Politique

Les débats reprennent sereinement à la CINOR, le téléphérique voté


Après un report la semaine dernière provoqué par le départ de Jean-Louis Lagourgue, le conseil communautaire de la CINOR s’est poursuivi sans encombre ce jeudi 29 septembre. La réponse des deux premiers vice-présidents, Jean-Louis Lagourgue et Maurice Gironcel, était attendue après la proposition faite par Gérald Maillot d’accepter une "gouvernance partagée" à la tête de l’intercommunalité.

Interrogé par nos soins à ce sujet, le maire de Sainte-Marie, Jean-Louis Lagourgue, a confirmé avoir bien reçu le courrier, au même titre que Maurice Gironcel. Mais pour le premier édile sainte-marien, "il n'y a rien de nouveau". "Cela correspond à ce qui se faisait auparavant, à savoir le bureau des maires qui se réunissait systématiquement pour étudier les affaires qui étaient présentées à l’ordre du jour du conseil communautaire", indique Jean-Louis Lagourgue. "Maintenant il propose cette ‘gouvernance partagée’ avec des délégations qui seront données aux différents vice-présidents. Nous, nous restons sur notre position", prévient-il. 

Jean-Louis Lagourgue compte néanmoins se concerter avec Maurice Gironcel "et peut-être rencontrer le président s’il le souhaite", afin de voir ce que ce dernier leur propose comme délégations. "En tout cas ce qui est important pour nos deux communes et je parle aussi pour Maurice, c’est que nos grands projets continuent à avancer", reprend le 1er vice-président de l'intercommunalité du Beau Pays.

"On l’a vu pendant deux ans, les projets de Saint-Denis ont été mis en avant au détriment de ceux de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne. Ce que nous voulons, c’est la reprise au niveau de la programmation pluriannuelle des investissements des grands projets de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne. A partir de là, si nous obtenons un accord nous allons consulter bien évidemment tous les élus qui siègent à la CINOR", ajoute Jean-Louis Lagourgue.

De nouveaux moyens de transport collectif "innovants"

Si cette "gouvernance partagée" doit être étudiée par le trio, il semble que cette main tendue par Gérald Maillot à l'attention de ses deux vice-présidents a permis au conseil communautaire de ce jeudi de se dérouler sans péripétie. Les 26 affaires présentées aux élus de l'interco' ont été validées, comme le vote du budget supplémentaire 2016. Ce dernier se porte à 7 221 449,77 euros , ce qui ramène le budget 2016 de la CINOR à un montant total de 207 837 449,77 euros, mouvements d’ordre inclus.

Autre dossier particulièrement important adopté par les élus, le projet de transport par câble sur les secteurs du Chaudron, du Moufia et de Bois de Nèfles. Dans le cadre de son Plan de déplacement urbain de l’agglomération, la CINOR souhaite en effet faire émerger de nouveaux moyens de transport collectif "innovants", d’où la mise en place de ces téléphériques.

Cette solution présente plusieurs avantages pour l’intercommunalité car en plus de préfigurer l’urbanisation du secteur de Pente Z’Ananas au Bois de Nèfles, elle garantit un seuil de fréquentation "important" et permet de "s’affranchir des principales contraintes règlementaires de survol".

Les stations envisagées par la collectivité, sur un tracé de 3,6 km, devraient débuter par le littoral du Chaudron au niveau de l’église, avant de passer par le pôle d’échanges du TCSP au Mail du Chaudron. D'autres stations sont prévues au niveau du CROUS et de Université, au Moufia au niveau de la bibliothèque intercommunale, mais également au niveau du lycée de Bois de Nèfles et à la mairie du même quartier. Les coûts d’investissement sont évalués entre 45 et 50 millions d’euros pour 6 ou 7 stations retenues, avec un coût d’exploitation "limité" assure la CINOR par rapport à une exploitation en bus, de l’ordre de deux millions d’euros.

Le téléphérique prend de la hauteur

Selon le calendrier prévisionnel défini par la CINOR, la réalisation des études préliminaires (EPR) va débuter dès le 3ème trimestre 2016 et le lancement de la consultation pour le marché de conception-réalisation au 1er trimestre 2017. L’attribution du marché de conception-réalisation sera lancée début 2018 pour un démarrage des travaux fin 2018. Livraison prévue de ces téléphériques dans ce secteur : fin 2019.

Outre ces quartiers de l’Est dionysien, la CINOR a également validé le projet de transport par câble entre les quartiers de Bellepierre et de La Montagne. Une liaison téléportée d’environ 2,9 km qui reliera quatre stations depuis la mairie annexe du 8e km de La Montagne et le pôle d’échanges multimodal entre la rue Bertin et le pont Vinh-San sur le Boulevard Sud. Montant estimé de l’opération : 43 millions d’euros.

Le tracé envisagé présente un dénivelé de 375 mètres avec le survol d’espaces boisés classés et d’un corridor écologique. "Suite à l’expertise réalisée de l’aviafaune marine patrimoniale nocturne, l’impact résiduel du projet pourrait in fine être considéré comme faible à modéré", indique la CINOR dans son rapport.

Les études préliminaires et réglementaires débuteront dès ce mois d’octobre 2016. La consultation du marché de conception de réalisation se déroulera du mois d’août 2017 à juillet 2018. Les travaux devraient débuter en mai 2019 pour une mise en service en 2020.
Jeudi 29 Septembre 2016 - 20:44
SI
Lu 3140 fois




1.Posté par Déçu le 29/09/2016 21:24 (depuis mobile)
1/Les mecs, le 3ème à déjà démarré...donc je ne sais pas si l''auteur de cet article s''est trompé ou bien alors la Cinor ne sait pas compter ; sachant qu''il débute en sept...
2/Transports "innovants sur la Cinor" : mais c''est uniquement sur St-Denis.

2.Posté par TICOQ le 29/09/2016 21:57
Si ce téléphérique permet de dégager des dizaines de bus réaffectés sur les lignes intercommunales et du coup de réduire un peu le volume des voitures sur nos routes, alors tant mieux ! Il n'y a qu'à compter les voitures occupées par une seule personne le matin et le soir.... Les réunionnais ne connaissent pas le covoiturage.

3.Posté par thierry3468 le 30/09/2016 06:35
Sereinement....Il est vrai que la CINOR fait dans la coolitude avec ses journées entre coollègues.Le téléphérique vise à s'envoyer en l'air pour le prix d'un modique ticket de bus???Je vais postuler de suite à la CINOR car je sens que j'ai un cool profit.

4.Posté par Choupette le 30/09/2016 10:50
Aaah, tout d'même ... !

Et ça démarre quand ?

Si ce n'est pas du pipeau, à terme, l'île sera couverte de téléphériques, Mafate y compris. Je n'ai jamais eu le courage de me taper, à pieds, les cols de ceci ou les îlets de cela ... .

5.Posté par ZembroKaf le 30/09/2016 11:54
A quand la refonde de leur site internet...inaccessible...et arriéré lol !!!

6.Posté par MDR ! le 30/09/2016 12:35
Il me semble qu'il y a parfois du vent à la réunion ? mdr, regardez cette vidéo:

https://www.youtube.com/watch?v=6-5ks3JLl-g

Sensations fortes garanties ! Vive le téléphérique... lol

7.Posté par JORI le 30/09/2016 16:18
6.Posté par MDR ! le 30/09/2016 12:35
Il me semble que l'on parle téléphérique et non télésiège. Enfin je dis ça...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales