Société

Les communes de l'Ouest se connectent à la smart city

A quoi pourrait ressembler une smart city à La Réunion ? La réflexion a été menée ce jeudi par le TCO.


Une smart city, c'est aussi une ville qui décloisonne la décision politique via la démocratie participative. La plus grande crainte des partis traditionnels selon la 3e vice-présidente du TCO
Une smart city, c'est aussi une ville qui décloisonne la décision politique via la démocratie participative. La plus grande crainte des partis traditionnels selon la 3e vice-présidente du TCO
Les élus et personnels du TCO, ainsi que les partenaires de la collectivité de l’ouest ont été sensibilisés ce jeudi au concept de smart city. Initiée par la vice-présidente Vanessa Miranville, cette conférence pourrait bien être la première pierre d’un engagement plus concret pour les villes de l’ouest.

Il s’appelle Christophe Barge et son discours est rôdé en matière de nouvelles technologies. Pas du côté geek mais plutôt nouvelles technologies au service des acteurs publics.

C’est dans cet objectif de découverte que le professionnel a été invité à l’espace Tamarun de la Saline les Bains ce jeudi. Devant lui, le président, des vice-présidents du TCO, acteurs associatifs et dans le numérique mais aussi des adjoints des 5 villes de l’ouest.

Derrière le mot smart city se cache une boîte à outils 2.0 censée bonifier l’action publique. Ici d’une commune ou là d’une intercommunalité. Environ 70 collectivités sont engagées sur cette voie en métropole selon l’expert Christophe Barge de l'agence SmartCityGroup, une société qui accompagne les collectivités prêtes à porter un tel projet de « ville intelligente ».

Des économies sur le budget de la collectivité

A Montpellier par exemple, le géant IBM expérimente une solution de gestion intelligente du trafic routier pour un objectif de réduction du trafic de 10% d’ici 2020. A la mairie de Cannes, la dématérialisation des documents comptables a permis l’économie de 12.000 euros par an sur le budget de la ville. A Issy-les-Moulineaux, l’application ZenBus permet aux usagers de savoir à tout moment où se trouve un bus. Les exemples sont innombrables et les collectivités s’y mettent petit à petit. « On ne reviendra plus en arrière, parie Christophe Barge, persuadé de la marche en avant du concept, à condition que l’Etat reste dépositaire de la sécurisation de l’utilisation des données numériques.

Christophe Barge délivrait sa toute première conférence à des élus réunionnais
Christophe Barge délivrait sa toute première conférence à des élus réunionnais
Le concept de ville certifiée smart city peut ainsi se définir comme l’utilisation beaucoup plus poussée des outils numériques déjà existants dans notre poche, avec nos smartphones et ses milliers d’applications.

A l’échelle d’une ville ou d’une communauté de communes, cela pourrait se traduire par la mise en place de poubelles intelligentes, équipée de puces électroniques qui dialoguent avec le collecteur lorsqu’elles sont saturées, la mise en place de compteurs réseaux (électricité, eau) intelligents ou la dématérialisation des procédures administratives. Dans un autre registre, la « ville intelligente » peut s’envisager comme la promesse d’une citoyenneté 2.0, dans laquelle « chaque citoyen peut donner son avis, sans attendre la prochaine élection dans 5 ans », affirme Christophe Barge, même si l’expert reconnaît que la très grande majorité des collectivités qui se convertissent le font grâce à la promesse de réalisation d’économies.

Un concept de démocratie participative dans lequel s’engage pleinement la ville de La Possession, avertit son maire Vanessa Miranville, initiatrice de cette conférence, la première que délivrait SmartCityGroup à La Réunion.
Samedi 10 Septembre 2016 - 17:49
LG
Lu 3050 fois




1.Posté par GIRONDIN le 10/09/2016 19:00
... Il s’appelle Christophe Barge et son discours est rôdé en matière de nouvelles technologies.....

Bref un VRP venu vendre son produit !



..... décision politique via la démocratie participative. La plus grande crainte des partis traditionnels selon la 3e vice-présidente du TC....
Ah bon et le non référendum mais sondage sur les carrières à la Possession ?


2.Posté par Chiche le 10/09/2016 19:28
Je le verais bien Directeur Informatique au tco

3.Posté par Notre langue: le français! le 10/09/2016 20:00
Et allez!
Vous reprendrez bien une liteule dose d'angliche ?

Nous avons droit aujourd'hui à la "smart city".

"Ville intelligente", ou "ville futée"?
Vous n'y pensez pas!
Ce serait beaucoup trop français!

Rien d'étonnant de la part de la CTO (président: l'UMP Sinimalé), sur le site duquel on navigue entre des anglicheries comme "Food Festival de Saint-Paul" et des kwéyolery comme "L'Ouest i bouz".

"Smart City Group", c'est le bébé de Christophe Barge, qui nous honore de sa visite pour nous le vendre.

Mais qui est le "professionnel" Christophe Barge dont on nous vante ici les supposés mérites?

Christophe Barge: ancien assistant parlementaire d'Yves Jégo UMP (tiens…), délégué général de l’Association nationale des Villes Zones Franches (association fondée par… Yves Jégo… tiens…), fondateur avec Yves Jégo (tiens!) de "Timée Editions" (déjà l'anglomanie: "Editions Timée", cela aurait fait trop français).
Maison d'éditions dont Christophe Barge jurait ses grands dieux qu'elle allait réaliser un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros, et qui en fera… 2, avant de finir en liquidation judiciaire en 2011!

Morale: l'anglomanie n'assure pas forcément la réussite économique.

Les caniches de l'angliche, à la niche!

4.Posté par doudou le 11/09/2016 06:53
encore in zafère pou mète la Possession dans la mdr sirtou si sa la été initié par miranville . kosa lo maire la i fé pa pou fé romarque a elle et pou passe in coup dans les médias
moin lé sir qué elle i présente bougre la comme lo pli grand lexper dan domaine la !
bien vu post 1.

5.Posté par Alors là le 11/09/2016 09:15
Et la Possession quand ça i occupe? Ah oui réunions, voyages li adore. Derrière c'est la majorité i goute. Lambert fini aller en Nouvelle Calédonie là?

6.Posté par Grèce le 11/09/2016 09:19
En 2020 La Possession sera aussi une ville intelligente, elle ne se laissera plus avoir par cette équipe.

7.Posté par KHALED le 11/09/2016 09:27
koman i appelle boug la ? BARGE ???? Nooooon, zot i fe espret ou koué ? Mi disait ossi , zot lé pa clair !!!
mme lo maire la acheté un ordinateur nana longtemps et i gaingn pi sorti de ce monde là ? i appelle sa UN ADDICTION ! A part ca i gaingne pas in pe occup la possession té, mme lo maire????passquesa out projet 2;0 nou ienfou : smart mikonepas !!!
Arret un coup pass dan tele ou radio ou journaux pou batt de l'air !!!!!

8.Posté par Théa le 11/09/2016 10:55
Avec une gestion plus efficiente de la dépense énergétique, le concept de smart city pourrait des retombées économiques significatives.
Exemple : des micro coupures d'électricité lors des pics de conso afin d'alléger les factures.
Mais allez expliquez aux gens -_-'
Comme je lis, le nouveau fait peur , ce qui est normal, mais il suffit d'approfondir le sujet, et tout le monde y adhérera. C'est une belle initiative de s'ouvrir à cela et ça ne coûte rien de s'y intéresser

9.Posté par thierry3468 le 11/09/2016 10:59
Smart city la ville intelligente telle qu'elle est vendue par Miranville mais c'est surtout la ville de big brother avec une surveillance de chacun 24h sur 24h sur ses moindres gestes.N'oublions pas que l'enfer est pavé de bonnes intentions et de jolies ambassadrices.De plus,avec une démocratie participative réelle ,notre Vanessa aurait déjà quitté la mairie après tous ses dérapages.

10.Posté par polo974 le 11/09/2016 12:27
Ah Ah Ah, le discourt des communicants: de la pure connerie 2.0...

11.Posté par Ma sonnerie le 11/09/2016 15:25 (depuis mobile)
Ville intelligente..élus incompétents..citoyens dan' le fenoir..pour ne.pas dire autrement..

12.Posté par U.C.P le 11/09/2016 15:59
Encore une fois Mme Miranville veut aller plus que la charrue , nous proposer des idées qui ne sont pas décider et réfléchit par les citoyens de notre ville la possession ,et même pas avec son équipe , on connait le parler de Mme Miranville , un coup je t'annonce et un coup j'agis pas et rien bouge , Mme Miranvile à mis cette ville à plat , avec son incohérence , sans vrai projet pour notre ville , sans vision du développement de notre territoire .je me souviens de sa campagne , elle qui disait que tout homme politique doit être visionnaire pour faire avancer sa ville , je demande
à Mme Miranville de me démontrer , avec sa propre théorie les vrais économie que nous allons réaliser avec tout ses procédés .
Je suis sur quelle peut pas donner quel volume financier pour avoir une ville intèligente

13.Posté par Zenpir le 11/09/2016 17:35
Mais qui sont ces UCP ?

14.Posté par Li même le 11/09/2016 18:40
@13 UCP Dupont et Dupond ça

15.Posté par Nono le 12/09/2016 11:13
Des villes intelligentes, c'est super, ça fera une moyenne avec les ronds points les plus stupides de l'OI (c.f. Savanna)...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales