Social

"Les assistants d'éducation coûtent trop cher à l'Etat"

L’"Association réunionnaise des assistants d’éducation" et le "Kollektif des assistants d'éducation de l'île de la Réunion" s'unissent pour demander au Gouvernement de prendre une décision politique pour pérenniser les emplois des assistants d'éducation non titulaires.


Le "Kollektif des assistants d'éducation de l'île de la Réunion" et la Kassed (Association réunionnaise des assistants d’éducation) se sont donné rendez-vous le mercredi 17 juin prochain devant le Rectorat pour obtenir un Conseil. Les agents de l'Etat non titulaires se dirigeront ensuite vers la Préfecture pour déposer une motion. Objectif : demander au Gouvernement de pérenniser les contrats des 348 assistants d'éducation de l'île.

L'intersyndicale, à savoir le Snalc, le Snes, le Cftc et le Safptr attendent du Gouvernement une pérennisation des assistants d'éducation, étant donné leur ancienneté et "du fait qu'un certains nombre d'entre eux sont aujourd'hui des pères et des mères de famille" affirme Eddy Couillaud, représentant syndical du Snalc et co-fondateur de Kassed. Un grand nombre d'agents occupent leur postes depuis onze ans. "Aujourd'hui l'Etat veut nous accompagner vers les secteur marchand alors que l'heure est au licenciement sur le marché" s'insurge Brigitte Restia, assistante d'éducation. De son côté, Eddy Couillaud rappelle que les écoles ont besoin des assistants d'éducation et qu'elles se mettent à chercher de nouveaux agents, "mais en contrats précaires. Il faut croire que "les assistants d'éducation coûtent trop cher à l'Etat".

Le Rectorat a mis en place une cellule de reclassement et d'accompagnement vers le secteur marchand. "On ne voit pas le rapport entre le secteur marchand et l'éducation nationale" s'étonne Eddy Couillaud. "On nous demande de partir sans que nous ayons eu aucune reconnaissance et d'aborder le secteur marchand sans formation. Nous devons rester dans l'Education nationale, c'est une évidence".
Jeudi 11 Juin 2009 - 08:13
Karine Maillot
Lu 1345 fois




1.Posté par grosse nouille calibre 12 le 11/06/2009 08:09
Pourquoi ne passent ils pas les concours pour devenir des fonctionnaires?

2.Posté par Léopard le 11/06/2009 09:24
Les concours de 2 postes pour des milliers de candidats !!!!!!!!!!!!!!!

3.Posté par robert le 11/06/2009 14:44
"Pourquoi ne passent ils pas les concours pour devenir des fonctionnaires? "
parce que il n'y a plus de concours l'état transfert tous au collectivité.
parce que nous somme les seul de ce dispositif ( emploi jeune + assistant d'éducation ) à n'être pas pérennisé. la poste c fait la police c fait la mairie c fait .

d'autre question "grosse nouille "

bye ppg

4.Posté par jacques le 11/06/2009 16:30
Et les concours de l'éducation nationale c'est fait pour qui? Depuis quand on a vu dans l'éducation nationale des personnels être titularisés parcequ'ils étaient en poste de puis 7 ans? Et ces histoires de transformations en CDI comme en métropole, faux et archi faux!!! Comment peux t'on rester sur un emploi de ce type sans chercher à passer des concours ou à chercher du travail ici ou ailleurs? Quant à parler des compétences acquises.... Il faudrait peut être un peu arrêter de nous prendre pour des imbéciles!!! Les recrutements d'assistants d'éducation ont déjà commencé dans les établissements pour la rentrée prochaine, ce combat d'arrière garde est vain et surtout malhonnête intellectuellement.

5.Posté par pierre le 11/06/2009 18:25
pour jacques.
7 ans , non 11ans Mr : pour info les Aed ne font pas le boulot des profs ( sauf pour certain); pouvez vous me dire il eu quand le dernier concours de technicien informatique de l'éducation national?
aujourd'hui chaque lycée possède un parc informatique de 400 poste mini. et aucun poste de titulaire pour ces poste alors, y a pas problème quelque part?

6.Posté par TIBURCE le 11/06/2009 19:20
Oté vous êtes supers vous avez fusionés, c' est génial mais je suis sûr que Mr le PREFET commence à donné des coups de fils pour regarder vos dossiers.
Surtout ne lacher rien, laissez vous guider par les personnesqui vous viennent en aide tout en sachant que le maitre mot est PERENNISATION.

TIENBO ENSEMB

LA REUNION LE A NOU

7.Posté par thierry le 11/06/2009 20:00
LA REUNION LE A NOU

++++++++

ou nen na un lacte ?

t'es rien qu'un locataire de passage courte durée sur la planète, qui de plus est juste né par hasard quelque part, rien d'autre...

8.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/06/2009 22:02
jacques est un peu à la ramasse, faut lui rappeler le délai de 6 ans au delà duquel un contractuel à durée déterminée peut "demander" à devenir à durée indéterminée... mais bon, comme l'exemple du cas de l'ex directeur du GHSR le révèle, deux poids deux mesures..on ne traite pas les gens de la même manière à la Réunion que par ailleurs en France ...ou en Corse...

9.Posté par jacques le 11/06/2009 23:06
11 ans! Vous êtes restés 11 ans sur un emploi précaire alors que vous saviez par contrat signé que cela était provisoire!!! Pour les concours de profs, vous auriez pu passer les diplômes requis pendant ces 11 ans, sauf que maintenant la licence ne suffit plus et qu'il faut 2 ans de plus (master). Quant à la gestion du parc informatique uniquement par des emplois aidés, je dis chapeau les chefs d'établissements... Heureusement qu'ils n'ont pas tous fait comme ça et que des professeurs ont été payés en heures sup dans certains établissements pour gérer ce parc... Donc je répéte: pas de CDI dans l'éducation nationale c'est impossible et les nouveaux recrutements ont commencé dans les établissements... L'affaire est entendue et Ratenon ou qui que ce soit n'y fera rien. Pour votre culture personnelle, les fiches d'évaluations des acquisitions professionnelles sont arrivés dans les établissements, n'oubliez pas de les remplir, c'est ce qui servira de base au pôle emploi pour vous offrir des formations ou des emplois.

10.Posté par jacques le 12/06/2009 07:02
Pour Nicolas, qui par ailleurs a bien souvent des avis documentés et argumentés, en ce qui concerne l'éducation nationale, il est absolument impossible de transformer un emploi précaire en CDI que ce soit en métropole ou ici. Il est inadmissible et malhonnête de raconter de telles histoires. Je défie quiconque de prouver le contraire... Alors que le code de l'éducation et le statut des personnels de l'éducation national statue clairement sur ce sujet. Toutefois il reste, ici ou là, quelques cas de vieux M.A (maître auxiliaire) qui résulte d'un corps résorbé peu à peu. A La Réunion, il ne doit pas en rester une dizaine (et encore). Précision, cette rumeur sur le délai de 6 ans fait partie de ce que l'on peut qualifier de "légendes urbaines" et n'a aucun fondement sur le plan juridique en ce qui concerne l'éducation nationale, pour les autres administrations, je ne sais pas.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales