Blog de Pierrot

Les balles volent bas au Medef...

Lundi 4 Juillet 2016 - 16:17

Didier Fauchard et Bruno Millot... En voila deux qui ne passeront pas leurs vacances ensemble !
Didier Fauchard et Bruno Millot... En voila deux qui ne passeront pas leurs vacances ensemble !


Les élections qui se sont déroulées en fin de semaine dernière au Medef n'en finissent pas de faire des vagues. Les balles volent bas et il vaut mieux baisser la tête...

C'est Bruno Millot, le grand perdant de ces élections, qui a tiré le premier ce matin au travers d'un courrier des lecteurs envoyé aux différents journaux sous le titre "Le Medef Réunion ne va pas dans la bonne direction". Et le moins qu'on puisse dire est qu'il n'y est pas allé avec le dos de la cuillère.

Pour expliquer sa défaite, il met en avant "la machine Medef, les réseaux occultes, les pressions, les lobbies et les arrangements entre amis". Il cite aussi "les trahisons et la chasse aux procurations", ne trouvant pas démocratique "qu'une personne puisse voter avec le pouvoir de 30 autres".

La réponse de Yann de Prince, le président sortant qui soutenait la candidature de Didier Fauchard, qui a finalement été élu, ne s'est pas faite attendre. Pas par courrier des lecteurs, mais via Facebook (c'est plus "moderne" et ça va plus vite)...

Et Yann de Prince taille un véritable costard à Bruno Millot : Vendredi soir, selon Yann de Prince, Bruno Millot semblait sûr de l'emporter et "il n’était pas question du moindre problème démocratique et le soutien des "réseaux" auxquels il appartient (Rotary, Lions club, APM et que sais-je encore …) semblait parfaitement lui convenir. Quelques minutes auparavant, il s’était fièrement présenté pour voter, muni de plus de 20 pouvoirs (nos statuts ont fixé depuis plus de 10 ans la limite à 30 pouvoirs par porteur), et à ce moment-là non plus, son sens aigu de la morale et de la démocratie n’avait pas encore heurté sa conscience". Et vlan, voila qui est envoyé !

Et Yann de Prince de poursuivre : "Les élections se sont déroulées sans encombre, la liste des votants ayant été contrôlée par notre commissaire aux comptes (seuls les adhérents à jour de cotisation pouvaient voter), le dépouillement s’est déroulé en présence de la presse et sous le regard de scrutateurs désignés par les candidats et personne n’a rien trouvé à y redire. Plus de 300 adhérents étaient présents et ont donc pu voter. Quelle autre organisation syndicale que la notre fait preuve d’autant de transparence et de démocratie ?!"

Il regrette également "vivement le comportement impulsif du mauvais perdant qui rêvait de rassembler, mais qui se révèle être caractériel au point de calomnier, dénigrer et finalement tenter de discréditer le mouvement qu’il prétendait vouloir représenter et défendre. Quel paradoxe ! Et quelle chance nous avons eu que nos adhérents soient assez clairvoyants pour ne pas l’élire ni à la tête de notre mouvement, ni comme administrateur d’ailleurs puisqu’il présentait aussi sa candidature à ce poste. Tant mieux enfin qu’il "n’éprouve pas d’amertume" comme il l’écrit, parce que je n’ose pas imaginer quel complot international il aurait évoqué si tel avait été le cas"...

"Quant aux attaques personnelles qu’il m’adresse en me reprochant d’avoir réinvesti dans les télécoms en France (métropolitaine) une part substantielle du produit de la vente de Mobius, conclut Yann de Prince, je laisse à chacun le soin d’apprécier en quoi ce serait moins vertueux d’investir en France que d’investir en Afrique du Nord comme il le fait".

Voila Bruno Millot habillé pour l'hiver...

Le courrier des lecteurs de Bruno Millot
Le courrier des lecteurs de Bruno Millot
Pierrot Dupuy
Lu 2421 fois



1.Posté par Arthur Co le 04/07/2016 17:22

Il y a des choses à gagner c'est pourquoi on veut le POUVOIR...

2.Posté par Gépatord le 04/07/2016 17:31

Bruno Millot devrait se laver le derrière avant de grimper sur un cocotier !! il employait les méthodes d'Afrique du nord en vendant le chaoui avant de l'attraper !! comportement typiquement haineux, hargneux des gens de la bas .. . cette élection n'etait pas celle communautaire , que nous vomissons , et sachez que vous crachez dans la soupe de cette ile ; à bon entendeur Monsieur Millot

3.Posté par GIRONDIN le 04/07/2016 18:00

..... les réseaux occultes, les pressions, les lobbies et les arrangements entre amis"...

Ah bon des réseaux occultes, Oussa ? Perso mi crois pas.... dans les movais films

Pour exemple, Nana un madame l'a dit l'autre jour : n'a point de problème quand la voter po donne à moins l'argent mi té pas là.... 😁 et pan sur le bec
et bin i doit pareil.... Arretes un peu..

4.Posté par ALEXANDRA le 04/07/2016 19:04

na yann na pas bon zozo, zot aussi..y merdouile...

5.Posté par ali baba le 04/07/2016 19:53

millot est un peu tendre pour ce genre de combat
tout le monde savait que c'était fauchard
ceci dit je conseille à ces messieurs dames du conseil d'administration de revoir leur mode de scrutin pour la prochaine élection
30 procurations sur une tête, ça fait un peu soviet supreme

il aurait du se faire conseiller par PATEL grand expert des votes groupés

6.Posté par La Cata le 04/07/2016 21:39

histoire de zoreils de seconde zone ....!

7.Posté par GIRONDIN le 04/07/2016 22:32

Comme je ne peux pas lire sir smartphone l'espèce de photo du courrier du Mr en question et qu'on doit être puni j'ai trouvé ça :
"""""""""""Je tiens d'abord à remercier tous ceux qui m'ont accordé leur confiance à travers les 222 suffrages qui se sont portés sur ma candidature lors des élections du Président du Medef Réunion ce vendredi. Je suis rentré tardivement dans cette campagne contre Goliath. Je me devais de faire ce combat pour la Réunion et pour moi-même. Je ne voulais pas rester spectateur de mon futur.
La "machine" Medef", les réseaux occultes, les "pressions", les lobbies et les arrangements "entre amis" ont fonctionné à plein rendement dans les derniers jours de la campagne. Les trahisons et la "chasse" aux procurations ont fait le reste : qu'une personne puisse voter avec le pouvoir de 30 autres ne me paraît pas très démocratique.

Pourtant, je n'éprouve pas d'amertume et je ne regrette rien, au contraire. J'ai adoré cette campagne. J'ai débarqué le 6 juin dans cette aventure : je voulais offrir une alternative, créer des débats et légitimer le futur président par une élection et non une désignation. J'ai réussi au-delà de mes espérances.

J'ai appelé ou rencontré plus de 400 chefs d'entreprise !!! Ils m'ont tous bien accueilli, presque tous … J'ai découvert de l'envie et de l'énergie, de la fierté d'être réunionnais, français, de payer des impôts en France et même d'être européen : on est loin du Reunixit. J'ai découvert des compétences extraordinaires et une diversité fabuleuse : un fabriquant de tablettes électroniques qui exporte dans 12 pays à partir de la Réunion, un inventeur de vélos électriques qui les fait fabriquer en Bulgarie avant de les réexporter, un artisan qui brasse sa propre bière réunionnaise et bien d'autres.

A côté de cette énergie "formidable" qui ne demande qu'à s'exprimer et à travers ces jeunes soucieux de prendre leur destin en main, j'ai également décelé des angoisses face à un avenir incertain et des attentes fortes envers le Medef Réunion.

Je me suis battu autour de 3 idées :

1. L'union patronale:
Elle est vitale : la désunion patronale est un suicide collectif de la Réunion Economique. Ce front patronal que j'appelle de mes voeux est le seul levier qui nous permettra de faire avancer nos projets. Il permettra de mettre en commun nos compétences et nos énergies. Le Medef Réunion pourra en être le leader s'il abandonne sa condescendance et dialogue enfin avec les autres syndicats patronaux.

2. Une vision partagée de l'avenir de la Réunion
Elle est indispensable : on ne peut pas avancer sans un projet écrit, partagé et qui fasse rêver. Nous avons besoin d'un cap. Les candidats à l'élection présidentielle qui nous visitent nous posent invariablement la même question : "quel est votre projet pour votre île?" Le silence est notre seule réponse.

3. La création de richesse à la Réunion
Elle est fondamentale : les transferts publics qui "perfusent" notre économie doivent rester à la Réunion pour enrichir notre territoire et préparer l'avenir. Les entreprises qui "jouent le jeu" de le Réunion et investissent localement doivent en être récompensées. Des outils de mesure existent. Que l'ancien Président investisse en métropole les gains qu'il a pu faire à la Réunion n'est pas un bon signal. Il faut également que les marchés publics, en toute légalité, s'orientent vers les compétences locales.

Malheureusement, le nouveau Président dans son premier discours ne semble pas aller dans cette direction : "flinguer" - comme l'écrit la Presse - les autres syndicats est suicidaire, "se fâcher" avec l'Etat est contreproductif.
Ce n'est que partie remise mais nous n'aurons pas beaucoup d'autres occasions et le temps presse…"""Bruno Millot, imaz

8.Posté par Stupide Boy le 05/07/2016 02:46

on peut comprendre que monsieur Millot ait été déçu de perdre mais attaquer comme ça d'est vraiment se ridiculiser.
du coup c'est normal qu'il s'en prenne plein la tête, il l'a bien cherché

9.Posté par Jean TRANSCÈNE le 05/07/2016 07:22

C'est quoi cet esprit revanchard, "Maman Didier m'a pris mon jouet"

Cela fait des années que ces deux hommes (l'actuel président et le perdant) sont en compétition au travers de leurs affaires et "le groupe" (pour ce qu'il en reste) à souvent perdu face à une petite entreprise.

Bruno Millot n'a pas gagné une fois de plus ce n'est pas de sa faute mais celle des autres.

Si je peux donner un conseil à ce patron : "Si le Medef Réunion ne vous plaît pas, quittez le, mais restez digne dans la défaite"
Vouloir être calife à la place du calife n'a jamais réussi à Iznogoud, relisez vos classiques.

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;


.....

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;


.......

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils.

10.Posté par touché coulé le 05/07/2016 12:32

Tu as raison Pierrot, DE PRINCE a habillé MILLOT pour l'hiver. En plein dans les gencives.
Il faut dire que l'autre l'avait bien cherché, il est pathétique

11.Posté par Salinoise le 05/07/2016 15:32

Millot, le futur déchu du medef.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >