Politique

“Les agriculteurs vont accéder aux marchés de la restauration scolaire”

Anne-Marie Payet (UC) salue les annonces fortes faites par François Fillon lors de sa première journée de visite dans l’île, concernant l’intégration future de la Réunion dans l’espace Schengen et le soutien indéfectible de la candidature de l’île à l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO.


“Les agriculteurs vont accéder aux marchés de la restauration scolaire”
La sénatrice a également obtenu l’engagement du Premier Ministre sur deux mesures fortes.

La première concerne la modification du code des marchés publics afin de permettre aux agriculteurs d’accéder aux marchés de la restauration scolaire. Reconnaissant qu’il n’était pas normal que les jeunes Réunionnais consomment si peu de produits locaux à l’école, le Premier Ministre s’est engagé à prendre les dispositions nécessaires pour remédier à cette situation.

Mme Payet se félicite de la position du Gouvernement d’autant qu’elle avait déjà obtenu satisfaction par voie d’amendement sur ce point lors des débats sur la Loi pour le développement économique de l’outre-mer, mais que la disposition avait été par la suite supprimée par les députés.

La seconde se rapporte à la déconcentration des crédits du Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC) dans les collectivités d’outre-mer, nécessaire pour garantir une meilleure adaptation aux réalités locales. Cet amendement, proposé par deux fois par la sénatrice centriste, n’avait pu être adopté.

Dimanche 12 Juillet 2009 - 18:49
Jismy Ramoudou
Lu 796 fois




1.Posté par En direct du Gratémoila (amérique du Sud) le 12/07/2009 19:29
SUPER!!!!! les pesticides directement du producteur au consommateur.......
A quand des produits bio, je veux dire, sans saloperies dedans, pour nos enfants????

2.Posté par kikouyou le 13/07/2009 00:40
quand on dit que les elus (uEs) sont des tr.... du C.. de première et qu'il faut en changer , c'est du fait QU'IL FAILLE ATTENDRE LA VENUE D'UN PREMIER MINISTRE POUR PRENDRE UNE AUSSI BANALE DECISION ????? !!!!!!!

Y DES COUPS DE PIED AU C .... QUI SE PERDENT - CE SONT FINALEMENT QUE DES CLOWN QUI TOUT LE TEMPS FONT SEMBLANT D'AVOIR DU CARACTERE ET DE LA DERTERMINATION MAIS QUI LEVE LE DOIGT !!!!

3.Posté par GRENADE974 le 13/07/2009 08:25
Attendons, ce n'est pas fait...souvent cela reste à l'effet d'annonce !
Nos sénateurs locaux, lors de la venue d'un ministre, nous ressortent tous les 6 mois leurs "chevaux de bataille" afin de justifier leurs "immenses salaires, indemnités et avantages".
De plus avoir accès aux marchés publics pour les producteurs locaux, n'est pas une garantie pour eux d'être retenus au niveau des prix.
Quant à l'espèce SCHENGEN, c'est l'europe qui décide...les promesses de FILLON ne coûtent rien.

4.Posté par Coo2gle le 13/07/2009 09:36
Souvenez-vous des promesses de Sarkozy pour l'Internet au même prix et conditions qu'en métropole... Vous y croyez encore, vous ?

5.Posté par Brutus le 13/07/2009 09:44
Il n'y a pratiquement pas de Bio à la Réunion, pourquoi ?

Pas non plus d'organisations style "AMAP" (Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne) destinées à créer un lien direct entre paysans et consommateurs, qui s'engagent à acheter la production de celui-ci à un prix équitable et en payant par avance.

6.Posté par boyer le 13/07/2009 11:59
5. Posté par Brutus le 13/07/2009
Il n'y a pratiquement pas de Bio à la Réunion, pourquoi ?


c'est fort dommage, car ca nous permettrait de faire des économies sur les fortes dépenses de dépollution de l'eau qui nous sont annoncées.

des économies aussi sur les subventions pour ces meme produits phytosanitaires qu'on retrouve dans les dépassement de seuil de nos nappes phréatiques et dans nos lagons.



7.Posté par Franck ROBERT le 13/07/2009 11:59
Je vous informe que ce projet on l'avait débattu avec l'ancien Ministre de l'OM JEGO à son ministère en compagnie du Pst de la Chambre d'Agriculture Jean - Yves MINATCHY et moi même. Le Ministre voulait en faire une de ses priorités .
Franck ROBERT

8.Posté par Questions sans réponse ! le 13/07/2009 14:54
Monsieur Franck Robert, répondez aux interrogations légitimes de Brutus : pourquoi le Bio est-il quasi inexistant ici, alors qu'il y a une énorme demande ? Pourquoi les agriculteurs et éleveurs demandent toujours plus de subventions pour les engrais (encore récemment), produits chimiques et autres pesticides, qui forcément se retrouvent dans nos assiettes ? Pourquoi ce n'est-ce pas le Bio qui est plutôt aidé ? Les "responsables" (j'aime bien ce mot !) n'ont donc pas tiré les leçons du désastre du chlordécone au Antilles ?

Par ailleurs :

http://www.reseau-amap.org/

Pourquoi pas à la Réunion ? On est plus cons que les autres ?


9.Posté par Franck ROBERT le 14/07/2009 16:35
A questions sans réponse,

Je ne peux pas répondre à la place d'un agriculteur puisque je n'en suis pas ! désolé questions ! ? !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales