Société

Les cours d’eau sont "déjà en déficit en février 2014"


Les cours d’eau sont "déjà en déficit en février 2014"
Malgré l'apport de Béjisa, les cours d’eau sont "déjà en déficit en février 2014", relève l’Office de l’eau qui a diffusé ce 17 mars son bulletin concernant la ressource en eau à la Réunion.

Le mois de février est habituellement le mois où les débits des cours d’eau et les niveaux des nappes souterraines augmentent significativement. En février 2014, l’évolution est contrastée entre les eaux superficielles et souterraines. Les faibles précipitations enregistrées en février 2014 entraînent une baisse rapide des débits des cours d’eau sur l’ensemble du département.

Huit stations sur neuf présentent un état déficitaire par rapport aux normales saisonnières. Les déficits les plus importants se retrouvent dans l’Est avec -65% sur le Bras Noir à la Plaine des Palmistes, -58% sur la Rivière Sainte-Suzanne et -50% sur le Bras Panon.

Le Nord et le Sud sont également déficitaires avec -21% sur la Rivière Langevin à Saint-Joseph et -18% sur la Rivière Saint-Denis. Seul le secteur du Tévelave reste excédentaire (+76%). Compte tenu de la réactivité décalée des masses d’eau souterraine face aux précipitations, les apports de Béjisa impactent la majorité des nappes en février 2014.

Les niveaux piézométriques moyens sont en hausse dans l’ensemble. Malgré cela, les ressources en eau souterraine restent marquées par des déficits qui témoignent de l’importance des lacunes accumulées depuis 2011, signale le bulletin des Chroniques de l'eau émis par l'office.

Une note plus optimiste dans le sud

Dans le Nord et l’Est, les niveaux piézométriques sont globalement déficitaires avec -59% à Saint-Denis, -39% à Sainte-Suzanne, -43% à Saint-André et -12% à Saint-Benoit. Le secteur de Bras-Panon est marqué par un niveau moyen inférieur au minimum historique.

Dans le Sud, des signes d’amélioration sont notés. Le déficit se réduit de -116% en janvier 2014 à -80% en février 2014 sur le secteur de la Ravine Blanche à Saint-Pierre. Les niveaux mesurés à Pierrefonds et sur la Plaine des Cocos augmentent significativement et les excédents sont respectivement de +44% et de +63% par rapport aux normales saisonnières.
Mardi 18 Mars 2014 - 06:38
Lu 1025 fois




1.Posté par Thierry le 18/03/2014 08:32
Qui c'est qu'a percé un trou par en-dessous ... de la nappe ?

2.Posté par polo974 le 18/03/2014 09:38
-116% de quoi ? ? ?


3.Posté par noe le 18/03/2014 10:01
C'est le tout-à-l'égout qui consomme trop d'eau !
Jadis on faisait ses besoins dans les bois et ça nourrissait bien les plantes ....
Aujourd'hui , ce sont les WC (parfois crasseux et odorants) qui sont utilisés et ça rejette pour une simple crotte , 10 l d'eau ...
Si dans la maison , il y a 13 gamins , papa, maman , mémé et pépé alors , faites le calcul tous les matins pour le gaspillage de l'eau !

4.Posté par tanguy47 le 18/03/2014 13:06
à @3 avant il n'y avait pas de machine à laver le linge, la vaisselle, pas de tout à l'égout, pas de douche, pas de pelouse, pas de piscine, pas de....., et 400 000 habitants de moins sur l'île et là il y n'y avait pas de pénurie d'eau. Voilà la vraie raison.

5.Posté par timagnol le 18/03/2014 15:29
Et si leurs "chroniques" étaient plutôt adaptées pour qualifier leur incompétence et disons le leur KONNERIE ? En effet ils mélangent les "torchons" (ti la sours...) aux "serviettes" (les grandes rivières ou grandes nappes d'eau...) qui, tout le monde le conçoit, ne se comportent pas pareil. Cela ne les gêne pas pour sortir des statistiques bidon à l'échelle de toute une région. Au fait, ces dernières années, malgré des sécheresses "nou la zamé vi sa..." selon leurs propres termes, y a t'il eu seulement une ville ou un gros village qui a souffert du manque d'eau ? Non: c'est la preuve que ces marmay lécol sont de sacrés GUIGNOLS LA MOQ ! Et n'oublions pas: l'essentiel est que notre bonne bibine bien fraîche y vend toujours la bout-hic !

6.Posté par H.DEZAERT le 18/03/2014 16:51
Il faudrait un "coup-de-sec" général (une sécheresse prolongée), pour que nos chers élus comprennent qu'il y a URGENCE à mettre en place une politique de GESTION GLOBALE de l'eau dans ce Département !!

Il faut sortir du système "tout-à-la-source" et les coups de pompes dans les nappes !
Pendant ce temps, 200 millions de M3 sont perdus chaque année en mer du coté de Ste-Rose !

7.Posté par polo974 le 19/03/2014 13:45
Et dire qu'il tombe en gros 5 milliards de m3 d'eau par an sur l'île...

Allez, on se fait un petit basculement des eaux de plus...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales