Société

Les astuces de triche les plus "dingues" racontées par les lycéens


Les astuces de triche les plus "dingues" racontées par les lycéens
Dans toutes compétitions ou épreuves il y a des tricheurs... et le baccalauréat ne fait pas exception. Alors que l'on parle de plus en plus des dispositifs anti-triche, notamment contre les téléphones portables, on a pu s'apercevoir devant les grilles de plusieurs établissements de Saint-Denis que les vieilles techniques pour tricher aux examens ont encore la cote auprès des lycéens.

Attention, ce que vous allez lire n'est pas à reproduire le jour du baccalauréat. Mais, il faut avouer que certains élèves débordent d'imagination pour frauder. De la "gomme aimantée" en passant par la calculatrice ou encore le stylo transparent, florilège de tout ce qu'il ne faut pas faire pendant le baccalauréat...

Un classique, le Bic transparent. Jérémy* explique sa méthode pendant que ses camarades rigolent à côté : "En contrôle d'histoire-géo on a des dates à retenir. On met ça sur un papier et on peut lire à travers le stylo transparent". Bon celle là, elle est connue. J'avoue, moi-même je l'ai utilisé à une époque… Pardon Mme Fernandez (sic elle se reconnaitra peut-être).

Manche longue ou gomme aimantée

bic_transparent.mp3 bic transparent.mp3  (177.17 Ko)



Autre classique, la règle transparente. Benjamin* délivre son secret et avoue l'avoir déjà mis en pratique. A côté de lui, sa copine, Johanne*, enchaîne sur une autre technique de fraude, celle de la calculatrice. "La calculatrice c'est surtout pour les maths. Ils n'ont pas le droit de fouiller dedans. Et on peut entrer toutes les formules à l'intérieur (…)", souligne-t-elle. "Mais ça marche en Français. On peut la ramener car ce n'est pas marqué interdit sur les convocations", assure-t-elle. Un oubli du côté des convocations ? A les écouter, toutes les failles sont bonnes à exploiter.

regle_transparente.mp3 regle transparente.mp3  (136.77 Ko)



calculatrice.mp3 calculatrice.mp3  (280.96 Ko)



Un peu plus loin, au détour d'un camion-bar, Benoit* est un "technicien" en matière de triche… Des procédés hallucinants de complexité. On commence par la "manche longue". "On enregistre le cours sur un magnéto. On relie le tout à des écouteurs qui passent sous les manches et on pose l'écouteur près de l'oreille. Après on écoute le cours", explique Benoit. En même temps, on ne sait pas si cela fonctionne ou reste du domaine des légendes de la triche, l'intéressé n'ayant jamais essayé cette technique.

Après la "manche longue", place à la "gomme aimantée". Une gomme, un carton sous forme de clapet, le tout agrémenté d'un bout de métal et au final… on n'a pas tout compris (explication en audio). En tout cas, Benoit a de l'avenir en tant qu'ingénieur s'il s'applique autant dans ses devoirs !

manche_longue.mp3 Manche longue.mp3  (238.09 Ko)



gomme.mp3 gomme.mp3  (353.81 Ko)


Le bon élève

De table en table, tous ont un avis sur les techniques de triche. Et puis à force de discuter avec les uns et les autres, on arrive au "roi de la triche", celui qui connait toutes les techniques et les a toutes essayé. Téléphone, stylo, trousse, écriture sur l'avant-bras, sur la cuisse, la feuille coincée dans le tee-shirt… Stop, on a le vertige !

roi_de_la_triche.mp3 roi de la triche.mp3  (541.47 Ko)



Mais la meilleure réponse restera celle de Sam*. Cigarette au bec, il explique sa méthode ultime pour tricher au baccalauréat. "Il faut préparer ça la veille. Tu ouvres tes cahiers, tu lis au moins cinq fois. Tu apprends bien et après le jour même t'as pas de soucis", lâche-t-il ironiquement. Bien joué !

le_bon_eleve.mp3 Le bon élève.mp3  (211.17 Ko)



Plus sérieusement, il reste une semaine aux lycéens pour réviser le Bac. Une nouvelle fois, la solution n'est pas la triche, car les sanctions peuvent être particulièrement salées pour ceux qui se font prendre. Pour rappel, toute personne prise à tricher au cours d'un examen de ce type risque gros, d'une sanction disciplinaire allant jusqu'à l'interdiction de repasser tout type d'examen pendant cinq ans maximum, jusqu'à une sanction pénale pouvant atteindre 9.000 euros et trois ans d'emprisonnement… Ca fait réfléchir.

----------

* Prénoms d'emprunts
Mercredi 12 Juin 2013 - 10:32
Lu 3664 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales