Economie

Les cases-containers séduisent de plus en plus à La Réunion

Design, modulable et pas chère, la maison container connaît depuis quelques années un succès grandissant. Entretien avec Yannick Bourgeois, dirigeant de Case Container, qui souhaite populariser ce type de construction à La Réunion.


Facebook - Case Container
Facebook - Case Container
Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter ?
   
Issu de la grande distribution où j'ai été directeur de magasin pendant une quinzaine d'années, j'ai également fait un passage de deux ans en Belgique pour y implanter les premiers Intermarché. Je suis arrivé à La Réunion il y a maintenant 12 ans, après quatre années passées à Madagascar.

Parlez-nous un peu de Case Container, qui propose un concept assez novateur dans l'île...

Il m'a fallu presque deux années d'étude pour concrétiser le projet Case Container, avant de créer la SAS en 2013. Case Container a aujourd'hui tous les outils pour travailler et concevoir des maisons très écologiques et économiques, "Econologiques".

On propose principalement des cases sur mesure de 15 m2 à plus de 200 m2. Les plans sont faits à notre bureau d'étude en concertation avec le client. Notre particularité est de proposer une maison moderne contemporaine et très écologique et livrée prête à habiter. Nous rappelons au client tous les frais annexes à ne pas oublier, branchements réseaux, solaire, fosse...Chez nous pas de travaux supplémentaires qui gangrènent le budget et la relation. En fin d'année, nous sortirons un catalogue avec une quinzaine de modèles.

Comment vous-procurez vous les containers ?

 On trouve les containers en Europe et en Asie. C'est un travail de longue haleine : ils arrivent chargés pour des grands groupes principalement alimentaires et on évite qu'ils repartent à vide. Encore un geste environnemental.

On dit des maisons-containers qu'elles sont originales et inscrites dans notre époque. Mais sont-elles réellement écologiques ou résistantes par rapport aux maisons en dur ?

Les avantages sont multiples. Avec les maisons-containers, il n'y a pas de problèmes de termites, ou de remontée d'humidité. De plus, elles gardent la fraîcheur à l'intérieur, à l'inverse du béton qui lui emmagasine la chaleur et la diffuse toute la nuit. Côté résistance, l'acier corten est imputrescible, et ne rouille pas.

Sont-elles adaptées au climat de La Réunion ?

Bien mieux que du béton comme expliqué ci-dessus. J'ai validé un process anti-cyclonique pour l'arrachement, mais elles sont de toute façon posées sur des plots béton ou des longrines exactement comme des maisons béton. Et fixées de plus via des platines de liaison. Par ailleurs, le poids au m2 est proche de celui des maisons béton.

Comment procédez-vous lorsqu'un client passe commande ?

Nous commençons tout d'abord par une visite de terrain, pour voir l'accessibilité du porte-container. Nous faisons ensuite une étude du projet faisabilité, en concertation avec les besoins et désirs du client, sans oublier l'étude de son dossier financier avec nos partenaires financiers. Ensuite si un bureau d'étude nous accorde le permis de construire, nous signons le contrat avec le client, puis nous lançons la construction. Comme une construction dite "classique", nous avons les mêmes garanties. Une réunion de chantier a lieu tous les 15 jours avec le client, avec un suivi de chantier, sans oublier les modifications éventuelles apportées par ce dernier, avant la livraison du chantier et remise des clés.

Nous incitons les futurs propriétaires à voir notre concept, qui tend à s'inscrire comme la nouvelle norme de construction à La Réunion. On a connu les maisons Tomi, Satec, Bourbon Bois et maintenant c'est au tour des Cases Container.

Combien coûte en moyenne une maison-container construite par vos soins ?

Entre 790€ et 1000€ du m2 en moyenne.

Est-ce que ce marché est-il porteur dans notre département ? Il y a-t-il beaucoup de commandes ?

Il y a encore beaucoup de travail mais le marché est porteur, écologique et dans l'air du temps. Nous avons des commandes et nous ne cherchons pas à aller trop vite. Le but étant de n'avoir que des clients satisfaits. Et de belles réalisations.

Quelles sont vos futures réalisations ?

 Nos prochains défis : construire une très belle mosquée avec une livraison prévue en 2016, créer un immeuble pour étudiants, ainsi que des immeubles sociaux.
Lundi 12 Octobre 2015 - 11:39
SI
Lu 8923 fois




1.Posté par Choupette le 12/10/2015 13:08
Juste avant le dernier paragraphe, j'ai failli demander ses coordonnées ... .

2.Posté par noe le 12/10/2015 13:20
ça revient quand même chères , ces cases mais ça semble solide car en fer !

3.Posté par FLEUR le 12/10/2015 13:42
790 / 1000€ et un logement sans raccordement aux réseaux.. ! au final même prix que pour un logement classique... pas très économique pour des containers recyclés!

4.Posté par 1,618 le 12/10/2015 13:59
Les propos de ce monsieur sont bourrés d'inexactitude: l'acier corten est en fait de l'acier rouillé dont la rouille est en principe ralentie par un processus chimique. L'acier , c'est du métal, donc il présente une très faible inertie thermique, il est de ce fait l'un des matériaux les plus conducteurs de la chaleur, c'est pour cela que nos casseroles sont en acier inox ou en alu, ou encore en tôle émaillée. L'acier est donc en lui-même un matériau de construction exécrable sur le plan des économies d'énergie, donc sur le paln écologique. Une paroi en acier nécessite une isolation thermique extérieure (pour empêcher la chaleur ou le froid de rentrer), et intérieure, pour les empêcher de sortir. Tout cela oblige à recourir à des matériaux onéreux, comme le bois en extérieur et le placo en intérieur. C'est d'ailleurs ce que nous montre la photo d'en-tête de cet article.
Quant à construire une "très belle mosquée" avec des modules de 12 mètres par 2, 50, c'est à mourir de rire...

5.Posté par polo974 le 12/10/2015 14:52
c'est marrant, je connais plein d'endroits où il y a des ruines de container complètement rouillés...
le corten, tout comme l'inox, ça rouille...

un 40 pieds, ça fait dans les 22m2 très bien isolé (27 brut), un container fin de vie, ça coûte de 1500 à 3000 euros.
quand on cherche un peu, on trouve des solutions à environ 500 euro/m2.

mais le pb, c'est qu'à moins d'éventrer les container, on est toujours limité à 2,3 de large, bref, rien que des couloirs...

maintenant coté confort thermique:
pas d'inertie, donc soit isolation et clim, soit juste la clim, dans tous les cas, c'est loin d'être écolo...

mais vu la photo, il y a plein de bois autour, bonjour l'entretien (lasure ou vernis), ici, c'est très souvent qu'il faudra remettre une couche (et poncer avant).

6.Posté par veridik le 12/10/2015 16:22
na point une place pour le gourou de st Louis?

7.Posté par métisse le 12/10/2015 17:07
Je suis encore censurée ?? ça énerve hein que je sache parler français alors que ce n'est pas le cas de vos journalistes ??

8.Posté par Choupette le 12/10/2015 17:41
L'acier étant un alliage de plusieurs métaux, donc rouille à l'horizon.

D'ailleurs, on voit plein de containers en train de rouiller dans un coin de jardin chez des particuliers ... .

Effectivement, que des couloirs ... .

Cela mérite quand même le coup d'oeil sur FB : maison container ... .

9.Posté par Choupette le 12/10/2015 17:42
6.Posté par veridik

Avec 1 ou 17 chambres ... ?

10.Posté par France le 12/10/2015 17:50
@ véridik,

mdr Ah non ! Avec le nombre de pièces qu'il y a sur la photo...

11.Posté par André le 12/10/2015 15:08
Du grand n'importe quoi !!!! Encore 'un goyav' qui arrive ici pour nous faire croire qu'il a le produit miracle et je prends les subventions , je trouverai bien deux ou trois .... pour acheter mon case la rouille
et après je me barre avec le fric !!!!
Pffff ou crois que nou lé encore couillon !!!

12.Posté par L'Ardéchoise le 12/10/2015 18:54
SI , "dans l'AIR du temps"...
...

13.Posté par Maroner le 12/10/2015 20:48
ça me laisse toujours perplexe l'affaire, voilà quelque chose d'intéressant au demeurant, car le gros matériaux de construction est par nature dans les containers mais qui au final coute aussi chère que du béton, armé, ferraillé.
C'est toujours le même problème avec ces nouveautés, on attend un cout à moitié moindre, on arrive au même prix au mètre carré que n'importe quels matériaux....
Donc, le principal profiteur de l'affaire reste l'entrepreneur. Le client est encore fois méprisé dans l'affaire...Dommage dommage, on perd une nouvelle fois à avoir un vrai bon prix en cette période financièrement difficile....
La seule solution à un prix qui convient vraiment à toutes les bourses, c'est l'auto-construction....avec pourquoi pas avec cette matière là !!!!

14.Posté par moin la di le 12/10/2015 20:59
9.Posté par Choupette le 12/10/2015 17:42 Bien vu bonne en comptabilité hi hi hi et mette rideau devant sèlmen et anti caillou

15.Posté par Nono le 13/10/2015 07:59
Et ça se transformera en grille-pain quand la foudre tombera dessus lors de d'orages violents ???
Pas mal pour recharger les smart-phone !!

16.Posté par Fabion le 13/10/2015 07:59 (depuis mobile)
J''ai visité un chantier témoin. Franchement chapeau, belle conception des idées intérieures top. Pour ma part je suis convaincu.
Concernant le prix, un peu moins cher que du classique mais le bien être quand on est dedans... Encore une fois chapeau.

17.Posté par veridik le 13/10/2015 09:26
@9 ben 17 pour mÔsieur ... :) excusez du peu ;)

18.Posté par polo974 le 15/10/2015 15:41
Fabion qui fait de la pub... trop drôle

c'est rien moins que du tôle sous tôle vaguement amélioré.

le pb, si on parle auto-construction, c'est qu'il faut de sacrés engins de levage (ça se loue, même avec chauffeur, mais ce n'est plus de l'auto-construction)...

pour ceux qui veulent, ils peuvent aussi acheter des conteneurs frigorifiques, c'est déjà isolé/climatisé...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales