Société

Les cours de surf reprennent "sous surveillance" à Trois-Bassins

Quatre jours après une observation rapprochée d'un requin au large de la Pointe Trois-Bassins, les écoles de surf ont regagné hier, pour la première fois, le spot.


La Pointe Trois-Bassins avec ses planches et ses surfeurs. L'image fait du bien aux professionnels
La Pointe Trois-Bassins avec ses planches et ses surfeurs. L'image fait du bien aux professionnels
Le créneau est restreint. De 10h à midi hier, le spot de trois-Bassins a retrouvé un semblant de normalité. La solidarité entre surfeurs joue à plein.

Sous la protection des apnéistes encadrés par l'association Prévention Requin Réunion, le Dodo Surf Club, le Radical et celui des Roches Noires ont pu mettre à l'eau leurs gamins. Une nouvelle quelque peu rassurante pour des moniteurs pris dans l'étau d'une activité en berne.

"Six apnéistes ont occupé la colonne d'eau dès 9h15" après quoi le feu vert a été donné, précise Pierre Bevilacqua du Dodo Surf Club. A 10h, le spot pouvait retrouver ses planches. Rappelons qu'après l'observation rapprochée d'un surfeur dimanche 15 janvier, la mairie de Trois-Bassins avait usé du principe de précaution. Forte de l'expérience saint-pauloise, Trois-Bassins a levé bien vite son interdiction de baignade et de pratique nautique, dès le mardi matin, après toutefois des observations de circonstance.

Quid de la pérennité des emplois aidés ?

Du fait de la prudence requise en début de semaine, le premier retour à l'eau a eu lieu hier jeudi. "En temps normal, les cours pour les gamins ont lieu le mercredi et le samedi. Exceptionnellement, nous enchaînerons cette semaine jeudi, vendredi et samedi".

Si l'effectif des apnéistes a grimpé jusqu'à 6 hier, celui-ci devrait se normaliser à l'avenir autour de deux à trois. "L'idéal serait de disposer à terme d'un pool d'au moins 6 apnéistes pour que des relais puissent se faire et ainsi jongler avec les disponibilités de chacun", précisait Mathieu Labasse de Mat Surf School (Dodo Surf Club) il y a quelques jours.

"A terme, nous espérons pouvoir élargir notre plage horaire", prévoit déjà Pierre Bevilacqua. De 10h à midi, le créneau passerait avantageusement de 10h à 16h. Les moyens devront suivre. Les premiers contrats aidés débloqués par la Région courent sur six mois, avec une possibilité de renouvellement à deux reprises.
Vendredi 20 Janvier 2012 - 06:53
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1566 fois




1.Posté par noe2012 le 20/01/2012 06:09
Beaucoup s'amusent mais avec du cap-cap ...en cause la peur des requins !

"Gardez-vous de demander du temps : Le malheur n'en accorde jamais." Mirabeau

2.Posté par peche chasse et tradition le 20/01/2012 06:20
mamans, si c'est pour encourager les gros beaufs de la fédération a massacrer l'environnement apres avoir fait betonner les lieux, il vaut mieux boycotter ce genre de structures.

3.Posté par noe2012 le 20/01/2012 07:15
Prudence ! Prudence !

Ne pas exciter nos requins , sinon ....

4.Posté par Sebastien Vachequeze le 20/01/2012 07:22
Tres bonne nouvelle....et après un bon surf, un bon geuleton entre amis....;)

5.Posté par Knoé le 20/01/2012 10:18
Alimentaire, mon cher W...

Vu le nombre de surfeurs au sommet de la vague,
Vu le nombre de terriens qui s'aventurent dans le domaine maritime,
Vu la quantité d'âneries débitées ici et ailleurs sur les requins et les surfeurs,
Vu l'hystérie déclenchée par le moindre aileron deviné, aperçu ou supposé,
Vue la comparaison entre le nombre (supposé) de requins et le nombre (réel) de surfeurs,
Vu le nombre d'incidents et d'accidents survenus ces derniers temps,
on peut en conclure que les requins ne mangent pas n'importe quoi.

@3: "ne pas exciter les requins, sinon..."
Peut on parler alors "d'ex-citation?" , sachant que "tout corps plongé dans un liquide en ressort forcément mouillé" (A.Nonyme) ou bien: "surfer en compagnie de squales est un bon moyen de se requinquer" (C.Pamoy)

6.Posté par En colère le 20/01/2012 11:26
Et pourquoi il n'y a pas la même mobilisation pour le spot de surf des Roches Noires... Pourquoi les clubs désinvestissent cet endroit ? Il faudrait aussi que les clubs de surf se mobilisent afin que nous puissiez rechercher sur le spot des Roches Noires laissent complément à l'abandon...
Mon enfant est inscrit au Surf Club des Roches Noires que fait ce club afin que nous gamins puissent retourner à l'eau ?

7.Posté par brice le 20/01/2012 11:37
La chronique d4audrey Pulvar sur francer inter ce matin etait consacré à l’interview de Fred Buyle paru ce matin dans liberation au sujet de l'hysterie reunionnaise sur le requin:

un gros desaveu des pleureuses et surtout un desaveu complet sur les propos immondes tenus par la federation de surf a travers son entraineur national

a ecouter ou lire ici:

Il estime que le nombre de requins dans les zones où ont eu lieu les attaques est très faible. Surtout, il considère qu’il n’y a pas réellement de risque lié aux requins à la Réunion. Ce seraient plutôt nos modes de vie qui seraient en cause : des pêcheurs qui ont pris l’habitude de rejeter à la mer, à quelques dizaines de mètres du rivage, une grande quantité, quotidienne, de carcasses de poissons, mais aussi des surfeurs et des nageurs empiétant de plus en plus sur le territoire habituel des requins sans prendre le minimum de précautions nécessaires. « On a tendance à oublier », dit-il, « que la mer reste un milieu naturel, non sécurisé et les requins, des animaux sauvages ».

8.Posté par elie le 20/01/2012 17:59
.notre association se fout des roches,boucan et trois bassins et zaigrettes,ok ,les roches c'est une demi vague pour des kooks .

9.Posté par Lui le 20/01/2012 18:41
8.Posté par elie le 20/01/2012 17:59


Ton post montre que tu ne connais pas cette vague..ou plutôt tu as du y prendre des bouffes et ne pas savoir la gérer techniquement....demande à Flores, Cloitre et compagnie ce qu'ile en penses....
pauvre poufe....:)

10.Posté par Eon 2102 le 20/01/2012 23:05
"Plus tu pédales moins vite, moins tu vas plus vite" Eon 2102

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales