Social

Les contribuables saint-louisiens battent le pavé

Ce n'est pas une mais plusieurs manifestations qui se déroulaient ce matin du côté du centre-ville de Saint-Louis. Emboitant le pas aux lycéens de Victor Schoelcher, une centaine de membres des Contribuables 974 se sont réunis en milieu de matinée. Objectifs, rencontrer le percepteur du Trésor public pour des solutions aux difficultés de paiement et discuter d'une éventuelle "annulation de la hausse exponentielle des taxes locales".


Une cinquantaine vers 9 heures puis une centaine vers 10 heures. Il n'aura pas fallu beaucoup de temps pour que les contribuables de Saint-Louis rallient la cause de l'association du même nom. L'objectif de ce rassemblement, un nouveau défilé symbolique en direction de l'antenne saint-louisienne du Trésor public de Saint-Louis et une rencontre avec le percepteur des impôts.

Échaudés en partie par les blocages filtrants des lycéens, les membres de l'association ont rapidement pris la direction de la perception après plusieurs prises de paroles. "Les gens qui sont avec nous sont pacifiques, on ne pouvait pas se mêler aux lycéens au risque que cela dégénère", lançait Josette Brosse au haut-parleur. Qu'il en soit ainsi, les lycéens s'étant dispersés, le cortège, composé d'une centaine de contribuables visiblement remontés, prennent la direction du n°32, rue Lambert.

Pour une application de l'Article L.247

"Certains contribuables sont encore en train de régler les impôts locaux de 2009. Des avis à tiers-détenteurs les privent pratiquement de toute ressource que voilà une autre condamnation prononcée en 2010, encore plus élevée, s'ajoutant à celle de 2009", précise la présidente de l'association qui ne passe pas par quatre chemins en demandant, en application de l'Article L.247, l'annulation pure et simple de la hausse des taxes locales. En effet, ce document, modifié en décembre 2003, permet à l'administration, sur demande du contribuable, des "remises totales ou partielles d'impôts directs régulièrement établis lorsque le contribuable est dans l'impossibilité de payer par suite de gêne ou d'indigence".

Après plus d'une demi-heure d'entretien entre une délégation composée de Josette Brosse, Thierry Souton ou encore Mehmet Pekkip et le percepteur du Trésor public de Saint-Louis, ce sont des explications sur les facilités et échéances de paiement à mettre en place qui sont intervenues. Autre point, la constitution de dossiers visant au dégrèvement partiel ou total des taxes locales. Reste que c'est à l'association Contribuables 974 que la constitution de ces dossiers reviendra et que seul le Trésor publics pourra, ou non, statuer en fonction de la situation de tout un chacun. Du côté des contribuables, le discours est clair, l'annulation pure et simple de la hausse des taxes locales. Une nouvelle lettre ayant été adressée au préfet en la matière...
Mercredi 27 Octobre 2010 - 14:27
Ludovic Robert
Lu 1742 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/10/2010 20:54
http://www.zinfos974.com/Association-Contribuables974_a22375.html

post 34..

2.Posté par Camille le 27/10/2010 22:24
ou es passé mr Cyrille les conseillers municipaux , un peu flou tout de même dommage et pourtant cela nous concerne tous car beaucoup de st Louisiens et Riviérois veulent stopper avec ces augmentations injuste des taxes , alors réveillez vous au lieu de rester bien au chaud dans votre fauteuil car nous sommes en train fondre comme la glace au soleil .....................!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

3.Posté par BLASI le 28/10/2010 10:57
Comment peut-on être "dans l'impossibilité de payer par suite de gêne ou d'indigence"?

Il existe déjà des dégrèvements et exonérations sous conditions de ressources pour la foncière ou la taxe d'habitation.

4.Posté par etheve maurice le 28/10/2010 11:43
chacun d'entre nous faisons pression sur les conseillers afin qu'ils démissionnent, le conseil municipal sera dissout et claude ne pourra plus agir à sa guise

nous verrons ainsi qui parmi les conseillers sont avec la population ou contre elle
c'est vrai que certains citoyens ne le feront pas vu qu'ils ont peut être des bons pour payer les impôts, ces fameux bons qui sont en partie la cause du déficit de la commune qui génère une hausse des impôts
la boucle est bouclée

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales