Société

Les bichiques vont-ils disparaître ?


Les bichiques vont-ils disparaître ?
Le bichique se fait rare. Le petit alevin prisé des Réunionnais voit son nombre décroître d'année en année. En 2010, l'espèce a d'ailleurs été classée comme "quasi-menacée" de disparition par le Comité français de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

René Robert, géographe et ancien directeur scientifique du dossier "Pitons, cirques et remparts de la Réunion" pour le patrimoine mondial de l'Unesco, avait essayé il y a quelques années de mettre en place un élevage de bichiques.

"À l'époque, il y a environ une vingtaine d'années, on ne savait pas bien le cycle biologique des alevins de gobie (bichiques), qui est assez complexe. Les oeufs sont pondus en eau douce et entraînés vers la mer. Après éclosion, les alevins se mettent à remonter le courant afin d'atteindre l'eau douce", explique-t-il.

René Robert raconte que l'idée d'un élevage de bichiques a vite été abandonnée car le projet était trop coûteux et techniquement complexe à mettre en place. Quant à la protection de l'animal, "beaucoup d'administrations ont essayé de gérer le dossier 'bichiques' mais elles se sont vite cassées les dents car rien n'est respecté, même pas les arrêtés préfectoraux qui tentent de réguler la pêche", déclare le géographe.

Pour Etienne Fontaine, pêcheur et défenseur des bichiques, la cause de la disparition de l'espèce est simple : "Il y a trop de braconnage et de fraudes ! Lorsqu'il y a une remontée de bichiques, il n'y a pas que les pêcheurs déclarés qui sont là. Tout le monde veut sa part du butin, et à 40 euros le kilo, c'est très alléchant!".

Selon le pêcheur, pour sauver les bichiques il faudrait plus de contrôles pour réglementer la surpêche car de moins en moins de bichiques ont la chance d'atteindre la taille adulte pour pouvoir se reproduire.

"Quand il n'y aura plus de bichiques, on trouvera ça bizarre, mais il faudra qu'on prenne conscience avant tout que c'est de notre faute, déplore Etienne Fontaine. Cette année j'ai d'ailleurs pris la résolution de ne plus pécher le bichique, ça va être difficile côté budget mais c'est un geste que je fais pour protéger un morceau de notre culture", conclut-il.
Vendredi 18 Janvier 2013 - 17:57
Lu 3135 fois




1.Posté par noe2013 le 18/01/2013 17:13
Mais non ! la nature reprendra ses droits bientôt ...
Ne pas oublier qu'il y aura tj des bichiques congelés pour les ti porte-monnaies ...
Est-ce que les bichiques congelés font partie de la liste Lurel ?

Pour les bichiques-péi , il faut que ça coûte aux alentours de 120€ le kg , personne ne les achètera ! et puis c'est pas si bon que ça , le carri de rouge est bien meilleur et plus juteux !

2.Posté par David Asmodee le 18/01/2013 17:27
Ca m'en touche une sans faire bouger l'autre.

3.Posté par muppets le 18/01/2013 17:47
Faut laisser faire les pêcheurs (ravageurs plus exactement) de bichiques, ils ne respectent rien, ne déclarent rien ..................et bientôt ils n'auront plus rien !

4.Posté par Zbob le 18/01/2013 18:08
Le bichique se fait rare à cause du non respect des lois de la nature, il ne peut plus remonter les ravines et grandir tranquillement , il est pêché ,même dans les canaux avec des filets ( voir la dernière photo du JIR )alors que seules les vouves en fibre s naturelles sont autorisées , certains empoisonnent les rivières...
Et après on s'étonne.
La préfecture ( l'état) veut légiférer, sans doute plus parce que c'est un revenu pour certains très élevé ( plusieurs dizaines de milliers d'euros par an) qui échappe à l'impôt que pour sauver l'espèce et certains vont hurler aux lois liberticides...eh bien laissons faire , dans 10 ans on mangera du bichique congelé chinois ( c'est d'ailleurs déjà la cas chez certains revendeurs qui en mélangent avec des frais!)

5.Posté par Miri Touseul le 18/01/2013 19:49
Si y disparaît, y sera pas d'ma faute. Mi gagne pas payer, mi rabatte à moin su le congelé; peut-être moins bon, mais vu le rapport qualité-prix... y hésite pu! Et puis c'est le coup d'main qui compte!

6.Posté par Jeff le 18/01/2013 20:34
C'esrt bizarre, j'avais posté un mail qui n'apparait pas, il n'était pas polémique, à moins qu'il n'est un problème de serveur à zinfos (réponse de Pierrot Dupuy: aucune trace de ton post, reposte le)

7.Posté par Shut !! (end of bichique) le 19/01/2013 06:31
Ouais c'est vrai ça moi aussi j'avais poster un commentaire ou je disais que les gens allaient devoir manger leurs bichiks (ça passe mieux en français peut être hihi) :o

8.Posté par palaxsa le 19/01/2013 12:15 (depuis mobile)
T la mer, la montagne et la foret et maintenant la riviere? B prend tte po zot naller vivre en afrique ou mada

9.Posté par "VIEUX CREOLE" le 19/01/2013 18:25
Les bichiques se font de plus en plus rares et sont en voie de disparition !.Les pêcheurs de ces alevins ne sont assez disciplinés (il y a" surpêche" disent certains d'entre eux) . Les rivières et les ravines "coulent à sec" ,comme disent certains créoles (qui peut nous expliquer pourquoi : trop de déboisements ?) ?On constate aussi la mort lente et régulière du corail de nos et la disparition progressive des" poissons côtiers" ,la disparition de nombre d'oiseaux - pays ( teks-teks, serins ,tuits-tuits ...) mais la multiplication par contre des "merles de Maurice" qui s'attaquent goulûment à nos fruits et font fuir les autres oiseaux ! Les paille-en queue et les "endormis" ont failli disparaître de notre île ,il y a quelque temps! N'y a-t-il pas des mesures à prendre pour que nous ne connaissions pas la catastrophe écologique et environnemental de Haïti !!!

10.Posté par PAS A LA HAUTEUR!!!. le 20/01/2013 12:16
si L'ETAT et l' association de protection milieux aquatiques ..ect ne se bougent pas plus que cela !!. on verra les bichiques en photo.,,??.

11.Posté par tarby le 01/10/2013 11:10
cest claire et net faut sortir une loi et de fermer la peche au niveaux des canals cest gens la sont au rsa et on des bien comme si ils etait un president sa crain le pecheur en mer lui est pauvre car beaucoup dalevin peuve senfuir et aussito trouver sa riviere pour sa reproduction mais avec les pecheur de canal rien ne sechappe et rien ne survie avec leur sachet de javel faut me croire jy est travailler mais quand mon patron ma donner 500 euro et que lui avait pris 60000 euro je me suis tourner vers la mer meremaintenant jattrappe juste pour manger et la famille et sa mevite dacheter faut savoir que tout patron de canal peuve atteindre 100000 voir plus par ans moi mon max en mer pour une annee 4000 euros si je vender biensur ils ya les autres qui attrape plus mais je ne sai pas de combien bref en plus en mer lalevin peuvent beneficier dune meteo marine en leur faveur et des limite de non peche au niveau des enbouchures cette solution serai la bonne avec des droits de peche obligatoir et biensur les control au niveau des impots lol moi sa me fait pas peur et vous

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales