Economie

Les comptes de la CCIR validés

Les comptes de l’exercice 2015 de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Réunion (CCIR) ont été approuvés lors de l’assemblée générale ce jeudi après-midi.


Les comptes de la CCIR validés
Le commissaire aux comptes "certifie les comptes réguliers et sincères, présentant une image fidèle de l’exercice déroulé". À l’issue de l’avant-dernière Assemblée Générale de la mandature d’Ibrahim Patel, les comptes ont été validés à une large majorité. Les 4 voies de l’opposition se sont abstenues.
 
"À notre arrivée en 2010, nous avons pris à cœur de ne pas faire de plan social. Nous avons pu conserver cet engagement", précise Ibrahim Patel, Président de la CCIR, à l’ouverture de la séance.
 
Un résultat net positif de 519.000 euros pour l’ensemble de la CCI est présenté à l’issue de l’exercice 2015. La trésorerie fait état de 5.918.000 euros disponibles dans les caisses de la CCIR, et ce, malgré les baisses de dotations de l’état subies depuis 2013, à hauteur de 3 millions d’euros entre 2013 et 1016.
 
"Avant nous, on faisait n’importe quoi"

L’examen des services est survolé, et approuvé dans la foulée. "Avant nous, on faisait n’importe quoi, administrativement et politiquement. Nous avons réussi à récupérer des subventions de la Région dues depuis 2003", précise Ibrahim Patel.
 

Mahamadaly Arjouhoussen.
Mahamadaly Arjouhoussen.
Une remarque tout de suite relevée par l’opposition, qui profite de l’occasion pour faire le bilan de ces 6 années. "Les ressources immobilières ont leur limites. La somme des concessions vendues depuis votre mandature représente des dizaines de millions d’euros. La mission de la CCIR n’est pas de vendre des terrains", souligne Mahamadaly Arjouhoussen.
 
"Vous ne voyez que la perspective de l’élection"

Ce à quoi Ibrahim Patel répond : "Nous avons fait ce que personne n’a voulu faire avant nous et arrêté les petits arrangements."
 

Daniel Moreau.
Daniel Moreau.
Daniel Moreau, également membre de l’opposition enfonce le clou. "Si vous avez eu la possibilité de vendre du terrain comme vous le faites, c’est que d’autres avant vous ont constitué un capital. Vous ne voyez que la perspective de l’élection. Atteindre l’équilibre des comptes en dehors des cessions d’actifs est plus compliqué".
 
"Nous avons juste régularisé des situations" tranche Ibrahim Patel.

Jeudi 16 Juin 2016 - 17:52
Laurence Gilibert
Lu 1320 fois




1.Posté par Moltisanti le 16/06/2016 18:30
Vente des bijoux de famille ?

2.Posté par kld le 16/06/2016 19:08
ha bon , avant c'était pas bien , et maintenant c'est mieux ? vanité .

3.Posté par vincent le 16/06/2016 19:47
Ou en est la centrale d'achat que vous nous avez promis ?

4.Posté par Titi or not Titi le 16/06/2016 19:54
😄😄
Merci De L'Info !! 👍

100% d'Economie -> Fermer L'Usine !! 😜

Des Alimentaires !! 😜

ANouLa©®

5.Posté par Fidol Castré le 16/06/2016 21:30
Quel candidat propose la fin des CCI ?
ça pourrait me motiver à me déplacer aux urnes...

6.Posté par GIRONDIN le 17/06/2016 06:32
Étonnant un article ou publireportage pour dire qu'un compte a été validé ! A croire que c'est exceptionnel, incroyable, inattendu ...!!

Un coup de main pour...?

Je suis aux anges....

7.Posté par trodat le 17/06/2016 08:24
Comment est il possible de passer des écritures en terme de recette notamment 1.4 millions d'euros de recettes concernant une vente de terrain à La Civis alors que les documents ne sont pas encore signés et l'argent pas versé. Si je ne m'abuse la recette doit être constatée pour présenter un bilan car le bilan c'est bien une photographie à un moment t c'est à dire au 31/12/15.

Je souhaiterai avoir l'explication si mon post n'est pas zappé par le modérateur.

8.Posté par GOGOL le 17/06/2016 10:54
L'armée des crapules communique pour dire qu'elle est arrivée à faire valider ces comptes truqués !
C'est vrai que c'est un exploit quand on sait que Narayanin (dont le palmarès judiciaire est impressionnant) est trésorerier, petit Patel l'embrouilleur-maguilleur est Président, et que le reste de cette armée mexicaine compte Mongin, Caroupaye, Yvès hoarau et un tas d'autres bras cassés dans ses rangs.

@trodat : vous avez raison, ça ne devrait pas être comptabilisé sur cet exercice mais le petit Patel a du faire pression sur les commissaires aux comptes qui ne veulent pas perdre leurs importants honoraires pour qu'ils certifient les comptes tout de même. On est en année d'élection, tout est bon dans le cochon :-)

9.Posté par retrouvailles des coquins le 17/06/2016 10:56
Tiens tiens. On lit dans le journal aujourd'hui que PATEL discute élections avec le Président de la CGPME, dominique VIENNE qui jurait il y a quelques mois encore qu'il ne s'allierait jamais avec PATEL.
On sent bien la droiture du type mais c'est vrai que quand il y a des mauvais coups à faire, la morale, il s'en fout

10.Posté par Comptabilisateur hors CCIR le 17/06/2016 12:38
7.Posté par trodat

L'argent n'a pas à être versé pour que l'écriture figure dans les produits.
C'est comme pour une facture émise : elle sert de pièce comptable pour l'inscription dans les produits.
L'argent n'a à être versé que lorsqu'on comptabilise l'encaissement, qui peut intervenir + ou - longtemps après la facturation.

Par contre, c'est vrai qu'il faut un document officiel pour enregistrer le produit. Si le contrat de vente lui-même n'est pas encore signé, on peut effectivement se demander quelle pièce comptable a été associée à l'écriture comptable du produit (promesse de vente ?).

La référence de ce document figure en principe dans l'écriture comptable qui inscrit le produit dans les comptes. La plupart des logiciels de compta exigent cette référence pour que l'écriture soit validée.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales