Faits-divers

Les commerçants du Port sollicitent le retour de la BAC


Sera-ce le braquage de trop ? L'exaspération se lisait sur les visages fermés des commerçants du Port ce matin. Un peu plus tôt, vers 10h, une bijouterie était braquée pour la troisième fois de l'année. Les deux dernières "visites" avaient été faites armée d'un marteau et d'une barre de fer. Jusqu'où ces vols iront, demandent les commerçants.

En chef de file, Hamed Fayzal Vali en appelle aujourd'hui à l'autorité du maire, Jean-Yves Langenier. Le président de l'association des commerçants du Port réclame d'ailleurs une entrevue avec le 1er magistrat dès la semaine prochaine. Les événements sont allés trop loin. A ses côtés, Taleb Moussa, également de l'association, souhaite vivement la présence des médias pour que les engagements de Jean-Yves Langenier soient publics.

L'abcès est définitivement crevé. Si la plupart des commerçant veulent rester dans anonyme pour ne pas faire de mauvaise pub à leur commerce, tous réclament le retour de la BAC. "Ils faisaient des rondes même la journée et leur présence était dissuasive, admet une commerçante installée depuis 10 ans en centre-ville. Les jeunes se regroupent notamment les mercredis et samedis. Ils se passent la même bouteille d'alcool avec je ne sais quel cachet de Rivotril dedans. L'odeur de zamal arrive jusque dans les magasins. C'est devenu invivable et les clients n'ont plus envie de revenir".

La situation devient intenable pour exercer tranquillement
La situation devient intenable pour exercer tranquillement
Même constat pour une gérante de magasin de vêtements qui n'a jamais vu autant d'actes d'incivilité en 15 ans de commerce rue François de Mahy. "J'ai par exemple vu un jeune débarquer dans mon magasin alors qu'il portait un couteau coincé dans sa ceinture, témoigne-t-elle. Heureusement ce n'est pas allé plus loin. Sinon, il arrive souvent que des jeunes essayent les vêtements et repartent avec sans payer".

"Des parents se sont plaints de la BAC auprès du maire"

La force "dissuasive" de la brigade anti-criminalité séduit chaque commerçant rencontré. "Avec les policiers de la BAC, évoque une autre commerçante blessée lors d'un vol avec violence, des groupes de jeunes qui avaient l'habitude de se retrouver devant le Super Polygone ou aux intersections n'existaient plus. Depuis trois ans, d'autres se sont formés".

Une employée de magasin de sacs à main dit connaître les raisons du retrait de la BAC dans les rues du Port. "C'est suite à une décision du maire. Des parents mécontents du fait que leurs enfants étaient fouillés sont allés se plaindre auprès du maire", assure-t-elle.

"Les jeunes n'ont plus peur, regrette-t-elle. Ils entrent dans le magasin. Ils ont l'effet sur eux. Un par exemple est venu voler ma caisse. Il était torse nu, le visage non dissimulé. Ils n'ont plus peur... Il faut que la municipalité fasse quelque chose". "La prévention c'est bien mais à un moment donné il faut sévir", juge Taleb Moussa.
Vendredi 23 Novembre 2012 - 13:36
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2214 fois




1.Posté par Antiflic le 23/11/2012 13:01
Vous demandez le retour des cow boys
Vous n'allez pas tarder à le regretter ....

2.Posté par noe le 23/11/2012 13:41
Il faut mettre des contrôles dans le Port partout , près des grandes surfaces et permettre la création de "gros bras cogneurs" pour lutter contre ces ti voyous qui essaient de faire comme les pros ...
Mettre une justice plus sévère comme aux USA et non une justice qui baisse la queue devant les pleurs et cris des "gros-momon" endiablées ... de larmes de crocodile ...On se demande si ce ne sont pas les parents qui poussent leurs rejetons à braquer des commerces ..
N'entend-on pas certaines mamans dire : "Mon zenfan na poin , li trap ou sa nana !" ?

Par contre si c'est pour faire comme dans le fond de la Rivère sur St Denis , l'autre jour ...alors lèche béton ... du cinéma sans valeur ....on a vu des "robocops" faire des entraînements et les délinquants ont été vite relachés ou enfermés pour la parrade !

3.Posté par Jiji2 le 23/11/2012 16:11
A St Paul et à St Denis (2 communes qui entourent le Port)à il ya la police dans les rues, les commerçants ne se font pas attaquer.

4.Posté par almuba le 23/11/2012 16:15
C'est Antiflic, comme son nom l'indique, qui regretterait le retour de la BAC.
Il a sûrement beaucoup à y perdre.
Peut-être fait-il partie de ceux qui repartent sans payer;

5.Posté par Choupette le 23/11/2012 17:29
Les agents municipaux de St-Paul quand ils en chopent un, c'est pas pour rire.

J'ai assisté à une de ces arrestations, c'était pas du chiqué.

Des petits voyous sans envergure dont personne ne veut.

6.Posté par Constat le 23/11/2012 19:23
Le post 1, Antiflic
On ne peut être plus explicite et si ça n'est pas une menace, qu'est-ce donc ?

7.Posté par shérif fais moi peur le 23/11/2012 19:58
VITE!!!!! il faut faire venir la bac ... y'en a marre de voir des voyous sans foi ni loi

8.Posté par Shut !! pufufufu le 23/11/2012 20:08
En somme !! Parents démissionnaires + justice facile (avec les délinquants de toutes envergures le ti, le gros, les bas les hauts... ) + Manque de forces de sécurité = Une situation un petit peu "mer dit que" La solution est simple .. mais hush les politiques n'auront jamais les couilles de remettre bon ordre la dedans ;) !!!

9.Posté par kiki le 23/11/2012 23:15
Ce sont les commercants qui ont un pouvoir economiques dans les villes !!
Au Port on prévilégie l'electorat à la sécurité !!
Il faut assumer maintenant!
Le mal est bien la et plus présent que jamais

10.Posté par jason bourne le 24/11/2012 06:41
les jeunes partent sans casque en scooter du collège de l'oasis sans casque juste à côté le véhicule de la police municipale .....mais il ne faut surtout rien dire sinon le soir il y a des poubelles et des voitures qui brûlent

des années de passivité du pcr

11.Posté par Jijiji le 24/11/2012 08:36
Depuis ce matin, un agent de sécurité privé paye par les commerçants passe dans la ville.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 11:10 Route de Mafate: Un motard décédé après une chute

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales