Société

Les agriculteurs réunionnais ont désormais droit à leur arrêt maladie


Les agriculteurs réunionnais ont désormais droit à leur arrêt maladie
Il aura fallu attendre plus d'un an pour la mise en place d'un arrêt maladie pour les agriculteurs, entre l'annonce du ministère de la Santé (octobre 2012) et sa réalisation au 1er janvier 2014. Depuis cette date, les exploitants agricoles peuvent bénéficier de ce nouveau droit en cas de maladie ou d'accident de la vie privée.

"C'est une avancée majeure pour le monde agricole et une grande fierté que ce dispositif soit mis en oeuvre au cours de ma mandature", explique Chantal Ethève, présidente de la CGSS de la Réunion. "Fière", car elle-même fille d'agriculteur et donc bien au fait de la problématique. "Cette indemnité va permettre aux agriculteurs, aux exploitants, aux conjoints… de souffler lorsque la maladie les touche", poursuit-elle. Une mesure qui permet aux agriculteurs de se retrouver au même rang que l'ensemble des salariés.

A la Réunion, 9.500 personnes issues du monde agricole pourront bénéficier de cette nouvelle disposition. Une avancée saluée également par la représentante de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles) et 1ère vice-présidente de la CGSS, Marie-Rose Severin. "Avant, nous n'avions droit à rien. Je suis très contente de cette mesure", explique-t-elle.

Concrètement, les agriculteurs pourront bénéficier d'une indemnité de 20,91 euros par jour pendant les 28 premiers jours de travail. Une indemnité majorée à compter du 29e jour à 27,88 euros. "Il y a un délai de carence de quatre jours en cas d'hospitalisation et de huit jours dans les autres cas", tient à souligner Jean-Xavier Bello, directeur de la Santé à la CGSS.

Un point qui fait encore "tiquer" Marie-Rose Séverin. "Sur l'indemnité et le délai de carence, on aurait pu faire mieux. Le délai de carence est trop long par rapport aux fonctionnaires qui n'en ont pas et aux salariés du régime général fixé qui ont un délai de trois jours", précise-t-elle.

Cette avancée sociale pour les agriculteurs intervient six ans après l'alignement de la durée du congé maternité des agricultrices sur celui des salariées du régime général. "La prochaine bataille sera la revalorisation de la retraite agricole. Je n'espère pas attende cinq ou six ans pour mettre la retraite agricole un peu plus haute qu'en ce moment. Cela me fait mal au coeur quand je vois les agriculteurs de 70 ans qui ne partent pas à la retraite faute de revenus suffisants", explique Marie-Rose Séverin.

Cette nouvelle contribution sera autofinancée par les agriculteurs eux-mêmes à raison d'un versement annuel de 200 euros/exploitant pour un montant global estimé à 1,6 million d'euros à la Réunion.
Jeudi 6 Mars 2014 - 12:05
JD
Lu 537 fois




1.Posté par PIMGRI le 07/03/2014 07:07
Incroyable avancée sociale !
Force de constater que l'on considère encore que l'agriculteur est bien le dernier maillon de la chaine .
.... une espèce en voie d'extinction ....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales