Politique

Les députés Orphé, Lebreton et Vlody scandalisés par la non consommation des contrats aidés

Les députés socialistes Monique Orphé, Patrick Lebreton et Jean-Jacques Vlody adressent un communiqué de presse relatif à la non utilisation de l'enveloppe de contrats aidés à La Réunion.


"A l'occasion de l'examen de la mission travail et emploi du projet de loi de finances ce mardi 28 octobre 2014, les députés Monique Orphé, Patrick Lebreton et Jean Jacques Vlody ont alerté le gouvernement sur le scandale sans précédent de la non consommation des contrats aidés à la Réunion.

Alors que l'île compte plus de 135.430 personnes privées d'emploi, il est incompréhensible que 17.558 contrats aidés, disponibles et financés à plus de 90% par l'Etat, ne soient pas proposés aux réunionnais. Il peut être possible de baisser immédiatement le taux de chômage de plus de 10 points !

Les sombres calculs de politiciens, opposants au gouvernement de Manuel Valls et gérant des collectivités, sont inadmissibles ! Ceux-là trahissent les Réunionnais !

Malgré ces embûches, il faut reconnaître l'attitude ouverte de François Rebsamen, Ministre du travail qui a accepté de travailler à la plus grande ouverture des dispositifs au secteur privé dans les DOM, particulièrement en ce qui concerne les emplois d'avenir".

 
Mercredi 29 Octobre 2014 - 08:38
Lu 1903 fois




1.Posté par reunionnaise le 29/10/2014 09:03 (depuis mobile)
Si aucun organisme utilise ces contrats c est que nana un souci qq part on ne nous dit pas tout. Les entreprises ont elles droit à ces contrats ? Et si c est si attrayant pourquoi elles n embauchent pas ?

2.Posté par citoyen le 29/10/2014 09:19
Depuis quand ces humanistes politicards sont-ils "scandalisés"par le sort des petits vu l'énormité de leurs avantages? Je les croirai sincères quand ils ajusteront leur train de vie de pachas à celui du peuple qui travaille durement pour survivre. Y a-t-il un Evo Morales dans les rangs de ces nantis de la République exemplaire de notre "cher" président normal?
N'utilisez pas le terme "scandalisé" hors de son contexte.
Améliorer le système, c'est juste leur job.

3.Posté par BLUESHARK le 29/10/2014 09:20 (depuis mobile)
Chers députés socialistes c'est le peuple qui scandalisé par votre gouvernement qui a préféré s'occuper des fesses des français au lieu de prendre le problème de notre économie à bras le corps dès le début de sa mandature!

bande de lâches!

4.Posté par Fred Lauret, Le Tampon le 29/10/2014 09:32
Je suppose qu'il n'y a donc plus de chômage ni à St-Denis, ni à St-Joseph, (ni à St-Benoît) ou qu'à minima que le taux de chômage dans ces communes a chuté de 10 points.
Quoiqu'il en soit c'est bien de financer en partie les salaires des contrats aidés mais il faudrait aussi assouplir les conditions d'octroi de ces emplois et surtout faire de sorte que les bénéficiaires de ces emplois ne se sentent pas pénalisés en terme d'ouverture de droit en prestations diverses lorsqu'ils les signent.
De plus le Gouvernement ne pourrait-il pas embaucher lui-même ces emplois? Il suffirait donc passer de 17 558 emplois financés à 90% par l'Etat à 15800 financés à 100% par l'Etat (cela revient à la même somme pour l'Etat). Ensuite ces emplois pourraient servir dans les différents services publics où un manque cruel se fait sentir ou dans ceux dont la queue et l'attente (tant physique que téléphonique) est interminable. Pourquoi le Gouvernement de Madame Orphé et de Messieurs Lebreton et Vlody ne passe-t-il pas à l'action?
Enfin, en ce qui concerne le Tampon, le Maire, André Thien Ah Koon, et son équipe mettent tout en place pour assurer un maximum de recrutement...et les Tamponnais s'en rendent compte.
Mais encore faut-il que les opposants politiques ne viennent pas, dès qu'un chantier d'intérêt communal et donc public est créé (avec donc de l'embauche), déposer plainte dans le même temps!!

5.Posté par xinopho le 29/10/2014 09:44
Il faut connaitre son dossier avant de parler.
Ce n'est pas 17 000 mais 10 000 contrats non utilisés.
Mais vous que faites vous les élus socialistes !

6.Posté par Anne-Cécile le 29/10/2014 10:04
L'Etat finance à 90% les contrats aidés? Mais il serait souhaitable de préciser que les 10% restants ont un impact budgétaire considérable pour les collectivités et associations. Financer-les à 100% et les collectivités et associations suivront certainement. Car, vous n'avez pas compris que la crise existe en France et que l'Etat-, c'est-à dire vous, qui êtes ses représentants raréfiez les moyens financiers des principaux employeurs (collectivités principalement) .Par conséquent, ces mêmes collectivités ont peur d'embaucher car ce coût est énorme en charges sociales.. Moi je suis favorable au développement de ces emplois notamment dans le secteur marchand.
L'emploi est une compétence de l'Etat principalement. Trop d'impôts = pas d'economie fleurissante=pas de croissance= pas d'emplois dans le secteur public ni dans le secteur privé= chômage grandissant.

7.Posté par Frigidaire le 29/10/2014 10:10
Pourquoi les mairies détenues par le PS ne prennent pas tous les contrats restants?
1- le PS est un parti politique pro - fonctionnaires donc pas de soucis d'embaucher à tour de bras.
2- le PS est un parti pro - dérapage budgétaire donc pas de soucis d'embauche

C'est bizarre que ces communes n'embauchent pas plus.

8.Posté par Gromale le 29/10/2014 10:36
@ 6 : l'État, l'État, l'État... Vous n'avez que ce mot à la bouche ? Moi qui croyais qu'on était des adultes responsables, ben on dirait pas. On pleure encore et encore. On nous donne 75%, on pleure. On nous donne 90%, on pleure. Ce n'est vraiment pas sérieux !

9.Posté par Môvélang le 29/10/2014 10:42
Ces contrats aidés sont peut être des cadeaux empoisonnés pour les collectivités, il faudrait que les orphés voldy lebreton donnent un peu la situation dans les collectivités détenues par les socialistes, après on discute

10.Posté par le taz le 29/10/2014 11:01
voilà, encore une fois la preuve que la GAUCHE est complètement à coté de la plaque.

il faut des carnets de commandes pour relancer l'embauche.
et eux sont scandalisés, avec des carnets de commandes vides, que l'on embauche pas...

comme nos grands économistes français, qui font les singes savants sur les plateaux de télé américains, n'ont PAS de solutions (je précises réalistes, parce qu'elle existent... mais pas dans leur idéologie) pour résoudre le problème du chômage, voici un petite phrase de Georges...

La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts.

et vous savez quoi ?????
plus il y a d’impôts et de charges... plus le chômage augmente..... faute de consommation et de carnets de commandes...

la gauche socialo-communiste dans toute sa splendeur.
ECHEC dans la lutte contre le chomage

et le pire, c'est que ces andouilles ELUES sont scandalisées.....
à pleurer...

11.Posté par Très bien! le 29/10/2014 11:12
Je trouve bizarre le fait qu'ils s'affolent comme cela...Ah ils sont scandalisés les socialos? Mais bien moins par un gode géant sur la Place Vendôme, car c'est de "l'art"! Et notre bon Président qui acquiesce...

L'effet Noel approche et comme entendu de la part d'un manifestant du blvd sud passé à la TV l'autre fois "Madam' Noel i vient, kosa mi sa donne manzé mon marmay moin, hein?...si n'a poin travail?"

Le prix de la paix sociale est en inflation, chers politiques, mais ne vous inquiétez pas! De la guillotine au menu? il y en aura pour tout le monde....

12.Posté par JORI le 29/10/2014 11:22
3.Posté par BLUESHARK le 29/10/2014 09:20
Parce que le bilan de Sarko serait meilleur selon vous???. Regardez les résultats à l'issue de son mandat.

13.Posté par La vox populi.com le 29/10/2014 11:47
3.Posté par BLUESHARK le 29/10/2014 09:20 (depuis mobile) | Alerter
Chers députés socialistes c'est le peuple qui scandalisé par votre gouvernement qui a préféré s'occuper des fesses des français
.............................
Didier ROBERT député de juin 2007 jusqu'en 2010 (élection à la Région mais a laissé sa place à Jacqueline) qu'a t-il fait en tant que député? S'est-il occupé des fesses des français?

14.Posté par La vox populi.com le 29/10/2014 11:49
9.Posté par Môvélang le 29/10/2014 10:42 | Alerter
Ces contrats aidés sont peut être des cadeaux empoisonnés pour les collectivités
.........................
Pièges:
1. L'Etat finance un temps mais après?
2. L'employé qui bénéficie d'un contrat exigera une embauche à la fin......

15.Posté par la lutte finale le 29/10/2014 12:42
lors de la réunion du Service Public de l'Emploi Régional à la Préfecture début Octobre 2014 à l'initiative du Préfet (rendons à César..), l'ensemble des parlementaires qui font oeuvre de zélés "cocus" étaient absents.

lors des réunions de l'OPMR ayant pour but rappelons le, de défendre au mieux les intérêts des consommateurs réunionnais, l'intégralité de ces mêmes élus fait oeuvre de politique de la "chaise vide".

Aussi, quand il s'agit ici de dénoncer le nombre de contrats non consommés, faut il rappeler la position du maire de St Denis, parlant d'une nécessité de prise en compte d'une "discrimination" en faveur de la Réunion au titre des contrats aidés, et faut il rappeler la position du Président lors de sa dernière visite ???

10% de prise en charge par les collectivités locales ou structure privée en capacité d'utiliser ces contrats, qu'est ce que cela représente concrèrement ??? le coût d'un contrat aidé à temps plein avoisine les 1750 euros toutes charges comprises, y compris la part patronale.

10% représente donc 175 euros par mois x 12 mois = 2100 euros par an pour la collectivité.

Un peu plus de 2000 emplois d'avenir ne sont pas consommés soit une dépense globale de 175 000 euros pour un an et par commune (24 communes) équivalant à 14 580 euros par mois et par commune.

il y aurait donc une impossibilité pour les maires de la Réunion, sans recourir au secteur associatif, de mobiliser entre 15 000 et 20 000 euros par mois sur 3 ans (durée maximale des contrats d'avenir).

Certes, le coût de la formation lié aux contrats n'est pas financé par l'Etat, mais pourrait l'être par une décision de la Région à participer au coût de la formation...

il y a donc :
1/ un manque de courage et de volonté de la part des collectivités locales y compris les mairies socialistes, à agir volontairement pour l'emploi local
2/ un manque de concertation entre les collectivités locales (mairie, Région) et entre celles ci et l'Etat pour définir financièrement la perspective de coût y compris la formation, et sa répartition.

Si j'étais le Préfet, le patron de la Région, les élus de tous bords, je me ferai petit et compterai d'ors et déjà mes abattis pour les prochaines échéances électorales.

Jeunes, allez donc faire le pieds de grue devant les mairies, la Région, le Département et la Préfecture pour réclamer votre dû : un traitement respectueux et républicain !!

là où le bas blesse

16.Posté par la lutte finale le 29/10/2014 12:44
6.
vous énoncez une bêtise.
le coût restant à charge représente 175 euros par mois et par contrat d'avenir.

Faut arrêter d'écrire sans évoquer la réalité des chiffres !!!!

17.Posté par mouais le 29/10/2014 16:25
@ la lütte finale

175 euros X12 : 2100 euros par an
2100 X 10 000 : 21 000 000 euros par an soit 875 000 euros par an et par commune à trouver et non 14 580 euros ...
quand on ne sait pas compter en effet on peut être socialiste !

18.Posté par la lutte finale le 29/10/2014 18:11
le calcul portait sur 2000 contrats d'avenir puisque pour les contrats CUI, le coût est légèrement différent...

2000 x 2100 = 4 200 000 / 24 communes = 175 000 euros annuel soit 14 580 euros par commune et par mois.

quand on est de droite, on apprend à lire..mais cela peut arrive à tout le monde de se tromper..

je me recite : "Un peu plus de 2000 emplois d'avenir ne sont pas consommés soit une dépense globale de 175 000 euros pour un an et par commune (24 communes) équivalant à 14 580 euros par mois et par commune."

19.Posté par N''''importe quoi ????? le 29/10/2014 21:53
C'est pas l'ANNETTE de Sindni qui voulait et disait qu'il pouvait créer 40000 contrats aidés. Alors tant qu'a faire, il les prends les 10000 contrats non utilisés (subventionné par la mairie de Sindni) et dés le 1 janvier 2015, il demande a son gouvernement de bras cassé les 30000 restants, le compte y est bon, n'est ce pas.
Comme les échéances électorales approchent, ses socialistes d'incapables sont en train de faire croire aux réunionnais que leur priorité c'est l'emploi, si c'était de l'emploi pérenne ok, mais ils veulent gardés certains réunionnais dans l’assistanat.
J'espère que les réunionnais ne sont pas dupe.
Ils faut virer ses socialos alimentaires dés la prochaine échéance électoral.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales