Social

Les avocats s'opposent à la réforme "incomplète" de la garde à vue

La réforme de la garde à vue ne passe pas. Aujourd'hui, les avocats de la Réunion débrayent symboliquement en soutien avec le mouvement d'ampleur nationale.


Les avocats s'opposent à la réforme "incomplète" de la garde à vue

Les avocats se mobilisent, mercredi 4 mai, pour demander une meilleure rémunération de leur assistance renforcée dans la garde à vue nouvelle formule, avec dans certains tribunaux des grèves totales des audiences.

Aujourd'hui, à Paris, une marche de protestation partira à 14 heures du Palais de justice en direction de l'Opéra. Localement, le mouvement est également suivi. Suite à une assemblée générale qui s'est tenue hier, les avocats du barreau de Saint-Pierre ont notamment décidé de se joindre à ce mouvement.

Justice à deux vitesses ?


Selon ces derniers, la réforme de la garde à vue est incomplète. Même si la présence d'un avocat dès la première heure de garde à vue va dans le bon sens, cette nouvelle disposition aura pour effet de mettre en place une justice à deux vitesses. Entre ceux qui pourront s'offrir les conseils d'un avocat et ceux qui devront compter sur l'aide juridictionnelle.

En effet, selon les avocats cette réforme entraîne une hausse des besoins en matière d'aide juridictionnelle, versée par l'État aux avocats pour assurer la défense des personnes à revenus modestes.

La chancellerie propose ainsi un forfait de 300 euros hors taxe pour une garde à vue de 24 heures (150 euros pour une prolongation), alors que le Conseil national des barreaux (CNB) demande 366 euros. Jusqu'à présent, le paiement était de 61 euros HT pour une demi-heure d'assistance.

Aucune affaire dans le tribunal pour enfants ou pour les Prud'hommes ne sera donc traité aujourd'hui. A Saint-Denis, la Cour d'appel restera également silencieuse.
Mercredi 4 Mai 2011 - 09:56
Ludovic Grondin
Lu 945 fois




1.Posté par noe le 04/05/2011 12:04
Tout est bon pour toucher un peu plus ... Déjà , on vous arrête pour des bétises lorsque vous vous protégez en tabassant les délinquants , en tirant sur les voleurs , en vous défendant avec force ... quand vous avez bu un p'ti coup de trop ... Les avocats au lieu de vous défendre , ne pensent que toucher une grosse obole .... Quel monde !

2.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 04/05/2011 12:49
"...../....justice à deux vitesses. Entre ceux qui pourront s'offrir les conseils d'un avocat et ceux qui devront compter sur l'aide juridictionnelle. "..... Tu m'étonne....
Surtout quand on sait (l'ARAJUFA confirmera) quel % des clients et surtout CLIENTES en bénéficie à la Réunion... 90% des Pères Sacrifiés aux JAFs et Correctionnelle... Un marché juteux.

60% du Chiffre d'Affaire des Auxiliaires de justice constitué (Tribunal Civil) de Séparations et de NON PARTAGE EDUCATIF, contre les Droits des Enfants et des Pères, ça fait du monde et du FRIC...hein ?!

C'est pas la 1ere fois qu'on vous voit manifester pour la réévaluation de l'Aide Juridictionnelle qui finance la Monoparentalité Féminine, par contre, on ne vous a jamais vu, et vous verra JAMAIS, manifester POUR LE RESPECT DES DROITS PARITAIRES DES ENFANTS ET DES PÈRES, pourtant bafoués depuis 1994, 17 ans sous vôtre SILENCE COMPLICE ET INTÉRESSÉ...

Certain(es) d'entre vous iront même CRIER avec les loups a la Parité des seules Femmes dans les campagnes Départementales et Régionales. C'est que ça rapporte le fond de commerce hein ?
Vous êtes simplement a l'image, la réputation, que la profession donne d'elle dans la population...

3.Posté par justedubonsens le 04/05/2011 13:26

Ces vautours montrent enfin leur vraie nature. Ils ont foutu le bordel procédural pendant des mois pour obtenir la réforme des règles de garde à vue pour, disaient-ils, mieux défendre les droits de l'homme et ceux des mis en cause (les délinquants). Cette réforme obtenue, ils revendiquent une meilleure rémunération, ce qui a toujours été le fil blanc du chaos provoqué pendant des mois et permettant la remise en liberté de malfaiteurs notoires au prétexte que le code de procédure pénale centralisant les textes votés par notre Représentation Nationale n'était pas conforme à la Jurisprudence supranationale c'est à dire des décisions de jugement rendues par les juges européens. Leur grandeur d'âme n'a qu'un seul but : S'ENRICHIR !
Dans un processus pénal coûtant de plus en plus cher au contribuable par les lois successives toujours favorables aux malfaisants, on peut s'interroger de savoir comment seront financées ces indemnités confortables et surtout que sera-t-il mis en place pour la défense et le soutien aux Victimes complétement oubliées dans cette affaire !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales