Economie

Les créations d'entreprise repartent à la hausse

Démographie des entreprises : L'Insee présente les résultats pour le deuxième trimestre 2011. Et le constat est que les créations repartent à la hausse, 2030 entreprises ont été au cours du 2ème trimestre 2011. Voici le communiqué de l'Institut de statistiques.


Les créations d'entreprise repartent à la hausse
"À La Réunion, 2 030 entreprises ont été créées au cours du 2e trimestre 2011, soit une hausse de 5 % par rapport au trimestre précédent. Sur l’ensemble de la France, les créations d’entreprises diminuent de 4 %. Le tiers des créations réunionnaises sont des demandes de création sous le régime de l’auto-entrepreneur.

Les créations d’entreprises progressent en un trimestre de 24 % dans l’industrie (grâce aux installations de panneaux solaires qui génèrent encore 60 % des créations), de 7 % dans le secteur "autres services" et de 3 % dans celui de la construction.

Les créations sur les douze derniers mois sont en hausse de 11 %. L’industrie, grâce à la production d’électricité, bénéficie de la plus forte progression (+ 73 %). Le secteur "autres services" augmente de 5 %, celui du commerce de gros et de détail, des transports, de l’hébergement et de la restauration progresse de 3 %. La hausse est plus modérée dans la construction (+ 1,8 %).

Au classement des créations selon la zone géographique, la microrégion Sud conserve la tête avec 641 créations, suivie du Nord (553), de l’Ouest (503), et enfin de l’Est (316). Toutefois, sur l’année, la microrégion Est est la plus dynamique.

Premier trimestre 2011 - Les défaillances diminuent fortement

Au premier trimestre 2011, 77 entreprises ont été placées en redressement judiciaire à La Réunion. Le nombre de défaillances chute d’un tiers, pour atteindre son plus bas niveau depuis 2005.

Sur l’ensemble de la France, les défaillances ont augmenté de 13 %. La construction concentre près de la moitié des défaillances réunionnaises mais leur nombre baisse de 13 %."
Mercredi 28 Septembre 2011 - 07:47
.
Lu 741 fois




1.Posté par noe974 le 28/09/2011 08:17
C'est une très bonne nouvelle !
Notre esprit inventif redémarre ...ça va créer des emplois sauf si la CGTR s'en mèle !
Ce syndicat ne sait que détruire les entreprises en quémandant tj et tj les primes types COSPAR ....et décourage les entrepreneurs !!!

2.Posté par Est-ce vraiment une bonne nouvelle ? le 28/09/2011 09:16
Forcément, quand le chômage explose, quand la misère s'étend, les gens font tout pour s'en sortir, y compris avec le statut en trompe-l’œil d'entrepreneur individuel.

3.Posté par Un confiant... le 28/09/2011 10:51
C'est une dynamique qu'il faut soutenir ... y en a une qui a dit "que le créole est travailleur" voilà un synonyme "le réunionnais ne veut pas rester à terre" trop souvent qualifié et méprisé à tort d'assisté... mais l'inconvénient c'est le coût administratif ... et le pseudo-soutien des experts comptables (je ne parle pas du prix qui est un VRAI prix, que ça marche ou non) ... quant on sait que le traitement comptable ne se fait pas au jour le jour dans la majorité des cas ... mais que le paiement si... Il faut surtout miser sur la gestion quotidienne et jamais remise à demain (Juste compter recettes moins les dépenses) pour ne pas avoir de surprises. C'est déjà un pas vers "se garantir une vie sereine" de chef d'entreprise et sans avoir fait de grandes écoles... BRAVO LA JEUNESSE et à tous ces chefs d'entreprises ... Ne vous laissez pas séduire par le beau parler de nombreux prestataires "REQUINS BIZNESS" qui vont vouloir surfer SUR cette vague POUR TOUT SIMPLEMENT prendre votre argent et en contrepartie duquel vous n'y gagnerez RIEN, mais vraiment rien...

4.Posté par Montfort le 28/09/2011 11:34
Oui, mais combien d'entreprises ferment faute de crédit.... ?

5.Posté par @2 le 28/09/2011 12:22
Il y a même de plus en plus de patrons qui "embauchent" uniquement des travailleurs indépendants, et qui demandent à leurs "collaborateurs" de se déclarer entrepreneurs individuels. Pas de charge, pas de risque, pas de paperasse... Tout bénéf.

6.Posté par Un confiant... le 28/09/2011 12:35
A Post 4...

Une entreprise ne doit pas compter sur le CREDIT pour vivre ...

Le chef d'entreprise ne doit pas viser tout de suite parce qu'il est "Chef d'Entreprise" la grosse berline ... et surtou, ce n'est pas le banquier qui plombe l'entreprise... C'est un raccourci facile ... Le banquier au contraire, c'est un averti du système et en n'accordant pas un emprunt ou une facilité de paiement, il protège le demandeur d'un surendettement TUEUR...

Ce qui plombe les petites entreprises, ce sont tout simplement les grosses entreprise ou les maîtres d'oeuvre... Pourquoi ??? Tout simplement parce qu'il tire TOUJOURS les prix vers le bas et les exigences qualité VERS le HAUT (règlementation incontournable -ex. BTP-)...

En lus, ils payent (même si la loi l'interdit) à coup de lance pierre... et c'est là que le bas blaisse et fait saigner la petite entreprise.... Pas de marge, pas de trésorerie disponible, une seule issue l'emprunt... Obtenir un emprunt dans ces conditions ... c'est une mort certaine de la structure...

C'est pour cela, qu'il vaut mieux bien négocier les conditions d'un contrat... Le refuser si suspect ... Quand on refuse un chantier, on ne gagne pas mais on ne dépense pas... Et donc pas de perte... C'est cela être Chef d'Entreprise -Gérer sans avoir fait HEC-, -être réfléchi-, et -ne pas se laisser influencer par les Requins bizness-, Le soleil, c'est au chef d'entreprise de le voir et c'est gratuit... Quand c'est un étranger qui le lui fait miroiter, cela devient douteux ....surtout que c'est PAYANT et CHER...

7.Posté par Un confiant... le 28/09/2011 12:45
A post 5...

C'est cela l'avenir et c'est tout bénèf... Pour le salarié qui n'est plus salarié,il n'a ples à subir un patron ...la zenitude dans la vie ... Il est libre et c'est à lui de remplir son carnet de commande ... sachant que les charges sociales seront inclusesd dans le coût de sa prestations... Ca par contre, il ne faut pas que cet auto-entrepreneur l'oubli sinon il aura des surprises (finalement en terme de coût c'est kif kif). Le seul conseil que je peux donner à un auto-entrepreneur c'est juste de bien enregistrer ses (toutes) recettes (pour le impôts) et pour sa gestion (perso) de suivre ses dépenses ... en fin de période (mois) il soustrait les 2 et voit s'il gagne ou perd... Pas besoin de coûts de gestion administratifs supplémentaires et INUTILES ... Qu'il garde l'argent pour lui...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales