Social

Les barrages routiers seront installés dans la nuit de dimanche à lundi

Cette fois-ci, il faudra un événement exceptionnel pour que l’Aveca fasse marche arrière. Les sites pour les barrages ont été choisis mais tenus secrets. Il faut s’attendre “au siège” de certains lieux ou bâtiments, également pour le symbole.


Les barrages routiers seront installés dans la nuit de dimanche à lundi
Laurent Boyer, président de l’Association pour la valorisation des entreprises commerciales et artisanales, a multiplié les rencontres, les rendez-vous et les échanges téléphoniques, tout au long de la journée.
Une réunion à l’Etang-Salé, a confirmé le soutien d’un syndicat de travailleurs indépendants, une autre au Port a défini l’action des terrassiers et des transporteurs. L’utilisation efficace des camions et des engins divers a également été abordée.
Laurent Boyer et les membres de l’Aveca s’appliquent depuis ce matin, à maîtriser le soutien physique et logistique des volontaires à leur action. “Nous disposons des moyens pour être présents sur tous les sites de l’île. Nous nous préparons à un conflit qui pourrait durer dans le temps”.
Cela explique sans doute que le secret soit bien gardé en ce qui concerne le nom des sites retenus et surtout la stratégie développée. On peut tout de même s’attendre à des barrages routiers filtrants ou non, sur une douzaine de lieux.
Au Sud, le rond-point du Golf (Etang-Salé), les quatre voies de la rivière de Saint-Etienne (Saint-Louis), le rond-point du boulevard Bank (Saint-Pierre), les gares routières de Saint-Pierre et Saint-Louis font partie des endroits “efficaces” pour manifester.
Au Nord, il y a l’inévitable rond-point de Gillot (Sainte-Marie). A l’Est, celui du rond-point des plaines (Saint-Benoît) et à l’Ouest, il y a les ronds-points des Danseuses et Vilebrequin (Le Port)…
C’est dans la nuit de dimanche à lundi que les manifestants installeront les premiers barrages routiers…

Les barrages routiers seront installés dans la nuit de dimanche à lundi
Samedi 24 Janvier 2009 - 22:22
Jismy Ramoudou
Lu 1613 fois




1.Posté par franck974 le 24/01/2009 23:32
eh voila , on est reparti comme il y a quelques années avec les blocages de routes
je pensais que ce genre de prise en otage de tous était passé de mode avec l'intervention en force de certains préfets récents, mais cela repart de plus belle.
si les forces de l'ordre n'interviennent pas, je pense que l'on pourra raisonnablement considérer qu'il y a laxisme de la part de la préfecture...

2.Posté par jean le 25/01/2009 01:17
oté arréte fé chié demoune dont nous travail nous, nou fé pa chié a zot, fé pa chié a ns, alé fé chier ceux que i fé chié a zot, emmerde les décideurs et non le peuple, il y en a marre.

3.Posté par Omar le 25/01/2009 01:27
devant une telle situation ou l'ensemble de la population va trinquer par le bon vouloir de certains que ne pensent qu'a leurs intêrets particuliers .Il appartient au préfet d'intervenir pour que la libre circulation soit assurée.Le problème c'est la laxisme volontaire ou pas des autorités vis à vis de certaines professions surtout lies au travaux publics et dont certains responsables ont la sensation d'etre des intouchables.dans le passé une telle situation etait impensable .....il y avait des limites et l'intêret général primaient sur les intêrets particuliers.Nous avons tous des droits mais aussi et surtout des devoirs.

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/01/2009 02:42
laxisme en plus d'un désintérêt de la population pour les problèmes des artisans, qui, rappelons, constituent avec les commerçants, l'essentiel de l'activité économique de l'île , au regard de leur nombre...

5.Posté par Toby or not Toby le 25/01/2009 06:20
Je trouve que le corporatisme poussé comme ça à l'extrème s'apparente à de l'intolérance. Que dirait-on si les urgentistes, qui, en France, ont légitimement du souci à se faire, bloquaient les urgences ? Que dirait-on, si les alcooliers, qui sont tout sauf contents de l'augmentation de l'octroi de mer, bloquaient les débits de boissons et les boutiques ? On dirait qu'ils vont trop loin !

Bien sûr, l'action militante, pour marquer les esprits, doit être forte. Cela met les autorités dans l'obligation de négocier rapidement, mais se préparer à le faire dans la durée, c'est soit savoir dès à présent que les revendications sont disproportionnées et qu'elles ne peuvent être satisfaites, soit préjuger de la mauvaise volonté des institutionnels à négocier. Pour rappel, les institutionnels en question, ont été élus... Pour 2ème rappel, lors du dernier blocage en novembre, ils ont tous plus ou moins joué le jeu des négociations. Je suis donc tenté de dire que ces corporatismes savent qu'ils n'auront pas ce qu'ils demandent...

Et quand les autres entreprises (BTP, services, industrie, commerce) auront dégraissé leurs effectifs (chômage partiel, RTT forcées, licenciements) faute d'approvisionnement, les transporteurs seront contents, ils payeront le carburant moins cher, mais n'auront plus rien du tout à transporter... C'est la crise pour tout le monde ! La presse se fait par exemple l'echo de restrictions budgétaires "spectaculaires" quand une collectivité annule une séance de voeux. Mais le secteur des traiteurs aussi emploie du personnel...

L'économie telle qu'elle fonctionne est grippée pour tout le monde quand un maillon de la chaîne ne fonctionne pas.

Enfin, si demain sur un barrage je vois un gros 4x4 de luxe (Cayenne, X5, ...), j'y mets le feu, ça donnera du boulot aux pompiers et aux policiers qui viendront m'arrêter. Quitte à ne pas pouvoir bosser, au moins, en prison, on est hébergé par l'Etat !

6.Posté par en voici en voilà le 25/01/2009 08:26
tous ensemble, tous ensemble, whé whé !!!

7.Posté par jean le 25/01/2009 08:53
bon, j'espère que cette fois ils lâcheront pas !

8.Posté par Trouillomètre au maximum le 25/01/2009 08:54
On m'a parlé d'un barrage qui a été dégagé à la vitesse de l'éclair en métropole après qu'un engin de l'armée ait foutu au fossé un premier camion.
Si nous avions un préfet efficace, des coups de fils auraient déjà été donnés pour faire venir des gendarmes mobiles de métropole.
Y'en a un petit peu marre des grévistes milliardaires.
Avant c'étaient les smicards qui faisaient grève, maintenant ce sont les possesseurs de Porshe Cayenne et Mercedes ...

9.Posté par Titou le 25/01/2009 09:23
Voilà, puisqu'à chaque fois qu'ils barrent la route ils obtiennent satisfaction, alors pourquoi ne pas recommencer ?
Dès fois on se demande si trop de démocratie n'est pas le pire système !

10.Posté par FRANCO le 25/01/2009 09:50
cher Franck974, le laxisme de la préfecture c'est surtout, comme il en a seul le pouvoir et le DEVOIR, de ne pas faire répercuter sur les carburants et le gaz la très importante baisse du prix du pétrole, sur les billets d'avion, sur les prix de la grande ditribution "qu'il se contente" de faire observer.... et les Réunionnais de continuer de payer. A Maurice, les prix TOUS LES PRIX ont baissé de 20% par l'application de la baisse des carburants et même sur les billets d'avion malgré les pertes d'Air Mauritius. Là-bas, parce qu'ils sont moins couillons que nous, tant au niveau des dirigeanst que de la population, ils n'ont pas eu besoin de barrages de route pour obtenir ce qui est tout à fait légitime d'avoir : la baisse des prix pour l'augmentation de notre pouvoir d'achat conformément à l'intérêt général, y compris les nantis et les privilégiés !
C'est l'égoïsme de ceux qui bien nantis ou bien prospères ne veulent pas subir quelques désagréments et qui préfèrent que l'incompétence du préfet à faire baisser les prix se lance dans la répression congtre ceux qui réclament qu'il ne fasse que son VRAI travail, répondre aux besoins de l'intérêt général de la grande majorité des Réunionnais, y compris de tous ceux qui ont les moyens eux de supporter les prix invraisemblables et injustes pratiqués. Ces grands protestataires au nom de leur confort et de leur bien-être ne s'exclament-ils pas : quand serons nous débarassés des protestations de ces "salauds de pauvres", comme nous le disait avec tant d'humour noir Coluche ? Il est des pays où les protestataires contre la vie trop chère et l'exploitation trop violente, comme la Chine, comme Cuba, comme le Chili du temps de ce si sympathique démocrate Pinochet, étaient soit parqués dans des stades, soit assassinés, soit jetés en prison. Voilà sans doute le rêve de ceux qui ne veulent plus être gênés par des barrages routiers : mais pourquoi ne vont ils pas dans ces pays où ils seraient sans doute plus heureux et mieux défendus ?

11.Posté par FRANCO le 25/01/2009 10:01
Une bonne question : pourquoi vouloir barrer les routes pour faire baisser les prix quand on a tout l'argent voulu pour tout payer à n'importe quels prix ? et donc en conséquence pourquoi accepter de subir les barrages de tous ces pauvres qui veulent baisser les prix pour pouvoir eux aussi profiter des belles et bonnes choses ?
Il y a bien deux Réunions, celle des prospères et des profiteurs, la "Réunion d'en Haut" pour qui vivre et faire vivre les siens est un "régal facile" et l'autre, celle des "salauds de pauvres" qui en veulent toujours plus pour eux-mêmes et pour leurs enfants, la "Réunion d'en Bas". Ces derniers, dont beaucoup sont illettrés, ne connaissent pas le phénomène des vases communiquants : pour qu'il y ait à la Réunion, 50 000 très heureux et prospères à souhait, 300 à 350 000 heureux ou presque, il faut évidemment 300 à 350 000 pauvres et 50 000 très très pauvres ! Logique non ?
Et vive notre belle devise pour les gogos : LIBERTE EGALITE FRATERNITE !!!

12.Posté par Révolté le 25/01/2009 10:05
Qu'ils aillent se faire pendre! Au nom du peuple on l'emmerde! Drôle de conception.
J'espère (ça n'est pas une erreur) que quelqu'un décèdera de leur irresponsabilité car quoi qu'ils en disent ils retardent les secours lors de leur barrage car le temps que chaque auto immobilisée laisse passer le véhicule de secours il se perd un temps précieux. et sur des files de plusieurs km ça fait de longues minutes...

Maintenant du point de vue du citoyen que je suis si le préfet ne baisse pas d'au minimum 20 cts c'est qu'il nous prend vraiment pour des cons. Et là effectivement c'est au peuple et non pas à une corporation privilégiée de prendre les armes.
Pour info, en métropole centre de la france gazole 0,91 cts, ss Plomb 1,01 cts.

13.Posté par timoune le 25/01/2009 10:42
bouche le boulevard bank a st pierre lé bien mais tout le monde y passe par bassin plat .. y fo bouche la 4 voies tampon aussi ...

14.Posté par FRANCO le 25/01/2009 11:26
Oui révolté la cause première de la "chienlit" et des agissements contestataires est d'abord dans l'indifférence de tous ceux qui nous dirigent face aux problèmes vécus par une très large partie de la population. Leur démission laxiste est très lourde de conséquences. Quand on connaït les résultats fiannciers des pétroliers qui "explosent" littéralement, quand on connaît
les milliards € que les banquiers et les actionnaires spéculateurs ont fait partir en fumée en spéculant pour gagner toujours plus, il est difficle d'accepter qu'un préfet ne BAISSE pas dans de justes proportions le prix des carburants et en conséquence directe, n'agisse pas comme il en a le devoir de par son métier pour que les prix de toutes choses baissent. Parce que les Réunionnais ne sont pas des sous-français et des sous européens (comme le montre le film si révélateur "indigène") par la légitime égalité de citoyenneté, l'égalité économique voudrait qu'à la Réunion, malgré l'éloignement ( merci alors à une vraie continuité territoriale mesure régalienne d'aménagement du territoire français et européen !), les prix soient, pour tout, sensiblement les mêmes qu'en métropole et en Europe. N'est-ce pas la raison d'être du statut de RUP 1 mais qu'en est-il dans le domaine de l'économie ?

15.Posté par bertel le 25/01/2009 12:04
Je demande à Monsieur Dupuy de publier mon commentaire sans censure, si c'est possible !

" 10. Posté par FRANCO le 25/01/2009 09:50
cher Franck974, le laxisme de la préfecture c'est surtout, comme il en a seul le pouvoir et le DEVOIR, de ne pas faire répercuter sur les carburants et le gaz la très importante baisse du prix du pétrole, sur les billets d'avion, sur les prix de la grande distribution "qu'il se contente" de faire observer.... et les Réunionnais de continuer de payer. "

Je crois que Monsieur Franco se trompe de débat. Quiconque a déjà commandé un article en métropole sait de quoi on parle. La crise et le prix du pétrole n'expliquent pas tout !

Le Préfet a des devoirs, qu'il les assume ou pas n'est pas mon problème dans la mesure où il est le représentant de l' Etat et qu'avec ce gouvernement, il ne faut pas beaucoup attendre de l' Etat, si ce n'est paroles... paroles... paroles...

J'attends avec beaucoup d'impatience de savoir QUI ces messieurs vont bloquer DEMAIN ! S'il s'agit, encore une fois, comme toujours par facilité et donc de lâcheté, de bloquer les citoyens pour qui la moindre journée de travail, d'études ... perdue est une journée de plus qui pèsera lourd dans leur quotidien futur, alors je me permets de de leur dire, à ces messieurs aux gros engins, qu'ils manquent de c...... !!!




16.Posté par Logique le 25/01/2009 12:12
J'ai beau lire les différents articles, je n'ai toujours pas compris la nature des revendications de ce nouveau blocage.
Avant de commencer une grève (même si le blocage des routes ne correspond pas du tout à la définition d'une grève), il faut bien savoir à quel moment on la finira: Quelle est la revendication??

Le prix des carburants? Les charges des entreprises? les commandes bloquées des collectivités? Les banques qui ne prêtent plus d'argent? Les clients qui n'achètent plus assez?
Si ils attendent que tous ces points soient résolus avant de libérer les routes, on n'a pas fini d'être bloqués aux rond-points!

Dois-je rappeler la définition d'une grève? c'est l'arrêt du travail de ceux qui travaillent.
Si les terrassiers décidaient de ne plus terrasser et les transporteurs de ne plus transporter, alors l'économie en souffrirai "à la loyale": je n'ai plus les moyens de travailler, alors je ne travaille plus.
Il est évidemment plus facile d'empêcher tout le monde de travailler que de souder une corporation au point que tous les terrassiers ou tous les transporteurs soient solidaires.

Ce n'est pas parce qu'une revendication est juste qu'elle justifie tous les modes d'action.
A quand le kidnapping où le sabotage pour l'augmentation des salaires?





17.Posté par Bibe le 25/01/2009 12:33
Je rajoute à la liste : et si les chômeurs s'y mettaient ?

D'où ma question : quelles sont les revendications de ceux là ?

Il n'y a pas de solution miracle à tous les maux non ?

18.Posté par piment rouge le 25/01/2009 13:00
ils deviennent casse-bonbons ces routiers à force d'empêcher les honnêtes citoyens d'aller bosser ! s'ils sont pas heureux , qu'ils changent de job!!! allez bloquer , Vergés et le préfet chez eux , plutôt que d'em..........er les vrais bosseurs . Quand aux flics , ils devraient s'interesser de prés à ces assassins ambulants sur la route!!

19.Posté par Grachus le 25/01/2009 13:50
Trouillomètre au maximum, nul besoin d'un tank ou de violence matérielle sur les routiers, il faut taper là où çà fait mal. Il y a 5 ans de çà, les routiers avaient annoncé qu'ils allaient bloqué la circulation en métropole. Sarko, ministre de l'Intérieur, avait convoqué une conférence de presse avait annoncé la couleur : "si un seul camion bloque la circulation, les agents ont ordre de noter les numéros de plaques et on fait sauter les licences et les permis". Le lendemain, les routes roulaient comme jamais !

20.Posté par FRANCO le 25/01/2009 13:53
révolté, quelle drôle de façon de situer les responsabilités respectives au sein de la société. Ce ne sont pas ceux qui dirigent ( leprefet, les hauts fonctionnaires locaux, les élus de tous niveaux et de tous bords ) et qui sont "aux affaires" , les responsables, mais les dirigés qui, ayant signé leur chèque en blanc lors des élections, n'ont plus qu'un droit selon vous "SUBIR". Au vu d'un certain nombre de vos posts, vous avez je pense assez mal choisi votre pseudo : révolté. N'eut-il pas mieux valu, très cordialement de ma part, écrasé ?
Quant à votre brillante déclaration " ce n'est pas à une corporation (que VOUS jugez en généralisant un peu vite) privilégiéee mais au peuple de prendre les armes", je pense là encore que vous fantasmez ferme. Les petits transporteurs, les petits artisans, qui pâtissent aujourd'hui ne font pas partie du peuple selon vous mais alors qui est le peuple ? N'est-ce pas eux, vous et moi qui sont les cochons de payeurs des erreurs, ou des malversations, ou des magouilles, ou des gabegies des deux ou trois cent personnes QUI FONT LA REUNION ?

21.Posté par timoune le 25/01/2009 15:21
bouche le boulevard bank a st pierre lé bien mais tout le monde y passe par bassin plat .. y fo bouche la 4 voies tampon aussi

22.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/01/2009 17:02
oté...vous êtes prévenus d'un blocage, restez à votre case au lieu d'aller grossir le flot de crétins qui vont emprunter la route lundi...

avertissez votre patron qu'il compense par unjour de congés payés votre absence...et prenez vos deux jambes et aller soutenir ceux qui réclament, car quand vous réclamerez, vous serez sensible à ce que d'autres réclament par solidarité avec vous...

quand aux affirmations de l'ancien sinistre (oups, mon doigt a confondu le m et le s...) de l'intérieur maintenant président aveugle et sourd (souvenez du "quand il y a une grêve, plus personne ne la remarque...et la gare st lazare ?? et les lycéens?? et la grêve du 29 .. licenciera t il le patron de france télévision si les équipes de reportage couvrent cette grêve ???) qui déclairait que ceux qui bloquent subiront des actions en représaille, rappelons que ce même sinistre déclare ces jours ci que "nul n'est censé ignoré la loi, pas même le syndicat SUD"... bref.

il serait intéressant de recueillir auprès des collectivités territoriales, les montants annuels des marchés quelque soit leur mode de passation, dont les attributaires principaux ou associés, sont des artisans...ainsi on verra si ou non, un réel danger ce profil pour ce secteur d'activité...

comme je le dis, seule l'analyse permet de cautionner ou de fustiger tel ou tel mouvement citoyen.


23.Posté par Rocket le 25/01/2009 17:13
Précision pour TITOU
La démocratie a été inventée par les Grecs. Mais n'oublions pas qu'auparavant, pour nous y habituer progressivement, ces mêmes Grecs avaient inventé la sodomie...

24.Posté par Juillet82 le 25/01/2009 17:26
il y a des jours, je souhaiterais que certains puissent se rendre quelques jours à Haiti...A mes frais!
Serais-je devenu, moi aussi, insolent?
Dans tous les cas, je ne suis pas devenu américain...Je suis de Cilaos et j'adore St Benoit!

25.Posté par Cadet Jean Alain le 25/01/2009 18:22
Ceux qui expliquent dans les forums à longueur de posts qu'ils sont contre le blocage des routes sous prétexte qu'ils estiment être lésés pour se rendre à leur travail ou qui nous font une prose sur le droit de circulation et patati patata devraient quand même se poser quelques questions :

1/ Les transporteurs ont expliqué que depuis 3 ans ils ont eu au moins 400 réunions avec les diverses autorités. Résultats : soit leurs revendications sont disproportionnées, soit les décideurs ne tiennent pas compte de ce qu'ils réclament.

2/ Je ne suis pas du tout persuadé que ces professionnels bloquent les routes par plaisir juste pour emmerder le citoyen. A mon sens et beaucoup d'entre eux me l'ont personnellement dit, ils préféreraient largement aller bosser. Il est évident qu'un blocage des routes peut être un moyen de pression indéniable. Tout le monde le sait bien, pour se faire entendre faut se faire remarquer.

3/ Je suis solidaires envers des citoyens actifs (eh oui pour moi ce sont aussi des citoyens) qui paient des impôts comme nous tous et qui parce qu'ils sont entrepreneurs probablement par choix personnel pour tenter de se bâtir un avenir meilleur pour eux-même et leur famille contribuent aussi à l'avancée de la société (faut quand même se dire qu'ils contribuent aussi aux impôts du fait de leurs activités). Et après tout, si vous êtes sous un toit, si vous avez des marchandises dans votre frigo, qui lui-même est indispensable pour conserver au frais vos aliments, si vous pouvez donner votre avis et activez vos doigts sur vos claviers c'est parce qu'un transporteur un jour vous l'a amené, non ? Quand aux terrassiers ou pros du BTP, sans eux nous serions peut-être encore sous des huttes en torchis ou des t'it cases en paille (ceci dit je n'ai rien contre les cases en pailles qui ne manquent pas de charme mais devant un big cyclone ??)

Bien entendu les blocages vont créer de la gène pour les citoyens en premier lieu, mais qui se soucieraient de ces professionnels, qui en parleraient s'ils attendaient tranquillement sans faire de vagues que leurs problèmes empirent jusqu'au point de voir mourir leurs entreprises et avec elles des milliers de familles jetées dans la spirale infernale du chômage ?

Et vous-même aujourd'hui qui souhaitez aller tranquillement aller travailler, qui vous garantie que si des entreprises du BTP ou de transports meurent il n'y aura aucune conséquence dans votre activité à vous ? Avez-vous pensé que les aider ou les soutenir aujourd'hui pourrait tous nous rendre service dans le futur ? A mon sens ceci est une histoire qui nous regarde tous, qu'on le veuille ou non quand bien même nous cherchons à détourner notre regard.

Enfin pour être complet, je propose que parallèlement aux éventuels blocages une conférence régionale soit mise sur pied rapidement avec tous les protagonistes (disons le peuple) et les décideurs afin de ne pas entrer dans un marasme qui, si rien n'est fait nous mènera tout droit dans le mur.
Merci Monsieur Dupuy de permettre le débat sur votre site, c'est en cela que la démocratie progresse.

26.Posté par Vincent Thime le 25/01/2009 18:49
En parlant de vie chère, on ne peut pas dire que la presse écrite et orale soit très volubile sur la situation de blocage qui sévit actuellement en Guadeloupe. Sans doute que ça pourrait nous donner quelques idées. Mais les guadeloupéens n'ont encore rien vu : s'ils venaient à faire leurs courses ici, ils se flingueraient d'office en voyant nos prix à nous.
Et nous, on ne râle pas (ou si peu) !

27.Posté par bertel le 25/01/2009 20:22
"25. Posté par Cadet Jean Alain le 25/01/2009 18:22 "

C'est beau ! J'ai pleuré d'émotion !!!

Votre écrit m'a remis en bouche le bon goût du pain et le travail bien fait de l'artisan modèle, que dis-je, du "compagnon", au sens noble !

Entre deux pleurs, j'ai tenté de comprendre pourquoi presque tous les artisans auxquels j'ai fait appel depuis toujours pour mes menus travaux, m'ont toujours fait des prix de professionnels... pour un travail de bricoleur !

Entre deux pleurs, je me dis que finalement, ces citoyens actifs - sic - ( je découvre que je suis un citoyen passif... lol ) ont compris que pour se faire entendre et surtout ne pas assumer courageusement, il fallait emmerder le maximum de ses concitoyens... passifs !

Entre deux pleurs... je vous dirai que cela s'appelle toujours de la lâcheté., à mon sens. Le courage est ailleurs, mais notre société a appris à "récompenser les lâches" qui s'en prennent à plus faibles qu'eux.

Alors lâchez les lâches !


28.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/01/2009 21:02
bertel, peux tu conseiller les lâches de la juste action à mener... et es tu prêt à les soutenir, voir à bouger sur place avec eux...?

au fait bertel, es tu satisfait de ton niveau de vie à la Réunion? n'y a t il pas des sujets économiques et sociaux qui attirent ton attention et sur lesquels tu aimerais passer de "passif à actif"..? ou estimes tu que tout va bien dans le meilleur des mondes à la Réunion et dans les DOM ? crois tu que le mouvement aux antilles est hors propos et que 10 000 manifestants contre les "profiteurs" se trompent de combat ..?

impatient de te lire sur la méthode à utiliser pour qu'un mouvement social ou corporatiste puisse obtenir satisfaction...(mais tu me diras, on ne peut pas satisfaire tout le monde...donc je t'évite ce niveau de réponse)..

29.Posté par Logique le 25/01/2009 21:12
Quitte à me répéter, quelqu'un à-t-il une idée précise des revendications posées sur la table?

30.Posté par Albert Ebasque le 25/01/2009 21:22
ça envoie du gros sur le sujet...deux trois perles pas piquées des vers....la "graisse" antique...chapeau, fin et concis....
Mais je rejoins la personne qui dit que l'on ne saisit pas tous les tenants et aboutissants de ces blocages......et prendre la population en otage pour faire plier la région ou l'état via le préfet, c'est utiliser un pied de biche aux yeux doux.....pour ouvrir le coffre fort...

31.Posté par Cadet Jean Alain le 25/01/2009 21:40
Posté par bertel le 25/01/2009 20:22

J'ai un don pour faire pleurer ! et je sens que vous aller encore pleurer

Si on se réfère au coût de la vie à la Réunion tout le monde est d'accord pour estimer que c'est cher, trop cher. Mais alors, pourquoi la population Réunionnaise ne bouge pas comme ce qui est actuellement en oeuvre en Guadeloupe ? Depuis plusieurs semaines/mois les associations de consommateurs pacifiquement demandent, réclament, dialogue avec les autorités pour que les prix baissent, pas seulement du carburant et du gaz mais les marchandises de base. Et résultat ? Pas grande écoute. Le fameux observatoire des prix coquille vide...

Peut être que les 52% de la population qui vivent avec moins de 600 euros par mois n'ont-ils rien à dire sur ces questions ? Vous en pensez quoi ? A moins qu'ils n'aient plus la force de crier. Ceux qui tirent les ficelles à mon avis sont super content de la division qui règne ici et je suis sûr que dans quelque temps (disons pas trop loin d'une élection importante) quand il y aura un bazar pas possible et que pleins de gens auront rejoint le flot des 52% qui sera alors peut-être 54 ou 56% que certains magiciens nous sortirons de leurs chapeaux des centaines de millions d'euros tel des zorros pour sauver la Réunion. Et j'espère pour vous que vous ne ferez pas partie des dindons de la farce.

Pour votre gouverne j'ai aussi fait appel à des artisans pour des travaux au-dessus de mes capacités et je n'ai pas eu à me plaindre et par contre il m'est arrivé d'avoir affaire par exemple à des avocats qui me paraissaient aussi faire du bricolage. Donc il doit exister des "bricoleurs" dans toutes les professions.

32.Posté par Révolté le 25/01/2009 22:15
Franco quand je lis vos commentaires notamment sur le soi disant modèle mauricien ça me fait doucement rire. Car Maurice n'a rien a envier à La Réunion quant à sa minorité de privilégiés aux dépens de la grande majorité. Et si Maurice est si bien que celà je ne comprends pas que vous ne vous y précipiez pas!
Je maintiens ma position sur cette corporation de privilégiés. C'est au peuple de se réveiller et de manifester en fonction du nouveau prix qu'annoncera le préfet le 1er février.
Quant à savoir si ces gens font partis du peuple sans aucun doute mais restent une minorité plutôt prilégiée.

33.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/01/2009 22:32
logique, regarde les articles des journalistes dans la rubrique "zinfos locales" tu devrais y trouver ton bonheur...

34.Posté par franck974 le 25/01/2009 22:36
contrairement à ce que dit franco, il semble qu'une majorité de commentaires soient plutôt opposés à ces barrages routiers.
Je comprends d'autant moins sa réaction que celle qu'il adopte d'habitude et qui est plus logique. je n'accepte pas que l'on justifie ou que l'on soutienne les prises en otage, pour quelque raison que ce soit. c'est inacceptable !
ce n'est pas riches contre pauvres bien au contraire, c'est un corporatisme contre la population en entier.
en attendant, j'espère que demain, lui ne sera pas emmerdé, ou qu'il remerciera les pirates (bloqueurs) de routes.
pour les artisans, en ce qui me concerne, je constate cependant que bon nombre de ceux qui bossent bien ne manquent pas toujours de travail...

35.Posté par fabrice le 25/01/2009 23:28
et si personne ne prenez pas son véhicule demain matin, on verrait alors des boulets avec leur camions en plein milieu de la route... et la ça deviendrais alors psychiatrique... drôle de scène lol

36.Posté par Trouillomètre au maximum le 25/01/2009 23:55
Pour M. Cadet du post 25 qui disait :
"Les transporteurs ont expliqué que depuis 3 ans ils ont eu au moins 400 réunions avec les diverses autorités. Résultats : soit leurs revendications sont disproportionnées, soit les décideurs ne tiennent pas compte de ce qu'ils réclament".

L'explication serait peut-être que les transporteurs ne sont pas tant à plaindre que ça du point de vue financier ?
Faisons une enquête sur leurs niveaux de revenus ...

Pour M. ou Mme Logique du post 16 :
Moi non plus je n'ai pas lu la nature de leur revendications mais j'ai peu de mal à imaginer qu'ils veulent gagner davantage d'argent. D'où ma question : Combien gagnent-ils en moyenne ?
Veulent -ils faire la grève pour arriver au niveau du smic ou veulent-ils faire grève parce qu'ils ne veulent pas passer en dessous de 4 fois le smic ?

37.Posté par Omar le 26/01/2009 00:27
la Réunion est certainement une ile merveilleuse sur laquelle toutes les cultures vivent en parfaite harmonie.....cet équilibre est parfois fragile...Les Routiers du BTP peuvent ile agir en toute impunité et prendre la population en OTAGE.....il est urgent que cela cesse et que le calme revient.
Mr le Préfet qui le Garant de l'ordre public doit agir dans ce sens et que la circulation ne soit en aucun cas perturbée....Que ses Patrons du BTP doit aussi respecter les usagers et non avec mépris....car ils veulent la grosse part du gateau et les miettes pour les autres.
Au 1 Fevrier ,il est necessaire que le prix des carburants et du gaz baissent fortement en fonction du prix actuel du Pétrole...que la transparence sur la formation du prix soit public et non aussi secret.
Mr le Préfet faites votre devoir et agissez enfin pour mettre un terme à tous ses dérives.

38.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/01/2009 11:46
le prix du pétrole ne baisse pas en fonction du prix actuel, mais en fonction du coût d'achat appliqué à la SRPP par ses fournisseurs...sachant que la SRPP doit acheter pour 3 mois de stock...cqfd..

39.Posté par bertel le 26/01/2009 19:59
"28. Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/01/2009 21:02
bertel, peux tu conseiller les lâches de la juste action à mener... et es tu prêt à les soutenir, voir à bouger sur place avec eux...?

au fait bertel, es tu satisfait de ton niveau de vie à la Réunion? n'y a t il pas des sujets économiques et sociaux qui attirent ton attention et sur lesquels tu aimerais passer de "passif à actif"..? ou estimes tu que tout va bien dans le meilleur des mondes à la Réunion et dans les DOM ? crois tu que le mouvement aux antilles est hors propos et que 10 000 manifestants contre les "profiteurs" se trompent de combat ..?


impatient de te lire sur la méthode à utiliser pour qu'un mouvement social ou corporatiste puisse obtenir satisfaction...(mais tu me diras, on ne peut pas satisfaire tout le monde...donc je t'évite ce niveau de réponse).."

Les lâches savent exactement QUI est, QUELS sont les responsables de leurs déboires...accentués... amplifiés par leurs pratiques anti-sociales et anti-démocratiques... voire EXPLOITATRICES !!!

Regardez autour de vous, Nicolas de la particule, combien d'engins ne sont pas marqués de l'enseigne de leur entreprise ???... et pourtant, ces engins quittent tous les jours leurs parkings, pour aller "travailler" !

- Arrêt sur IMAGE - Faites donc comme moi, et demandez à ces "employés conducteurs" quels sont leurs conditions de travail !!!

Alors si vous votez pour l'anarchie, permettez que je vote contre !

Bertel de Vacoa



40.Posté par bertel le 26/01/2009 20:00
Ceci dit.. ne croyez surtout pas que j'approuve les méthodes de l'état ump !

41.Posté par bertel le 27/01/2009 17:50
"31. Posté par Cadet Jean Alain le 25/01/2009 21:40
Posté par bertel le 25/01/2009 20:22

J'ai un don pour faire pleurer ! et je sens que vous aller encore pleurer"


Vous excuserez ma réponse tardive, j'étais à la plage...

J'adore pleurer dans ces conditions, nous sommes donc deux à être heureux... et par les temps qui courent, le bonheur est si fragile qu'il ne faut pas se priver.

Si on se réfère au coût de la vie à la Réunion tout le monde est d'accord pour estimer que c'est cher, trop cher.

OUI ! Trop cher, pour tout le monde.

Mais alors, pourquoi la population Réunionnaise ne bouge pas comme ce qui est actuellement en oeuvre en Guadeloupe ? Depuis plusieurs semaines/mois les associations de consommateurs pacifiquement demandent, réclament, dialogue avec les autorités pour que les prix baissent, pas seulement du carburant et du gaz mais les marchandises de base. Et résultat ? Pas grande écoute. Le fameux observatoire des prix coquille vide...

Je tente une explication : peut-être parce que le travail au noir est plus développé ici ! Ceci n'est nullement une condamnation pour les "petits becqueurs de clés du week-end" mais une forte condamnation pour les "faux-artisans" et autres "chefs d'entreprise marrons" !!!

Et j'espère pour vous que vous ne ferez pas partie des dindons de la farce.

Je vous remercie de penser à moi. J'ai appris depuis longtemps la valeur du travail et ne compte sur personne d'autre que moi-même pour assurer l'avenir des miens.

Pour votre gouverne j'ai aussi fait appel à des artisans pour des travaux au-dessus de mes capacités et je n'ai pas eu à me plaindre et par contre il m'est arrivé d'avoir affaire par exemple à des avocats qui me paraissaient aussi faire du bricolage. Donc il doit exister des "bricoleurs" dans toutes les professions.

http://www.consomacteurs.re


Il existe des bricoleurs dans tous les domaines, même et surtout chez certains architectes... LOL

J'ai aussi fait appel à des artisans consciencieux et n'ai pas eu à me plaindre de leurs services et de leurs prix.

Mais, majoritairement, dans le BTP, j'ai eu affaire à des bricoleurs... exploiteurs, en particulier UN chef d'entreprise qui ont fait fortune en moins de dix ans, alors que ses ouvriers :
- installaient toujours des tôles à plus de sept mètres du sol, chaussés de savates deux-doigts et sans aucune mesure de protection....
- travaillaient avec des produits dangereux sans aucun masque...
- n'avaient aucune heure de sortie alors que les heures d'entrée étaient sérieusement contrôlées...
- ... etc...

Comment pouvez-vous expliquer que, pour reprendre l'actualité récente, presque 100% des camions qui ont bloqué les routes n'avaient aucun logo de leur entreprise ?

Je connais le milieu pour y avoir un membre de ma nombreuse famille qui fait le noble métier de terrassier. Ses trois engins ( modestes et adaptés aux petits chantiers ) sont tous marqués du logo de son entreprise !!! Il ne roule pas sur l'or mais fait vivre sa famille correctement, sans bloquer les routes !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales