Société

Les croisières ont de beaux jours devant elles à la Réunion

L'observatoire régional du tourisme vient de publier une étude sur la clientèle des croisières et de ses dépenses à la Réunion.


Les croisières ont de beaux jours devant elles à la Réunion
La croisière est un marché en devenir depuis la fin des années 90, porté par l’émergence d’une destination en structuration dans le bassin Sud Océan Indien avec :
- Des circuits boucles dans l’Océan Indien
- Des lignes reliant La Réunion à la métropole
- Des segments tour du monde proposant La Réunion comme escale
 
La saison des croisières est comprise entre novembre et avril avec un pic en janvier. La durée des croisières varie d’une à deux semaines, hors segment tours du monde. On peut observer une évolution de la clientèle avec de nouveaux bassins de provenance (Japon, Australie) et une augmentation du poids relatif des Européens avec l’augmentation des bateaux Costa.

Les croisières ont de beaux jours devant elles à la Réunion
Bilan de la saison 2015 - 2016

Cette saison, 28 escales ont été réalisées à la Réunion, pour 29.000 passagers effectifs dont 4.500 débarquants (fin de croisière à La Réunion) avec un taux moyen de remplissage de 93% en augmentation. Une progression moyenne de 3% par an est observée depuis 1999, avec un rebond significatif depuis 2011 et une croissance fulgurante sur les 5 dernières années (16 %).

32 escales et 35.000 passagers sont projetés pour la future saison et à terme, un marché possible de 50.000 croisiéristes d’ici 2020 - 2025.

Costa Croisières transporte plus d’un tiers des croisiéristes et a choisi La Réunion comme tête de ligne (près de 4.300 embarquants et débarquants). Le nombre de compagnies qui desservent La Réunion a progressé, avec 12 compagnies présentes cette saison.

La réalité du parcours des croisiéristes qui débarquent à la Réunion

Les croisiéristes pensent débarquer dans le chef lieu, Saint-Denis, avec une offre accessible et un environnement urbain attractif. Le décalage entre cette appréciation et la réalité est d'autant plus grand que, pour ceux qui ne sont pas pris en charge par leur agent réceptif, aucune offre de prestations n'est organisée dans les contraintes de durée de l'escale.

Pour les excursionnistes libres, on assiste à une ruée vers les taxis. L'option voiture n'est disponible que pour les plus prévoyants et les plus téméraires. Le parcours reste incertain pour les autres, malgré la prise en charge par l'Office du Tourisme avec des navettes gratuites vers la ville ou par la Fédération Régionale des Transports le dimanche avec des navettes payantes vers les plages au tarif de 15 euros.

Un transfert vers l'antenne de l'Office du Tourisme ouest du Port n'est assuré qu'à partir de 10 heures et ensuite, la recherche de moyens de transports reste difficilement accessible. Le parcours découverte de la ville du Port n'est pas mis en tourisme dans la perspective d'accueil de croisiéristes.

Les croisières ont de beaux jours devant elles à la Réunion
La brièveté des temps d’escale et les prix des excursions/activités sont mis en avant par les croisiéristes libres pour justifier la non pratique des excursions. Si l'on considère le temps restant libre entre le moment où les croisiéristes sont débarqués au Port et le moment où ils doivent réembarquer, il leur reste à peine 3 heures.

Le manque d’organisation des différents moyens de transport (transport en commun, taxi, navette) est régulièrement pointé par les croisiéristes. Il existe une attente exprimée autour des activités et sports de nature (plongée, golf, randonnée, plage et activités nautiques …).

Les dépenses réalisées: un manque à gagner de plus de 600.000 euros

La clientèle européenne achète peu d’excursion à bord, à l’inverse des Australiens qui ont une bonne connaissance préalable de la destination. Le budget moyen que les croisiéristes annoncent allouer à leur escale réunionnaise est :
- de 50€ pour ceux passant par l’agent réceptif, auxquels s’ajoute l’achat de l’excursion
- de 40€ pour les excursionnistes libres

Les dépenses les plus élevées (>100€) sont réalisées dans le cadre d’excursions organisées. Les excursionnistes passant par l’agent réceptif ont notamment des dépenses plus élevées en restauration et achats de souvenirs.

A noter que l’offre actuelle ne permet pas de répondre aux propensions à consommer supérieures à cette moyenne annoncée par certains croisiéristes (jusqu’à 400€ annoncés avec une déception exprimée de n’avoir pu en dépenser que 50€ !)

Environ 1,1 million d’euros ont été dépensés sur le territoire en 2015-2016 par les 16.000 croisiéristes qui sortent de l’enceinte de Port Est (Rappelons que sur plus de 24.000 croisiéristes en escale, 35% restent à bord ou dans la gare maritime), soit 70€ dépensés en moyenne par croisiériste.

Les dépenses moyennes pendant l’escale varient fortement entre les excursionnistes mobilisant l’agent réceptif (90€) et les autres croisiéristes (35€). Une moyenne pondérée de 70€ a été retenue pour l’approche des simulations des retombées possibles futures.

Les postes de dépenses principaux relèvent des frais de transport (73% des dépenses des excursionnistes libres) et d’achat de l’excursion (92% des dépenses des excursionnistes agent réceptif).

Les passagers restant dans l’enceinte de Port Est (35%) lors de l’escale représentent un manque à gagner de plus de 600.000 euros.
Lundi 13 Juin 2016 - 15:20
Lu 1654 fois




1.Posté par Julien le 14/06/2016 08:01
Une ouverture en matière de développement du tourisme à ne pas rater !

2.Posté par Paul le 14/06/2016 08:04
C'est á explorer et exploiter , pour l'a destination cela peut être porteur.

3.Posté par Isabelle le 14/06/2016 09:58
quelle fierté pour notre Île et quel récompense au vue du travail qui est fait sur le tourisme à la Reunion

4.Posté par GIRONDIN le 14/06/2016 11:58
Environ 1,1 million d’euros pour 16.000 croisiéristes qui sortent de l’enceinte de Port Est (Rappelons que sur plus de 24.000 croisiéristes en escale, 35% restent à bord ou dans la gare maritime), soit 70€ dépensés en moyenne par croisiériste.

73% dans le transport !


35% restent à bord

Effectivement 70 € par personne c'est énorme !


Une belle réussite, bien évidemment..... Les efforts sont récompensés..... 😁

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales