Société

Les "chemises oranges", acteurs incontournables du transport collectif à la Réunion

Face aux enjeux de circulation à la Réunion, l'Institut régional de veille et études (IRVE) organise une première une table ronde ce jeudi matin au Village Bienvenue à Saint-Denis afin de réunir les acteurs politiques et économiques, ainsi que les associations et usagers autour de la question "Les transports collectifs à La Réunion: Rêve ou réalité?". Dans ce contexte, Zinfos a choisi de rencontrer des acteurs de proximité qui oeuvrent quotidiennement au bon déroulement des transports en commun, les "chemises oranges".


Les "chemises oranges", acteurs incontournables du transport collectif à la Réunion
L'accessibilité, le confort, la sécurité... Une table ronde autour de la thématique, "Les transports collectifs à La Réunion: Rêve ou réalité" est organisée aujourd'hui au Village Bienvenue à Sainte-Marie par l'IRVE (Institut régional de veille et études). Toutes les questions autour du transport public à La Réunion y seront abordées pour un objectif premier, apporter des évolutions nettes à court terme.

Parmi les associations participant à cette réunion, le GET974. Ses agents surnommés les "Chemises Orange" accompagnent et assistent les voyageurs au quotidien, les guident dans leurs déplacements, les aident à la montée et à la descente des bus. Ils créent un véritable lien social dans les gares et au sein des cars. Par leur présence et le dialogue qu'ils instaurent auprès des usagers, leurs compétences en matière de médiation, les agents de GET 974 sécurisent également les transports collectifs.

Horaires, trajets, personnes à mobilité réduite, gestion de conflits... "Nos agents doivent gérer toutes sortes de demandes", affirme Jocelyn Dominique, directeur adjoint de GET974.

Ces "chemises oranges" sont faciles à repérer et assistent le public dans bon nombre de domaines. "On nous demande le plus souvent des précisions sur les horaires et les trajets, explique Véronique, agent de médiation et de prévention, il faut par exemple savoir que les cars "Express" ne s'arrêtent pas à certains arrêts. Nos activités sont très variées. On aide les mères avec leurs poussettes, on rappelle aux gens qu'il faut mettre leur ceinture, on installe les personnes handicapées..."

Les "chemises oranges", acteurs incontournables du transport collectif à la Réunion
"La gare est un lieu de vie"

45 agents, présents sept jours sur sept du matin au soir, circulent sur l'île et "font un travail de citoyenneté pour favoriser l'échange", précise Jocelyn Dominique. Selon lui, les machines ne peuvent pas remplacer l'humain: "La gare est un lieu de vie, on le voit tous les jours avec des gens qui discutent, qui boivent un café... Il faut garder ce lieu, l'animer et le promouvoir. Le problème c'est qu'on veut toujours remplacer les rôles des gens par des machines".

Un effort constant des agents est aussi fait pour rendre les transports plus accessibles aux personnes à mobilité réduite. Le Get 974 profitera d'ailleurs des échanges de ce jour pour annoncer le partenariat à venir avec Les Compagnons du Voyage. Ce, en vue de renforcer les dispositifs existants en matière de continuité territoriale. L'association nationale propose aux personnes à mobilité réduite des accompagnateurs pour leurs déplacements, qu'ils soient terrestres ou aériens. Concrètement, ce partenariat permettra aux Réunionnais qui rencontrent des difficultés à se déplacer, à se rendre sereinement en métropole. A l'inverse, les touristes de l'Hexagone pourront être accompagnés à La Réunion.

Les "chemises oranges", acteurs incontournables du transport collectif à la Réunion
Jeudi 26 Juin 2014 - 09:40
SH
Lu 1394 fois




1.Posté par nicopatrice97440 le 25/06/2014 16:37
ATPR, non vraiment y voit ke zot lé pas devant la gare routière saint-andré? Mme Nassima ou verrait le band chemise orange a koi zot y passe zot journée.

moin y fait rit a moin kand même si mi rit jaune kand mi voie ce ke y fait avec nout impots.


2.Posté par nindra le 26/06/2014 11:24
"On aide les mères avec leurs poussettes, on rappelle aux gens qu'il faut mettre leur ceinture, on installe les personnes handicapées..." FAUX FAUX et FAUX d'archi FAUX
En 4 ans où je prenais tous les jours le car jaune de Saint-André jusqu'à Saint-Denis voir Saint-Denis/Saint-Pierre je n'ai jamais vu ces personnes là aider les mères avec poussettes ou de dire de mettre la ceinture.

Je confirme le post 1 à Saint-André à part papoter la journée ils font rien d'autres si ce n'est que dire la ligne du bus qui arrive.

3.Posté par Emma le 26/06/2014 16:15
Je ne partage pas du tout les commentaires car je prends parfois le réseau car jaune et je vois régulièrement des agents en chemises orange qui renseignent et aident les personnes qui ne connaissent pas le réseau. j'ai du moi même prendre le car jaune avec mon bébé sur St paul et l'agent en chemise orange m'a aidé à mettre la poussette en soute. Par contre je crois qu'ils ne sont pas nombreux sur le réseau ce qui explique qu'ils ne soient pas présents sur toutes les lignes. Dommage.

4.Posté par moin la di le 26/06/2014 20:00
Sans juger post 03 elle doit être une supportrice ...de NS . car en effet le niveau de ces agents n'est pas à la hauteur de l'enjeu ça ressemble bien a un emploi social .... voilà des emplois pérennes avec des jeunes suffisamment qualifiés pour remplir cette belle mission et pour quand les zéclairs de plus grandes capacités pour Z1 Saint-Pierre Saint Denis souvent complet à félicité la bonne initiative de faire partir le mini bus une fois rempli et la création d'une voie privé de desserte pour ne pas s'engouffrer au rond point du bd bank souvent embouteillé temps 55 mn saint Denis /saint pierre puis 15 mn embouteillage, ensuite faire une voie devant le Centre de gestion théâtre justement de petites bagarres entre maire s ou élargir la voie BAU comme à Lyon

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:03 Saint-Leu : L’opération 10.000 arbres lancée

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales