenté de 88 % (taxe foncière à saint-louis de la Réunion, reçu dans ma boite aux lettres il y a deux semaines, pour 200 m2 de terrain qui dit mieux ?), je ne suis ni millionnaire, et j'ai un compte bancaire qui s'affiche plutôt dans le rouge à chaque fin de mois et pour moi comme quelques centaines d'habitants de Saint-Louis, C'EST NORMALE LA SITUATION, il faut prélever abitrairement sur ceux qui pourront avoir bientôt des crédits consommation pour payer les impôts...

Oui mais voilà nous, il n'y a personne qui nous représente dans la majorité du gouvernement à l'assemblée nationale pour défendre avec autant de hargne cette sur-taxation de la collectivité locale, dû au transfert de compétences de l'état vers le local (là je m'en fous même si l'explication de règle d'équilibre financier est donné. De plus avec les gestionnaires bras cassés que nous avons ici, personne ne s'est posé la question si cette augmentation était en corrélation ou pas avec le niveau des salaires.
Là où je ne comprends pas, également, est que l'Etat, le gouvernement protège en régulant par un bouclier fiscal, la non surtaxation de la fiscalité à ceux qui peuvent très facilement payer. Par contre de même état demande à ces millions de citoyens qui l'a mis en place de faire des efforts sur leur portefeuille, dont il est démontré que le pouvoir d'achat est en baisse.
Par ailleurs, l'état/le gouvernement n'est plus là pour réguler le niveau local lorsque ses collectivités, en quelque sorte, son bras droit au niveau des territoires se lancent dans le prélèvement abusif des impôts locaux. Les contribuables sont abusivement surtaxés...

Honnêtement, si j'avais des millions sur mon compte, je ne mettrais pas dans la rue pour crier au scandale, je crève de faim !!! on m'enlève moins 1% de mes 100 % bénéfices. Je m'enrichis toujours autant au moins de 99% non ?

Le contribuable, qui met encore une fois les hommes que vous êtes au pouvoir, et nous sommes des millions qui vous hissent au niveau des responsabilités de l'Etat, des collectivités, a besoin d'être entendu et vous n'entendez pas les CRIS ET DÉSARROIS d'une population d'actifs travailleur, qui sont au bord de la faillite face à la chereté de la vie...et vous continuez à augmenter ceux qui ont toujours plus de revenus de patrimoine, en les couvant, en les autorisant à toujours avoir plus...(ceux là ne partagent rien, et seront toujours prêt à mettre des plans sociaux en route, le cas de Caillé est un désastre !)

De ce fait il faut un juste équilibre et vous la trouvez dans la ponction des ménages pauvres...

Votre message est claire cher gouvernement et chers hommes que nous avons élus pour siéger et porter l'avenir des hommes et des femmes de ce pays :

*les pauvres sont les grands payeurs obligatoires du système, que vous vénérez et portez,
*les riches sont les plus à plaindre du système économique, il faut les protéger, car ils souffrent d'avoir moins de bénéfice moins de patrimoine...

JE NE ME RETROUVE AUCUNEMENT DANS CETTE IMMONDE STRATÉGIE, D'AILLEURS JE PÈSERAI A MA MANIÈRE, DE MON PETIT POIDS POUR QUE DE TEL SYSTÈME SOIT MIS EN ECHEC...

IL N'APPORTE QUE DESTRUCTION...ET FAVORISE LES CITOYENS QUI ONT TOUJOURS PLUS..
Si [L'eau va à la rivière...]u
Alors je ferais parti « des petits ruisseaux qui font les grandes rivières »

2.Posté par noe974 le 22/10/2010 10:29
On ne doit pas être imposé à plus de 50 % de ce qu'on a gagné par la sueur de son front .

C'est une justice !!!!!


3.Posté par Roche écrite le 22/10/2010 12:22
toi noe974 soit tu divagues ou encarté umpfn jusqu'a l'os et fais un demande aller voir mme Bettancourt elle cherche un marche pied

4.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 22/10/2010 14:05
1. Il y a confusion: la suppression du bouclier fiscal n'est pas annulée, elle est repoussée. En fait, quand on a suivi le déroulement de l'affaire, c'est assez logique: l'amendement avait été déposé puis le gouvernement s'était déclaré non hostile puis enfin il a été décidé que dans les prochains mois une réflexion sur la refonte de l'intégralité du système fiscal sera engagée et qu'en conséquence la suppression sera décidée à ce moment là. Il paraît donc logique que l'amendement soit refusé pour que son contenu soit rééxaminé prochainement dans un cadre plus global...

5.Posté par Tanbi le 22/10/2010 14:27
Post 2"On ne doit pas être imposé à plus de 50 % de ce qu'on a gagné par la sueur de son front ".

Elle est bonne celle là!

Il faut reconnaître que les milliardaires sont souvent des affaires...en jouant au golf.

Lilianne a aussi beaucoup transpiré en...faisant l'amour.

6.Posté par JUBILATION le 22/10/2010 15:50
Encore de quoi attiser le feu, la droite corrompue, ne s'arrêtera pas jusqu'en 2012, elle a le pouvoir, faudra se souvenir de toutes ces injustices SARKOSIENNES.
Bandes de s.....

7.Posté par Marcolite le 22/10/2010 22:42
Je conviens que le problème du bouclier doit être revu plus globalement, mais dans le contexte social actuel,et ce qui s'est passé à l'assemblée, frôle l'indécence. Il faut toujours prendre le temps à tout, mais ce tout là est grotesque, et il faut en finir immédiatement.
Il est clair que les enjeux de 2011 ne favorisent pas l'attitude radicale tant espérée de millions de français qui attendent la suppression de cette injustice.
Il faut ménager l'électorat qui est pro bouclier pour ne pas tout perdre sans doute...mais c'est une grave erreur de ceux qui gouvernent...sur ce plan la mémoire des abusés fonctionne plutôt sur le long terme, et nous aurons ces premiers retours dans moins d'un semestre.
Qu'il le change maintenant ou au cours du semestre 2011, n'enlèveront pas les quatre années de cadeau de ce système préférentiel.

Il est surtout logique qu'il faut trouver dans les mois à venir une compensation du bouclier pour ne pas perdre l'adhésion de vote de ce qui fait le fondement même de ce gouvernement.

Quand une mesure n'apporte rien aux millions de votants il n'y a pas besoin de réflexion de la réflexion pour agir. On ne laisse pas prendre le feu et ensuite on réfléchit sur la manière qu'on va procéder pour l'éteindre...

En attendant d'avoir notre propre DASH ou celui affecté, 700 ha de forêt sont décimés...

Il nous faut très vite décider et de savoir si nous pouvons prévenir les risques et en tirer leçon maintenant..

Cela éviterait tant de dégâts...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales