Economie

Les artisans de la Réunion invités à sécuriser leur patrimoine

A 11h ce matin a été signé une convention de partenariat entre la Chambre des métiers et la Chambre des notaires dans les murs de la maison du notariat, située rue Alexis de Villeneuve à Saint-Denis. But de l'opération qui a des visées sur le "long terme" comme le rappellera Bernard Picardo : faire savoir aux artisans les avantages à solliciter de vrais professionnels du droit pour consolider leur patrimoine.


 
L'impulsion est nationale. Elle est favorisée par la Chambre nationale des notaires. Toute chambre régionale des notaires doit faire partager ses subtilités au plus grand nombre. Parmi le public visé se trouvent peut-être les 14.000 ressortissants de la Chambre des métiers de la Réunion.

En signant ce matin une convention de partenariat avec les notaires, Bernard Picardo, président de la Chambre consulaire, espère apporter une réponse juridique aux inquiétudes de ses ressortissants. Des soucis d'ordre "fiscaux et patrimoniaux", dira-t-il en exemplifiant à travers la question récurrente de ses ressortissants sur la "transmission de l'activité". Environ 50% des 14.000 chefs d'entreprises de la Chambre sont inscrits sous le statut de l'entreprise unipersonnelle.

Ce statut, aussi attirant soit-il, n'en génère pas moins une prise de risque conséquente en cas de coup dur. "Lorsque l'activité va mal, le professionnel s'expose à titre personnel, ça peut-être sur sa maison, sur ses biens...". Pour répondre à ce besoin de sécurisation de l'entrepreunariat, le tout frais statut de l'EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée), possible depuis le 1er janvier de cette année, est assurément un gage. Même s'il n'est que très peu sollicité pour le moment, ce statut a de quoi séduire de prime abord.

Changer aussi d'image

"Il permet de séparer le patrimoine personnel et professionnel du chef d'entreprise", affirme Claude Welmant, la présidente de la Chambre des notaires de la Réunion.

Et c'est en binôme que Chambre des métiers et notaires pourront répondre aux conseils. "Les renseignements sont gratuits, ce sont les actes qui sont tarifés", rappelle David Hoareau, notaire à Saint-Denis. Une manière de briser le caractère onéreux de toute démarche notariale qui prévaut dans l'esprit des particuliers. Jacques Rivière, notaire de son état, ajoute pour sa part que le conseil ne se résume pas aux journées du patrimoine par exemple mais aussi à un créneau que consacrent une heure par jour l'ensemble des 54 notaires de l'île.

De la sécurisation du patrimoine de l'entreprise, il en sera prochainement question au Parc des Expositions de Saint-Denis. Avantages et inconvénients du nouveau statut de l'EIRL y seront discutés le 1er septembre. Dans l'année, la Chambre des métiers permet aussi à ses ressortissants de prendre rendez-vous dans le Sud (4ème mercredi du mois à Saint-Pierre) et à Saint-Denis (le 2ème mercredi du mois). Les artisans n'auront plus d'excuses...
Jeudi 11 Août 2011 - 14:12
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1640 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales